Ataxia, la capitale d'un monde chaotique où le pouvoir découle de la richesse et de la terreur.
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Violette January

Aller en bas 
AuteurMessage
Violette January
Professeur d'Histoire du Cinéma
avatar

Nombre de messages : 10
Date d'inscription : 15/11/2009

Feuille de personnage
Age: 29 ans
Armes: pepper spray
Equipement: netbook

MessageSujet: Violette January   Lun 16 Nov - 1:15

Prénom : Violette
Nom : January
Âge : 29 ans

Activité / Travail : professeur d’Histoire du Cinéma
Influence : à part le savoir qu’elle prodigue à ses étudiants, pas grand-chose…

Armes : pepper spray
Equipement : netbook

Physique : Violette est très petite et très menue. Elle dépasse à peine le mètre cinquante. On la prend parfois pour une enfant tant elle est fluette, et presque dénuée de poitrine. Pourtant, à bien la regarder, elle fait très femme : ses longs cheveux bruns et lisses sont toujours bien coiffés et encadrent un visage où se devinent quelques rides aux coins des ses lèvres fines et de ses yeux d’un joli bleu gris clair. Elle s’habille de façon élégante, le plus souvent de couleurs qui ne soient pas tape à l’œil, préférant garder un profil bas dans la capitale du crime. Il lui est d’ailleurs bien difficile de trouver des vêtements d’adulte, elle doit le plus souvent s’habiller au rayon enfant tant elle est menue. Heureusement que certains magasins offrent une ligne pour les petites, car elle déteste renforcer son côté enfantin, faisant au contraire tout pour se donner une allure de femme. Elle agrémente ses tenues d’un ou deux bijoux : une bague et une paire de boucles d’oreilles, ou un collier ou un bracelet, mais rien de plus. Même chose pour le maquillage : un peu de fard à paupière, un trait de crayon, un petit coup de mascara, et un peu de rouge à lèvre, le tout dans des tons naturels afin de ne pas paraître trop artificielle.

Caractère : Violette est une femme appréciable, mais elle n’a pas énormément d’amis. D’une part car elle n’est pas vraiment du genre à aller vers les gens, pas qu’elle soit associable, mais elle aime avoir son espace. Elle préfère avoir un cercle très privé d’amis à qui elle peut donc se consacrer pleinement, plutôt que d’être submergée de connaissances qu’elle ne pourrait voir qu’une fois de temps en temps. C’est quelqu’un de passionné, surtout par son travail qui lui a permis de vivre de sa passion du cinéma. Elle est simple et ne se prend pas la tête. Le seul reproche qu’on pourrait lui faire serait d’être un peu trop émotive. Pourtant, elle ne se laisse pas démonter facilement. C’est une femme discrètement courageuse, qui a su tout laisser derrière elle et venir vivre dans la capitale du crime pour faire ce dont elle avait toujours rêvé.

Histoire : Que se passe-t-il lorsque l’on naît dans une famille moyennement aisée, de parents simples et aimants, sans problèmes… Pas grand-chose à vrai dire. En tous cas, c’est ainsi que ce fut pour Violette. Rien de bien notable ne se passa au cours de sa vie, qu’elle passa jusqu’à la fin de l’adolescence dans une petite bourgade tranquille dont les seules choses qu’elle avait de particulières étaient quelques excentricités architecturales témoignant d’un autre âge (une tour en ferraille pointue, une arche à moitié en ruines, une vieille cathédrale sur une île au milieu d’un fleuve, les restes de la structure métallique de ce qui devait avoir été une pyramide, au milieu d’un large espace désert où pointaient encore quelques morceaux de pierre sculptée, éparpillés autour d’elle comme formant une clôture rectangulaire…).

Très tôt, Violette se prit de passion pour le cinéma, le cinéma en général, depuis ses tout débuts jusqu’à aujourd’hui. D’autres auraient pu s’y opposer, mais les parents de Violette n’y virent aucune objection. Ainsi, dès la fin du lycée, Violette quitta sa petite bourgade et traversa un bras de mer pour aller étudier à l’étranger, dans une grande ville sur l’embouchure d’un fleuve au sud d’une île, où se situait une des universités les plus réputées au monde lorsqu’il s’agissait de cinéma. Violette ne se débrouillait pas mal du tout. Après tout, elle était passionnée. Elle se spécialisa dans l’Histoire du Cinéma, et poussa ses études jusqu’au doctorat, afin de devenir professeur en université et de dispenser son savoir à une nouvelle génération de passionnés. Violette visait haut, voilà pourquoi elle quitta sa terre d’accueil pour s’envoler vers Ataxia. Elle savait bien sûr qu’Ataxia, non contente d’être la capitale mondiale, était la capitale du crime. Mais ce n’était pas tout : Ataxia était la capitale de tout ce qui pouvait être… Capitale de l’éducation, des médias, de la littérature, de la musique, de la télévision, du journalisme, de la mode, de la cuisine… et bien sûr du cinéma. Violette était prête à affronter cette jungle pour vivre sa passion à cent pour cent.

Il y avait tant d’universités dans cette mégamégapole qu’il ne fut pas difficile pour Violette de trouver du travail… mais en tant qu’employée de bureau. Bon, c’était déjà un point de départ. Au moins, elle avait un salaire et pouvait continuer à prospecter. En même temps, elle découvrait la vie ataxienne. Violette comprit rapidement qu’il suffisait de faire profil pas pour ne pas avoir d’ennuis. Cela tombait bien, elle avait toujours été douée pour se fondre dans la masse.

A force de recherche, elle réussit à se trouver un poste dans une université qui avait ouvert depuis un peu moins de cinq ans dans le quartier des affaires, et qui souhaitait lancer un département cinéma. Génial ! pensa Violette, enthousiasmée à l’idée de s’occuper de la toute première promotion d’étudiants en cinéma. Lorsque la rentrée arriva, Violette avait préparé tous ses cours pour les trois années à venir. La rencontre avec les étudiants se passa très bien, ces jeunes gens semblaient tous relativement intéressés et motivés par le sujet. Ils n’étaient pas nombreux, parfait pour commencer, pensa Violette qui comptait bien faire réussir brillamment chacun d’entre eux.

Mais, car il y a toujours un mais, elle se heurta bientôt à son premier vrai problème : le directeur de l’université qui, disons le clairement, était un vrai trou du cul. Imbu de lui-même, aigri et jamais content, son activité préférée était de tourmenter et de rabaisser ses subordonnés. Violette n’avait jamais réellement été confrontée à ce genre d’obstacle, et vécu très mal sa première brimade – qui n’était d’ailleurs absolument pas justifiée : il l’avait accusée d’être incompétente et de n’en avoir rien à foutre de ses étudiants, suite à une petite faute d’orthographe retrouvée dans le texte d’une de ses conférences (texte qui n’aurait d’ailleurs jamais été distribuée aux élèves puisqu’ils étaient censés prendre des notes…) Ce jour-là, lors de la pause déjeuner, elle préféra quitter les locaux pour ne pas risquer de croiser le directeur, et se réfugia dans un bar situé juste à côté de l’université, et où elle s’arrêtait de temps en temps lors de ses breaks, ou bien à la sortie des cours, pour prendre un café. C’était également ici qu’elle avait rencontré Jack Cooper, serveur et consolateur à ses heures perdues, car, lorsqu’il vu arriver Violette, l’air si contrarié, les yeux rouges d’avoir pleuré, il ne put s’empêcher de lui demander s’il pouvait faire quelque chose pour elle. Ce jour-là, Jack ne se contenta pas d’offrir un café à Violette, il l’invita également à dîner. ‘Cela vous changera les idées’ avait-il dit.

Violette n’a pas baissé les bras et fait toujours preuve de la même motivation quant à son travail, malgré les brimades répétées de son patron. Elle trouve son réconfort en la présence de Jack, avec qui elle entretient désormais une petite relation simple et tranquille.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lily Roverandom
Tueuse à gages
avatar

Nombre de messages : 237
Age : 30
Société : Schya
Formation : Garde du corps
Citation : Win or die
Date d'inscription : 19/11/2007

Feuille de personnage
Age: 26 ans
Armes: Sig-Sauer Pro SP 2022, wakizashi, sniper
Equipement: Silencieux, poisons, téléphone portable multifonction

MessageSujet: Re: Violette January   Lun 16 Nov - 1:21

Fiche validée :)


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Violette January
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» NATALIE DORMER ? even to observe neutrality you must have a strong government.
» ANIMATION SPECIALE || Le chaudron infernal ? JANUARY&SOLOMONIA
» AMA Supercross Oakland - January 24 2015 ...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ataxia : nouvelle génération :: Hors RP :: Civils-
Sauter vers: