Ataxia, la capitale d'un monde chaotique où le pouvoir découle de la richesse et de la terreur.
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Cette fois, c'est trop [pv]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Vera Nikonovitch
Espionne
avatar

Nombre de messages : 14
Date d'inscription : 24/12/2008

Feuille de personnage
Age: 19 ans
Armes: Smith & Wesson M450, stun gun, poignard
Equipement: silencieux, ultraportable

MessageSujet: Cette fois, c'est trop [pv]   Ven 26 Déc - 20:51

Il était tard dans la nuit. Minuit passée. Vera arpentait les couloirs de la Schya, dans lesquels elle s’était encore perdue. Oui, encore. Cela faisait plus de deux ans qu’elle était à la Schya, et pourtant, elle continuait à se perdre au sein du QG. Il faut dire qu’il y avait rarement quelqu’un à ses côtés pour lui montrer le chemin. Elle venait ce soir-là de terminer une mission d’espionnage. Seule. Car cela faisait belle lurette qu’on ne la confiait plus à des coéquipiers qui lui montraient la voie. Non seulement, on considérait qu’elle était depuis assez longtemps au sein de la société pour faire son petit bout de chemin toute seule, mais en plus, il n’y avait pas grand monde qui voulût encore faire équipe avec la jeune et innocente – trop innocente – Vera Nikonovitch. Ce n’était pas la première fois qu’elle effectuait une mission toute seule. Et ce n’était pas non plus la première fois qu’elle échouait. On l’avait prévenue : encore un échec, et elle s’expliquerait avec le boss. Ce jour était arrivé, et le cœur de Vera battait la chamade alors qu’elle déambulait dans les sombres et impressionnants couloirs. Elle était morte de peur à l’idée de la confrontation qui était sur le point d’avoir lieu. Elle n’avait encore jamais eu à faire au nouveau boss de la Schya et n’avait aucune idée de ses dispositions envers elle. Minuit pile, lui avait-on dit. Elle était en retard. Mais elle n’arrivait pas à trouver son chemin, et les couloirs étaient déserts.

Pas si déserts que ça. En effet, alors que Vera avait augmenté sa vitesse de marche, elle entra en collision avec un groupe de trois personnes, les bousculant tous et manquant elle-même de perdre l’équilibre et tomber. Elle se rattrapa à la manche d’un homme qui retira son bras d’un geste vif et laissant échapper un son dédaigneux.

- Ah mais c’est pas vrai ! Vera la cata !
- P… Pardon, désolée, bredouilla Vera, confuse et rougissante.
- Tu peux l’être, sale grugeuse.
- Y’a pas une fois où tu saurais faire quelque chose de bien, hein ?
Une femme poussa son collègue du coude, un sourire moqueur sur les lèvres.
- Oh, bah, peut-être qu’elle est douée dans d’autres domaines, tente ta chance.
Vera frissonna, et ses grands yeux bleus s’agrandirent de peur, sentant la frayeur doubler de volume dans son ventre et son cœur cogner dans sa poitrine, alors que l’homme faisait un pas vers elle, souriant d’un air qui ne lui disait rien qui vaille. Les deux femmes et l’homme encerclaient maintenant Vera.
- Qui sait ?
- S’il-vous-plaît, dit Vera d'une voix à travers laquelle elle essayait de ne pas laisser transparaître sa peur, laissez-moi passer, j’ai un rendez-vous.
- Un rendez-vous, hein ? Mais oui ma petite, t’as rendez-vous dans mon lit.
- Mais…
protesta Vera en fronçant les sourcils et en sentant maintenant la colère monter en elle.

Mais avant qu’elle ne pu continuer, l’homme écarquilla les yeux d’un air apeuré. Les deux femmes regardèrent dans la même direction et montrèrent également des signes de frayeur, avant que les trois ne partent sans demander leur reste dans la direction opposée. Sans chercher à comprendre, trop contente qu’elle était d’être débarrassée de ces parasites, Vera tourna vivement les talons, juste pour entrer en collision avec une quatrième personne.

- Oh, c’est pas vrai ! lâcha-t-elle d’une voix très agacée, croisant les bras avec impatience et levant des yeux furieux vers l’homme qu’elle venait de bousculer. Y’a pas moyen d’avancer tranquillement dans ces couloirs ? Et ça va encore être de ma faute, comme d’habitude, je suppose ? Qu’est-ce que c’est, cette fois encore ? On s’ennuie et on veut passer ses nerfs sur Vera la Cata ? Hé ben, désolée, mais j’ai eu ma dose pour ce soir. Alors, au revoir !

Et sur ce, elle dépassa l’homme, le nez levé dignement, bien décidée à se rendre à son entretien. Ce qu’elle ne savait pas, c’est qu’elle était présentement en train de s’éloigner de son entretien, et que si elle avait su, jamais elle n’aurait osé s’adresser de la sorte au boss de la Schya, qu’elle n’avait pas reconnu. Mais ça, malheureusement pour elle, il ne pouvait pas le deviner.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Samuel Westfield
Boss de la Schya
avatar

Nombre de messages : 64
Age : 31
Société : Schya
Formation : Ex-membre d'unité militaire d'élite d'infiltration
Date d'inscription : 29/01/2008

Feuille de personnage
Age: 32
Armes: Lame rétractable attachée au poignet gauche et un MK23 Socom muni d'un silencieux.
Equipement: Matériel de crochetage, ordinateur de poche personalisé pouvant défaire les systèmes d'alarme high-tech, lunettes de vision nocturne.

MessageSujet: Re: Cette fois, c'est trop [pv]   Lun 29 Déc - 17:23

Minuit dix...Vera était en retard, ce qui n'était pas pour plaire à Samuel, ce dernier attendant dans son bureau depuis un bon moment déjà. Il avait convoqué la jeune Vera Nikonovitch pour qu'elle s'explique de l'échec de sa dernière mission, entre le moment où il l'avait convoquée et l'instant présent, il avait feuilleté le dossier de cette dernière et il y avait appris quelques petites choses qui s'avéraient assez intéressantes..

Ainsi donc mademoiselle Nikonovitch n'avait pas été engagée par c.v mais plutôt par une faveur faite à son père de la part de Senora, voilà donc le pourquoi du comment du plantage de la mission. Bien que Senora aie toujours eu de bonnes idées pour la Schya, Samuel ne pouvait tolérer une telle chose, et l'envie de passer un savon à la jeune femme était bien présente.
Se levant alors de son siège, il quitta son bureau pour partir à la recherche de la demoiselle, si elle ne venait pas à lui, c'est lui qui irait à elle!
Allumant une cigarette tout en déambulant dans les couloirs, Samuel entendit du bruit un peu plus loin, intrigué il s'avança et observa la scène tout en écoutant la conversation..

- Ah mais c’est pas vrai ! Vera la cata !
- P… Pardon, désolée, bredouilla Vera, confuse et rougissante.
- Tu peux l’être, sale grugeuse.
- Y’a pas une fois où tu saurais faire quelque chose de bien, hein ?
- Oh, bah, peut-être qu’elle est douée dans d’autres domaines, tente ta chance.
- Qui sait ?

Oulà, ça commençait à devenir assez répugnant comme manière d'agir de la part des trois membres de la Schya, mais bon, d'un certain point de vue c'était une chance car ainsi Samuel venait de trouver Vera. Lâchant un petit soupir en constatant le bas niveau intellectuel de certains membres, il s'avança à la rencontre du petit groupe, les mains en poche..

- S’il-vous-plaît, laissez-moi passer, j’ai un rendez-vous.
- Un rendez-vous, hein ? Mais oui ma petite, t’as rendez-vous dans mon lit.
- Mais…

Il s'était approché sans faire de bruit et avait cessé son approche à quelques pas de Vera, dans son dos; il fixait alors l'homme et les deux femmes droit dans les yeux, chacun à leur tour, son regard en disait long sur ses intentions, il n'était vraiment, mais vraiment pas d'humeur à discuter. Il esquissa un petit sourire en voyant la peur s'installer sur le visage des trois personnes qui levèrent le camp sans demander leur reste.
Ce qui par contre le surpris, c'est le choc qu'il ressentit lorsque Vera lui rentra dedans, chose encore plus amusante, elle se mit à l'engueuler! Sans doute devait-elle ignorer à qui elle avait affaire, qu'a cela ne tienne, Samuel allait jouer un peu là-dessus, juste histoire d'avoir une petite vengeance sympa.

"Mademoielle Nikonovitch je suppose?"
Il se tourna alors vers elle tandis qu'elle continuait son chemin, l'envie de l'engueuler s'était subitement envolée lorsqu'il avait vu de quelle manière la pauvre était traitée par ses sois-disant collègues, cela ne devait pas être facile pour elle tout les jours, enfin, il allait tenter de remédier à cela.

"Je me nomme Matthias Harrys, secrétaire de monsieur Westfield"

Il s'avança alors vers elle, rien que l'énonciation du nom Westfield aurait suffit à la figer sur place, ce qui fit sourire notre ami..

"Le boss m'envoie vous chercher car..Il tapota sa montre..Vous êtes en retard très chère"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vera Nikonovitch
Espionne
avatar

Nombre de messages : 14
Date d'inscription : 24/12/2008

Feuille de personnage
Age: 19 ans
Armes: Smith & Wesson M450, stun gun, poignard
Equipement: silencieux, ultraportable

MessageSujet: Re: Cette fois, c'est trop [pv]   Lun 29 Déc - 22:14

Lorsque l’homme qu’elle avait bousculé s’adressa à elle, Vera stoppa, mais ne se donna même pas la peine de se retourner. Elle haussa les épaules et reprit sa marche, le nez fièrement pointé vers le plafond, bien décidée à se rendre au bureau du boss le plus vite possible et à ne pas perdre son temps avec cet importun de plus. Mais lorsqu’il prononça le nom de Westfield, elle se figea instantanément, le pied encore levé sur le point de faire un pas en avant. Elle resta quelques secondes ainsi, pétrifiée. Elle avala difficilement sa salive, puis se retourna vers le dénommé Matthias Harrys, rouge comme une tomate et la mine piteuse. Elle fit quelques pas vers lui, et marmonna, confuse :

- Euh, je… Oui je sais je… Je suis désolée, je me suis perdue.

Elle avait l’air vraiment très gênée, et même apeurée. Quelle gaffe avait-elle faite ! Non seulement elle était en retard, non seulement le boss avait délégué quelqu’un pour venir la chercher, mais en plus, elle s’était royalement énervée sur cette même personne. Cela ne risquait pas de la mettre dans les petits papiers du boss, après tout cela. Qu’allait-il lui arriver ? Allait-elle être virée ? Ou pire ? Elle se sentit presque défaillir à cette pensée. Un vertige l’assaillie et elle dû se soutenir d’une main au mur lambrissé de bois sombre. Elle semblait si sonnée qu’on aurait très bien pu croire qu’elle était narcoleptique et qu’elle s’apprêtait à s’affaler sur le sol, endormie. Elle frotta les yeux et se redressa.

- Désolée, répéta-t-elle. Désolée de vous avoir parlé comme ça. Je suis très nerveuse à cause de… de cet entretien, et puis…

Elle secoua la tête. Elle devait vraiment faire pitié, pensait-elle. Cet homme devait bien s’en contrefiche de ce qui la tourmentait. Il était venu lui secouer les puces et lui remettre les pendules à l’heure, pas jouer les psychologues attentifs. Ses petits malheurs ne l’intéressaient en rien. Elle était en tord, point à la ligne. C’était de sa faute, point final.

- Vous accepteriez de m’accompagner au bureau de Mr Westfield malgré tout, s’il-vous-plaît ?


C’était bien une question stupide, pensa-t-elle en se mordant la lèvre. S’il était là, c’était très certainement pour l’amener au bureau en question, afin qu’elle ne fasse pas plus attendre le grand patron, qui devait avoir autre chose à faire que de s’occuper des petites incompétentes comme elle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Samuel Westfield
Boss de la Schya
avatar

Nombre de messages : 64
Age : 31
Société : Schya
Formation : Ex-membre d'unité militaire d'élite d'infiltration
Date d'inscription : 29/01/2008

Feuille de personnage
Age: 32
Armes: Lame rétractable attachée au poignet gauche et un MK23 Socom muni d'un silencieux.
Equipement: Matériel de crochetage, ordinateur de poche personalisé pouvant défaire les systèmes d'alarme high-tech, lunettes de vision nocturne.

MessageSujet: Re: Cette fois, c'est trop [pv]   Sam 7 Fév - 17:22

Samuel esquissa un léger sourire, l'évocation de son nom avait eu l'effet escompté, maintenant il avait toute l'attention de Vera, fort bien, le jeu avait commencé.
Elle se rapprocha de lui en bredouillant des excuses, tout en faisant des ronds avec la fumée de sa cigarette, Samuel/ Matthias esquissa un très léger sourire avant de prendre la parole à son tour sur un ton assez neutre.

"Ce n'est pas bien grave, et puis vu que certaines personnes vous ont retardées dans les couloirs, je pense que monsieur Westfield comprendra votre petit retard, ce n'est pas un monstre"

Il sourit alors plus franchement, passant à coté de Vera tout en glissant ses mains en poche...

"Suivez-moi, je vais vous conduire à son bureau"

Et le voilà qui prit la direction de son propre bureau, marchant tranquillement dans les couloirs, il fit mine d'écrire et d'envoyer un sms à l'aide de son téléphone portable, sans doute pour prévenir le boss qu'il venait de trouver Vera, il remit ensuite son portable en poche, jetant un coup d'oeil à Vera histoire de s'assurer qu'elle le suive.

"Dites-moi mademoiselle Nikonovitch, avez-vous déjà rencontré monsieur Westfield? Juste par curiosité, si non avez-vous entendu des rumeurs à son sujet?"

Evidemment, la réponse serait non, mais il voulait savoir ce qu'elle aurait pu penser de lui sans l'avoir rencontré au préalable, Samuel savait pertinemment que les membres de la Schya parlaient énormément entre eux, et que les rumeurs les plus folles pouvaient courir sur n'importe qui à n'importe quel sujet, il était toujours bon de savoir ce qui se disait sur soi-même...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vera Nikonovitch
Espionne
avatar

Nombre de messages : 14
Date d'inscription : 24/12/2008

Feuille de personnage
Age: 19 ans
Armes: Smith & Wesson M450, stun gun, poignard
Equipement: silencieux, ultraportable

MessageSujet: Re: Cette fois, c'est trop [pv]   Sam 28 Fév - 17:10

Vera fut rassurée de constater que le secrétaire du boss ne semblait pas lui tenir rigueur de son retard et qu’il laissait entendre que Westfield comprendrait lui aussi de quoi il retournait. C’était plutôt une bonne chose pour son dossier qui était déjà bien chargé… Elle fut en revanche très étonnée de la question que le dénommé Harrys lui posa. Le ton avait été des plus ordinaires, mais il s’agissait tout de même du secrétaire du grand patron, qui était toujours en contact avec ce dernier. Voulait-il juste engager la conversation ou s’agissait-il de quelque chose de plus tordu ? En réalité, cette question ne fit que passer en coup de vent dans l’esprit de l’innocente jeune fille. Cet homme semblait bien sympathique et éveillait peu la méfiance de Vera. Bizarrement, même, il la mettait en confiance. Elle ne se demanda donc pas longtemps ce qui pouvait se cacher derrière cette question qui semblait anodine et répondit, d’un ton tout de même un peu gêné laissant transparaître sa légendaire timidité :

- Euh bah… Non, je l’ai jamais rencontré. J’en ai entendu parler, forcément, rapport à sa récente nomination. On m’a dit qu’il était plutôt populaire avant, mais même avant j’ai jamais eu à faire à lui. On m’a d’ailleurs déconseillé d’avoir jamais à faire à lui parce que sinon je prendrais cher… Bah, c’est réussi, ajouta-t-elle à mi-voix et avec une certaine amertume. Enfin je sais pas trop quoi en penser, la plupart des gens disent que c’est un bon dirigeant pour la Schya. Mais d’autres disent qu’il est trop euh… c’est quoi déjà le mot qu’ils ont employé ? Ah oui. Qu’il est trop coulant, qu’il aurait tendance à se laisser marcher sur les pieds.

Elle eut un petit rire. A force de parler, elle reprenait un peu confiance en elle, car malgré sa timidité, Vera adorait papoter. Il suffisait que le contexte s’y prête.

- Mais bon ça semble bizarre, quoi. S’il a été nommé c’est qu’il y a une raison. Enfin quoiqu’il en soit, avec tout ce qu’on m’a dit, je sais pas trop à quoi m’attendre. Je préférerais presque qu’il soit coulant plutôt que redoutable. Parce que bon, j’en ai un peu marre de m’en prendre plein la figure moi. Je fais tous les efforts que je peux et ça mène nulle part.

Sa voix avait changé de ton. D’animé, il était passé à presque mélancolique. En effet, évoquer ce sujet était quelque peu éprouvant pour Vera. Il ne lui passait même pas par la tête que cette conversation avec un parfait étranger, si proche du boss qui plus est, pouvait être déplacée. Son innocence et sa naïveté enfantine lui jouaient encore des tours.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Samuel Westfield
Boss de la Schya
avatar

Nombre de messages : 64
Age : 31
Société : Schya
Formation : Ex-membre d'unité militaire d'élite d'infiltration
Date d'inscription : 29/01/2008

Feuille de personnage
Age: 32
Armes: Lame rétractable attachée au poignet gauche et un MK23 Socom muni d'un silencieux.
Equipement: Matériel de crochetage, ordinateur de poche personalisé pouvant défaire les systèmes d'alarme high-tech, lunettes de vision nocturne.

MessageSujet: Re: Cette fois, c'est trop [pv]   Dim 10 Mai - 16:46

Samuel du retenir un éclat de rire lorqu'il entendit Vera lui avouer qu'on disait de lui qu'il était soit redoutable soit trop coulant, il était en effet un peu de ces deux choses là, bien qu'il ne se laisse pas vraiment marcher sur les pieds, c'est plutôt une impression qu'il laissait croire aux autres.
Tout en fumant avec tranquilité et en marchant à son aise vers son bureau, Samuel répondit à la jeune femme.

"Redoutable? Mmm, j'ai en effet pu voir monsieur Westfield s'énerver quelques fois et je dois admettre que je n'aimerai pas devoir subir son courroux, si vous voyez ce que je veux dire"

Il esquissa alors un petit sourire à l'attention de Vera et fit halte devant une porte à laquelle il frappa avant d'attendre une réponse quelconque...Mais bien évidemment, aucune invitation à entrer ne se fit entendre, et pour cause vu qu'il était justement hors de son bureau.

"Mmm, il semblerait que monsieur Westfield soit absent..Nous allons entrer et l'attendre"

Il ouvrit la porte et laissa Vera passer devant lui, après quoi il referma la porte derrière lui, passant directement au mini-bar de la pièce, sortant deux verres et regardant les boissons mises à disposition, de l'alcool, de l'eau, des jus de fruits, bref, tout ce que pouvait contenir un mini-bar digne de ce nom!
Se tournant alors vers Vera, il lui désigna les bouteilles d'un mouvement de tête.

"Je vous sers quelque chose?"

A peine la question posée, il remplit un verre avec de l'amaretto et le porta à ses lèvres comme si de rien n'était, comme s'il était chez lui dans cette pièce. Il resta aux cotés du mini-bar, attendant la réponse de la jeune femme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vera Nikonovitch
Espionne
avatar

Nombre de messages : 14
Date d'inscription : 24/12/2008

Feuille de personnage
Age: 19 ans
Armes: Smith & Wesson M450, stun gun, poignard
Equipement: silencieux, ultraportable

MessageSujet: Re: Cette fois, c'est trop [pv]   Mer 13 Mai - 19:43

Ils étaient finalement arrivés devant le bureau du tout nouveau tout beau boss de la Schya, et son secrétaire avait déjà frappé à la porte lorsque Vera réalisa ce qui était en train de se passer : le moment fatidique était arrivé. Elle allait savoir si elle allait continuer à bénéficier de la protection de la Schya malgré ses nombreux échecs, ou si elle allait tout simplement être relâchée dans la nature, ce qui marquerait sa mort certaine… Ou plus radicalement, si son patron n’allait pas lui-même mettre fin à ses jours. Peut-être serait-ce la meilleure solution, après tout, il semblait bien qu’elle n’avait pas la carrure pour survivre en Ataxia, protégée ou non.

C’est donc le cœur battant qu’elle attendit qu’on lui signifie d’entrer. Mais aucune réponse ne vint. Elle leva un regard interrogateur vers Harrys, et celui-ci lui expliqua qu’ils allaient pouvoir entrer pour l’attendre. Vera ouvrit la bouche pour demander si c’était vraiment une bonne idée, s’ils avaient le droit de faire ça, mais Harrys avait déjà ouvert la porte et avait pénétré dans le bureau du boss. Son propre bureau en fait, mais Vera n’en savait toujours rien.

Ce fut sous les yeux horrifiés de la jeune fille que Harrys se dirigea vers le mini bar, sans demander la permission, ni rien. Comme s’il eût été chez lui. Bon, il était le secrétaire du patron, mais tout de même, cela aurait étonné Vera qu’ils partageassent le même bureau, vu le niveau de la Schya. Il se servit un verre et en proposa un à Vera, qui secoua la tête et leva les mains en signe de refus poli. Elle se hasarda même à dire :

- Euh… Monsieur Westfield est OK avec ça ? Enfin… Vous faites ce que vous voulez hein, mais je voudrais pas avoir de problèmes.

Elle se retint d’ajouter : « J’en ai déjà assez comme ça ».
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Cette fois, c'est trop [pv]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Cette fois, c'est trop [pv]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Allons-nous avaler cette fois-ci la couleuvre
» Bon cette fois c'est cuit, le PS est foutu
» Un instant avant le Gras [Thibault]
» Cette fois-ci aussi||PV Nuage Lunaire||
» Cette fois, c'est pour de vrai ! [PV Cyclone]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ataxia : nouvelle génération :: Ataxia :: Schya :: Gratte-ciel Schya :: Étages :: Couloirs-
Sauter vers: