Ataxia, la capitale d'un monde chaotique où le pouvoir découle de la richesse et de la terreur.
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Ciel Atomique [PV Alexia]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Lily Roverandom
Tueuse à gages
avatar

Nombre de messages : 237
Age : 29
Société : Schya
Formation : Garde du corps
Citation : Win or die
Date d'inscription : 19/11/2007

Feuille de personnage
Age: 26 ans
Armes: Sig-Sauer Pro SP 2022, wakizashi, sniper
Equipement: Silencieux, poisons, téléphone portable multifonction

MessageSujet: Ciel Atomique [PV Alexia]   Lun 16 Nov - 2:00

L'air commençait sérieusement à se refroidir, et pourtant, le mois de Septembre était à peine entamé. Les jours étaient frais, les nuits, elles, étaient glaciales. Les feuilles des arbres étaient déjà presque toute tombées, de façon prématurée. C’était un extrêmement long et froid hiver qui s’annonçait pour Ataxia. Ainsi, ces temps-ci, peu de gens risquaient leur nez dehors pour le plaisir. Il fallait qu’ils y fussent obligés. Mais cette nuit là, ce n’était pas le cas de Lily Roverandom. Cette dernière n’arrivait pas à trouver le sommeil, et avait donc pris la décision d’aller prendre l’air sur la terrasse du gratte-ciel Schya. Il était trois heures du matin. Le ciel nocturne était couvert, et les lumières de la ville lui donnaient une teinte orangée apocalyptique. L’on aurait cru que la ville était en feu. Lily était vêtue d’un jean sombre et de son éternel pull blanc à col roulé, réservé aux moments où elle n’avait pas besoin d’être tirée à quatre épingles et qu’elle avait tant porté qu’il était tout distendu, cachant ses formes et lui arrivant jusqu’aux genoux. Par-dessus, elle portait une veste en cuir noir.

Dès qu’elle sortit de l’ascenseur et mit un pied sur la terrasse, Lily pensa immédiatement qu’elle aurait dû au moins prendre une écharpe et des gants en plus. Elle avait sous-estimé le froid qui régnait sur la ville durant la nuit. Et pour cause, cela faisait une semaine qu’elle ne sortait presque plus. Bizarrement, cette durée correspondait également au temps qui s’était écoulé depuis la dernière nuit qu’elle avait passée en compagnie de Samuel Westfield, ni plus ni moins que le boss de la Schya, soit son propre boss. Comme elle le faisait à chaque fois que cela arrivait, elle avait voulu se sauver au matin. Mais après un mois à jouer à ceci, Samuel avait commencé à chercher à éviter cette manœuvre, ce qui n’arrangeait rien quant au malaise de Lily, cette dernière n’arrivant toujours pas à être à l’aise dans cette étrange relation. Un jour, elle lui tombait dans les bras, et le lendemain, elle faisait tout pour l’éviter… Quel était son problème ? Pourquoi ne pouvait-elle pas faire table rase du passé, et tout simplement passer à autre chose et profiter de ce qui lui était offert, de ce qu’elle souhaitait…

Mais que souhaitait-elle réellement ? A vrai dire, elle n’en savait trop rien. Elle aurait été bien incapable de dire si elle était amoureuse de Samuel. Elle le désirait, manifestement, et il la troublait… Mais, dans son malaise, elle était à peine capable de l’admettre. Vu son passé amoureux, il était facile de comprendre pourquoi elle fuyait ainsi. Mais encore fallait-il être au courant de tout ce qu’il s’était passé. Il n’y avait pas eu que Syl, l’ancien boss de la Schya. Il y avait eut Norman, et cette relation avait été peut-être encore plus traumatisante que celle qui avait suivie. Mais ça, personne, vraiment personne, ne le savait.

L’air absent, Lily traçait des dessins aléatoires dans le givre qui couvrait les tables disposées autour du bar. La terrasse était plongée dans l’obscurité. Vu le temps qu’il faisait, elle avait été fermée et personne n’assurait le service, mais elle restait accessible pour les gens qui, comme Lily, n’arrivaient pas à dormir et souhaitait s’aérer un peu l’esprit. Cette nuit-là, elle était seule, et espérait bien le rester. Mais si elle avait seulement su qui allait se présenter en cet endroit dans quelques temps, jamais, au grand jamais, elle n’aurait choisi cet endroit pour se changer les idées.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexia Westfield
Second du boss de la Schya
avatar

Nombre de messages : 17
Age : 31
Société : Schya
Formation : Unité d'élite / Navy / Cia
Citation : "Et mon âme, de cette ombre qui gîte flottante à terre, ne s’élèvera jamais plus"
Date d'inscription : 29/01/2008

Feuille de personnage
Age: 28 ans
Armes: - un p99 - un sniper silencieux sg 1 - un couteau style rambo
Equipement: - ioles de poison - pillules d'adrénaline - un laser

MessageSujet: Re: Ciel Atomique [PV Alexia]   Lun 16 Nov - 22:10

"Le problème a été réglé mademoiselle Westfield."
"Merci beaucoup Heiji. Va te reposer, ce sera tout pour aujourd'hui."

Alexia venait de donner congé à son bras droit après que ce dernier eut réalisé un petit travail 'salissant'. Autrement dit, dans le milieu qu'était celui tant de la Schya que d'Ataxia, une affaire de meurtre. Lady Westfield ne rechignait jamais contre un contrat posé par son frère. Néanmoins, elle disposait librement de le remplir de ses propres mains ou de demander à son 'fidèle toutou' de s'en charger. Lorsque cela arrivait, c'est que la cible en question ne représentait qu'une personne rustre, dénuée de classe ou d'un intérêt quelconque, un peu comme ce soir. Mais il y avait ce trouble en elle. Ce trouble par rapport au contrat qu'elle avait reçu il y a deux semaines de cela. Un contrat visant Claire Duval. Claire, le coup de foudre d'Alexia, son petit coup d'amour pour cette ancienne agent secret qu'elle devait toutefois refouler au plus profond de son être. Elle ne pouvait pas laisser cette femme kidnapper son coeur et, de ce fait, s'immiscer entre le boss de la Schya et sa soeur. La famille et les affaires avant tout, telle était le leitmotiv qui dirigeait l'esprit de Lexie. Toutefois, il arrivait à certains moments où les sentiments ne pouvaient s'empêcher de venir faire barrage face à nos propres croyances, nos propres déterminations, nos propres décisions.

Mais au diable ! Alexia n'avait guère envie de penser à cela ce soir. Il était une heure trente lorsqu'elle regagna sa chambre. Machinalement, son premier réflexe fut de se diriger vers son mini-bar pour y sortir la bouteille de Martini et s'en servir un verre. Par petit caprice typiquement 'Westfieldien', elle n'avait résisté à la nécessité de posséder son propre bar à cocktail dans lequel l'on trouvait une douzaine d'alcool différents. Salé, sucré, liqueurs et j'en passe ! Il y en avait pour tous les goûts et de quoi offrir à la jeune demoiselle un plaisir éthylique aussi semblable que différent à celui de la veille. Calmement, elle alla prendre place sur son canapé face auquel trônait une petite table de verre. Elle but une gorgée de son verre et déposa ce dernier sur ladite table. Sa tête se penchant en arrière, elle ferma les yeux l'espace de quelques secondes pour laisser échapper enfin son premier soupir de la journée. Bien qu'elle en était beaucoup trop fière pour l'avouer, la vie de second du boss n'était pas vraiment de tout repos. D'autant plus que la jeune femme avait décidé de prendre la tête d'un programme d'entraînement et de soutien pour renforcer, à sa manière, les tueurs de l'organisation. De quoi lui assurer des journées bien remplies avec toutes les autres responsabilités se reponsant sur ses épaules. C'est d'ailleurs pour diminuer un tant soit peu cette pression qu'elle avait choisit de prendre Heiji à son service personnel. Ainsi elle était le soutien de son frère et le jeune asiatique son soutien à elle bien qu'elle ne soit nullement proche de ce dernier comme avec Sam'.

Deux verres de martini, une douche et un regard sur la télévision plus tard, Alexia devait se rendre à l'évidence, elle ne trouverait pas le sommeil. C'était inutile pour elle de lutter. Elle se connaissait assez bien pour savoir qu'elle passerait encore ce genre de nuit pour le moins désagréable. Celle où votre énergie vous abandonne aux petites heures du matin, ne vous laissant que deux heures de sommeil avant de reprendre la route d'un nouveau jour. Elle en avait connu d'autre et en vivrait encore certainement beaucoup. Puis, au final, ce n'était pas d'avantage pire que les nuits sans sommeils qu'elle avait pu enchainer dans les forces armées américaines ou encore à la CIA. Disons tout simplement que cela lui donnerait une bonne raison d'être d'une humeur de chien la journée suivante. Si vous étiez une femme, son humeur ne vous aurait pas déranger mais, si vous êtiez un homme, comme la plupart des membres de la Schya, valait mieux essayer de l'éviter car là, elle ne faisait aucun cadeau.

Trois heures du matin, l'heure du démon selon certaines croyances religieuses. C'en était trop pour Lexie qui décida de quitter sa chambre. Tourner en rond ne menait à rien, si ce n'est à l'énerver d'avantage ou à la faire broyer du noir. Ces deux perspectives ne lui convenant guère, elle alla dans sa garde robe pour prendre un jean's ainsi qu'un polo à col roulé. Avec cela, un veston moyennement chaud qui, une fois enfilé avec le reste des vêtements, donnait un aspect relativement masculin à Alexia. Ainsi était-elle, se masculinisant de part le nombre d'années passées entourés d'avantage d'hommes que de femmes. Inévitablement, elle avait adopté ce style garçon manqué qui lui était encore assez seillant. Cependant, la surprise se faisait lors de réceptions ou de grandes soirées où la belle sous-directrice troquait ses pantalons et ses pulls contre des robes moulantes et un tant soit peu sensuelle. Le genre de tenue qui faisait apparaître la jeune femme d'une tout autre manière, croyez moi ! Mais vu le temps de ces derniers jours, au revoir la robe. Il ne fallait pas rêver non plus !


"Et bien je vois que ne suis pas la seule à avoir eu cette idée..."

Déclara-t-elle avec simplicité et légèreté lorsqu'elle arriva sur la terrasse de l'immeuble. Alexia s'y était rendue parce qu'elle appréciait le panoramique que cette place pouvait offrir sur les lueurs et les zones d'ombre d'Ataxia. Un horizon semblant faire naître la ville d'une toute autre manière. De cette hauteur, l'on ne discernait pas spécialement les coups de feu, les meurtres ou encore les voitures de police roulant à vive allure au coeur de la ville pour essayer de faire vainement respecter l'ordre. De cette espèce de belvédère, on se rapprochait du ciel, de la nuit, de la mort et de l'innocence. On observait, on s'extasiait mais on ne pensait plus. Le temps s'arrêtait les secondes ou les heures que l'on passait ici-même et, même, une chose nullement appropriée pouvait presque se faire ressentir dans le coeur des observateurs. Cette chose, c'était l'espoir.

Elle s'avança vers les rebords de la terrasse en ne se souciant guère de la température environnante. Elle avait toujours été du genre à préférer les ambiances glaciales au climat chaud et estival. Lorsqu'il gelait, que le vent mordant et brutal venait souffler avec vigueur et que l'horizon se recouvrait d'une fine couche vitreuse et blanchâtre, notre Lexie était tout simplement heureuse. La raison de cela ? Elle n'aurait su vous répondre elle-même. C'était un plaisir qu'elle possédait sans jamais s'être intérrogée sur son origine.


"Vous êtes aussi tourmentée par l'insomnie Lily ?"

Demanda-t-elle à la jeune femme qu'elle avait reconnu ne fut-ce que de part sa silhouette. Un regard adressé à cette Lily en question ? Aucunement ! Elle s'était arrêtée à hauteur des rebords, se penchant légèrement en posant ses coudes sur la rambarde, son regard se tournant vers l'horizon.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lily Roverandom
Tueuse à gages
avatar

Nombre de messages : 237
Age : 29
Société : Schya
Formation : Garde du corps
Citation : Win or die
Date d'inscription : 19/11/2007

Feuille de personnage
Age: 26 ans
Armes: Sig-Sauer Pro SP 2022, wakizashi, sniper
Equipement: Silencieux, poisons, téléphone portable multifonction

MessageSujet: Re: Ciel Atomique [PV Alexia]   Mar 17 Nov - 2:44

Le mécanisme de l’ascenseur s’était mis à cliqueter dans la nuit. Lily dressa l’oreille. Il descendait. Plus rien. Il s’était arrêté. Est-ce que quelqu’un montait dans la cage de métal ? Elle était trop loin pour en juger. Plus rien… Lily était figée telle une statue de glace, à l’affût du moindre bruit. Allait-on venir déranger sa retraite ? Elle entendit l’engrenage se remettre en route, et les bruits de déplacement de l’ascenseur se rapprocher du sommet de la tour Schya. Elle poussa un soupir. Elle avait à peine pu profiter de son isolement. Puis elle réfléchit : qui pouvait être assez idiot pour venir sur la terrasse en plein milieu de la nuit ? … A part elle-même ? Peut-être que la personne qui venait d’appeler l’ascenseur ne se dirigeait pas forcément vers le toit.

Le ronronnement des rouages cessa, et le bruit typique de portes coulissantes vint chatouiller les oreilles de Lily. Elle poussa un soupir, résignée. Elle ne voulait voir personne. Elle fit volte face, s’arrachant à la contemplation de la ville. Ce fut alors qu’elle se retrouva face à face avec la seconde de la Schya, Alexia Westfield, la sœur de son amant en personne. Lily stoppa net, figée par elle ne savait trop quelle impression d’écrasement. Ne voulant pas faire mine de fuir sa supérieure hiérarchique et par conséquent risquer de se faire mal voir, Lily corrigea son demi-tour en salut, bien que, lorsqu’Alexia s’adressa à elle, elle ne prit même pas la peine de lui décocher un regard. Elle aurait tout aussi bien pu lui foncer dedans sans crier gare, ç’aurait été à Lily de dégager le chemin. Evidemment, ce programme était entré par défaut dans l’esprit de Lily, c’est pourquoi elle ne s’offusqua aucunement de cette attitude.

D’un air se voulant décontracté et nonchalant, Lily alla s’installer sur une balancelle. Ce fut alors que la voix d’Alexia s’éleva à nouveau, et ce qu’elle dit fit se redresser soudainement Lily, comme si elle eut reçu une décharge électrique, ce qui eut pour effet de faire chavirer la balancelle qui se mit à chavirer doucement. Lily se mit à réfléchir à toute vitesse. Elle avait déjà croisé Alexia depuis son arrivée à la Schya, le contraire eut été étonnant, durant tout ce temps. Mais elle ne se souvenait pas lui avoir jamais parlé, ni même avoir eu une réunion en sa compagnie. Dans ce cas, comment connaissait-elle son prénom ? Le cœur de la jeune femme fit un bon. Elle savait ! Elle savait pour elle et Samuel, cela ne pouvait être autrement ! Elle avait dû se renseigner sur elle, et c’était pour cela qu’elle était ici !

Elle jeta un rapide coup d’œil à Alexia, accoudée à la rambarde presque rêveusement. Lily n’était-elle pas seulement en train de se faire des idées ? Le manque de sommeil n’aidait pas, de même que sa tendance à complètement perdre pied lorsqu’il s’agissait de sa relation avec Samuel. Néanmoins, elle ne pouvait être sûre de rien. La meilleure chose à faire était sûrement de faire semblant de rien, et d’agir avec son flegme habituel. Et pour commencer, répondre à sa supérieure serait une belle preuve de détachement, qu’en pensez-vous ? Elle s’éclaircit discrètement la gorge, puis dit, d’une voix légèrement engourdie par le froid et la fatigue :

- Comme vous le voyiez, W… Westfield
.

Bravo pour la preuve de détachement. Elle avait tout simplement butté sur le nom de famille qu’Alexia, qu’elle avait eut la bonne idée de partager avec son frère, la belle affaire ! Elle releva à nouveau le regard vers la silhouette d’Alexia, qui se découpait de profil sur le ciel d’Ataxia, et elle sentit son cœur se pincer malgré elle : Alexia était différente de Samuel, mais il y avait tout de même une similitude troublante cachée dans sa physionomie. Lily se surpris à bénir l’obscurité, qui dissimulait le magnifique fard qu’elle venait de piquer.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexia Westfield
Second du boss de la Schya
avatar

Nombre de messages : 17
Age : 31
Société : Schya
Formation : Unité d'élite / Navy / Cia
Citation : "Et mon âme, de cette ombre qui gîte flottante à terre, ne s’élèvera jamais plus"
Date d'inscription : 29/01/2008

Feuille de personnage
Age: 28 ans
Armes: - un p99 - un sniper silencieux sg 1 - un couteau style rambo
Equipement: - ioles de poison - pillules d'adrénaline - un laser

MessageSujet: Re: Ciel Atomique [PV Alexia]   Mer 9 Déc - 18:14

Lily Roverandom... Une tueuse à gages que l'on aurait pu qualifier de bien banal dans l'univers très refermé et caractérisé que représentait la Schya. Une femme, traçant son chemin, remplissant ses contrats de manière honorable lorsqu'elle le pouvait. Une personne fine, discrète et quelque peu passe partout dont on n'aurait pu rapidement ignorer l'existence certainement. Mais ce qui faisait toute la différence aux yeux d'Alexia, c'est que miss Roverandom était une femme à part entière, tout se jouait là. Alexia Westfield, cette femme se révoltant sans cesse contre le machisme des grandes institutions, c'était fait un point d'honneur de se renseigner sur toutes les femmes pouvant travailler pour l'organisation. Le but de ses renseignements n'était en aucun cas de faire naître une révolution sexiste ou une mutinerie contre son frère et ses hommes. Tout d'abord, elle ne se serait jamais révolté contre son frère ! Et par la suite, cela ne lui permettait que de se conforter ou non dans ses idéaux selon lesquels la Femme pouvait trouver sa place n'importe où dans le monde, au même titre qu'un Homme voir, d'ailleurs, avec plus de mérite même ! Tout dépendait des circonstances bien évidemment. Voilà la raison pour laquelle elle connaissait le nom et le visage de cette égarée de la nuit certainement venu chasser son insomnie tout comme la seconde de l'organisation.

Quelque peu penchée vers l'avant, ses longues mèches se mettant à virevolter et à glisser le long d'une fine brise lui arrachant un doux frisson, Alexia ne pu retenir un sourire face à la réponse de Lily ou, plus précisément, à sa manière de lui répondre. L'anxiété, la nervosité et la crainte semblait se déceler de manière évidente au creux de ce petit blocage que la tueuse pu avoir quand au nom de notre chère Alexia. Que lui valait une telle hésitation ? Etait-ce une légère glissade du langage et des paroles hésitant à affronter le froid ambiant ? Ou plutôt un certain trouble de se retrouver face à la seconde en chef et, de ce fait, l'un de ses plus haut supérieur ? Peut-être que la réponse se trouvait dans le caractère même de la jeune femme ; peut-être que, naturellement, elle ne se sentait pas à l'aise dans ce que l'on nomme le contact 'humain', dans la frise sociale de nos existences ? Il faut dire que si elle connaissait l'identité de la tueuse, Alexia ignorait tout du profil psychologique de sa consoeur. Elle aurait autant pu être un être antipathique sain d'esprit qu'une schizophrène délurée qu'elle n'en n'aurait rien su, même si la folie pure et dure n'était pas l'apanage des membres de la Schya. Après tout, les tueurs étaient réputés pour être des personnes difficiles à cerner et imprévisibles. Ils pouvaient être vos meilleurs amis le temps d'une journée et devenir votre pire le cauchemar le lendemain. Autrement dit, s'amuser à tenter de dresser le profil psychologique de l'un d'eux, plus que vaguement en tout cas, aurait été une véritable perte de temps.


"Je vous en prie, appelez moi Alexia... Je pense que nous pouvons oublier les formalités pour ce soir."

Laissa-t-elle échapper dans un souffle alors que ses mains vinrent se croiser sous ses bras, comme pour se réchauffer de cette fraîche température ambiante voire même trop mordante même pour une personne comme la charmante et mystérieuse Westfield. Elle laissa le silence s'installer une fois de plus l'espace de quelques instants. Ne pas se sentir obliger de parler, ne pas se sentir obliger de prendre une décision ou encore de devoir donner des ordres à qui que ce soit. S'évader par un simple contact de l'horizon sans devoir se justifier. Que ce genre de moment peut-être aussi rare que magique dans une existence aussi rythmée que la sienne. Fort heureusement, dernièrement, elle avait pu compter sur le soutien d'Heiji, un autre tueur travaillant plus particulièrement pour elle, lui servant de bras droit, d'adjoint dans ses missions. Il n'était pas très charismatique, pas très bavard et ne semblait guère très dégourdi mais au moins il savait faire son boulot, un bon point pour lui. Bref, tout cela pour dire que grâce à lui, elle avait su combler cette nécessité d'avoir plus de temps pour elle.

"Pourrais-je vous demander la raison de vos insomnies chère Lily ?"

Laissa-t-elle échapper du bout de ses lèvres. Elle ne s'était toujours pas retourné vers sa comparse. La curiosité d'Alexia avait été éveillée, tant par la présence de la jeune femme que par cette légère faute sur la prononciation de son nom de famille. De nature un peu fouineuse, elle aimait continuellement comprendre le pourquoi du comment, satisfaire cette petite bête en elle avide d'informations.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Ciel Atomique [PV Alexia]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Ciel Atomique [PV Alexia]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Entre Ciel et Terre [pv Nuage d'Or et Nuage Enneigé]
» Septième ciel
» [Ruelles] Balade matinale sans Sebastian [PV: Ciel Phantomhive & Atsuka Lyako]
» Les 4 sacrés du ciel
» Dessine moi un arc-en-ciel... [LIBRE]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ataxia : nouvelle génération :: Ataxia :: Schya :: Gratte-ciel Schya :: Étages :: Terrasse-
Sauter vers: