Ataxia, la capitale d'un monde chaotique où le pouvoir découle de la richesse et de la terreur.
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Sylia WIn Der Walls

Aller en bas 
AuteurMessage
Sylia Win Der Walls
Tueuse à gages
avatar

Nombre de messages : 156
Age : 30
Société : Synnefo
Formation : Tueuse à gages
Citation : "Dis moi qui tu es, je te dirais ce que tu vaux."
Date d'inscription : 06/12/2007

Feuille de personnage
Age: 25 ans
Armes: sniper, un revolver, quelques aiguilles
Equipement: téléphone portable, cigarettes, munitions

MessageSujet: Sylia WIn Der Walls   Jeu 6 Déc - 2:07

Prénom : Sylia
Nom : Win Der Walls
Age : 25 ans

Société : Synnefo
Rang : Tueuse à gages
Formation : Petite, c’était au sniper et autres armes à feu qu’elle apprenait à parler avec ce qui devait être son père. Et puis, dans la quinzaine de son jeune âge, il a été décider de l’envoyer chez sa « mère » pour apprendre l’art des armes blanches. En bref, elle a reçu une longue formation aux armes, un goût à l’argent et tout ça en devant protéger son père elle servait de bouclier.

Armes :
- Un sniper qu’elle prend soin de dissimuler dans une mallette (la mallette peut faire de lourds dégâts d’ailleurs)
- Des aiguilles généralement cachées quelque part sur elle
- Un revolver

Equipement :
- Son téléphone portable, chose très utile et très petite qui se tient en temps normal autour de son cou. Quand elle s’ennuie, elle peut toujours écouter de la musique.
- Un paquet de cigarettes et son briquet (on ne change pas les mauvaises habitudes)
- Des munitions pour ses armes

Physique : Elle est mince et de taille moyenne, ni trop grande ni trop petite. On voit à l’état de ses jambes que son endurance a été mise à dure épreuve et elle possède un visage assez fin où toute mimique est possible chaque sentiment facile à discerner. Son regard est en règle général perçant et elle ne manque pas une occasion de fixer les gens lorsqu’on lui parle, de ses yeux d’un marron clair. Ses cheveux sont d’un blond clair voire presque blanc en plein jour, lui arrivant jusqu’au bas du dos, souples et soyeux. Elle a un teint légèrement hâlée, que l’on peut ne pas remarquer et confondre la couleur de ses cheveux avec une quelconque pureté de son âme serait une grave erreur. Lorsqu’elle tombe de fatigue à la fois physique et mental, ce n’est pas difficile à deviner, malheureusement pour elle, son regard brillant virant au terne, comme s’il était vide. Sylia porte toujours des bijoux, c’est un genre de collection qui lui est propre et ne pas en porter serait comme si elle se retrouverait nue. Elle a un tatouage au bas du dos ressemblant à un dragon fort et majestueux, un souvenir lorsqu’elle a pu reprendre sa liberté en pleines mains. Enfin, côté vestimentaire, la jeune femme peut porter tout ce qu’il chante, elle n’a pas de goût précis et met ce qui passe sous la main, simple, non ?

Caractère : Sylia est dynamique –sauf quand elle doit être calme dans son boulot bien entendu- et ne manque pas de s’éclater quand il le faut ou quand elle le veut, en fait. C’est une jeune femme qui croque la pomme à pleines dents sans se soucier de ce qu’il se passera demain, c’est la vie si tout va mal et il faut remonter la pente pour voir la suite, voilà la raison de sa détermination et motivation. Bon, elle est plus attirée par l’argent qu’autre chose mais que voulez-vous ? Chacun a ses péchés mignons. Sylia reste sérieuse dans son travail mais avoir une arme en main l’amuse toujours intérieurement. Elle est sympathique quand on met à l’écart qu’elle adore son job, sans éprouver le moindre regret, et douce du moment qu’on ne la taquine pas. Elle a en horreur la lâcheté, ce qui pourrait très vite la mettre hors d’elle si elle la voyait se balader devant ses yeux. A l’époque où son père s’occupait d’elle, déjà elle se fichait bien de son sort, sa mère pareil. Aujourd’hui, bien qu’elle ne voie pas l’utilité de se poser la question, elle ne sait pas si elle saurait prendre soin de quelqu’un ou non. Oui, elle protégeait son père avant mais c’était parce qu’elle connaissait le montant de son salaire, il y avait toujours du fric à la clé. Voilà, l’argent, c’est ce qui dicte sa vie. Et que ne ferait-elle pas pour ça ? Mais, si un jour un dilemme se présentait à elle, que devra-t-elle choisir ? Sylia évite de douter d’elle-même, ça la rend de mauvaise humeur. Elle n’a aucune gêne pour charmer comme être charmée, c’est dire si elle a une quelconque morale parfois. Enfin, la jeune femme n’est pas ce que l’on pourrait appeler sensible, elle n’a jamais pleuré pour les autres aussi loin que remontent ses souvenirs, alors la personne qui lui créera des larmes recevra bien un honneur.

Histoire : IL faisait froid, il y avait des rafales de vent ce jour là, c’était à Ataxia, la ville où le danger rôdait de partout, à chaque coin de rue. Un cri commun appartenait à un nouveau-né, un cri comme tous les autres mais une destinée propre à chacun : une jeune fille naquit ce jour là devant les regards de parents loin d’être des papa et maman poules, bien loin. Elle se nommait Sylia Win Der Walls. Déjà, ce nom était chiant pour la jeune fille au teint pâle ; tellement long. Sa mère était une drôle de femme… mince, sa belle-mère plutôt étant donné que sa vraie mère était morte après sa naissance, elle était avocate, ça expliquait un peu tout. Donc, sa belle-mère était une espionne indépendante, travaillant pour des contrats ici et là quand on faisait appel à ses services à travers son père, qui n’était autre qu’un homme avide de richesse et de pouvoir. Il exerçait la profession d’hommes d’affaires comme tous, avec banalité : du sang sur les mains des autres, de la manipulation jusqu’à ne plus détecter la vérité du mensonge. A Ataxia, c’était une famille tout à fait normale.

Dès le plus jeune âge, Sylia fut principalement éduquée par son père, ce cher Win Der Walls, un gars tellement touché par la sévérité que la moindre erreur pouvait s’accompagner de bleus dans une seule journée. Mais, il savait vraiment y faire avec Sylia, lui donnant des valeurs vraiment importantes pour sa survie : de l’argent en voici en voilà et des armes à chaque anniversaire, ce lui décochait des sourires de plus en plus radieux au fil des années. Elle avait des larmes en cachette quand elle avait mal après une rude journée de dure labeur, à avoir couru afin d’esquiver des projectiles ou échapper à ces chiens de garde. Mais, jamais une d’entre elles ne tomba de son visage de gamine, ce serait décevoir son père ? Non, lui donner la satisfaction que son petit frère qui naquit des années plus tard serait un meilleur atout qu’elle. Elle n’allait pas lui donner ce plaisir de se laisser aller sur son sort, d’écraser des qualités qu’elle avait en elle pour les offrir à son soi disant plus bel enfant, son fils, son héritier. Au final, la jeune fille grandit en devenant une arme pour son père, un garde du corps que personne ne soupçonnerait. Bah oui… pourquoi avoir des craintes envers une petite personne si attachante ?

A quinze ans, sa belle-mère la prit dans ses appartements, cette espionne complètement folle d’avoir des amants en cachette de son mari. Ah… il était vraiment beau ce couple ! Alors, un marché se conclut lorsque Sylia découvrit ce secret, malheureusement pour elle. C’était une formation aux armes blanches que sa mère manipulait avec perfection en échange de son silence. C’était l’adolescente qui avait voulu ça, elle n’était pas déçue, elle voyait ce qu’elle allait faire plus tard, son avenir et prit un bon plaisir de manipuler sa belle mère. Ainsi, au bout de trois ans, elle arrêta d’être avec sa mère, elle stoppa le marché en tuant tous les amants de cette femme sans scrupule, un par un. Les seuls mots qui sortirent de la bouche de la jeune femme devenue majeure étaient que si elle continuait à faire ses conneries dans le dos de son père, elle ne manquerait pas de venir droit au but… en l’occurrence, l’éliminer. Son père en trouverait bien d’autres, des femmes. Elle revint à la maison familiale des Win Der Walls, chez son père en tant que garde du corps –parce que ses deux parents étaient mariés sans vivre ensemble, toute une logique. La jeune femme y vécut pendant deux longues années avant de partir, laissant son père assez fier d’elle et au soin avec le petit frère de Sylia.

Vingt ans, elle accumulait des contrats en tant que tueuse à gages pour avoir de l’argent, refusant celui de son paternel. Elle était indépendante jusqu’à même son nom si elle devait s’en ôter. Lors d’une mission, on la mit avec un gars, aussi dangereux qu’énervant. Il avait le don de la mettre dans tous ses états, ce qui n’était pas bon étant donné qu’elle finissait souvent ses crises une balle offerte à l’adversaire. Pourtant, en vivant tant d’heures ensemble en tant que tueuse à gages et cambrioleur, ils formaient un assez bon duo et, au final, il y en avait toujours un pour secourir l’autre – bon, en réalité, quand ce gentleman tentait de l’aider, elle lui offrait des insultes. Un beau couple vit le jour et, au bout de quatre ans, devait s’éteindre dans toute sa splendeur. Sylia ne le protégea pas ce jour là quand une balle trouva sa place près du cœur du seul homme qui n’avait pas peur de l’aimer. C’était malencontreux, il souhaitait juste être son bouclier mais toute défense finissait par tomber un jour. Après ça, Sylia reprit le cours des choses, le temps défilait, la peine ne pouvait pas prendre une place importante dans sa vie… mais les cigarettes et sa fumée lui donnant du blues au cœur et un sourire aux lèvres en y songeant, oui. Et puis, la Synnefo lui ouvrit des portes qu’elle referma… après les avoir franchi, bien entendu.


Dernière édition par le Jeu 6 Déc - 20:50, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lily Roverandom
Tueuse à gages
avatar

Nombre de messages : 237
Age : 30
Société : Schya
Formation : Garde du corps
Citation : Win or die
Date d'inscription : 19/11/2007

Feuille de personnage
Age: 26 ans
Armes: Sig-Sauer Pro SP 2022, wakizashi, sniper
Equipement: Silencieux, poisons, téléphone portable multifonction

MessageSujet: Re: Sylia WIn Der Walls   Jeu 6 Déc - 17:47

Bienvenue :)
Tout va bien sauf les armes : la limite est de trois, tu en as choisi quatre


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sylia Win Der Walls
Tueuse à gages
avatar

Nombre de messages : 156
Age : 30
Société : Synnefo
Formation : Tueuse à gages
Citation : "Dis moi qui tu es, je te dirais ce que tu vaux."
Date d'inscription : 06/12/2007

Feuille de personnage
Age: 25 ans
Armes: sniper, un revolver, quelques aiguilles
Equipement: téléphone portable, cigarettes, munitions

MessageSujet: Re: Sylia WIn Der Walls   Jeu 6 Déc - 20:50

Merci merciiiiiiiiii !!! :)

Voilà voilà, j'ai réduit le nombre^^ j'ai eu les yeux plus gros que le ventre -pour les armes XD
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lily Roverandom
Tueuse à gages
avatar

Nombre de messages : 237
Age : 30
Société : Schya
Formation : Garde du corps
Citation : Win or die
Date d'inscription : 19/11/2007

Feuille de personnage
Age: 26 ans
Armes: Sig-Sauer Pro SP 2022, wakizashi, sniper
Equipement: Silencieux, poisons, téléphone portable multifonction

MessageSujet: Re: Sylia WIn Der Walls   Jeu 6 Déc - 20:54

hihi c'est pas grave :P
fiche validée, bon jeu !


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Sylia WIn Der Walls   

Revenir en haut Aller en bas
 
Sylia WIn Der Walls
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ataxia : nouvelle génération :: Hors RP :: Synnefo-
Sauter vers: