Ataxia, la capitale d'un monde chaotique où le pouvoir découle de la richesse et de la terreur.
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Il était une fois à la Schya [PV]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Lily Roverandom
Tueuse à gages
avatar

Nombre de messages : 237
Age : 29
Société : Schya
Formation : Garde du corps
Citation : Win or die
Date d'inscription : 19/11/2007

Feuille de personnage
Age: 26 ans
Armes: Sig-Sauer Pro SP 2022, wakizashi, sniper
Equipement: Silencieux, poisons, téléphone portable multifonction

MessageSujet: Il était une fois à la Schya [PV]   Sam 12 Sep - 5:14

Plus de deux semaines s'étaient écoulées depuis "l'incident" - comme se plaisait à l'appeler Lily lorsque cela traversait son esprit... et cela arrivait bien plus souvent qu'elle ne l'aurait voulu. L'incident qui avait eu lieu à l'appartement de Lily, et dont les protagonistes avaient été elle-même, et le tout nouveau boss de la Schya qui, en peut de temps, avait déjà su s'approprier une place importante dans la vie de la simple employée qu'elle était. Et ce, non seulement à cause de sa seule pensée qui s'insinuait dans l'esprit de Lily, mais également à cause de sa propre personne. En effet, il aurait été stupide de penser qu'après cela, Lily pourrait continuer son petit bonhomme de chemin dans le meilleur des mondes. Elle travaillait ET vivait à la Schya, et l'homme qui la hantait n'en était autre que le grand patron. Ainsi, bien sûr, nos deux héros ne pouvaient faire autrement que de se croiser de temps à autre. Et cette seule idée avait le don de mettre Lily dans un état de nervosité qu'elle ne se connaissait pas. Heureusement, elle restait encore suffisamment professionnelle pour que cela n'ait qu'un minimum d'incidence sur son travail. Elle n'était pas Lily Roverandom pour rien.

Néanmoins, comme par un heureux hasard, dès qu'elle apercevait n'était-ce que l'ombre de son patron, elle mettait tout en oeuvre pour éviter de croiser son chemin, que ce soit de façon plus ou moins subtile. Cela allait de tout simplement changer la direction de sa trajectoire en prenant un autre couloir, à carrément tourner les talons pour s'éloigner de Samuel d'un pas manifestement précipité.

Pourquoi l'évitait-elle ? Par honte, et par peur. Honte de son comportement. Peur de sa réaction. Qu'en pensait-il, vraiment ? N'était-ce qu'un coup de folie ? Ou voulait-il plus ? Et puis, que voulait-elle, elle-même ? Elle n'en savait trop rien, mise à part le fait qu'elle souhaitait à tout prix éviter une confrontation avec Samuel.

Il arriva malgré tout un jour où elle ne put rien faire pour éviter la présence de son patron, et ce, de la façon la plus typique qui soit.

Lily revenait de l'exécution d'un contrat. Tout s'était déroulé à merveille. Entendez par là que la cible était décédée. En contre-partie, le tailleur habituellement impeccable de Lily avait été salement amoché : la victime s'était défendue. Entendez par-là que Lily avait dû en découdre avec quelques gardes du corps avant de pouvoir accéder à son but. Sa jupe noire montrait une déchirure sur le côté droit, laissant apparaître un bas filé. Il manquait un bouton à sa veste, et sa chemise blanche arborait de magnifiques rosaces cramoisies. Son visage et ses mains, en revanche, étaient étonnamment propres. Elle avait tout de même pris le temps de les laver avant de regagner le QG - toujours avoir des lingettes sur soi, n'oubliez pas !

La soirée était déjà bien avancée, et elle allait désormais regagner son appartement pour prendre une douche, se changer, et se reposer avant d'entamer une nouvelle journée. Elle traversa le hall de la Schya, sans déclencher un seul regard d'étonnement dans sa direction : ce genre de spectacle était courant dans le monde de la pègre. Elle se dirigea vers les ascenseurs, et attendit en compagnie d'un groupe de collègues que les portes coulissent devant elle. Elle pénétra dans l'ascenseur qui entama alors son ascension. La pièce mouvant se vidait et se remplissait tous les quelques étages. Et ce qui devait arriver arriva : Samuel Westfield passa les portes de l'ascenseur alors que le coeur de Lily sembla effectuer une ultime pulsation à lui déchirer la poitrine. Un échange de salutations de la part de tous les collègues, et la course reprit. Arriva le moment fatidique où Lily et Samuel se retrouvèrent seuls dans l'ascenseur. Mais Lily tenait bon. Plus que quatre étages et elle serait chez elle. Elle saluerait Samuel, et quitterait les lieux. Mais les dieux n'étaient pas avec elle. Oui, nous l'avons tous vue venir : la panne d'ascenseur. Dans un soubresaut, l'engin s'arrêta, faisant presque perdre l'équilibre à Lily qui le rattrapa en appuyant une main contre la paroi. Elle déglutit péniblement, n'osant tourner son regard vers Westfield. A la place, elle prit l'initiative de s'activer afin de se sortir le plus vite possible de ce pétrin. Elle avança son doigt vers le bouton d'appel d'urgence, juste au moment où la lumière décida de leur fausser compagnie. Parfait, la boucle du cliché était bouclée... Il n'y avait plus qu'à attendre la suite.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Samuel Westfield
Boss de la Schya
avatar

Nombre de messages : 64
Age : 31
Société : Schya
Formation : Ex-membre d'unité militaire d'élite d'infiltration
Date d'inscription : 29/01/2008

Feuille de personnage
Age: 32
Armes: Lame rétractable attachée au poignet gauche et un MK23 Socom muni d'un silencieux.
Equipement: Matériel de crochetage, ordinateur de poche personalisé pouvant défaire les systèmes d'alarme high-tech, lunettes de vision nocturne.

MessageSujet: Re: Il était une fois à la Schya [PV]   Sam 12 Sep - 12:23

Cela faisait maintenant plus de deux semaines que Samuel était entré dans l'appartement de Lily et qu'ils avaient échangés un baiser et depuis plus rien, plus de nouvelles de la part de la jeune femme, il ne l'avait même pas croisée au détour d'un couloir ou bien aperçue dans le quartier...Soit c'était vraiment un pur hasard, soit il se faisait éviter par la jeune femme, m'enfin, il la rencontrerait bien à un moment où un autre, suffit de laisser le temps au temps comme il se plaisait souvent à dire.

Ainsi donc le sieur Westfield avait reprit le train train quotidien de son emploi de grand manitou tout puissant de la Schya..En gros c'était paperasse, paperasse, gestion des contrats et du personnel rattaché à ces derniers, interrogatoires plus que musclé avec d'éventuels prisonniers de la Mavros ou de la Synnefo, rendez-vous avec certains collaborateurs, etc etc etc.

Bien qu'il soit overbooké (hou le joli mot), Samuel pensait souvent à ce court instant de douceur qu'il avait vécu avec Lily, il n'arrivait pas à se sortir la jeune femme de l'esprit; il lui suffsait de fermer les yeux pour revivre ce fameux baiser encore et encore et encore...Mais, afin que ses pensées n'empiètent pas sur son travail, il s'efforçait de ne rien laisser paraître, bien qu'il paraisse, étrangement depuis deux semaines, d'une humeur assez, comment dire, mitigée entre le bonheur et la déception, bonheur d'avoir eu un flirt avec Lily, et déception de ne l'avoir revue depuis cet instant précis...Enfin bref, la vie continue comme on dit, non?

Et une nouvelle journée commençait, comme d'habitude Samuel pritun solide petit déjeuner avant d'attaquer les divers dossiers en attente dans son bureau, quelle poisse tout ce bordel administratif! Il avait passé une bonne partie de la matinée et de l'après midi à travailler, recevant quelques Schya en rendez-vous pour des petits souis internes propres à l'organisation. Vers 15h, il ferma boutique et quitta l'immeuble afin de s'aérer un peu les neurones, une petite promenade dans le quartier lui changea grandement les idées et il réintégra son lieu de travail peu après.
Il fit halte à un des étages de l'immeuble pour rencontrer un espion qui avait quelques petites choses à lui faire savoir, l'entretien dura une bonne petite heure avant que Samuel ne puisse se diriger vers son antre.

Cigarette au bec, il attendait l'ascenceur tranquillement en fredonnant un petit air d'un groupe de rock pas très connu...

"Je vais partiiir, fleur au fusil; je vais mourir j'n'ai pas envie..."

Enfin les portes de l'ascenceur s'ouvrirent et un flot de Schya en sortit, d'autre entrèrent, et Samuel leur emboîta le pas. Il ne remarqua pas tout de suite la présence de Lily dans l'ascenceur, il fallut attendre que plusieurs personnes sortent de la cabine pour qu'enfin cela fasse tilt dans sa tête.
Il ne savait pas vraiment comment agir, aller vers elle? Rester là où il était et attendre qu'elle fasse le premier pas? Que la vie peu s'avérer compliquée parfois!
Au fur et à mesure que la cabine d'ascenceur montait dans l'immeuble, le nombre d'occupant s'égrenait lentement jusqu'a ce qu'il ne reste plus que deux personnes présentes, Lily et Samuel...

Si nous étions dans un film, cela aurait fait une scène cliché des retrouvailles des protagonistes, manquerait plus que l'ascenceur tombe en panne tien! Cette pensée fit sourire Samuel, évidemment cela n'arriverait pas, on ne voit ça que dans les mauvais films à l'eau de rose ou bien les sitcom à deux dollars cinquante...Et pourtant...

Un soubresaut et puis plus rien, la cabine venait de s'immobiliser, là, entre deux étages...Lily avait faillit se casser la figure mais elle se rattrapa de justesse à la paroi; Samuel lui n'avait presque pas bougé vu qu'il était comme d'habitude adossé à une des parois latérale de l'ascenceur. Il ne fallut pas attendre plus de dix secondes pour que la lumière s'éteigne à son tour, laissant nos deux amis dans une obsucrité presque totale, heureusement que la lampe de secours s'est enclenchée, cela leur permettait de se voir.

Samuel alluma une cigarette en soupirant doucement, passant ensuite une main dans ses cheveux...

"Eh bien...Si on avait voulu le faire exprès, on ne s'y serait pas mieux prit"

Il sourit gentiment à Lily, était-ce là un pur hasard? Un signe du destin qui lui criait haut et fort -Maintenant que je t'ai maché la travail remues-toi le cul et tente ta chance avec elle bon dieu de feignant!-
Il extirpa son paquet de clopes de sa poche et le tendit à Lily.

"Ca sera vite réparé"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lily Roverandom
Tueuse à gages
avatar

Nombre de messages : 237
Age : 29
Société : Schya
Formation : Garde du corps
Citation : Win or die
Date d'inscription : 19/11/2007

Feuille de personnage
Age: 26 ans
Armes: Sig-Sauer Pro SP 2022, wakizashi, sniper
Equipement: Silencieux, poisons, téléphone portable multifonction

MessageSujet: Re: Il était une fois à la Schya [PV]   Jeu 1 Oct - 21:34

Alors que Lily s'énervait contre le pauvre et innocent bouton d'appel d'urgence, la lumière de secours s'enclencha. Lily ne savait trop si elle devait s'en réjouir ou non. Au moins, dans le noir, elle avait une excuse pour éviter le regard de son patron : elle ne le voyait pas ! D'un autre côté, dans le noir, il peut s'en passer des choses...

*Rhaaaa saloperie de lumière !* ragea-t-elle intérieurement.

Elle faillit sursauter, mais réussit à se contenir, quand Westfield pris la parole, faisant une remarque mordante sur l'ironie de la situation. Lily voulut émettre un petit rire d'approbation, histoire d'avoir l'air décontractée, mais elle était tellement stressée que le son qui s'échappa de sa bouche crispée ressemblait plutôt à un gémissement mêlé à un grognement - ou peut-être un sifflement - le tout sonnant particulièrement étranglé. Bravo pour l'air décontracté. Elle détourna le regard, se prenant soudainement de passion pour un défaut sur la boiserie de la paroi.

-Ca sera vite réparé, fit remarqué Westfield, voulant peut-être détendre l'atmosphère, ou faire la conversation, ou les deux.

- J'espère ! répondit Lily du tac au tac, avec peut-être plus d'enthousiasme qu'il n'en fallait.

Prenant conscience de ce que sous-entendait sa réaction, elle se racla la gorge et lissa un pli inexistant sur la jupe de son tailleur. C'est alors qu'elle en remarqua la déchirure, de même que les tâches de sang sur son chemisier. Elle les avait quelque peu oubliées dans la confusion, et maintenant qu'elle prenait conscience de son état, elle n'en était qu'encore plus gênée. Elle ne retint pas un soupire d'exaspération.

*Qu'est-ce que j'ai fait pour mériter ça ?*
pesta-t-elle en son for intérieur.

C'était vrai, ça. Pourquoi était-elle ainsi maudite ? Elle farfouilla dans les poches de sa veste à la recherche de son paquet de cigarettes. Mais lorsqu'elle l'eut en main, elle constata qu'il avait été salement amoché durant la bataille, et les cancerettes avaient été réduites en lambeaux. Nouveau soupire. Ce fut alors que Samuel, ayant remarqué son désarroi, ou par pur hasard, lui tendit son propre paquet. Lily déglutit péniblement, se sentant rougir et dirigeant un semblant de regard vers son patron, bredouilla un merci avant de se servir. Le temps d'une fraction de seconde, elle croisa les sombres pupilles de Westfield, et cela suffit à la ramener deux semaines en arrière, et par conséquent à la troubler encore plus qu'elle ne l'était déjà. Le scénario semblait se répéter à l'infini entre eux, et pourtant elle ne s'y faisait pas.

D'une main légèrement tremblante, elle ficha la cigarette sur son porte-cigarette argenté, le porta à sa bouche, et alluma le tout avant de tirer avidement dessus, à la recherche de la sérénité. Ce fut cet instant que choisit l'ascenseur pour faire une chute certes courte, mais dramatique.

- Putain de merde !
jura Lily alors qu'elle décollait.

Rien de grave, mais Lily avait presque manqué d'aller se cogner au plafond. Elle retomba durement sur ses jambes qui lâchèrent prise. Le talon de sa chaussure droite cassa et elle se retrouva par terre, grimaçant sous le coup de la douleur. La lumière de l'ascenseur clignota plusieurs fois alors qu'un inquiétant grésillement électronique ainsi que des bruits de câblages métalliques retentissaient autour d'eux.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Samuel Westfield
Boss de la Schya
avatar

Nombre de messages : 64
Age : 31
Société : Schya
Formation : Ex-membre d'unité militaire d'élite d'infiltration
Date d'inscription : 29/01/2008

Feuille de personnage
Age: 32
Armes: Lame rétractable attachée au poignet gauche et un MK23 Socom muni d'un silencieux.
Equipement: Matériel de crochetage, ordinateur de poche personalisé pouvant défaire les systèmes d'alarme high-tech, lunettes de vision nocturne.

MessageSujet: Re: Il était une fois à la Schya [PV]   Ven 2 Oct - 18:37

Quelle poisse tout de même d'être coincé dans cet ascenseur, le boulot ne pouvait pas attendre, mais bon, pourquoi remettre au lendemain ce qu'on peut remettre au surlendemain hein? Bref, le soucis actuel de Samuel n'était pas vraiment son boulot mais la situation dans laquelle il était pour le moment, coincé entre deux étages avec Lily.
Le fait d'être seul avec elle dans un endroit si restreint lui rappela aussitôt les évènements s'étant produits il y à deux semaines dans l'appart' de Lily.

S'efforçant tout de même de faire un gros semblant de rien, Samuel laissait paraître une indifférence incroyable alors qu'a l'intérieur de lui-même c'était tout le contraire, il mourrai d'envie d'embrasser Lily à nouveau, voire même plus qui sais! Mais la bienséance, l'étique et ce genre de conneries, ainsi que sa conscience, lui criaient bien haut et fort de ne pas bouger d'un yota et de rester bien sage dans son coin pour ne pas faire d'esclandre.

Enfin bref, cela se terminerait donc par l'arrivée du réparateur qui les tirerait de ce mauvais pas en remettant l'ascenseur en état de marche, tout le monde regagnerait son petit train-train quotidien et cela s'arrêtera là, point final.

C'était sans compter sur ce coquin de hasard qui eu la brillante idée de faire chuter l'ascenseur sur quelques mètres, pas assez pour aller se fracasser sur le sol mais juste ce qu'il fallait pour envoyer valser Samuel dans les airs, ce qui l'étonna énormément, ce qui fut encore plus étonnant fut son atterrissage, il finit son joli vol plané en s'écrasant, sans trop de violence, sur Lily, mais avant d'entrer en contact avec la jeune femme, son visage alla percuter une des paroi de la cabine d'ascenseur, ce qui le sonna pendant un petit moment alors qu'il était allongé sur Lily, le regard dans le vague et le nez saignant abondamment...

"...Mmm bordel...."

Il resta immobile pendant un instant, les yeux fermés et une petite grimace de douleur sur le visage, il se doutait être sur Lily et n'osait imaginer ce qui allait se passer ensuite, il se releva lentement sans ouvrir les yeux en prenant appui sur le sol, quelques gouttes de sang tombant sur ce dernier en faisant de petits plic plic.
Maintenant bien debout sur ses deux pieds, Samuel ouvrit les yeux et essuya son visage d'un revers de la main avant de porter son regard sur Lily; voyant qu'elle était au sol, il se précipité aussitôt pour l'aider à se relever, son nez se remettant aussitôt à saigner de plus belle.

"Lily, est-ce que ça va, excuses-moi de t'être tombé dessus"

Tirant doucement, il aida Lily à se remettre debout, il paraissait effroyablement gêné d'avoir causé du tort à la jeune femme, même sans le vouloir. Après cela, il se recula d'un pas ou deux, essuyant à nouveau son visage, maculant ainsi de sang la manche de sa chemise, le teinturier allait avoir du boulot, ça c'est sûr.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lily Roverandom
Tueuse à gages
avatar

Nombre de messages : 237
Age : 29
Société : Schya
Formation : Garde du corps
Citation : Win or die
Date d'inscription : 19/11/2007

Feuille de personnage
Age: 26 ans
Armes: Sig-Sauer Pro SP 2022, wakizashi, sniper
Equipement: Silencieux, poisons, téléphone portable multifonction

MessageSujet: Re: Il était une fois à la Schya [PV]   Lun 5 Oct - 23:45

Il semblait que le hasard s'était décidément mis en mode clichés basiques de soap opera ce jour-ci. Et il n'en avait pas fini avec Samuel et Lily. A peine avait cette dernière eu le temps de reprendre ses esprits après cette chute que son patron, ayant également perdu l'équilibre, vint atterrir sur elle. Bizarrement, cette fois-ci, Lily ne se sentit pas gênée. Bien au contraire. Elle oublia instantanément la petite douleur, résultat de son vol plané, et ferma un instant les yeux, profitant de ce rapprochement physique impromptu et respirant l'odeur de Samuel. Mais cet instant de proximité volé ne dura qu'à peine une fraction de seconde. Déjà, Westfield se redressait et s'excusait auprès de Lily tout en lui tendant sa main pour l'aider à se relever.

Lily regarda la main qui lui était tendue, puis redressa les yeux vers Samuel, puis à nouveau la main, comme si elle pesait le pour et le contre... Mais, étrangement, entre Samuel et Lily, celui qui semblait être le plus mal à l'aise était le chef de la Schya en personne. Peut-être était-ce le contrecoup de la chute, mais soudainement, Lily sentait une chaleur entraînante qui circulait quelque part entre son bas ventre et sa poitrine, et cette chaleur la faisait se sentir tellement bien qu'elle en oubliait la gêne habituelle qu'elle ressentait pourtant systématiquement dès que Samuel Westfield se trouvait dans un rayon de dix mètres ou moins...

En ce lieu, l'espace-temps semblait distordu. Comme, peut-être, de l'autre côté du miroir.

Lily prit la main de Samuel qui l'aida à se redresser. Une fois que Lily fut debout, elle osa relever son regard vers son patron. Il saignait abondamment du nez et l'essuyait du revers de sa manche, laquelle devait déjà bien valoir quelques milliers de dollars en dehors du reste du costume. Lily sorti un mouchoir de la poche intérieure de sa veste. On aurait pu s'attendre à ce qu'elle le lui tende en détournant pudiquement le regard et en dissimulant un coupable rougissement sous un voile de cheveux. Mais il n'en fut rien. Sans même détourner le regard, elle fit un pas vers lui. Elle posa sa main libre sur le bras que Samuel utilisait pour empêcher le sang de couler, et exerça une faible pression pour qu'il l'abaisse. De son autre main, elle entreprit d'essuyer l'hémoglobine sur le visage de son chef, le tout en soutenant son regard. La jeune femme se sentait toute autre, comme si elle était dirigée par un marionnettiste. Le marionnettiste des émotions, sans aucun doute...

Les fils se tendirent pour rapprocher les deux êtres. Lily ne savait trop qui avait fait le mouvement en premier. Peut-être était-ce elle-même, peut-être Samuel. Cela ne changeait pas grand chose, le résultat était le même : ils n'étaient désormais séparés que de quelques infimes centimètres, et leurs têtes avaient déjà commencé à se pencher sur le côté.

Soudain, l'ascenseur eut un soubresaut, et le bruit caractéristiques de portes coulissant retentit. La peur et la gêne qui brillait habituellement dans les yeux de Lily lorsqu'elle était en présence de Samuel reprit possession de son poste. Elle recula brusquement, manquant presque d'aller se cogner à la paroi, et ce alors que les portes n'étaient même pas tout à fait ouvertes. Alors qu'un technicien passait la tête pour regarder à l'intérieur de la cabine, il eut à peine le temps de voir la main de Lily se retirer de sur sa poitrine où avait disparu le mouchoir maculé de sang.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Samuel Westfield
Boss de la Schya
avatar

Nombre de messages : 64
Age : 31
Société : Schya
Formation : Ex-membre d'unité militaire d'élite d'infiltration
Date d'inscription : 29/01/2008

Feuille de personnage
Age: 32
Armes: Lame rétractable attachée au poignet gauche et un MK23 Socom muni d'un silencieux.
Equipement: Matériel de crochetage, ordinateur de poche personalisé pouvant défaire les systèmes d'alarme high-tech, lunettes de vision nocturne.

MessageSujet: Re: Il était une fois à la Schya [PV]   Dim 11 Oct - 16:39

Fichue chute, maintenant Samuel saignait du nez et en plus il s'était étalé sur Lily, là pour le coup il avait fait fort, on pouvait l'appeler monsieur catastrophe ou bien mister pas de chance.
Mais apparemment, Lily ne lui en tenait pas rigueur, elle accepta l'aide de Samuel pour se relever, c'était déjà un bon point, au moins elle ne l'avait pas rejeté comme d'habitude, il y avait de l'amélioration entre eux et ce n'était pas pour déplaire à Samuel.

Raaah, et ce foutu sang qui continuait de couler, encore quelques minutes de ce traitement et sa chemise pourrait aller droit à la poubelle sans plus de cérémonie.
C'est alors qu'il remarqua que Lily venait de prendre un mouchoir, sans doute allait-elle le lui tendre pour qu'il essuie son visage, comme elle le ferait d'habitude, mais là où Samuel fut scotché, c'est lorsque Lily vint elle-même lui essuyer le visage.
Elle baissa le bras de Samuel pour qu'il cesse de s'essuyer avec ses vêtements, elle vint ensuite passer le mouchoir sous le nez de Samuel pour lui enlever le sang qui avait déjà coulé, cette attention de la part de la jeune femme n'était pas banal et Samuel ne savait pas comment réagir, il en rougit même un peu, lui qui d'ordinaire restait calme et pondéré...

Voilà, le sang était essuyé, mais pourtant ni l'un ni l'autre ne retourna de son coté de la cabine d'ascenseur, au contraire, ils se rapprochèrent lentement, très lentement, allait-on une fois de plus assister à un instant magique entre Lily et Samuel? La réponse ne se ferait sans doute pas attendre plus longtemps car leurs visages respectifs étaient déjà en approche l'un de l'autre, plus que quelques petites secondes et Samuel pourrait enfin goûter à nouveau à la douceur des lèvres de Lily...

Mais c'était sans compter sur l'ouverture subite des portes de l'ascenseur et l'apparition du réparateur qui venait à leur secours..Sur le coup, Samuel lui aurait mit un coup de pied en pleine poire pour le faire ressortir de là et les laisser seul tout les deux, mais bon, ça ne serait pas correct vis-à-vis de cet homme qui, après tout, ne faisait que ce pourquoi il était payé, c'est-à-dire réparer les ascenseur en panne et accessoirement briser inconsciemment les instant magiques...

Lily reprit ses bonnes vieilles habitudes en s'écartant de Samuel, alala, cruel destin que celui du boss de la Schya, lui qui voulait seulement être tranquille avec Lily...
Enfin bref, le réparateur s'excusa de n'avoir été plus rapide, Samuel en son fort intérieur se dit qu'il aurait pu être encore moins rapide que cela ne l'aurait pas dérangé le moins du monde.
Le boss de la Schya quitta la cabine d'ascenseur en remerciant le brave homme et, une fois dans le couloir, il se retourna pour regarder Lily, il restait là, immobile, plongeant son regard dans celui de la jeune femme, se demandant ce à quoi elle pouvait penser et ce qu'elle allait bien pouvoir faire maintenant, allait-elle repasser à l'attaque ou bien fuir comme d'habitude? Ca, Samuel le saurait d'ici quelques brèves secondes...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lily Roverandom
Tueuse à gages
avatar

Nombre de messages : 237
Age : 29
Société : Schya
Formation : Garde du corps
Citation : Win or die
Date d'inscription : 19/11/2007

Feuille de personnage
Age: 26 ans
Armes: Sig-Sauer Pro SP 2022, wakizashi, sniper
Equipement: Silencieux, poisons, téléphone portable multifonction

MessageSujet: Re: Il était une fois à la Schya [PV]   Jeu 15 Oct - 0:07

Le coeur de Lily tenait un rythme épuisant, et le sang battant à ses tempes l'assourdissait presque. Ses sentiments étaient partagés : l'arrivée du technicien l'avait soulagée... ou contrariée ? Elle n'en savait trop rien. Ce qu'elle savait, en revanche, était qu'elle se sentait à nouveau aussi embarrassée que d'habitude lorsqu'elle se trouvait en présence de son patron. Les choses étaient rentrées, soudainement, dans l'ordre, et ce qu'il venait de se passer dans le confinement de l'ascenseur en panne lui semblait n'être qu'un vague rêve.

Le technicien pénétra dans l'élévateur en s'excusant auprès de Roverandom et Westfield alors que ces derniers s'extirpaient de l'appareil. Du coin de l'oeil, Lily repéra que Samuel se dirigeait vers le couloir de gauche, alors elle prit la direction de la droite, s'éloignant de quelques pas et gardant une oreille, malgré elle, sur ceux du boss. Ceux-ci stoppèrent subitement, et l'ouïe experte de la jeune femme détecta un glissement sur le sol, témoignant d'un demi-tour. Fut-ce un réflexe, mais elle s'immobilisa brusquement à son tour, n'osant se retourner. Mais la curiosité fut plus forte. Elle tourna légèrement la tête, regardant par-dessus son épaule, et croisa le regard de Samuel, ce qui finit de la clouer sur place. Pendant d'interminables minutes, leurs prunelles ne purent se dérober, comme si l'un et l'autre avaient cherché à lire à travers leurs pensées.

Le tout dura en réalité à peine cinq secondes. Mais cela sembla durer une éternité. Ce fut finalement Lily qui rompit le charme. Elle tourna la tête et reprit sa route, à pas peut-être un peu plus pressés qu'il n'en aurait fallu pour garder l'air décontracté. Elle tourna vers la droite, et, dès qu'elle fut hors de vue, elle retira ses escarpins et se mit à courir, pieds nus sur la moquette, afin de s'éloigner le plus rapidement possible et d'éviter de se faire éventuellement rattraper par Samuel. Elle arriva bientôt au niveau d'une autre cage d'ascenseur, mais aucun ne se trouvait à l'étage où elle était. Elle appuya frénétiquement sur le bouton d'appel, priant pour avoir le temps de disparaître à l'intérieur avant de se faire rejoindre. Mais peut-être n'allait-il pas la poursuivre. Peut-être les bruits de pas qu'elle entendait n'étaient-ils issus que de son imagination, ou appartenaient tout simplement à une autre personne.

Elle n'eut pas à se poser plus longtemps la question, car un ascenseur arriva, et elle ne s'attarda pas pour vérifier de quoi il en retournait. Elle monta dedans et les portes se refermèrent sur elle. Elle fut bientôt rentrée à son appartement dans lequel elle s'enferma. Elle se dirigea directement vers la salle de bain, où elle entreprit de se débarrasser de ses vêtements souillés et déchirés. Elle les jeta dans le panier à linge sale, puis fit couler l'eau de la douche afin qu'elle atteigne la bonne température avant de se glisser à l'intérieur. Elle allait fermer la porte de la large cabine, lorsqu'elle avisa quelque chose d'un flambant rouge. Elle se baissa pour ramasser l'objet, et constata qu'il s'agissait du mouchoir qu'elle avait utilisé pour essuyer le visage de Samuel. Elle eut une drôle de sensation en y repensant. Elle fit un geste pour lancer le mouchoir dans la poubelle, mais se ravisa. Elle hésita, puis le déposa sur le rebord du lavabo. Elle se glissa finalement dans la douche, et ce ne fut que lorsqu'elle sentit l'eau bien chaude couler sur son corps qu'elle poussa un long soupir, où se mêlaient soulagement et amertume. Elle n'arrivait pas à chasser Samuel de son esprit. Son image, sa voix. Le souvenir de son odeur, du contact de sa peau sur la sienne... Lily se mordit la lèvre et secoua vivement la tête, envoyant quelques gouttes qui s'écrasèrent sur la paroi immaculée. Sa main gauche chercha appui sur le carrelage, alors que la droite venait se perdre en son intimité.


* * *



Le quotidien avait reprit. Un quotidien pour Lily fait de contrats, d'entraînement, de meetings et de parties de cache-cache à travers le QG de la Schya afin d'éviter de croiser Samuel. Les meetings, justement, parlons-en. Lily assistait à l'un d'eux afin de dresser le compte rendu d'un contrat particulièrement gros et qui avait été exécuté en groupe. En tout et pour tout, onze agents étaient présents : huit espions, un cambrioleur, et deux tueuses, et parmi ces deux dernières, bien sûr, Lily. Et lorsque vint le moment de désigner la personne qui se chargerait de porter le rapport au grand patron, les collègues de la jeune femme trouvèrent tout naturel de la désigner elle, puisque les tueuses avaient été les exécutantes à proprement parler de la mission, et que sa collègue avait un autre contrat sur le feu qui ne pouvait attendre. Lily pensa bien à discuter, mais elle se ravisa, sachant qu'il n'en était pas question. Cela semblerait louche de la part de la professionnelle qu'elle était. Elle accepta sans mot dire, se contentant d'un hochement de tête. En revanche, elle sentit une légère chaleur lui monter aux joues, et elle espéra n'avoir pas rougit, ou qu'au moins personne ne l'avait remarqué. Lorsque l'on mit officiellement un terme à la réunion, Lily récupéra le dossier avant de quitter la salle en compagnie de ses collègues. Tous se dirigèrent vers les ascenseurs, et ils se séparèrent en deux groupes, ceux qui descendaient, ceux qui montaient. Lily était de ce dernier groupe, et lorsqu'elle pénétra dans l'élévateur, le tempo de son coeur connut une soudaine accélération au souvenir de ce qu'il s'était passé dans ce même espace confiné, quelques huit jours plus tôt. Voilà qui n'allait pas l'aider à être à l'aise durant le compte rendu qu'elle aurait à faire devant son patron. Elle ne put chasser cette pensée de sa tête tout du long du trajet, et bien sûr, cela la titillait toujours alors qu'elle arrivait devant la porte du bureau du boss, à laquelle elle ne frappa qu'après avoir fait trois longues respirations, dans l'espoir vain de se calmer.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Samuel Westfield
Boss de la Schya
avatar

Nombre de messages : 64
Age : 31
Société : Schya
Formation : Ex-membre d'unité militaire d'élite d'infiltration
Date d'inscription : 29/01/2008

Feuille de personnage
Age: 32
Armes: Lame rétractable attachée au poignet gauche et un MK23 Socom muni d'un silencieux.
Equipement: Matériel de crochetage, ordinateur de poche personalisé pouvant défaire les systèmes d'alarme high-tech, lunettes de vision nocturne.

MessageSujet: Re: Il était une fois à la Schya [PV]   Sam 17 Oct - 19:34

Lily et Samuel se fixèrent droit dans les yeux pendant un moment qui paru durer une éternité, mais qui en réalité fut aussi bref qu'un battement de cils, après quoi Lily tourna les talons et disparu du regard de notre chez boss au détour d'un couloir. Samuel resta perplexe pendant quelques instants, comme si son cerveau avait bugé, ce n'est qu'après quelques secondes qu'il reprit ses esprits, et se mit alors à emprunter le même chemin que Lily, cette fois cela devait cesser, il allait lui dire qu'il pensait sans cesse à elle et qu'à chaque fois qu'il la voyait il se sentait étrange mais pourtant bien.

Elle avait de l'avance, Samuel pressa le pas afin de la rattraper, il ne se mit pas à courir mais prit un rythme de marche assez rapide, histoire de ne pas paraître trop suspect au cas où il croiserait d'autres membres de la Schya.
Juste avant d'arriver aux ascenseur, à quelques mètres en fait, juste après un virage à droite, Samuel entendit les portes d'un de ces engins se refermer, il bondit alors et arriva face aux ascenseurs pile au moment où les portes venaient de se clore de manière totalement hermétique, voilà qu'il venait de rater l'occasion de parler à Lily, elle venait de partir vers son appartement, et il n'était pas vraiment question d'y faire irruption encore une fois.

Samuel poussa un long soupir tout en s'allumant une cigarette, s'adossant au mur faisant face aux portes d'ascenseur, le regard dans le vague, pensant à certaines choses tout en souriant légèrement...

"Abruti, la prochaine fois tu cours comme si ta vie en dépendait..."

Après ces quelques mots destinés à lui-même, Samuel quitta les lieux et se dirigea vers son bureau, saluant sommairement les employés qu'il croisait dans les couloirs, il envoya gentiment balader les gens qui voulaient s'entretenir avec lui de choses futiles, mais Samuel n'avait vraiment pas la tête à travailler ce soir, en tête, il n'avait que Lily et elle seule.
Arrivé à son bureau, Samuel verrouilla la porte, coupa son téléphone portable, mit la ligne de téléphone fixe en occupé, mit la connexion internet de son ordinateur portable sur off, il venait tout simplement de se couper du reste du monde.
Il ouvrit quelques dossiers et entra dans le fichier employés, de là il alla ouvrir celui concernant Lily. Il y avait dans ce dossiers quelques photos de la jeune femme, des photos tout ce qu'il y a de plus correct évidemment, mais ce n'était pas le but de Samuel de trouver des photos "osées" de Lily, non, il voulait juste voir son visage, ses traits, bref, la voir elle, tout simplement.

Et donc, c'est avec une photo du visage de Lily sur son écran que Samuel s'endormit ce soir là, sur son siège de bureau...


***


Huit jours, cela faisait huit jours que Samuel s'était retrouvé coincé avec Lily dans l'ascenseur, et depuis ce jour il ne l'avait pas recroisée, ni même entraperçue au loin dans un couloir...Il faut croire que la jeune femme avait décidé de l'éviter à nouveau, enfin, puisqu'il en était ainsi...
La routine était redevenue omniprésente dans la vie de Samuel, boulot boulot boulot, paperasse paperasse paperasse, dodo, boulot boulot boulot, bref le quotidien d'un patron de société criminelle, mais bon, à force cela devient d'un ennui mortel.

Bref, histoire de s'aérer un peu la tête, Samuel quitta son bureau pour aller se boire un café à la salle de repos de l'immeuble, histoire de papoter un peu avec ses employés, en savoir un peu plus sur eux, ce qu'ils aiment, ce qu'ils n'aiment pas, bref les connaitre mieux pour mieux les aider en cas de soucis.
Bref, après avoir passé une bonne heure et demie à boire un café, qui soit dit en passant était froid maintenant, et à parler avec ses employés, Samuel reprit le chemin de son bureau afin de bosser un peu quand même quoi, faut bien mériter son salaire non?

Donc, revenant à son bureau, Samuel se figea net à plusieurs mètres de la porte de son bureau car il n'en revenait pas...Lily était là, à attendre, elle devait avoir frappé à la porte, mais pourquoi était-elle là? Elle tenait des papiers en main, sans doute un dossier...Bon, allumant une enième cigarette, Samuel se remit en route et arriva derrière Lily, il s'éclaircit la voix...

"Tu m'apportes un dossier?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lily Roverandom
Tueuse à gages
avatar

Nombre de messages : 237
Age : 29
Société : Schya
Formation : Garde du corps
Citation : Win or die
Date d'inscription : 19/11/2007

Feuille de personnage
Age: 26 ans
Armes: Sig-Sauer Pro SP 2022, wakizashi, sniper
Equipement: Silencieux, poisons, téléphone portable multifonction

MessageSujet: Re: Il était une fois à la Schya [PV]   Dim 18 Oct - 0:51

... Rien. Lily ne recevait aucune réponse. Elle se permit d'insister et frappa une seconde fois, mais toujours rien. Elle fronça les sourcils, et colla son oreille à la porte, tentant d'entendre un quelconque bruit qui prouverait que son très cher boss était toujours en vie, ou avait d'une façon ou d'une autre prit connaissance de la personne qui souhaitait le voir pour des raisons hautement professionnelle et par conséquent hautement importantes. S'il ne savait même pas être disponible pour des raisons émotionnelles...

*PROFESSIONNELLES !!!*

pour des raisons professionnelles, donc.

Lily se pencha à la hauteur de la serrure pour regarder à travers. Ce fut alors qu'elle se rappela que les portes de la Schya ne possédaient pas de serrures, mais des lecteurs de cartes magnétiques, ou, selon le niveau de sécurité, des verrous plus élaborés encore que les coffres forts. Elle poussa un soupir exaspéré, et esquissa un mouvement pour se relever. Elle était encore penchée lorsqu'une voix retentit dans son dos :

- Tu m'apportes un dossier ?

Le sang de Lily ne fit qu'un tour. D'un seul mouvement réflex, elle se redressa, se retourna, affichant son air professionnel de tueuse glaciale et impitoyable, et dégaina son pistolet dont elle plaqua le canon sur la tempe de l'intrus... qui s'avéra être son sus-nommé très cher boss. La jeune femme se trouva soudain bouche bée, les yeux écarquillés, d'une de surprise de se trouver face à face avec Samuel, et de deux d'effroi en se rendant compte de ce qu'elle venait de faire. Elle ferma la bouche et, fébrilement, rangea son arme dans la poche intérieure de sa veste bleu marine qui lui arrivait jusqu'aux genoux et qui était posée sur une robe blanche, simple mais élégante avec un col bateau, et un peu plus courte que le gilet. Ce fut alors que Lily se dit que le blanc n'avait pas été le choix le plus judicieux, car elle sentait déjà la sensation familière de chaleur made in Westfield lui monter aux joues, et c'était un coup à accentuer encore plus, par contraste, son rougissement. Elle balbutia quelques syllabes incompréhensibles avant de réussir à aligner quelques mots dans une sorte de suite logique :

- Ah euh... réflex... désolée... euh... la porte fermée et... un réflex... euh... Dossier ! Oui !


Elle tendit soudain, brusquement, le dossier à Samuel, le calant sans considération dans ses bras, quelques feuilles s'éparpillant.

*Bien joué...*
songea-t-elle.

Elle se baissa pour ramasser les feuilles et en profita pour prendre discrètement une ou deux profondes respirations histoire de reprendre un peu son calme. Elle se redressa, tenant les feuilles d'une main et de l'autre son col, car elle s'était rendu compte que sa position, penchée vers le sol, laissait une vue un tant soit peu intéressante sur son décolleté. Mais cela ne l'avait pas empêchée de reprendre un peu de contenance et, même si elle était toujours gênée, elle se sentait déjà un peu plus capable d'émettre une phrase complète et censée.

- Oui, donc, le dossier. Le compte rendu de l'affaire Kreitzer. Cible éliminée, aucune perte ni blessure dans nos rangs, aucun témoins laissés sur place. Je vous laisse prendre connaissances des détails.


Ceci-dit, elle lui tendit les feuilles qui étaient tombées à terre et qu'elle avait ramassées.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Samuel Westfield
Boss de la Schya
avatar

Nombre de messages : 64
Age : 31
Société : Schya
Formation : Ex-membre d'unité militaire d'élite d'infiltration
Date d'inscription : 29/01/2008

Feuille de personnage
Age: 32
Armes: Lame rétractable attachée au poignet gauche et un MK23 Socom muni d'un silencieux.
Equipement: Matériel de crochetage, ordinateur de poche personalisé pouvant défaire les systèmes d'alarme high-tech, lunettes de vision nocturne.

MessageSujet: Re: Il était une fois à la Schya [PV]   Dim 18 Oct - 19:42

En fait, la première chose que Samuel remarqua en déboulant dans le couloir, c'était que Lily était penchée en avant, et donc il avait une vue imprenable sur le fessier de cette dernière, cela le bloqua un peu au départ, du genre son cerveau qui à un passage à vide durant quelques secondes mais il se reprit bien vite tout en avançant vers la jeune femme, tentant désespérément de tenir son regard focaliser sur les magnifiques murs de la Schya, ce qui n'était pas chose aisée.

Bref, après avoir demandé à Lily si elle lui apportait un dossier, Samuel fut relativement surpris et perplexe face à la réaction de la jeune femme, surtout en avisant le pistolet qui venait de se poser gentiment contre sa tempe. Mais le plus amusant, c'est que Lily avait l'air aussi surprise que Samuel lui-même, quelle situation cocasse n'est-ce pas?

"J'espère que tu me fournira une bonne raison pour ça.."

Elle s'excusa bien rapidement en bafouillant comme elle en avait l'habitude et en rougissant de manière ultra-rapide, elle balbutia que c'était là un réflexe, ouais donc en gros il lui avait filé les chocottes et elle s'est défendue comme elle l'a pu, mais bon, y'a des limites tout de même, qui d'aute qu'un Schya aurait pu lui adresser la parole ici?

"A l'avenir évite ce genre de réflexe, surtout au sein de la Schya, je n'ai pas envie d'avoir à m'occuper d'un accident fratricide, compris?"

Samuel avait été très clair et autoritaire sur ce point en parlant à la jeune femme, il la fixait droit dans les yeux, non pas de son regard doux et tendre, mais bien de celui qui est glacial et terrible.
Regard qui disparu bien vite, car Samuel du empoigner le dossier que Lily venait de lui refourguer, il avait l'air assez épais, encore des heures de joie en perspective donc.
Quelques feuilles gisaient au sol et Lily s'empressa de se baisser pour les ramasser, et là ce fut au tour de Samuel de ressentir de la chaleur au niveau de ses joues et de son bas-ventre car il avait en ce moment même sous les yeux le décolleté de Lily, et il devait bien avouer que ce n'était pas du tout déplaisant à regarder, que du contraire...Mais un vrai gentleman ne profite pas de ce genre de situation et Samuel entra alors dans une grande contemplation du plafond...Jusqu'a ce que Lily lui tende les quelques feuilles qui étaient tombées au sol..

"Merci"

Samuel prit alors les feuilles tendues par Lily, mais tout en faisant cela, il plongea ses yeux dans ceux de Lily tout en effleurant de ses doigts les mains de la jeune femme en reprenant les feuilles, il resta un petit moment ainsi, sans rien dire, avant de reprendre ses esprits et d'ouvrir la porte de son bureau à l'aide de sa carte magnétique de sécurité maximale, celle qui pouvait tout ouvrir dans l'immeuble.

"Bien, entrons, je vais t'offrir un verre et tu me parlera un peu plus de ce contrat, les paroles valent parfois mieux que les écrits"

Il entra alors dans on antre, suivit de Lily après laquelle il referma simplement la porte sans la verouiller; il invita la jeune femme à s'assoir avant de déposer le dossier sur la surface libre de son bureau, il prit ensuite appui sur ce dernier tout en allumant une cigarette, reposant par après son regard sur Lily pendant un long moment de silence qui met mal à l'aise..
Après quelques bouffées tirées sur sa cigarette, il coinça cette dernière entre l'index et le majeur de sa main droite tout en recrachant la fumée inhalée quelques secondes plus tôt. Il toussota de manière un peu forcée avant de s'éclaricir la gorge pour finalement prendre la parole d'un ton assez sérieux mais pas menaçant...

"J'en ai assez Lily, il est temps pour nous d'avoir une discussion sérieuse..."

Et voilà, Samuel venait de se jeter à l'eau sans bouée, dans le vide sans filet, dans la mayonnaise sans les frites...Oublions la mayonnaise et les frites, je pense que vous avez compris.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lily Roverandom
Tueuse à gages
avatar

Nombre de messages : 237
Age : 29
Société : Schya
Formation : Garde du corps
Citation : Win or die
Date d'inscription : 19/11/2007

Feuille de personnage
Age: 26 ans
Armes: Sig-Sauer Pro SP 2022, wakizashi, sniper
Equipement: Silencieux, poisons, téléphone portable multifonction

MessageSujet: Re: Il était une fois à la Schya [PV]   Dim 18 Oct - 22:15

Bien sûr, Westfield avait raison. Lily n'avait en réalité aucune raison de réagir tel qu'elle l'avait fait alors qu'elle se trouvait en sécurité au sein de la Schya. En vérité, elle avait été tellement stressée à l'idée de cet entretien que ses habituels réflexes en étaient devenus quelque peu excessifs... Et en plus, ce n'était pas la première fois qu'elle réagissait de façon aussi démesurée : elle lui avait déjà joliment imprimé l'emprunte de sa paume agrémentée de cinq doigts sur la joue. Elle devrait être plus prudente à l'avenir. Au moins dommage collatéral, et au vu du regard noir que lui avait lancé son patron, c'en serait fait de Lily Roverandom. Elle se félicitait d'avoir réussi à reprendre de sa contenance, même si elle n'arrivait pas au niveau de ce dont elle était habituellement et légendairement capable.

En revanche, elle ne s'attendait pas à ce qu'il l'invite à entrer prendre un verre au-dessus du contrat. Nom de dieu ! C'était le boss après tout ! Il était bien assez grand pour lire le dossier tout seul. Pourquoi devait-elle lui faire le rapport elle-même ? Elle n'avait pas signé pour ça... Ou à bien y réfléchir, si... A la Schya, quand le boss dit, on fait. Point. Elle poussa un petit soupire, juste assez discret pour ne pas être insolent, mais juste assez haut pour qu'il vienne titiller les oreilles de son patron, alors qu'elle passait le pas de la porte, qu'il venait d'ouvrir, à sa suite. Une fois entrés, elle le regarda déposer le dossier sur son bureau, sur lequel il s'appuya avant de s'allumer une cigarette, le tout dans un de ces typiques silences inconfortables. Lily se tenait droite comme un i, immobile et silencieuse, attendant que son patron dise quelque chose.

Ce qu'il fit. Lily pensait savoir de quoi il voulait discuter... sérieusement. Mais elle préférait se persuader d'autre chose, et se dérober au sujet, comme elle en avait l'habitude. Elle s'éclaircit la gorge, mettant sa main en poing devant sa bouche et fronçant légèrement les sourcils, avant de répondre d'une voix qui se voulait assurée :

- Si vous voulez parler de l'affaire Dalloway, je peux vous assurer que tout est rentré dans l'ordre, et que cela ne se reproduira plus.

Quelques jours plus tôt en effet, Lily avait malencontreusement laissé s'échapper un témoin de la scène de règlement de son contrat. Elle n'avait pu le rattraper et l'éliminer le jour suivant, après s'être assurée qu'il n'y avait eu aucune information égarée au passage. Mais quelque chose au fond d'elle lui disait que Samuel Westfield n'en avait cure...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Samuel Westfield
Boss de la Schya
avatar

Nombre de messages : 64
Age : 31
Société : Schya
Formation : Ex-membre d'unité militaire d'élite d'infiltration
Date d'inscription : 29/01/2008

Feuille de personnage
Age: 32
Armes: Lame rétractable attachée au poignet gauche et un MK23 Socom muni d'un silencieux.
Equipement: Matériel de crochetage, ordinateur de poche personalisé pouvant défaire les systèmes d'alarme high-tech, lunettes de vision nocturne.

MessageSujet: Re: Il était une fois à la Schya [PV]   Mer 21 Oct - 20:04

Comme Samuel le pensait, Lily avait tenté d'éluder le sujet qu'il voulait aborder avec elle, c'était finement joué en effet, mais bon, cela n'était pas pour plaire à notre cher boss de la Schya qui, petit à petit, sentait un certain énervement gagner lentement du terrain.
D'un geste brusque, il frappa du plat de la main sur le bureau tout en fixant Lily droit dans les yeux, ce qui occasionna un grand silence, puis il prit la parole, sur un ton que l'on pouvait deviner assez exédé.

"Il ne s'agit absolument pas de ça Lily, et tu le sais très bien, aussi, arrête de détourner le sujet..."

Il ralluma une cigarette hâtivement avant de se mettre à tourner dans la pièce tout en jetant de petits regards à Lily de temps en temps. Après s'être servit un petit verre de cognac et l'avoir avalé d'une traite, histoire de se donner du courage si l'on peu dire, il revint se planter devant Lily, la fixant toujours droit dans les yeux.

"Il est temps que cesse ce petit jeu entre nous! Un jour tu me tombe dans les bras, et ensuite tu m'évites comme la peste, un autre jour tu m'embrasses, et le lendemain tu es aux abonnées absentes! J'en ai plus qu'assez tu m'entends? PLUS QU'ASSEZ!!!!"

Ces derniers mots avaient été pratiquements hurlés, comme s'il engueulait Lily...Enfin, c'est un peu ce qu'il faisait en fait...
Il se releva, tourna encore une ou deux fois autour de son bureau avant de s'appuyer à nouveau contre ce dernier; il tirait nerveusement sur sa cigarette, si bien qu'il lui fallut moins de deux minutes chrono pour la terminer et la laisser s'éteindre dans le cendrier. Il était bien en face de Lily à présent, juste un mètre les séparaient l'un de l'autre..

"Lily...A chaque fois que je te croise je me sens bizarre....Quand je ne te vois pas durant quelques jours j'ai l'impression de dépérir...Et lorsque nous sommes seuls, je ne pense qu'à toi par la suite..."

Et sans dire un mot de plus, Samuel quitta le bureau sur lequel il était appuyé et s'avança alors vers Lily, s'arrêtant à quelques centimètres de cette dernière. Il la fixa un moment droit dans les yeux avant de poser sa main sur la joue de la jeune femme, puis, sans trop la brusquer, il l'embrassa tendrement, fermant les yeux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lily Roverandom
Tueuse à gages
avatar

Nombre de messages : 237
Age : 29
Société : Schya
Formation : Garde du corps
Citation : Win or die
Date d'inscription : 19/11/2007

Feuille de personnage
Age: 26 ans
Armes: Sig-Sauer Pro SP 2022, wakizashi, sniper
Equipement: Silencieux, poisons, téléphone portable multifonction

MessageSujet: Re: Il était une fois à la Schya [PV]   Dim 25 Oct - 20:40

Comme elle s'y était attendue, son petit essai de diversion n'avait absolument pas fonctionné. Et cela n'avait fait que renforcer l'énervement de Samuel, qui manifestement en avait assez qu'elle jouât constamment à la conne. Lorsqu'il lui dit clairement de cesser de détourner le sujet, elle détourna donc le regard à la place, et baissa un peu la tête, comme un enfant subissant un sermon. Il ne manquait plus que l'air boudeur et les bras croisés dans le dos. Mais elle n'en était tout de même pas à ce point. En revanche, plus le ton de Westfield montait, plus elle se sentait accablée. Chaque mot qu'il martelait à son intention tendait un peu plus ses muscles dans l'appréhension d'un ultime châtiment.

*J'exagère peut-être un peu là, quand même...*

Il n'empêche que lorsqu'il hurla presque qu'il en avait "plus qu'assez", elle ne put s'empêcher de rentrer un peu la tête dans les épaules alors qu'un frisson - mais quelle en était réellement sa nature ? - remontait le long de sa colonne vertébrale. Mais le calme retomba, s'éternisant durant quelques minutes pendant lesquelles Samuel resta silencieux en terminant sa cigarette. Peut-être attendait-il une quelconque réaction de la part de Lily, mais cette dernière ne trouvait pas l'audace de dire quoi que ce soit. Et après tout, il ne lui avait pas posé de question, il ne faisait que constater, alors, elle n'avait pas été invitée à parler, à bien y réfléchir (et voilà qui était bien pratique). Quoiqu'il en soit, Samuel reprit la parole, et ce qu'il dit eu le don de perturber encore plus Lily, qui bien sûr, au fond d'elle, ressentait le même genre de sensations... émotion... sentiment ?

Elle était restée jusqu'ici immobile, et affichait un air résigné à éviter le regard de son patron, et ce, même lorsqu'il était venu s'installer à tout juste un mètre en face d'elle. Mais elle l'entendit se redresser pour se rapprocher encore d'elle et elle releva le regard, pour se retrouver nez à nez avec lui. Il avait déjà posé sa main sur sa joue avant qu'elle n'ait pu faire le moindre mouvement. Une partie d'elle voulait se sauver, mais une autre, beaucoup plus prononcée - même si elle avait beaucoup de mal à se l'admettre - souhaitait s'abandonner à ce moment. Elle n'avait plus que quelques fractions de secondes pour se décider avant que ses lèvres rencontrent celles de Samuel. Se dérober ? S'abandonner ? Se dérober ? S'abandonner ? Se dérob...

Lily s'abandonna au baiser de Samuel, timidement d'abord, tout en restant dans une certaine douceur, puis, alors que chacun se laissait de plus en plus aller, plus passionnément, voire même ardemment. Lily ne pensait plus, elle ne s'embêtait plus à réfléchir. Mais en revanche, ses sens et ses émotions visaient la plénitude, d'autant plus qu'ils n'étaient plus brimés par ses réflexions. Elle avait passé ses bras autour du cou de Samuel auquel elle s'agrippait fermement, manquant presque de lui imprimer la marque de ses ongles dans ses épaules. Leur baiser se faisait déjà plus désordonné, plus féroce. Lily sentait son coeur battre la chamade alors que sa respiration se faisait de plus en plus courte et forte. Dans la confusion, Lily sentit un bouton de son chemisier sauter, mais, tout à ce qu'elle était, elle ne savait pas s'il s'agissait de ses mains ou de celles de Samuel qui avaient fait ainsi pression sur son vêtement. Elle ne sut pas non plus comment cela se faisait qu'elle se retrouvait plaquée contre le dossier du canapé, qui leur faisait dos, et qu'elle ne se souvenait même pas d'avoir bougé de là où elle se trouvait quelques minutes plus tôt. Et toujours la même chose en ce qui concernait sa veste qui se retrouva à terre, et la chemise de Samuel qui était déjà à moitié ouverte.

Lily avait oublié ses tourments. Elle savourait sans retenue l'instant qui lui était offert. Elle et Samuel étaient dans leur bulle, qui leur avait été si difficile à finalement atteindre... Et qui allaient être si facilement percée en seulement une petite seconde.

Des coups retentirent. Le baiser fut brutalement rompu et Lily et Samuel tournèrent d'un même geste la tête en direction de la porte, alors que Lily se sentait brusquement retomber sur terre alors que sa bulle éclatait, la laissant soudainement pleine d'anxiété. Ne bougeant pas d'un pouce, elle contemplait la porte du bureau, bien consciente de la situation, et se demandant ce qu'il allait se passer maintenant.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Samuel Westfield
Boss de la Schya
avatar

Nombre de messages : 64
Age : 31
Société : Schya
Formation : Ex-membre d'unité militaire d'élite d'infiltration
Date d'inscription : 29/01/2008

Feuille de personnage
Age: 32
Armes: Lame rétractable attachée au poignet gauche et un MK23 Socom muni d'un silencieux.
Equipement: Matériel de crochetage, ordinateur de poche personalisé pouvant défaire les systèmes d'alarme high-tech, lunettes de vision nocturne.

MessageSujet: Re: Il était une fois à la Schya [PV]   Lun 26 Oct - 0:05

Samuel ne savait pas trop comment allait réagir Lily suite à ce baiser, allait-elle fuir une nouvelle fois? Lui coller une autre gifle? Ou bien tout simplement jouer le jeu? Eh bien elle joua le jeu, et de la plus belle des manières qui soit!
D'abord doucement puis de plus en plus passionément, le baiser entre Samuel et Lily devint de plus en plus fougueux, et il n'y avait pas que le baiser, croyez-moi...

Bien rapidement, et sans qu'il ne s'en rende compte, Samuel se retrouva tout contre Lily qui était appuyée contre le dossier du canapé, il semblerait aussi que la demoiselle aie été délestée de sa veste, cette dernière gisant au sol à l'endroit précis où ils se tenaient tout les deux il y a encore quelques instants.
La chemise de Samuel commençait à s'ouvrir, elle était à moitié défaite et cela ne s'arrêterait sûrement pas là, le chemisier de Lily lui venait de perdre un bouton, allez savoir pourquoi et comment cela se faisait, toujours est-il qu'il manquait à l'appel, sans doute devait-il se trouver dans un recoin du bureau...

Tout se passait à la perfection, le baiser entre nos deux amants s'éternisait, Lily était agrippée à Samuel et les mains de ce dernier caressaient avec douceur et légèreté les cuisses de la jeune femme, ils étaient bien partis tout les deux pour vivre un moment magique...

Mais c'était sans compter sur une personne qui vint frapper à la porte du bureau de Sam, aussitôt ce dernier, suivit de Lily, redressa la tête et regarda en direction de la dite porte, et allez savoir pourquoi, il se mit à paniquer.
Bien sûr, la personne ne pourrait entrer dans le bureau car le bouton permettant l'ouverture de cette dernière se trouvait sous le bureau de Samuel, mais tout de même...
A contrecoeur, il se releva, entraînant Lily avec lui, et il commença à faire le tour de la pièce pour trouver une cachette, non pas qu'il aie honte de la situation, au contraire, mais il n'avait pas forcément envie que tout l'immeuble de la Schya soit au courant dans la demie-heure qui allait suivre de sa relation naissante avec Lily.

Ce n'est qu'après deux tours complet de la pièce que Samuel ouvrit la porte donnant sur son appartement et y fit entrer Lily, offrant à cette dernière un second baiser, plus furtif celui-là, mais tout aussi passionné, avant de refermer doucement la porte...

"Restes-là, je n'en ai pas pour longtemps"

Après quoi il fit route vers la porte de son bureau, reboutonnant en toute hâte sa chemise, replaçant quelques cheveux indisciplinés, et ouvrit finalement la porte pour découvrir un des voleurs de la Schya qui venait lui faire son rapport sur un quelconque contrat..

"Bonjour boss, vous allez bien? Heu...Votre chemise..."

Samuel arqua un sourcil et jeta un oeil à sa chemise pour remarquer qu'elle était mal reboutonnée...

"Oh ça, je m'étais accordé une petite sieste et je me suis mit à l'aise, et là je viens de me dépêcher de refermer ma chemise.Qu'est-ce qui t'amène?"

L'homme entra dans le bureau et commença à faire son rapport à Samuel qui, en bon professionnel, écouta attentivement son employé.
Les deux hommes prirent place au bueau du patron pour discuter, Samuel s'arrangeant pour que la conversation tourne le plus court possible.
Son interlocuteur questionna le boss sur la présence d'une veste au sol, Samuel, haussant les épaules, prétexta que ce vêtement avait été oublié par un autre employé venu faire un rapport plus tôt dans la journée.
Bref, avec tout les efforts de Samuel, la conversation dura en tout et pour tout une demie-heure, il se releva et raccompagna son interlocuteur à la porte, ce dernier manqua de s'étaler sur le sol en glissant sur quelque chose, et ce quelque chose, Samuel le reconnut illico, c'était le bouton manquant au chemisier de Lily.

Alors que l'autre était en train de se relever, Samuel donna un discret coup de pied au bouton qui alla se cacher sous le divan, après quoi il ouvrit la porte à son employé et finalement, il était à nouveau seul dans le bureau.
Il s'adossa à la porte et poussa un grand et long soupir de soulagement, il s'empressa ensuite d'aller dans son appartement pour y retrouver Lily.
Il ouvrit la porte et....Rien, personne, le silence total...
Depuis l'entrée de son appartement, il jeta un regard circulaire à la pièce et fit quelques pas dans cette dernière tout en cherchant Lily du regard, se demandant où elle avait bien pu filer...

"Lily? Où es-tu?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lily Roverandom
Tueuse à gages
avatar

Nombre de messages : 237
Age : 29
Société : Schya
Formation : Garde du corps
Citation : Win or die
Date d'inscription : 19/11/2007

Feuille de personnage
Age: 26 ans
Armes: Sig-Sauer Pro SP 2022, wakizashi, sniper
Equipement: Silencieux, poisons, téléphone portable multifonction

MessageSujet: Re: Il était une fois à la Schya [PV]   Jeu 29 Oct - 2:10

Samuel ne mit pas longtemps à réagir, au soulagement de Lily qui n'aurait jamais trouvé le courage ni l'audace de prendre une décision quant à la marche à suivre. Tout ce qu'elle savait, c'était qu'elle ne devait pas être trouvée en une telle position en compagnie de Mister Samuel Westfield, aussi connu sous l'appellation de boss de la Schya, successeur de feu Sylphyus Senora, aussi connu sous l'appellation d'ancien compagnon de Miss Lily Roverandom. Oh, attendez une minute : c'était elle-même ! Ne désirant pour rien au monde être considérée au sein de la Schya comme un vamp à patrons, elle obtempéra sans mot dire lorsque Samuel l'entraîna pour la cacher. Il ouvrit une porte et Lily se retrouva dans aucun autre lieu que l'appartement privé de Samuel. Elle ne protesta pas, bien qu'elle se sentît quelque peu gênée - à nouveau... Elle avait regardé tout autour d'elle dans l'appartement, pour prendre connaissance des lieux, dans un réflex professionnel, et lorsqu'elle se retourna vers Samuel, ce fut à cet instant qu'il se pencha vers elle pour l'embrasser une dernière fois avant de devoir la laisser et fermer la porte derrière lui.

Lily était sur un nuage... Mais un bien étrange nuage. Elle se sentait à la fois bercée de plaisir et de désir, mais aussi encore un peu effrayée quant à ce qu'elle était en train de faire, et ce, pour les raisons précédemment expliquées. Elle colla son oreille à la porte, essayant d'entendre un peu de ce qu'il s'échangeait dans la pièce d'à côté, et voici ce qu'elle entendit :

- Bonjour boss, vous allez bien ? Heu...Votre chemise...

Et ce qui devait arriver arriva : Lily se mit à paniquer. Elle s'éloigna de la porte à reculons, manquant de se prendre les pieds dans un tapis. Elle regarda à nouveau autour d'elle et prit conscience d'une chose : qu'elle avait de la chance qu'à l'époque, l'ancien boss de la Schya ait eu son bureau à un autre étage, sinon, la situation lui aurait tout simplement donné la nausée. Elle se mit à courir frénétiquement d'un coin à l'autre de la pièce où elle se trouvait, et qui n'était autre que le salon. Elle ouvrit une porte, tomba sur la chambre, et fit demi-tour immédiatement, oubliant de refermer la porte derrière elle. Elle déboula finalement sur le hall d'entrée, en l'occurrence de sortie, et qui donnait certainement sur les couloirs si l'appartement était disposé comme tous les autres à la Schya.

Elle hésita, puis posa sa main sur la poignée et l'actionna... rien. Ce fut alors qu'elle entendit la porte du bureau s'ouvrir, puis se refermer et, finalement, Samuel l'appela. Son coeur passa en cinquième, et elle se mit à s'acharner sur la poignée. Mais la porte était fermée à clef. Il était trop tard pour essayer de la trouver, et de toute façon, elle aurait eu horreur de fouiller dans les affaires de son patron. Soudain, elle l'entendit arriver dans son dos. Elle se redressa brutalement tout en tournant pour lui faire face, mains dans le dos comme si elle cherchait à dissimuler la poignée, objet du délit.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Samuel Westfield
Boss de la Schya
avatar

Nombre de messages : 64
Age : 31
Société : Schya
Formation : Ex-membre d'unité militaire d'élite d'infiltration
Date d'inscription : 29/01/2008

Feuille de personnage
Age: 32
Armes: Lame rétractable attachée au poignet gauche et un MK23 Socom muni d'un silencieux.
Equipement: Matériel de crochetage, ordinateur de poche personalisé pouvant défaire les systèmes d'alarme high-tech, lunettes de vision nocturne.

MessageSujet: Re: Il était une fois à la Schya [PV]   Mer 11 Nov - 0:04

Samuel chercha Lily pendant quelques instants dans son appartement avant de se rendre au seul endroit auquel il n'avait pas pensé, la porte donnant sur le couloir, et pourtant connaissant Lily et ses penchants fuyards, c'est là qu'il aurait dû commencer à chercher car, évidemment, c'est là qu'elle se trouvait.
Elle faisait dos à la porte, mais Samuel se doutait bien qu'elle ne s'était pas rendue ici par pur hasard, elle essayait de fuir une fois de plus face à lui, au moindre petit coup de stress c'en était finit, elle partait sans rien dire, comme un courant d'air par la fenêtre...

Samuel poussa un soupir en la voyant ainsi, tentant de cacher la poignée de porte qu'elle avait sans doute dû tenter d'ouvrir quelques instants plus tôt, manque de chance elle était fermée à clé.
Passant une main dans ses cheveux, Samuel fixait Lily sans rien dire, mais il avait apparemment l'air affecté par le comportement de la jeune femme; il fit quelques pas vers elle mais s'arrêta à une distance raisonnable, pas trop près mais pas trop loin non plus, de toutes façons elle ne pouvait pas aller bien loin.

"Pourquoi?"

Il venait de briser le silence par cette simple question, et avant même que Lily ne réponde quoi que ce soit, il reprit la parole..

"Pourquoi à chaque fois que nous sommes bien partis tout les deux et qu'un élément perturbateur se présente tu te mets à fuir comme ça? Que ça arrive une fois ou deux, passe encore, mais là ça devient vraiment dérangeant Lily...Et après? Si tu avais réussis à ouvrir cette porte, que ce serait-il passé? Je ne t'aurai plus vue pendant une, deux, six semaines? Tu aurai passé ton temps à m'éviter?"

On pouvait sentir dans la voix de Samuel l'effet ras-le-bol par rapport à la situation actuelle, il voulait que là et maintenant ils mettent les points sur les i afin qu'ils sachent l'un et l'autre à quoi s'en tenir, si toute cette histoire devait s'en tenir à quelques flirt passagers et furtifs ou bien qui sais évoluer vers quelque chose de plus beau et sérieux? Car en ce moment, Samuel nageait dans le flou le plus total, et cela était des plus agaçants pour lui.

Il fixait à présent Lily droit dans les yeux, les bras croisés, attendant et laissant à la jeune femme l'opportunité de s'expliquer et d'émettre son avis, son point de vue par rapport à la situation, à ce qu'ils vivaient, cela leur permettrait peut-être d'avancer dans la bonne direction...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lily Roverandom
Tueuse à gages
avatar

Nombre de messages : 237
Age : 29
Société : Schya
Formation : Garde du corps
Citation : Win or die
Date d'inscription : 19/11/2007

Feuille de personnage
Age: 26 ans
Armes: Sig-Sauer Pro SP 2022, wakizashi, sniper
Equipement: Silencieux, poisons, téléphone portable multifonction

MessageSujet: Re: Il était une fois à la Schya [PV]   Mer 11 Nov - 4:14

A nouveau, le silence s’était tranquillement installé entre Lily et Samuel. Il faut dire qu’avec ces deux là, le silence commençait à se sentir plutôt bien accueilli. Et manifestement, c’était ce qui dérangeait Samuel. Et il n’aurait même pas eu besoin de l’expliquer – encore une fois – pour que Lily le comprenne : elle pouvait le voir sur son visage. La déception et la frustration. Elle détourna le regard, qu’elle avait pourtant réussi à relever vers lui, et se mordit la lèvre inférieure, honteuse. Décidément, elle n’était pas du tout à la hauteur. Mais à tout bien y réfléchir, ce n’était le cas que lorsqu’elle était en présence de Samuel. Elle ne pouvait pas décemment se mettre en colère contre lui, cela aurait été faire preuve d’une extraordinaire mauvaise foi. Mais elle ne pouvait empêcher un petit sentiment d’agacement monter en elle, ce qui n’arrangeait rien à son équilibre émotionnel déjà pas mal bouleversé.

Lily serra les poings et releva la tête. Son visage était crispé, ses sourcils légèrement froncés. Mais elle n’avait pas l’air féroce qu’elle avait déjà pu afficher en présence de Samuel. Non. Cet air-là, les personnes qui l’avaient déjà vu se comptaient sur les doigts d’une main, et encore une main qui aurait perdu un ou deux doigts aurait suffit. Cet air-là, donc, était emprunt de trouble et de vulnérabilité. Elle n’arrivait à contrôler ni l’un ni l’autre, et savait que cela pouvait se lire sur son visage, et cela renforçait sa colère. Colère contre elle. Colère contre lui. Pourquoi lui ? Parce qu’il ne semblait pas comprendre les raisons de son comportement. Etait-ce si peu clair que cela ?

- Pourquoi ? Vous me demandez pourquoi ? Vous n’avez toujours pas compris ?

Elle fit un pas vers lui, le fixant droit dans les yeux, d’un regard qui commençait légèrement à s’embuer. Sa voix était instable, trahissant le trouble de ses émotions qui agitaient son corps et son esprit.

- Pensiez-vous que ce serait si facile que cela ? Bien sûr, c’est tout nouveau pour vous, alors que pour moi…

Elle n’arrivait pas à formuler la chose : la relation entre un patron et son employée. Mais cela semblait évident, vu la situation.

- Toute la Schya sait ce qu’il s’est passé, continua-t-elle alors que sa voix montait d’un demi ton. Les gens jugent. Les gens critiquent. Ils se contentent des on-dit alors qu’ils ne savent rien de la vérité. Vous savez comment certains me voient, hein ?

Son ton s’était nettement haussé désormais. Elle parlait d’une voix forte et tremblante.

- Alors, tu le sais ? Je vais te le dire moi ! enchaîna-t-elle en passant, dans sa rage, au tutoiement. Ils me voient comme une pute !

Elle avait presque craché ce dernier mot. Elle fit un autre pas vers Samuel. Ils étaient maintenant à moins de trente centimètres l’un de l’autre.

- Oui comme une pute ! Qui a couché pour obtenir la protection du patron ! Et tu peux pas comprendre ? Tu peux pas comprendre ?


Emportée par son effervescence, elle s’était mise à taper du poing contre son torse.

- Tu peux pas comprendre que…

Sa voix se fit plus faible d’un coup. Elle cessa de le frapper. Ses yeux étaient baissés, et quand elle les releva, il s’y illustrait parfaitement ce qu’elle s’apprêtait à dire :

- … que j’ai peur ?


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Samuel Westfield
Boss de la Schya
avatar

Nombre de messages : 64
Age : 31
Société : Schya
Formation : Ex-membre d'unité militaire d'élite d'infiltration
Date d'inscription : 29/01/2008

Feuille de personnage
Age: 32
Armes: Lame rétractable attachée au poignet gauche et un MK23 Socom muni d'un silencieux.
Equipement: Matériel de crochetage, ordinateur de poche personalisé pouvant défaire les systèmes d'alarme high-tech, lunettes de vision nocturne.

MessageSujet: Re: Il était une fois à la Schya [PV]   Mer 11 Nov - 17:27

Samuel ne du pas attendre longtemps pour que Lily lui réponde et lui donne son point de vue, et là il fut étonné par la jeune femme car lui qui faisait des reproches à Lily il y a seulement quelques instants, les rôles étaient à présent inversés.
Samuel écouta Lily avec attention tout en la fixant, en silence, il était évident que Lily souffrait intérieurement, et il allait enfin savoir pourquoi, pourquoi elle le fuyait une fois sur deux, pourquoi elle se trouvait souvent distante par rapport à lui..

Au fur et à mesure que Lily parlait, on sentait l'émotion gagner sa voix, et cela paraissait étrange à Samuel qui avait toujours connu la jeune femme froide et professionnelle, elle semblait à cet instant plus humaine que n'importe qui.
On s'approchait de plus en plus du dénouement de cette hisoire, Samuel allait enfin savoir ce qui clochait avec lui...

Lily faisait allusion à sa relation avec Senora, l'ancien patron de la Schya, le prédécesseur de Samuel, ce dernier était au courant pour cette relation amoureuse et c'est là que ça fit tilt dans son esprit. A l'époque toute la Schya était au courant pour la relation entre Senora et Lily, que penseraient les gens s'ils apprenaient qu'a présent elle entretenait une autre relation avec le nouveau boss? C'est vrai qu'il n'y avait pas pensé, contrairement à Lily qui elle ne semblait penser qu'a ça.

Le terme que Lily employa pour faire comprendre à Samuel comment elle était perçue au sein même de la Schya lui fit l'effet d'une bombe, il n'aurait imaginé que l'on puisse porter de tels jugements entre collègues, ici-même au sein de son organisation, mais l'être humain était une drôle de créature toujours prête à écraser ses semblables pour progresser.
Samuel ne fit aucun geste pour empecher Lily de le frapper sur le torse, il la laissait faire, les yeux légèrement baissés pendant que la jeune femme soulageait sa tristesse comme elle le pouvait, elle lui affirma ensuite qu'elle avait peur...Peur de quoi? De passer à nouveau pour une pute aux yeux des autres membres de la Schya uniquement car elle et Samuel pourraient avoir une relation tout les deux, cette peur était totalement compréhensible.

Samuel saisit doucement les poignets de Lily tout en relevant son regard vers elle, il la fixa un moment, son regard plein de compréhension..

"Lily..."

Il détourna le regard une seconde, cherchant ses mots avant de reprendre la parole..

"Je...Je n'étais pas au courant de tout ça...Je veux dire...De ce que les autres pensent de toi...Et je ne pouvais pas imaginer à quel point cela te touchais...Mais crois-moi, je ne veux pas d'une simple relation éclair avec toi juste pour le plaisir de t'avoir dans mon lit, c'est autre chose...Je...J'ai...."

Et là, nouveau silence, Samuel avait coupé sa propre phrase juste avant la fin, il se contentait de regarder Lily, on pouvait sentir qu'il était hésitant à nouveau, qu'il se questionnait lui-même...Finalement il se lança et approcha son visage de celui de Lily, embrassant tendrement cette dernière tout en fermant les yeux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lily Roverandom
Tueuse à gages
avatar

Nombre de messages : 237
Age : 29
Société : Schya
Formation : Garde du corps
Citation : Win or die
Date d'inscription : 19/11/2007

Feuille de personnage
Age: 26 ans
Armes: Sig-Sauer Pro SP 2022, wakizashi, sniper
Equipement: Silencieux, poisons, téléphone portable multifonction

MessageSujet: Re: Il était une fois à la Schya [PV]   Jeu 12 Nov - 0:41

Samuel avait détourné le regard, mais Lily pouvait à peine le voir à travers ses yeux embués. Non, elle ne pleurerait pas. Elle en avait assez d’être ainsi terrassée par ses émotions. Et si ses émotions la contrôlaient d’une telle façon lorsqu’elle essayait de les contenir, alors peut-être la solution était-elle de les laisser aller à leur bon gré… Mais était-elle réellement prête pour cela ? Pas tout à fait. Néanmoins, il était clair qu’elle venait de faire un grand pas en avant, ayant ainsi dit une partie de ce qu’elle avait sur le cœur et la conscience – une partie, en effet, car il y avait certainement plus à dire qu’elle ne voulait se l’admettre, ni même qu’on pouvait l’imaginer.

Un court silence vint s’installer entre eux lorsque Lily eut prononcé ses dernières paroles. Ce fut Samuel qui le brisa, après avoir entouré de ses mains les poignets de Lily. Ce contact dispersa une chaleur rassurante en elle, ainsi qu’une petite appréhension qui se répandit en elle dans un frisson partant de sa nuque pour arriver à ses reins. Leur regard se croisa à nouveau. Sa gorge se serra. Un petit peu, pas trop… Elle tremblait. Un petit peu, pas trop… Il baissa à nouveau les yeux, comme hésitant. Lily se dit qu’il avait certainement compris quelque chose qui jusqu’ici avait été obscur pour lui. Ah, les hommes… Ils ne sauront donc jamais comprendre ce qui se passe dans le cœur des femmes, même lorsque c’est si évident ? Lily aurait presque esquissé un sourire gentiment amusé. Mais la situation était encore trop tendue pour qu’elle puisse se laisser ainsi aller.

Cette idée qui avait traversée l’esprit de Lily fut confirmée par les paroles de Samuel. Ces dernières eurent pour effet d’émouvoir quelque peu la jeune femme. Elle ne s’attendait pas à une telle déclaration. Et pourtant, la déclaration avait quelque chose d’incomplet. ‘Autre chose’ ? Mais quoi ? N’importe qui aurait pu deviner ce que voulait dire Samuel, tout comme n’importe qui aurait pu soupçonner que Lily aurait pu dire exactement la même chose… s’il l’avait formulé. Cette petite voix qui racontait tout cela dans la tête de Lily, cette dernière cherchait plutôt à la faire taire. Car en réalité, elle n’était pas prête à entendre ce que Samuel avait dire, comme ce dernier ne semblait pas prêt à le formuler. C’était certainement mieux comme cela, au point où les choses en étaient. Le silence qui s’était, encore une fois, installé entre eux, enchaînant la phrase incomplète de Samuel, en disait déjà beaucoup trop au goût de Lily.

Elle ne résista pas même une fraction de seconde, pas même qu’elle n’hésita, lorsqu’il se pencha vers elle pour l’embrasser à nouveau. Elle se laissa aller, posant ses mains encore emprisonnées dans celle de Samuel contre son torse, puis les remontant pour les passer autour de son cou. Ce baiser n’était pas donné et reçu. Il était partagé. On aurait pu croire que rien n’avait interrompu plus tôt Lily et Samuel dans le bureau de ce dernier, et qu’ils reprenaient les choses là où ils les avaient laissées. Lily, dans sa précédente panique, n’avait même pas pensé à reboutonner le haut de sa robe, et ne s’en était pas rendu compte. Tout ce qu’elle savait était qu’elle commençait à avoir chaud. Un peu, un peu trop.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Samuel Westfield
Boss de la Schya
avatar

Nombre de messages : 64
Age : 31
Société : Schya
Formation : Ex-membre d'unité militaire d'élite d'infiltration
Date d'inscription : 29/01/2008

Feuille de personnage
Age: 32
Armes: Lame rétractable attachée au poignet gauche et un MK23 Socom muni d'un silencieux.
Equipement: Matériel de crochetage, ordinateur de poche personalisé pouvant défaire les systèmes d'alarme high-tech, lunettes de vision nocturne.

MessageSujet: Re: Il était une fois à la Schya [PV]   Jeu 12 Nov - 2:39

Samuel et Lily étaient relancés, le baiser se prolongeait doucement et tendrement, Lily venait de passer ses bras autour du cou de Sam', ce dernier lui déposait doucement les siennes sur les hanches de la jeune femme.
Sans être trop brusque, Samuel colla doucement Lily dos à la porte de son appartement tout en intensifiant quelques peu le baiser, sa langue venant lentement prendre possession de la bouche de la jeune femme.

Ce fut ensuite autour du corps de Samuel de se coller à celui de Lily, toujours en douceur et en sensualité, son torse entra en contact avec la poitrine de Lily et, bien que leurs vêtements empêchaient tout contact direct, Samuel n'en ressentait pas moins la douce chaleur émanant de Lily, cette chaleur qui le faisait se sentir sur un petit nuage au dessus de tout, un réel bonheur pour lui.
Les mains de Samuel, toujours posées sur les hanches de Lily, commencèrent à bouger doucement, non pas pour se déplacer vers une autre partie de l'anatomie de la belle, mais bien pour lui prodiguer de petites caresses à l'endroit même où elles se trouvaient en ce moment, sans chercher à aller plus loin actuellement.

Rompant lentement le baiser, Samuel rouvrit les yeux pour plonger son regard dans celui de Lily, il esquissa même un petit sourire, qui n'était pas forcément voulu, en la regardant. Il la trouvait si belle, elle qui pouvait se montrer la plus farouche des femmes mais également la plus douce. Même s'il ne le lui avait pas avoué clairement, on pouvait lire dans les yeux de Sam' que ce dernier était raide dingue de Lily, qu'il était tombé amoureux d'elle, ça elle pouvait le lire clairement dans son regard à cet instant.

Sans prévenir, il enfoui son visage dans le cou de la belle pour y déposer plusieurs petits baisers avant de lui mordiller délicatement la peau, pendant ce même laps de temps, ses mains étaient passées des hanches de Lily à son dos, caressant ce dernier de haut en bas avec une douceur inégalée alors que son bassin entrait timidement en contact avec celui de la jeune femme.
Une des mains de Samuel quitta le dos de Lily pour venir lui caresser la joue du bout des doigts ainsi que ses lèvres qu'il avait goûté des siennes il y a quelques instants. Après cette petite caresse du visage de la jeune femme, la main de Samuel hésita un petit moment avant de bouger à nouveau, c'est que notre ami ne savait pas trop s'il pouvait s'autoriser ce à quoi il pensait...

Il y avait deux possibilités, soit Lily n'en ferait rien, soit elle le repousserai car il aurai été trop entreprenant, mais bon, à combattre sans audace on gagne sans honneur non? C'est ainsi que la main de Samuel vint se poser assez timidement sur la poitrine de Lily et, après s'être assuré qu'elle ne le repousserait pas, il caressa alors délicatement un des seins de la jeune femme au travers de sa robe.
Il quitta le cou de la jeune femme pour venir reprendre ses lèvres dans un baiser passioné et amoureux, se plaquant un peu plus contre elle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lily Roverandom
Tueuse à gages
avatar

Nombre de messages : 237
Age : 29
Société : Schya
Formation : Garde du corps
Citation : Win or die
Date d'inscription : 19/11/2007

Feuille de personnage
Age: 26 ans
Armes: Sig-Sauer Pro SP 2022, wakizashi, sniper
Equipement: Silencieux, poisons, téléphone portable multifonction

MessageSujet: Re: Il était une fois à la Schya [PV]   Ven 13 Nov - 0:24

Lily s’était abandonnée à Samuel. Elle s’était même plus qu’abandonnée : elle s’était rendue. Elle le laissait diriger les opérations. Même en situation de tendres échanges, elle ne pouvait s’empêcher d’être sous sa direction. Eternelle fascinée du pouvoir, elle subissait sans objection l’affection de Samuel. Ne nous méprenons pas : si elle n’avait pas été d’accord, elle ne se serait pas laissée faire, patron ou non. Elle ne se contentait pas non plus de recevoir, elle donnait en retour. Elle avait choisi de s’offrir. Qu’il était reposant de ne pas être, pour une fois, prédatrice.

Elle se laissa plaquer contre la porte. Ce geste autoritaire mais sans violence la fit frissonner plus encore que lorsqu’il avait posé ses mains sur ses hanches. Elle lui fit comprendre son appréciation en lui mordant très légèrement la lèvre inférieure, juste avant que leurs langues ne se rencontrent. Elle resserra un peu plus ses mains autour du cou de Samuel, comme s’y agrippant. Son dos était légèrement arqué contre la lourde porte, et elle se haussait parfois sur la pointe des pieds comme si elle avait été parcourue d’une décharge. Elle le sentit se rapprocher, et il fut bientôt collé contre elle, son torse contre sa poitrine, très légèrement dénudée sur le haut par la robe qui avait préalablement été entr’ouverte et à laquelle il manquait un bouton. Elle sentit l’étoffe de la chemise de Samuel sur cette petite partie de peau nue et frissonna une nouvelle fois, ses ongles s’enfonçant légèrement dans la nuque de son amant.

Ce dernier rompit le baiser pour déposer son regard dans celui de Lily. Ce qu’elle pu lire de ce regard et du sourire qui l’accompagnait la fit détourner les yeux. Non, ce n’était rien. Il n’y avait rien à lire. Tout du moins, c’était ce dont elle voulait se persuader. Et persuadée, elle l’était.

En détournant son regard, elle avait légèrement relevé la tête – au lieu de la baisser – comme pour scruter le plafond en guise d’inspiration face à cet interlude qui l’avait quelque peu déroutée. Ce geste avait ainsi dévoilé son cou qui fut soudain assailli de baisers et de mordillements qui mirent fin à son bouleversement. Elle oublia son trouble et s’abandonna de nouveau à l’instant, esquissant un petit sourire de contentement timide. Son cou était un de ses points faibles. Elle poussa un petit soupir et se mordit la lèvre inférieure alors que les morsures se faisaient plus hardies, que les mains de Samuel remontaient le long de son dos et que leurs bassins se rapprochaient comme pour épouser leurs formes mutuelles.

L’étreinte fut suspendue une nouvelle fois alors que Samuel caressait le visage de Lily d’une main qu’elle sentait hésitante. Elle préféra enfouir son visage dans le cou de son amant plutôt que d’avoir à soutenir son regard. D’une part car elle ne voulait pas qu’il lise sa permission dans ses yeux, car elle souhaitait qu’il prenne la décision lui-même. D’autre part car il lui était tout de même encore difficile de planter son regard dans le sien.

Le contact qu’elle attendait lui arracha un nouveau soupir, mais celui-ci n’était ni bref ni étouffé. C’était un long soupir de contentement, et pour montrer à Samuel qu’elle n’était pas réticente, elle se hasarda elle-même à quelques variantes de ses caresses. Ses mains s’aventurant au-delà des épaules de son soupirant descendirent le long de sa taille pour venir finalement se loger quelque part entre ses hanches et sa chute de reins. Lorsqu’il revint prendre ses lèvres, elle en profita donc pour l’attirer un peu plus près d’elle, agrippant le tissu de sa chemise qu’elle entreprit de tirer légèrement afin d’en dégager le bas de son pantalon et de déblayer un chemin pour ses mains vers la peau nue du dos de Samuel. Elle était arrivée à un stade où elle ne réfléchissait plus à ce qu’elle faisait. Elle se laissait porter par la sensualité. C’était soit être audacieuse et profiter à fond de cet instant qui leur était donné, soit jouer les prudes et passer à côté de beaucoup de bonnes choses… Son choix avait été vite fait.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Il était une fois à la Schya [PV]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Il était une fois à la Schya [PV]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Il était une fois... Carrefour!
» Il était une fois Sophie la girafe
» Il était une fois la légion [DVDRiP]Guerre
» Il était une fois, une jeune fille nommée Katharina....
» Il était une fois... La petite souris

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ataxia : nouvelle génération :: Ataxia :: Schya :: Gratte-ciel Schya :: Étages :: Bureau du boss-
Sauter vers: