Ataxia, la capitale d'un monde chaotique où le pouvoir découle de la richesse et de la terreur.
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Rose Wind Ryan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Rose Wind Ryan
Tueuse à gages
avatar

Nombre de messages : 7
Age : 27
Date d'inscription : 30/11/2007

Feuille de personnage
Age: 22 ans
Armes: Un pistolet ancien amélioré et deux saïs
Equipement: Une amulette et une petite sacoche 'magique'

MessageSujet: Rose Wind Ryan   Sam 1 Déc - 23:23

Prénoms : Rose Wind
Nom : Ryan
Age : 23 ans
Société : Mavros
Rang : Tueuse à Gage
Formation : Formation Mavros


Armes : Wind possède un pistolet des plus maniable et précis. Il a une apparence ancienne, digne des vieux pistolets utilisés en des temps de conquêtes mais il est terriblement perfectionné puisque ayant subit quelques modifications considérées comme illégales par l'ancien gouvernement. Elle est aussi en possession de deux saï aux poignées incrustées de pierres précieuses et aux lames sur lesquels sont gravés des signes étranges à la signification connue d'elle seule.

Équipement : Un pendentif qu'elle a arraché à l'une de ses victimes les plus importante et une sacoche de billes explosives contenants toutes sortes de gaz.

Physique :


Mesurant 1m70 pour 63kg, Wind est plutôt bien proportionnée. Elle a des cheveux à la couleur variable puisqu'elle est une grande adepte des colorations. Ses cheveux au naturel plutôt clair sont aujourd'hui d'un rouge flamboyant qui ne saurait passer inaperçu ... Cela tombe bien puisque ce n'est pas son but. Son visage est sans doute ce qu’elle aime le plus chez elle - Wind étant tout de même hautement égocentrique et fière de son physique . Il trahit rarement ses émotions. A vrai dire, la seule façon de pouvoir *lire* les sentiments de la jeune femme est de la provoquer en duel, c'est alors qu'elle devient comme transparente et qu'elle s'ouvre à son adversaire dans la frénésie du combat. Ses yeux apparaissent souvent glacials, hormis lorsqu’ils arborent cette petite lueur d’hystérie qui leur sied si bien.

Caractère :


Wind aurait put être tellement plus gentille, douce et attentionnée ... si seulement elle n'avait pas subit l'influence du Boss Mavros et si sa mère avait sut la comprendre et l'aimer comme il l‘aurait fallu. En grandissant, elle est donc devenue brutale et mauvaise, n'obéissant jamais qu'a sa fureur et sa folie. Émotionnellement déficiente, Wind ne connaît l‘amour que sous sa forme la plus extrême, c‘est à dire l‘adulation. Mais il faut vraiment être quelqu’un d’exceptionnel pour gagner son admiration la plus totale. La demoiselle, apparaissant parfois comme totalement hystérique, sait pourtant contrôler ses nerfs et faire preuve de patience pour arriver à ses fins. Plutôt agréable à regarder, elle a très vite appris par elle même à se servir de cet atout ... Elle a fait tourné autant de tête qu'elle en a fait tomber ... Autour d'elle, c’est plus qu’une simple carapace qu‘elle a façonnée, à tel point qu’il est presque totalement impossible de mettre à nu sa véritable personnalité, ou celle qu'elle aurait put avoir.

Histoire :


C'est dans la froide ambiance d'une nuit d'hiver que naquit la petite. Ses parents étaient des plus aimants, elle avait même la chance d'avoir deux grands frères sur lesquels elle pourrait compter ... Si seulement ses parents, en l'emmenant à une fête chez des amis, n'avaient pas croisé un homme à l'allure sombre au coin d'une petite ruelle ...

Un mois après sa naissance, elle s'en vit offrir une seconde ainsi qu'une nouvelle famille. Ses nouveaux parents, Kate et Brake Ryan, étaient partagé sur le nom qu'ils pourraient donner à cette petite fille tant attendue. Son père hésitait entre Leny et Wind, ce fut le temps qui décida de son second prénom. Sa mère voulait à tous prix la voir porter le nom d’une fleur ... Elle lui épargna Marguerite, Tulipe et Violette mais s'arrêta sur Rose, qui devint ainsi son premier prénom.
Comme si démarrer avec ce genre d'handicap dans la vie ne suffisait pas, son père adoptif fut assassiné le lendemain de sa ‘naissance’ en allant au travail.
C'est donc une mère un peu trop attentionnée qui s'occupa de son éducation. En grandissant, Rose devint très vite quelqu'un d'agressif, qui en voulait à tout et à tout le monde. Mais cette agressivité et cette rancœur qui nourrissaient en elle n’empêchait pas son petit minois de paraître envoûtant.

Lorsqu'elle eut 10 ans, sa mère la laissa en vacances chez ses grands parents. La fillette en fut ravie car elle aimait de moins en moins sa mère et vouait un culte insensé à son grand père.
Sa Grand mère eut l'idée d'emmener la petite faire un tour au Parc. Rose n'avait jamais vraiment aimé les parcs pour enfant , pour elle ils étaient le reflet d'un faux bonheur et d‘une joie de vivre hypocrite. Malgré son jeune âge, elle connaissait les horreurs qui bouleversaient la planète ... Elle avait même entendu parler d'organisations criminelles aux noms étranges qu’elle n’avait pas réussi à mémoriser.

Mais pour l'heure, elle était assise sur un banc du parc proche de la demeure de ses grand-parents, à regarder les autres enfants s'amuser. Quelque part, tout au fond d‘elle même, Rose les enviait profondément. Mais elle n'avait pas le cœur à s'amuser de manière infantile, elle ne l'avait jamais eu de toute façon. Très tôt elle avait été confrontée aux douleurs de la mort et de l’absence.
Rose fut la première à remarquer que quelque chose clochait. Elle repéra vite un homme posté au quatrième étage d'un immeuble jouxtant le Parc. Elle identifia rapidement sa cible en suivant la trajectoire que le viseur de l'assassin trahissait... Il s'agissait d'une mère surveillant son enfant qui jouait innocemment en haut du toboggan.

Ce moment restera sans doute gravé dans sa mémoire toute sa vie. Le choix qu’elle fit de ne pas intervenir, de ne pas chercher à protéger ses semblables. Et ce tir fusant à une vitesse impressionnante. La femme s‘effondra, son enfant le vit distinctement alors qu'il glissait sur le toboggan et, là dessus, un nombre incalculable de personnes armées faisant irruption dans le square en tirant sur tout le monde.
La fillette ne bougea pas, même lorsque sa grand mère s'effondra, elle aussi, sous ses yeux d‘enfant. Le regard de Rose se figea sur son grand père lorsque celui-ci sortit de la poche intérieure de sa veste un gros calibre. Il tira sans ménagement sur l’homme qui venait de tuer sa femme. Ses derniers mots pour l‘homme qui s‘écroula à ses pieds n‘avait alors pas le moindre sens pour la fillette, qui les retint pourtant comme s‘ils étaient le dernier fils qui la retenait à la fille. Une vie, pour une vie .
Rose ne comprit pas vraiment la suite des évènements. Deux hommes rejoignirent son grand père, les armes baissées. Ils échangèrent quelques paroles que la petite n’assimila pas, sans doute encore sous le choc.

Le vieil homme vint la prendre par la main pour la faire sortir du Parc à l‘aide de nombreux « ne t‘inquiète plus, Rosie » et de « tout va bien » . Comment pouvait-il dire cela après la boucherie qui avait eut lieu? Et d’où connaissait-il ses tueurs d’abord?
Rose n’eut pas tout de suite les réponses aux questions qu’elle n’osait poser.
Son grand père la ramena chez lui et lui prépara un bon chocolat chaud. Alors qu'elle le buvait, il lui expliqua qu'il faisait partit d'une organisation du nom de Mavros. Il en était le chef. Le sniper était l'un de ses hommes, comme tout ceux qui avait tiré à tout va dans le Parc. La première victime était un contrat, il ne s'attendait pas plus que tout le monde à voir les autres tueurs s‘en mêler. Selon lui ils étaient venus se défouler, il leur laissait tuer qui ils voulaient tant qu'ils restaient sous ses ordres et respectaient les contrats.

Rose était si jeune. Elle ne comprenait pas tout, mais elle avait toujours été une fille très futée. La partie qu’elle ne saisissait pas, elle la maîtriserait en temps voulu.
Malgré ce qui s‘était déroulé devant elle, le respect qu'elle avait pour son grand père n'en fut que renforcé . Une seconde étape dans son ‘endoctrinement’ venait d'être amorcée.

Lorsqu'elle retourna chez elle, rien ne fut révélé à sa mère sur l'exactitude de ce qui s'était passé. Son grand père lui avait spécifié de ne rien dire de trop concret. Pour lui, sa fille n’avait pas l’entendement nécessaire à comprendre ce genre de chose, et il en était navré. Rose ne comprenait pas tout, mais l’essentiel fut qu’elle ne dévoila rien.

Cependant, le Grand Homme lui avait conseillé de venir le voir rapidement au siège de son organisation afin qu'elle reçoive une formation en parallèle à l'école. Il l'y attira en lui disant qu'elle apprendrait à se défendre contre les voyous qui infestaient les rues et, surtout, qu'il lui offrirait les armes qu'elle voudrait. Pour la petite, ce n’était que de beaux jouets et ce fut d’avantage le combat qui la motiva.

Ainsi passèrent cinq années de sa vie pendant lesquelles elle allia ses études à sa formation à la Mavros. Sa mère n'en sut jamais rien. De toute façon, pour Rose, ce n'était qu'une idiote. Elle se demandait bien comment son grand père avait put engendrer une telle infamie et comment elle même pouvait en être la création. Les disputes entre mère et fille étaient de plus en plus fréquentes. La jeune fille qu’était devenue Rose s’efforçait à retenir ses coups. Sinon, sa mère se serait questionnée sur la qualification de la demoiselle en combat.


Cependant, Rose fit rapidement de ses études la priorité, ce qui navra profondément son grand père qui la trouvait, somme toute, extrêmement efficace et douée. Sans que rien ne puisse y laisser penser, elle se désintéressa de ce qu'il lui avait appris et finalisa ses études avec brio. A 19 ans, elle entama une carrière dans la Politique qui était pour elle une voie sans égale.

Cependant, alors qu'elle rentrait chez elle, un jour semblable à tous les autres, elle fut accostée par deux jeunes hommes qui se trouvait dans la même Université qu'elle. Ils se moquèrent d'elle et la titillèrent un peu. Elle parvint d'abord à garder son sang froid mais lorsqu'il s'attaquèrent à son prénom, sa formation de tueuse prit le dessus et elle sortit le pistolet que son grand père lui avait offert, il y avait de cela des années. Une balle entre les deux yeux tua la premier élève. Le second tenta alors de s'enfuir mais elle ne pouvait se permettre de laisser le moindre témoin. Elle lui tira dans le dos et vint à lui alors qu'il agonisait au sol. Elle le retourna sur le dos d'un petit coup de pied et lui planta à son tour une balle entre les yeux ... Sa signature venait de voir le jour.

Une lueur dans le regard, elle venait de décider, aussi sec que lorsqu'elle les avait entreprit, d'abandonner ses études politiques pour se recentrer sur l'assassinat. Par la même occasion, elle abandonna son prénom et garda uniquement le second, Wind.

Elle revint à son grand père, qui l‘avait formé, et qui accepta de parachever sa formation. Âgée de vingt ans, elle devint bientôt une tueuse à gage à part entière de la Mavros .

Elle se perfectionna et devint très douée. Elle s'employait à connaître ses futures victimes, devenant leur amie pour pouvoir mieux les briser. Commettre l'acte final n'était plus qu'une phase minime et parfois ses victimes lui demandaient même son pistolet pour se tuer elles même ... L'assassinat devenait tout de suite beaucoup plus difficile à identifier, prenant l’aspect d‘un suicide. Elle sortait de la vie de ses victimes aussi rapidement qu'elle y était entrée et leur entourage ne se doutait jamais de rien puisqu'elle prenait d'abord soin de couper tout lien entre lui et sa victime. Cela prenait souvent un certain temps mais c'était aussi extrêmement efficace. Il était tout bonnement impossible de retrouver sa trace.

Elle se spécialisait dans les personnalités très médiatisées pour lesquelles un assassinat traditionnel serait vite identifié ainsi que le tueur et l'organisation.

Lorsqu'elle eut 22 ans, elle reçut une lettre anonyme. Dans celle ci, on lui disait qu'elle avait été adoptée car abandonnée à la naissance. Bien sur l'auteur de la lettre était son grand père, mais elle n'en sut rien. Elle alla trouver sa mère et la tua purement et simplement pour le mensonge qu'elle avait nourrit tant d'années durant.
Alors qu'elle mourrait, sa mère lui demanda ‘pourquoi’ ... Wind lui résuma ce qu'il y avait écrit dans la lettre et celle qui s'était fait passer pour sa mère lui avoua simplement que c'était son père qui avait ramené un bébé à la maison pour lui confier.

L'évocation de la seule personne qu'elle ait jamais respecté et pour laquelle elle avait une affection à la limite du possible l'incita à se convaincre que son grand père l'avait sûrement trouvée seule et abandonnée comme la plupart des enfants qu'il recrutait dans son organisation. Mais la faire entrer dans sa famille était lui donner une chance de s'élever au sein de la Mavros ... Elle lui en fut pour cela reconnaissante ... à tort.

Lorsqu'elle retourna au siège de la Mavros, son grand père la fit demander dans son bureau. Il prit un air dur et lui dit qu'il avait appris la mort de sa fille. On lui avait aussi signifier qu'elle était morte de deux balles, dont l'une dans la tête faisant davantage office de signature. Peu de personnes utilisaient cette façon, presque théâtrale, de tuer et les balles de Wind étaient connues de son grand père puisque c'était lui même qui lui avait offert le pistolet. Elle garda cependant la tête haute et soutint le regard du vieil homme, prête à répondre de ses accusations. Mais contre toute attente, il lui dit qu'il avait signifié aux autorités les crises d'angoisses répétitives de sa fille, ils leur dit aussi qu'elle possédait une arme ... Il ne la retrouvait plus, chose étrange. Il incita les autorités à penser soit au suicide soit au meurtre de la part d'une organisation voisine voulant le faire souffrir ...

Wind ne sut trop comment réagir mais, finalement, un sourire se dessina au coin de ses lèvres. Son grand père la surprenait plus agréablement à chaque visite. C‘était vraiment un vieil homme plein de ressources. Elle tenait beaucoup de lui, dans le sens où c’était finalement davantage lui que la mère adoptive de Wind qui l’avait éduqué, comme on l’entend habituellement.

Elle lui demanda alors une faveur qui lui parcourait l'esprit depuis un moment déjà. Il accepta et bientôt elle reçu de ses mains un coffret dans lequel elle eut la satisfaction de découvrir deux saïs aux poignées incrustées de rubis, rouge comme le sang, et aux lames finement taillées, arborant des inscription dont elle seule pouvait connaître la signification ...
Désormais, ce ne fut plus avec son pistolet qu'elle fit ses signatures mais avec ses saïs. Elle les enfonçait de façon peu profonde entre les deux yeux de ses victimes, juste assez pour permettre au sang de couler et faire un légère entaille. Elle ramenait ensuite son arme à hauteur de ses lèvres, afin de lécher le sang qui y restait et se repaître de sa victime, de façon symbolique tout au moins.

Cependant, malgré la tentative de la brider de son grand père, Wind ne put s'empêcher de vouloir retrouver sa famille. Cela fut très dur et elle dut pénétrer par effraction, de nuit, dans les bâtiments de sa propre organisation pour forcer le bureau du vieil homme. Elle réussit à rassembler quelques infimes documents qui lui permirent de savoir qu'elle était la fille d'une riche famille ... criblée de dettes cependant. Elle commença alors à chercher partout des informations sur une riche famille qui aurait put mettre une petite fille au monde durant l'hiver 2037 ... Plusieurs famille eurent le profil, mais une seule d'entre elle avait fait le deuil d'un enfant enlevé. C'est donc sur cette famille que l'attention de Wind s'arrêta: les Joharness .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rose Wind Ryan
Tueuse à gages
avatar

Nombre de messages : 7
Age : 27
Date d'inscription : 30/11/2007

Feuille de personnage
Age: 22 ans
Armes: Un pistolet ancien amélioré et deux saïs
Equipement: Une amulette et une petite sacoche 'magique'

MessageSujet: Re: Rose Wind Ryan   Sam 1 Déc - 23:26

Pendant un an la jeune fille se focalisa sur cette recherche. Elle ne mit cependant pas de coté son travail à la Mavros, craignant de mettre la puce à l'oreille de son grand père qui l’empêcherait certainement de retrouver sa famille. Elle n'obtint guère plus d'informations malgré les morts qu'elle causa en souhaitant retrouve la vérité qu'on lui avait lâchement caché. Ce ne fut que du côté des morts qu'elle constata une information. Un certain Miller Joharness semblait décédé ... Cherchant des informations à son sujet, elle se prit d'affection pour se frère qu'elle n'avait put connaître. Elle se souvenait presque de sa présence ... Ce n'était bien sur que le fruit de son imagination puisque le mois qu'elle avait passé en sa compagnie n'avait pas put marquer autant sa mémoire de bébé.

Elle chercha à savoir pourquoi ce frère était mort et elle parvint même à retrouver les archives de son décès .... Partiellement vide. Cela cachait quelque chose, et Wind était assez intelligente pour comprendre que la grosse partie avait dû être effacée. Il n’était fait nul part mention du corps, ni de la moindre autopsie. Un journal lui aurait fournit davantage de détail. Wind ne pouvait savoir sur quel pied danser sans les informations nécessaires à ne serait-ce qu’une petite ébauche de spéculation.

Tout ce qu’elle réussit néanmoins à trouver fut qu’un autre homme était mort, le même jour, et il était clairement spécifié que son corps, à lui, n’avait pas été retrouvé. A vrai dire, la seule chose qui avait permit de vérifier sa mort était le sang qui avait été retrouvé chez lui - assez pour le condamner- et une lettre qu’il avait laissé. Les indices étaient minces, mais Wind voulut croire à un double assassinat, bien que rien ne reliait expressément les deux hommes. S’il était bien une chose que Wind avait apprit en bossant pour la Mavros, c’était que les tueurs étaient souvent des gens à l’esprit loufoque et à la logique tordue.

Elle tenta, comme elle n'avançait plus, le tout pour le tout et alla rendre visite à son grand père. Elle savait qu'il n'était pas bon d'éveiller ses soupçons au sujet de sa recherche familiale. Wind avait toujours eut beaucoup de respect et d'affection pour le vieil homme, elle ne voulait pas lui faire de mal. Mais retrouver qui elle était vraiment était sans doute encore plus important. Voilà pourquoi elle révèla tout à son grand père. Ce dernier s'en offensa, tenta de l'aggresser et elle se défendit de la seule manière qu'on lui avait apprit: elle le tua.
Honteuse de son geste, elle prit la fuite et ne revint pas au siège de la Mavros de si tôt.

Wind décida de se concentrer d'avantage sur le double meurtre et, après un moment et beaucoup de minutie de sa part, elle parvint à mettre la main sur un indice au sujet du second meurtre. N’ayant pas le moindre indice sur le meurtre de son frère biologique, la demoiselle se trouvait bien obligée de se contenter de cela. Apparemment, l’histoire avait eut des retombé et un homme avait été identifié comme coupable: un certain Tristan Noland. C’était fou, mais Wind décida de retrouver sa piste. Elle apprit qu’il vivait à Ataxia, mais rien de plus précis. Ayant fuit quelque peu cette ville, elle fut demandée par le nouveau boss de la Mavros en revenant. Personne ne sut qu'elle était la meurtrière et Wind se garda bien de l'évoquer. Tous les Mavros aimaient tellement son grand père, qu'elle se serait faite lyncher en avouant l'avoir tué. Elle garda donc se secret inavouable tout au fond d'elle même.

°~¤~°~¤~°


La jeune femme demeure, encore aujourd’hui, à la recherche de Tristan Noland. Ce qu’elle ne sait pas, c’est que cet homme n’est autre que son propre frère officiellement décédé. Il bossait pour la Schya et, convaincu de meurtre, il était à la fois recherché par la Mavros et par les quelques forces de polices encore existantes. Il a été obligé de tuer un pauvre homme, le second meurtre qu’a remarqué Wind, et de brûlé son corps afin de s’en servir pour faire croire à sa propre mort. Il vit désormais sous une nouvelle identité.
Wind ne sait pas non plus que son frère avait un jumeau qui, lui, est toujours officiellement en vie.


[Voilà c'est finit! Ca parait beaucoup mais je n'ai changé que la fin, c'est à dire seulement ce qui est dans ce deuxième post! Enfin, j'ai corrigé les fautes, et elles étaient nombreuses!!
Ah, et l'avatar arrive! ^^]


Dernière édition par le Sam 1 Déc - 23:44, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eloane Helies
Boss de la Mavros
avatar

Nombre de messages : 162
Age : 25
Société : Mavros
Formation : Reçue par la société Mavros
Citation : "Si vous voulez connaître la valeur de l’argent, essayez donc de m’en emprunter."
Date d'inscription : 19/11/2007

Feuille de personnage
Age: 25 ans
Armes: Un sniper, un sabre et un bête pistolet
Equipement: Un paralysant très puissant, une trousse de médecine et un couteau

MessageSujet: Re: Rose Wind Ryan   Sam 1 Déc - 23:32

Rebienvenue donc

*se fait toute petite*

Désolée pour le poste de Boss ^^''''

La fiche est validable, mais j'attends que tu aies un avatar pour le valider


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rose Wind Ryan
Tueuse à gages
avatar

Nombre de messages : 7
Age : 27
Date d'inscription : 30/11/2007

Feuille de personnage
Age: 22 ans
Armes: Un pistolet ancien amélioré et deux saïs
Equipement: Une amulette et une petite sacoche 'magique'

MessageSujet: Re: Rose Wind Ryan   Sam 1 Déc - 23:35

Youps! Tu m'fais penser que je n'ai pas parlé de la mort du grand père puisque la dernière fois je l'avais fait mourir en live!
Laissez moi rajouter ça! ^^

Pour la place, y'a pas de soucis! Les admins ont le pouvoir (j'en profite aussi quand je le peux! ^^ )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eloane Helies
Boss de la Mavros
avatar

Nombre de messages : 162
Age : 25
Société : Mavros
Formation : Reçue par la société Mavros
Citation : "Si vous voulez connaître la valeur de l’argent, essayez donc de m’en emprunter."
Date d'inscription : 19/11/2007

Feuille de personnage
Age: 25 ans
Armes: Un sniper, un sabre et un bête pistolet
Equipement: Un paralysant très puissant, une trousse de médecine et un couteau

MessageSujet: Re: Rose Wind Ryan   Sam 1 Déc - 23:49

(faut croire que a Mavros est condamné à être dirrigée par une fille aux cheveux rouges lol)

Si tu as fini d'éditer, la fiche est validée, je ne la lock pas de suite, préviens moi si tu as tout fini ^^


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Rose Wind Ryan   

Revenir en haut Aller en bas
 
Rose Wind Ryan
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Finie] the faded rose, wind in its petals, whisper its last words — Jaekyung.
» Bryan Ryan
» Oscar et la dame Rose
» La fête de la rose à Chaalis
» Rose gage d'amour éternelle et des lys gage de tendresse [Viktor]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ataxia : nouvelle génération :: Hors RP :: Mavros-
Sauter vers: