Ataxia, la capitale d'un monde chaotique où le pouvoir découle de la richesse et de la terreur.
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Léger imprévu... [Pv

Aller en bas 
AuteurMessage
Talia Sanders
Agent spécial
avatar

Nombre de messages : 7
Age : 31
Société : Diacryon
Formation : Agent spécial de la Diacryon
Citation : Qui que l'on soit au fond de nous, nous ne sommes jugées que par nos actes...
Date d'inscription : 11/11/2009

Feuille de personnage
Age: 24 ans
Armes: Un colt-45, un fouet, un papillon
Equipement: Un traceur, un kit de communication miniature

MessageSujet: Léger imprévu... [Pv   Mer 11 Nov - 18:32

"Quelle est ma mission ?"

Demanda Talia d'une voix quelque peu monocorde. Elle se tenait face à ses supérieurs, en tenue de sport, un essui posé autour de sa nuque. Son regard corbeau s'était posé tour à tour sur les trois personnes l'entourant. L'une d'elle se tenait assise derrière un bureau. C'était un quinquagénaire au crâne dégarni et portant des lunettes.Devant le bureau, une métisse d'un âge avancé en tailleur sombre et un homme d'environ trente ans qui tenait un dossier fermement dans ses mains.

"L'agence voudrait que tu t'occupes d'un réseau de trafiques d'organes."

"C'est pas à la police de se charger de ça normalement ?"

Rétorqua-t-elle aussitôt en venant prendre le dossier tendu par le jeune homme.

"Normalement si mais il s'avère que ce réseau est plus important qu'on aurait pu le croire. Qui plus est, cela pourrait nous mener sur une piste permettant de faire tomber l'une des trois tours."

Les trois tours, tel était le nom de code donné pour parler des trois sociétés qui tenaient Ataxia au creux de leurs mains. Montrant à peine de l'intérêt pour les paroles prononcées, Talia ouvrit le dossier. Elle haussa un sourcil en voyant la photo d'un vieux bagnard aux longs cheveux crolés et à la barbe vieille de deux semaines.

"Et c'est qui ce gros mastodonte ?"

"Il s'appelle Dimitri Kamarov. Pendant plus de trois ans, il a été à la tête des services secrets russes, tout cela avant les grands chamboulements qui ont créé notre société bien évidemment. D'après nos renseignements, il serait à la tête des différents réseaux de trafiquants présents actuellement. Son fer de lance, le trafic d'organe."

"Encore un enfant de coeur autrement dit..."

Soupira Talia tout en feuilletant distraitement le dossier.

"Jusqu'ici, il a su mettre en déroute toutes les équipes d'intervention des forces de police. Il se veut insaisissable et inapprochable également."

"Désolée mais si je dois faire le call girl, je les préfère avec les cheveux plus courts et avec quarante kilos de moins."

Resté silencieux jusqu'ici, l'homme derrière le bureau se racla la gorge avant de pousser un toussotement de réprimande. La légèreté de Talia ne semblait guère être aux gouts de tous.

"Mademoiselle Sanders, je vous prierai de ne pas prendre cette affaire à la légère. Ce Kamarov est une de nos cibles prioritaires. Sa capture est une nécessité pour nos services et le bien être de cette ville."

Elle referma le dossier et le lança négligement sur le bureau. Si elle ne semblait pas très attentive aux autres discours, celui du 'boss' n'allait pas l'intéresser d'avantage, bien au contraire même.

"J'ai compris, je dois vous ramener ce coco en un seul morceau. Pas besoin de me faire la morale et, quand au bien être de cette ville, c'est à se demander s'il y a encore quelque chose à faire..."

Elle saisit l'essui autour de sa nuque et le passa sur son visage tout en venant faire dos à l'assemblée.

"Vous en faites pas, je vous le ramènerai vivant... Enfin j'essayerai..."


~ deux heures plus tard ~


Les informations laissées par l'organisation stipulait qu'un échange devait avoir lieu ce soir. Une aubaine pour notre jeune tigresse à la chevelure d'ébène qui se faisait une joie de vivre enfin un tant soit peu d'action. Pour elle, enfin, selon ses souvenirs, c'était la première opération qu'elle menait seule et en dehors du centre. Le travail des scientifiques de la Diacryon avait donc porté ses fruits. Aucun souvenir, aucune trace des différents contrats qu'elle avait pu remplir pour l'organisation avant cette nuit. On lui prêterait une réputation hors pair, elle se demanderait si vous ne deveniez pas fou. Sa tête serait mise à prix, elle ne le saurait même pas et, si oui, se demanderait pourquoi. Oui, rien, aucun souvenir. Sa mémoire était comme une bande vidéo que l'on s'amusait à retranscrire chaque jour. A se demander comment elle n'a pas réussi à se choper une tumeur au cerveau avec toutes ces manipulations...

Bref, Talia s'était rendue sur le lieu du rendez-vous : une usine désaffectée. Sans qu'elle ne se l'explique comment ni pourquoi, Talia savait déjà tout de la structure des bâtiments présents. Chaque recoin, chaque escalier, chaque porte et chaque pièce. Tout se dessinait dans sa petite tête comme un relevé GPS d'une performance que l'on ne pouvait remettre en doute. Un petit cadeau laissé, à son insu, par les scientifiques de la Dia, une fois de plus...

Venant poser son doigt sur son oreille droite, elle pencha sa tête légère en avant et laissa sa voix s'échapper dans un léger murmure.


"Je suis sur les lieux, aucune présence à signaler..."

*Bien, d'après nos sources, l'échange devrait avoir lieu dans dix minutes. Trouve toi une planque, prends les clichés dont on a besoin et occupe toi de Kamarov.*

Elle ne répondit pas, se contentant simplement de venir ôter son doigt de son oreillette.Ses yeux fixèrent une grande allée traversant le centre du complexe et disparaissant dans les ténèbres de l'obscurité. Instinctivement, et de par les connaissances présentes dans son cerveau, elle savait que ce sentier était l'une des seules entrées possibles pour une telle réunion. Elle resterait donc là en attente d'un mouvement quelconque dans cette zone.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Malhia Lyman
Capitaine de la police d'Ataxia
avatar

Nombre de messages : 124
Age : 30
Date d'inscription : 12/12/2007

Feuille de personnage
Age: 27 ans
Armes: Benelli M3 Super 90, FN F2000 et Heckler & Koch Mk.23
Equipement: Communicateur, menottes et matraque

MessageSujet: Re: Léger imprévu... [Pv   Mer 11 Nov - 19:14

PERSONNE. Non personne ne venait tenir tête au commandant Lyman. Pas s’il tenait à rester en bonne santé. Ce salopard de Dimitri Kamarov allait voir qui constituait l’élite de la police et ce que sous la gouverne de Malhia Lyman les forces de police d’Ataxia étaient devenues. Elle allait lui faire regretter d’avoir foutu un pareil merdier et il faudrait le ramasser comme un sac quand elle lui aurait pulvérisé tous les os du corps… Elle avait mobilisé son élite à elle, des gens qui l’accompagnaient depuis l’école de police. Plusieurs de l’équipe d’origine étaient morts au fil du temps, remplacés par des gens tout aussi dévoués et incorruptibles et cette force la faisait trembler même les grands criminels. Les gens du SWAT étaient des amateurs à côté d’eux… Ce salopard de criminel allait voir de quel bois elle se chauffait… Et il implorerait à deux genoux son pardon quand elle en aurait fini avec lui! Mais bon, elle devait l’avouer, traquer et homme avait été toute une affaire et plus encore que de préparer une embuscade contre ce dernier. Cette section de la ville était infestée de criminels mineurs ou de moyenne importance et faire bouger une équipe comme la sienne pour la placer en divers endroits stratégiques n’avait pas été chose facile. Elle avait trois hélicoptères en stand by, quatre véhicules blindés cachés dans des bâtiments adjacents (défoncer un mur n’était pas difficile pour ces machines là) et le gros de son équipe était positionné de façon à ce qu’en cas de confrontation armée, les tireurs d’élite feraient un carton abominable.

Ceci dit, dans l’entrepôt où l’échange aurait lieu, il n’y avait qu’elle, pour commander le tout. Bon, son fidèle second n’était jamais loin, un type qui sans stéréotype était un vrai ninja, apparaissant et disparaissant pratiquement suivant les besoins, ce qui à tout le moins lui offrirait un renfort rapide. Il ne restait plus qu’à attendre patiemment, les secondes s’égrenant lentement… Trop lentement. C’était le pire ça, l’attente. Elle avait des effets pervers comme vous faire relâcher votre garde… Mais l’élite du commandant de police Lyman savait contrer ce problème réservé au débutant. D’ailleurs, la vigilance ne se relâcha pas : voilà que le policier Patrick Patterson, tireur d’élite professionnel, faisait savoir à Malhia qu’une autre personne semblait avoir envie de s’inviter à la fête. Une jeune femme apparemment. Tiens donc… Se déplaçant donc pour aller l’intercepter, Malhia se retrouva à déployer des ruses de Sioux pour ne pas faire de bruit, la tenue de combat des forces de l’ordre étant somme toute peu pratique pour ce genre de manœuvre. Mais Malhia était une pro, une vraie, et elle réalisa l’exploit sans trop de mal, vérifiant avec son second la position exacte de l’invitée indésirable…

Parvenant donc à se rendre jusqu’à la jeune femme en embuscade, cette dernière entendit le déclic d’un cran de sûreté que l’on enlève… Et elle pourrait pratiquement sentir le pointeur laser sur sa nuque. Autrement dit : un mouvement brusque et elle allait voir son cerveau éparpillé un peu partout. D’un ton bas mais froid comme la glace et tranchant comme un rasoir, Malhia prit la parole, d’un ton dénotant expertise et dangerosité du personnage… Le genre de ton qui se passe de gants blancs.


« Police d’Ataxia. Tu bouges un cil, je t’explose la cervelle. Je ne sais pas qui tu es ni ce que tu fous ici mais c’est une opération policière et je n’ai pas besoin d’emmerdeurs pour me gâcher le travail. C’est toujours pareil avec vous les criminels, vous pensez pouvoir vous rendre justice vous-même, comme si cette notion existait réellement chez vous. Couché maintenant, sinon tu vas dormir du sommeil éternel… »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Talia Sanders
Agent spécial
avatar

Nombre de messages : 7
Age : 31
Société : Diacryon
Formation : Agent spécial de la Diacryon
Citation : Qui que l'on soit au fond de nous, nous ne sommes jugées que par nos actes...
Date d'inscription : 11/11/2009

Feuille de personnage
Age: 24 ans
Armes: Un colt-45, un fouet, un papillon
Equipement: Un traceur, un kit de communication miniature

MessageSujet: Re: Léger imprévu... [Pv   Mer 11 Nov - 20:07

Fort heureusement pour elle, Talia n'était pas du genre à faire un plan lorsqu'elle avait une mission à mener. Elle se posait quelque part, dans un endroit plus ou moins favorable puis avisait en fonction des circonstances présentes. Une manière de résonner que ses supérieurs n'approuvaient pas sur le plan purement théorique de la chose. Toutefois, ils devaient bien admettre que les résultats de Talia sur le terrain était indéniable. On peut donc dire que, dans un sens, elle se faisait plutôt engueuler pour la forme plus que pour autre chose.

Mais soit ! Tout cela pour dire qu'en cette soirée aux allures suspectes, heureusement que Talia ne s'était pas mise à concevoir un plan quelconque. Cela aurait été inutile à la vue des circonstances présentes. Des circonstances teintées d'imprévu et qui firent de Talia le nouveau gibier d'un groupe d'assaut et d'élite venu redorer la renommée de la police d'Ataxia. Ca, la diacryon ne l'avait absolument pas prévu et Talia n'ont plus. Elle avait peut-être un cerveau sur mesure pour son opération d'aujourd'hui mais cela ne lui permettait pas d'avoir un sixième sens. Dommage, cela l'aurait bien aidé à remarquer cette présence qui s'approchait d'elle dans le plus grand des silences.

C'est ainsi que Talia se sentit mise en joue lorsqu'il fut trop tard. La chaleur d'un laser, accompagné d'un cliquetis aisément reconnaissable... Le prédateur était devenu la proie...


"Génial, des flics..."

Murmura-t-elle durant le monologue de mise en garde de celle qui devait certainement être la chef des opérations. Oui, Talia n'était pas stupide, si cette femme était présente, un commando devait se tapir quelque part, dans l'ombre. Une femme de la trempe de celle qui la mettait en joue ne devait pas être assez cinglée pour venir ici toute seule.

"C'est bon, le blabla est fini ?"

Fit-elle sans se retourner, soupirant de lassitude.

"Vous êtes tellement douée qu'en plus de me prendre à tord pour une criminelle, vous allez faire foirer mon opération. et après on se demande pourquoi ça va mal dans ce trou paumé hein ?!"

Elle jeta un bref coup d'oeil sur le cadran de sa montre tout en grimaçant avant de rajouter pour terminer :

"Sur ce, flinguez moi ou bien arrêtez vos singeries sinon vous allez faire foirer la réunion clandestine censé avoir lieu ici !"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Malhia Lyman
Capitaine de la police d'Ataxia
avatar

Nombre de messages : 124
Age : 30
Date d'inscription : 12/12/2007

Feuille de personnage
Age: 27 ans
Armes: Benelli M3 Super 90, FN F2000 et Heckler & Koch Mk.23
Equipement: Communicateur, menottes et matraque

MessageSujet: Re: Léger imprévu... [Pv   Mer 11 Nov - 22:09

« Ne me tente pas pouffiasse ou tu vas voir que moi et l’hésitation c’est comme l’eau et l’huile. Je ne prends aucun ordre d’une vulgaire intrus dans mes platebandes. Je n’ai pas besoin de poids morts. Oh et ça… »

Malhia asséna un bon coup crosse à la criminelle, mercenaire ou quoi que soit cette femme sur son terrain, assez pour faire gémir une personne endurcie. Un coup pour faire mal sans réellement blesser dans le fin fond, un geste plus vengeur qu’offensif…

« C’est pour avoir insulté mon unité. La police conventionnelle a ses failles, nous nous en sommes l’élite alors on corrige les dites failles. Tu dis un mot de plus contre ma grande et je te jure que même ta mère ne te reconnaitra plus. Sale petite garce ingrate qui se pense meilleure que nous… J’ai dû butter le chef de police pour remettre la police sur les rails alors ne me sort pas tes conneries de vigilante. »

S’adressant ensuite dans son communicateur, en allemand, à son second, elle lui demanda grosso modo d’envoyer quelqu’un pour sortir du théâtre des opérations l’inconnue avant que l’échange n’ait lieu. Dans la même langue, elle intima l’ordre à tous de se tenir prêt. En coupant la tête, le corps s’effondrerait et Ataxia serait débarrassé d’un monstre et de son odieux trafic… Son rôle à elle? S’assurer que personne ne sorte vivant de cette usine à l’abandon d’une part et de récupérer toute information utile sur les cadavres d’autre part. Ces criminels… Ils avaient la manie d’amener avec eux un tas de secrets qui une fois entre des mains ennemies les conduisaient systématiquement à la ruine… Le manque de vigilance des criminels ces derniers temps… La corruption de la police les avait rendus imprudent mais maintenant que cette dernière reprenait son sens d’origine… Il y allait avoir du changement ici bas, foi de Lyman!

C’est donc l’officier Leblanc qui se chargea d’amener ailleurs la prévenue tandis que Malhia demandait une mise à jour de la situation. La proie venait d’arriver et l’échange allait commencer. De leur poste de tir respectif, chaque tireur d’élite se prit une cible et dans les bâtiments adjacents, tous se préparaient à l’assaut. Le signal de départ fut donné au trois hélicoptères qui décollèrent depuis une base spécifique de la police et convergèrent vers l’usine. Tout allait bien pour le moment moins l’invitée surprise rencontrée plus tôt. La cible se porta à la rencontre de son contact, leurs gardes du corps et acolytes se dévisageant, le doigt près de la gâchette… Il fallait attendre un peu… Encore un peu plus… Avec tout ça sur vidéo si la justice contestait le service de police ne pourrait être tenu coupable. Allez, un petit effort, il fallait attendre la fin de la transaction… Ça y était… Et oui! L’ordre de tir pouvait enfin être donné!


« Tout le monde a sa cible? Parfait. Envoyez-les en enfer… »

En contrebas, les criminels ne virent jamais les tireurs qui prirent leur vie. Le premier à tombé fut le maffieux russe suivit de son contact et de leurs gardes du corps respectifs. Dans un fracas épouvantable, les véhicules blindés défoncèrent les murs, livrant passage aux policiers qui commencèrent à livrer bataille à une petite armée de criminels. Arrivés entre temps, les hélicoptères laissèrent tomber en rappel des policiers supplémentaires… Les infos de Malhia avaient été justes : ces deux là avaient effectivement amené de quoi se livrer une guerre sanglante, les contacts du russe ayant tendance à perdre la vie un fois l’argent encaissé… Chose certaine, les hommes et femmes de Malhia étaient en train de faire tout un carton… Avec un minimum de pertes!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Talia Sanders
Agent spécial
avatar

Nombre de messages : 7
Age : 31
Société : Diacryon
Formation : Agent spécial de la Diacryon
Citation : Qui que l'on soit au fond de nous, nous ne sommes jugées que par nos actes...
Date d'inscription : 11/11/2009

Feuille de personnage
Age: 24 ans
Armes: Un colt-45, un fouet, un papillon
Equipement: Un traceur, un kit de communication miniature

MessageSujet: Re: Léger imprévu... [Pv   Mer 11 Nov - 22:44

Si Lyman avait pu voir la tête de notre chère Talia, elle aurait pu admirer une belle grimace qui laissait tout simplement sous entendre 'cause toujours, tu m'intéresses'. Non mais franchement, parce que madame était à la tête d'une unité d'élité de la police, qu'elle avait un gros flingue et tout ce qui s'en suit, elle se sentait la meilleure ? Si seulement elle connaissait la Diacryon et que Talia était l'une de ses membres, là, elle déchanterait un peu moins. Mais la Diacryon était inconnue de tous et devait rester secrète. Ainsi donc, Talia prenait sur elle-même de lui dire et de lui montrer que sa soit disant élite ne lui faisait absolument pas peur !

Elle tomba sur les genoux lorsqu'elle reçut le coup de crosse sur sa nuque. Elle esquissa une grimace désagréable sans pour autant offrir le plaisir à cette chef d'élite de crier de douleur ou autre. Talia était une personne fière, trop fière pour se montrer faible et, ce, quelque soit la douleur ou le danger pouvant lui faire face.


"Arrête, tu vas vraiment finir par me faire peur..."

Soupira-t-elle à nouveau. Elle écouta les ordres données mais ne comprit pas un seul mot. Elle su identifier la langue allemande mais rien d'autre. A l'exception peut-être de deux ou trois mots que son cerveau vint filtrer. Dans sa tête, ce fut comme un choc électrique. Elle réussit à reconnaître les termes employés, à comprendre leur signification. Une compréhension qui s'accompagna d'une image d'un grand blond de deux mètres. Ce dernier tendait une mallette argentée à Talia tout en lui serrant la main et en lui souriant. Elle secoua alors vivement sa tête de droite à gauche, chassant de ce fait cette espèce de souvenir. Une trace infime et récurrente d'une mission passée. Ce n'était pas la première fois que ce genre de 'manifestation' se provoquait en elle. Mais ce n'était ni le lieu, ni le moment pour s'en intéresser.

Déterminée mais prudente, elle resta sur ses genoux jusqu'à ce que l'homme de main de la chef d'unité ne vienne la chercher pour l'escorter. Lorsque ce fut le cas, Talia se redressa et se tourna vers Lyman, la dévisageant de manière glaciale. Son regard ténébreux se posa solidement dans celui de la jeune femme et d'une voix sombre, elle déclara :


"Crie pas victoire trop vite ma jolie..."

Le ton de sa voix semblait propre à une menace mais elle ne rajouta rien. Sans faire d'histoire, elle se laissa escorter par l'homme de main. Ce dernier restait silencieux et, surtout, n'avait pas pris la peine de l'attacher ou de lui mettre les menottes. Un oubli qui avantageait bien Talia. Echapper à la vigilance de son gardien serait encore plus facile qu'elle ne l'espérait. Restait à attendre le bon moment...

L'ordre de tir fut donné. Le complexe industriel endormi il y a encore quelques minutes tremblait maintenant sous le bruit des coups de feu et sous l'impact des centaines de balles qui filaient à une vitesse v, v prime ! Talia en profita alors pour poser un genoux à terre.


"Hey, relève toi, toi !"

Ordonna Leblanc qui se pencha légèrement en avant. A ce moment là, Talia bascula sa tête en arrière et vint la planter brutalement sur le menton de son garde. Ce dernier fut déstabiliser durant deux secondes. Deux secondes de trop étant donné que Talia se redressa et effectua un balayage arrière, son pied venant frapper violemment le visage de Leblanc qui s'éleva de quelques centimètres dans les airs avant de tomber dans les pommes, au sol.

"Et c'est ça qu'on appelle l'élite..."

Elle s'avança vers le soldat et s'agenouilla à côté de lui. Elle lui arracha son arme de service des mains et vintlui abattre la crosse en plein dans le nez.

"Merci pour le cadeau et repose toi bien trésor !"

Elle se releva tout en armant l'automatique de Leblanc. Sa tête effectua une rotation autour de sa nuque avant qu'elle ne pose son regard vers la zone 'chaude'.

*Bordel Talia, qu'est-ce qui se passe là-dedans ? Où est Kamarov ?*

"Une pauvre tâche est venue faire sa grande fille avec son unité d'élite. Je pense qu'on peut oublier Kamarov..."

Elle fronça les sourcils tout en avançant prudemment vers la zone d'attaque. Usant des murs et autres parois présentes, elle s'avança silencieusement et discrètement vers ladite zone et essayer de voir l'étendue des dégâts. Il ne lui fallut guère de temps pour voir le corps de Kamarov essayer de faire un dernier tir d'honneur alors qu'on le truffait de plomb.

"Je confirme, Kamarov est refroidi !"

*Bordel Talia ! Bon, ramène tes fesses ici, on abandonne !*

"Ou pas..."

Murmura-t-elle en voyant une silhouette réussir à échapper à l'attaque de l'unité de Lyman. Si elle n'avait pas Kamarov, elle aurait au moins un de ces hommes de main. Ce qui importait, c'était d'avoir un informateur sur Kamarov et les infos qu'il partageait avec les trois tours. Autant ne pas laisser filer sa chance !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Malhia Lyman
Capitaine de la police d'Ataxia
avatar

Nombre de messages : 124
Age : 30
Date d'inscription : 12/12/2007

Feuille de personnage
Age: 27 ans
Armes: Benelli M3 Super 90, FN F2000 et Heckler & Koch Mk.23
Equipement: Communicateur, menottes et matraque

MessageSujet: Re: Léger imprévu... [Pv   Jeu 12 Nov - 3:47

Ah ça se passait plutôt bien… On en arrivait enfin à des résultats après des semaines d’efforts infructueux. Le ménage allait bon train, déjà ses collègues investissaient la place et Miller, l’expert en récupération de donnée usait de ses talents pour récupérer le plus de données possibles des poches des défunts criminels, flanqué de ses aides. Les tirs étaient de plus en plus sporadiques et Malhia ne fut que plus vigilante à voir quelqu’un se faire la malle. Ce qu’elle vit. Et il ne lui filerait pas entre les doigts. Elle avait son arme de service à la ceinture, son fusil à pompe dans le dos et son fusil d’assaut dans les mains dont elle avait bon usage et elle était prête à faire couler davantage de sang si nécessaire. Piquant un sprint pour se lancer à sa suite, elle le vit se diriger vers un cargo amarré non loin. Curieux… Une rapide demande au PC central de la police lui confirma ses craintes : il y avait apparemment un plan de repli en cas d’ennuis… Et un beau lot d’ennemis droit devant. Appeler des renforts risquait de tourner au fiasco, se refusant à abandonner un théâtre d’opération plein de preuves potentielles pour un autre. Elle devrait donc faire comme d’habitude et se débrouiller en effectif réduit : elle et ses armes. Magnifique… Et apparemment, selon les relevés satellites, ils avaient du beau matériel… Dans le genre armes lourdes qui seraient très dangereuses et mortelles contre ses hélicoptères et ses véhicules blindés. Déjà qu’elle avait saigné à blanc ou presque le budget pour redonner un sens et une fonction à la police…

Mais cela ne la stopperait pas. Cela n’avait jamais stoppé Malhia. Le danger n’était pas un élément de dissuasion pour elle, seulement de précautions additionnelles. Montant sur le pont peu après le fuyard, elle fut accueillie par des injonctions en russe qu’elle connaissait bien. Lâcher ses armes, se mettre à genoux, les mains sur la tête… auquel cas elle répondit par de la mitraille, une bonne salve qui transperça de part en part un premier ennemi avant que la riposte ne commence. C’était assez bordélique et chaotique… Et elle ne tenait pas à commettre une erreur stupide comme mal juger le nombre d’assaillants en présence et se faire encercler. Elle jura en entendant un tintement métallique trop bien connu : le bruit d’une grenade à fragmentation. Et ce n’était jamais un bon signe, surtout quand on ne la voyait pas tomber. Il fallait alors laisser parler l’instant… Et elle se jeta de côté au moment où l’engin de mort explosa. Une pluie de shrapnels arrosa le pont et peu après la fusillade recommença. Il lui fallait des renforts. Ces types là n’étaient pas des amateurs, sans doute des ex militaires et cela voulait dire DANGER. Elle était flic, elle était l’élite mais un flic ne pouvait rivaliser avec un militaire. Elle oui mais c’était une exception à la règle… Il lui sembla que c’était très mal parti…

Il lui sembla tout à coup que le feu nourri qu’elle subissait se sépara au moins un moment et cela lui fit froncer les sourcils : hallucination auditive ou fait réelle? Quoi qu’il en fut, cela lui donna une magnifique opportunité de riposte qu’elle ne manqua pas de saisir. C’était ça Malhia sur le terrain : er de chaque instant pour porter un coup ou se protéger de ceux de l’adversaire, toujours prête à bondir et à faire feu… Elle était de ceux et celles qui finissaient par mourir l’arme à la main mais jamais dans un coin, toujours au cœur de l’action. Comme sa mère avant elle, Malhia Lyman était une femme qui faisait « comme les hommes » et mieux que ces derniers. Il fallait se lever tôt, très tôt pour la battre dans son domaine… Et elle se levait à cinq heure tapante tous les matins alors bonne chance pour la prendre de court. Un nouveau son se fit entendre parmi le tumulte : un son synonyme de mort soit les cylindres d’une mitrailleuse Gatling se mettant en marche. Sur ce coup là… Elle était mal barré. D’un autre côté, impossible ne faisait pas partie du vocabulaire de la policière alors… Son communicateur bippa. Leblanc? Que voulait-il celui là? Touchant ce dernier, elle l’entendit faire son rapport ce qui arracha un juron à la commandant de police suivit de LA grande question.


« Mais si t’es pas mort et que t’as juste mal au nez… Où est passé cette salope?! Elle ne s’est pas volatilisée quand même! »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Léger imprévu... [Pv   

Revenir en haut Aller en bas
 
Léger imprévu... [Pv
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ataxia : nouvelle génération :: Ataxia :: Zone industrielle :: Usines-
Sauter vers: