Ataxia, la capitale d'un monde chaotique où le pouvoir découle de la richesse et de la terreur.
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Katryn McDougal

Aller en bas 
AuteurMessage
Katryn McDougal
Mercenaire
avatar

Nombre de messages : 15
Age : 34
Date d'inscription : 18/11/2009

Feuille de personnage
Age: 26 ans
Armes: Une paire de Taurus M608 modifiés et une bonne vieille lame (lire épée)
Equipement: Un collier avec deux plaques (un petit brin de nostalgie) et un mini ordinateur fixé à un bracelet attaché à son bras

MessageSujet: Katryn McDougal   Mer 18 Nov - 0:40

Prénom : Katryn

Nom : McDougal

Âge : 26 ans

Activité/Travail : Mercenaire (ex Mavros)

Armes : Une paire de Taurus M608 modifiés et une bonne vieille lame (lire épée)

Équipement : Un collier avec deux plaques (un petit brin de nostalgie) et un mini ordinateur fixé à un bracelet attaché à son bras

Physique : Elle a tout pour elle. Elle pourrait être athlète, mannequin, star… Mais ce n’est pas ce qu’elle désire. Ce corps qui est sien est le résultat d’heures, de centaines voire de milliers d’heures d’entraînement assidu et d’un savant mélange de science et de « magie ». Non, n’allez pas penser à Merlin l’enchanteur, bande de naïfs! On parle ici de recettes traditionnelles, des trucs et des astuces venant de civilisations désormais disparues, des choses que la science moderne ne se donne pas la peine de vérifier en termes de validité. On ne parle pas ici de culte, ce serait inexact. Mais on peut par contre parler d’une quantité assez appréciable d’herbes en tout genre et de substances bizarres mais naturelles. Katryn connaît son corps comme sa poche et dans ses moindres détails. Elle sait ce qu’elle peut endurer, ce à quoi elle est vulnérable, quand elle a besoin de repos pour qu’il lui soit le plus profitable… C’est pratiquement dire qu’elle est en parfaite harmonie avec chaque cellule de son être. À ce juste titre, elle est capable de prouesses que d’autres ne peuvent même rêver de faire : sa souplesse, ses dispositions à la gymnastique et aux acrobaties spectaculaires, son endurance et sa vitesse… Ce que plusieurs atteignent par les drogues de combat, elle l’a au naturel. C’est une belle femme, une très belle femme elle le sait mais elle a un avantage sur toutes les autres : quand Katryn se féminisa, il fallut se rendre à l’évidence : même si comme les autres jeunes femmes de son âge elle était réceptive à la masturbation, le plaisir qu’elle en retirait était excessivement faible, sans commune mesure avec celui d’une femme adulte. On diagnostiqua la chose comme une anomalie génétique et on se rendit également compte qu’elle était complètement stérile. Cela aurait dévasté n’importe qui mais pas Katryn. C’était une bénédiction juste pour elle… Dès l’âge de quinze ans, elle se mit à avoir une vie sexuelle débridée dans un seul but : celui de faire souffrir ses partenaires, masculins comme féminins. Katryn, si cruelle, si étrangère au plaisir sexuel ne serait jamais victime de sa libido… Une beauté fatale plus du genre veuve noire que jeune femme standard selon les critères d’Ataxia… Elle a donc une bonne taille et une bonne carrure, la demoiselle à la chevelure d’un noir bleuté et aux yeux de la même couleur… Un teint plein de santé visible là où elle ne porte pas de tatouages, le genre de tatouages issus de ces mêmes cultures anciennes qu’elle étudie avec assiduité. Et n’allez pas lui parler de mode, elle n’en comprend pas la notion. Zéro maquillage ou artifice, seulement le genre de vêtements qu’elle trouve à son goût et l’ensemble est parfois de goût douteux car elle se moque éperdument que les couleurs n’aillent pas ensemble. L’opinion des autres, Katryn s’en moque éperdument car de toute façon, elle fait ce qu’elle veut quand elle le veut. Cependant, de façon générale c’est botte d’armée, pantalon d’armée, t-shirt rouge et veste de cuir noir, ensemble par-dessus lequel elle fixe ses holsters, son fourreau pour son épée, armes qui ne la quitte jamais.

Spoiler:
 


De mauvaises langues ont déjà soutenu qu’elle prenait même sa douce avec ses armes… Et ces mêmes langues ont fini au fond de l’estomac de leurs propriétaires. Elle tient autant à ses armes qu’à son propre corps et on ne plaisante pas avec ces choses là. Comme avec le cas de son corps, elle sait s’en servir à la perfection. Comme avec son corps, elle en fait un usage extensif mais pas abusif. Certains disent que ses armes sont un prolongement d’elle en quelque sorte et c’est on ne peut plus vrai. S’il est possible de faire une symbiose entre l’humain et son instrument, elle l’a fait. La belle et sadique tueuse a forgé son petit monde autour de ce qu’on la paie à faire : tuer, tuer, tuer et encore tuer. Le pire dans tout cela? Elle n’est pas prête de s’arrêter. Tant que son corps le lui permettra, tant qu’elle conservera sa forme physique exemplaire, elle va continuer de vivre sa vie façon Katryn McDougal…

Caractère : Dangereuse. C’est le premier mot qui vous vient à l’esprit en pensant à Katryn. Et maléfique. Sauf que ce qualificatif est discutable. Ceux qui disent que Katryn est une salope reçoivent un hochement de tête affirmatif avec un large sourire de la part de la jeune femme qui n’a aucun mal à reconnaître ses nombreux, trop nombreux défauts et mauvais traits de caractère. Cependant, usez d’un qualificatif encore moins flatteur et ce sera sans doute la dernière chose que vous direz de votre vivant… Si et seulement si Katryn se sent d’humeur généreuse et vous offre une mort rapide et expéditive. Autrement, vous aurez beaucoup de temps pour user d’autres mots, des suppliques par exemple… Vous n’êtes pas convaincu de son niveau de dangerosité? Il vous faut un exemple? Elle a déjà coupé les jambes d’un type pour le regarder ramper pour fuir et rire de lui jusqu’à ce qu’elle s’en lasse et lui pulvérise tous les os du corps avec une roche. Ce fut long et terriblement souffrant pour son infortunée victime… Car elle est passé maître dans l’art de découvrir le point de rupture dans la résistance à la souffrance d’un être, cette mince ligne séparant l’état conscient de l’état de choc et donc de la mort… Tout naturellement, elle aime jouer avec ses victimes et se délecte de leur souffrance. Oh bien sûr, il faut que la victime l’ait provoquée, elle reste une professionnelle avant tout, une tueuse née avant d’être tortionnaire… Mais elle prend mal la contestation et encore moins que l’on profère des mensonges à son encore. En la sous-estimant par exemple, ou en l’insultant. Certains disent que l’être humain ne réagit qu’à ce qu’il sait être vrai. Chez Katryn, c’est l’inverse : elle réagit à ce que l’on dit de faux sur elle, histoire de mettre les pendules à l’heure… Ajoutez à cette nature sans douceur une propension pour le cannibalisme et vous avez un bon portrait du personnage. Ceci dit, n’allez pas croire qu’elle tue pour se nourrir ou qu’elle a une soif de sang et de chair humaine. Dans son cas, c’est davantage une sorte de cannibalisme rituel. Fascinée par cet aspect des civilisations amérindiennes de toute Amérique confondue, elle a simplement décidé d’ajouter ce trait à sa nature déjà terrifiante. Ataxia ne fait pas que des bons petits criminels vulgaires, calculateurs et expéditifs. Elle fait également de sacrés cinglés et de purs produits de mal concentré… Il faut toutefois admettre et reconnaître que ce n’est que le tempérament impulsif de Katryn qui la rend ainsi. Elle est capable de longues discussions et d’échanges pacifiques mais elle est plus bouillante en elle que tous les volcans du monde, toujours prête à montrer les crocs et sauter à la gorge de son adversaire… Littéralement. C’est le genre de personne instable certes, affichant un côté sauvage et brutal mais qui est également capable de la plus grande finesse et de la plus précise des minuties. Son style de combat en est un exemple flagrant, en totale opposition avec ses méthodes de tortures ou de jeux sadiques. Elle allie au fond la propension du chat à jouer avec sa proie et du fauve des grands espaces en tant que tueur efficace et sans pitié. Si la Mavros en général voue un respect voire un culte à son chef, Katryn n’est pas de ceux là. Ou plutôt ne fut jamais de ceux là. D’où sa désertion de la Mavros quand elle se laissa de se faire dire constamment que la parole d’une personne (et par extension, de son second) était loi, désertion qui se fit en faisant couler pas mal de sang. On ne quitte pas une organisation criminelle comme on quitte un club ou un regroupement quelconque… Toujours est-il qu’elle finit par travailler à son compte, bien décidée à ne servir qu’un seul maître : sa personne. Sa liberté valait plus que tous les avantages que pouvaient lui offrir la Mavros. Désormais à son compte dans ce monde chaotique qu’est Ataxia, elle vend ses services à ceux qui vont dans le même sens que ses idéaux. Être mercenaire ne veut pas nécessairement dire accepter n’importe quoi après tout…

Histoire : Est-ce vraiment nécessaire pour chaque personne d’avoir une histoire? De détailler sa vie de sa naissance à sa mort? Pensez-vous vraiment que cela intéresse qui que ce soit d’Apprendre sur la petite vie insignifiante d’une simple personne sans position de prestige ni grands pouvoirs sur cette terre, SURTOUT en Ataxia? Non, évidemment. Cela n’est d’intérêt pour personne. Pourquoi s’Attarder sur la vie de Katryn alors? Elle n’a rien que les autres puissent envier non? C’est justement pour cette raison, parce que vos esprits élitistes se désintéressent du commun des mortels que son histoire, en partie tout du moins, vous sera racontée. Sa jeunesse est effectivement indigne d’intérêt donc passons directement à ses quinze ans, soit à la fin de sa formation chez la Mavros. Pour plusieurs, cela marque leur début dans la cour des grands. Katryn elle accueillit la chose avec le désintérêt le plus total et le plus complet. Elle avait utilisé le plus gros de ses temps libres à faire des recherches pour devenir encore meilleure, plus forte, plus agile, plus rapide, venant à développer une véritable obsession pour son propre corps qui n’était jamais suffisamment parfait à son goût. Le fait que sa formation soit terminée était donc la fin des chaînes qui l’empêchait de travailler encore plus fort et de passer plus de temps à chercher à faire de son corps l’arme absolue. En fait, sa formation terminée, Katryn se mit immédiatement à se chercher un domicile hors des murs de la Mavros. Une fois que ce fut fait, elle commença à travailler dur pour en faire son havre de paix bien à elle, ce qui se traduisit par une véritable forteresse. Personne n’entrerait chez elle sans sa permission, non mais sans blague! Une fois bien installée, elle commença à s’impliquer plus activement dans l’univers de la Mavros… Et son chemin dans la vie, elle se le tailla à grands coups de poings, pieds, dents, lame et projectiles d’arme à feu, laissant une rivière de sang derrière elle au service de la Mavros. Tueuse à gage de grand talent, là où ses pairs usaient de drogues de combat pour accomplir davantage, elle arrivait aux mêmes résultats grâce aux fruits de son entrainement intensif et la rumeur commença à circuler sur les étranges tendances de cette jeune femme… Notamment quand on se pencha sur l’état de ses victimes : plus de cœur, de cerveau ou d’yeux… Certains supposèrent une macabre collection mais la vérité était toute autre : adhérant à bien des principes, le cannibalisme rituel était de la partie : manger le cœur pour la bravoure, le cerveau pour la connaissance, les yeux pour ce que l’autre a vu et le sang pour la force… Quand la vérité éclata, cela causa tout une série de réactions plutôt agressives et hostiles. On voyait de bien curieuses choses à la Mavros mais un truc pareil emportait la palme d’or ou une des palmes d’or à tout le moins. Certains Mavros décidèrent de se débarrasser de la demoiselle McDougal par eux même… Et on ne les revit plus jamais. La légende urbaine veut qu’à chaque année, à la date de leur mort, on entend encore leurs cris torturés là où ils ont été tués… Et ce n’est pas Katryn qui se prononcera sur le sujet. Il ne fallut pas grand temps pour que Katryn commence à vouloir servir ses propres intérêts. Toute son attention alla à faire d’elle une meilleure tueuse, une meilleure combattante, une avancée sur l’échelle de l’évolution et ce sans recourir aux toxiques et toxines de la science moderne… Ce qui ne plut pas au grand chef de l’organisation qui n’appréciait pas trop ce genre de volonté indépendante de servir ses propres intérêts. Cela mena à sa désertion qui fut excessivement mouvementée et si aujourd’hui la Mavros a apprit à tolérer son existence en tant que radical libre, il fallut bien du temps avant qu’une telle chose ne se produise. Elle travaille pour elle désormais et a plusieurs clients. Elle a d’ailleurs obtenu un surnom devant le nombre de morts qu’elle parvint à causer chez les ennemis de ses commanditaires, un surnom assez représentatif : Katryn « Grim Reaper » McDougal…


Dernière édition par Katryn McDougal le Mer 18 Nov - 1:02, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lily Roverandom
Tueuse à gages
avatar

Nombre de messages : 237
Age : 30
Société : Schya
Formation : Garde du corps
Citation : Win or die
Date d'inscription : 19/11/2007

Feuille de personnage
Age: 26 ans
Armes: Sig-Sauer Pro SP 2022, wakizashi, sniper
Equipement: Silencieux, poisons, téléphone portable multifonction

MessageSujet: Re: Katryn McDougal   Mer 18 Nov - 0:43

Fiche validée :)


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Katryn McDougal
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ataxia : nouvelle génération :: Hors RP :: Civils-
Sauter vers: