Ataxia, la capitale d'un monde chaotique où le pouvoir découle de la richesse et de la terreur.
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Requiem pour un solitaire [PV]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Artus Monaghan
Espion
avatar

Nombre de messages : 67
Société : Synnefo
Formation : cryptologie & empoisonnement
Citation : Va t'faire foutre un oeuf
Date d'inscription : 08/12/2007

Feuille de personnage
Age: 20 ans
Armes: couteau à lame rétractable, Sig-Sauer P245, set de poisons
Equipement: ordinateur portable

MessageSujet: Requiem pour un solitaire [PV]   Sam 9 Mai - 21:33

C'était une belle journée : le soleil brillait haut et fort dans un ciel sans nuages. La capitale était considérablement animée par la population voulant profiter de ces agréables rayons de soleil. Pas étonnant, alors, qu'Artus, éternel associable, ait décidé de s'isoler de la foule et de se diriger vers le cimetière d'Ataxia. Cet endroit était immense, et même si quelques personnes venaient s'y balader de temps à autre, il était bien rare que les rares promeneurs se croisent au détour des interminables allées pavées qui labyrinthaient à travers les innombrables sépultures qui n'avaient cessé de se chevaucher et de se multiplier à travers les ages - et particulièrement depuis les deux dernières décennies.

Cette grande figure squelettique et d'une pâleur fantômatique qu'était Artus déambulait un peu au hasard dans le cimetière, promenant au bout de son bras un violon et un archet. Il ne cherchait aucun endroit en particulier, il appréciait simplement marcher tranquillement, profiter du silence et, bizarrement, du soleil. Puis, lorsqu'il eut envie de se poser, il s'arrêta tout simplement et se dirigea vers la sépulture la plus proche. C'était, en l'occurrence, un petit mausolée en pierre si ancien que les ornements sculptés étaient complètement émoussés. Il était impossible de lire ce qui avait été gravé dans la pierre en guise d'inscriptions funéraires. Ni le nom, encore moins la date.

Artus escalada la sépulture anonyme et s'installa le plus haut qu'il pouvait. Il s'assit juste au dessus de la porte, un peu plus de deux mètres au-dessus du sol, sur un rebord tout juste assez large pour supporter son fessier - qui n'était pas bien épais vu sa maigreur exceptionnelle. Il coinça le violon contre son cou, leva son archet et vint le frotter contre les cordes de l'instrument.

La mélodie s'éleva comme venue de nulle part, faisant écho de tombe en tombe, de pierre en pierre, d'arbre en arbre, à travers le cimetière, poignante, troublante et vibrante. Le visage d'Artus, lui qui ne laissait jamais rien paraître, était éclairé par toute l'émotion qu'il exprimait à travers sa musique. Si on le lui avait demandé, il aurait sans aucun problème vendu ses cordes vocales : il n'en avait pas besoin, tant qu'il y avait des cordes à son violon.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kim Choi
Serveuse - Barmaid
avatar

Nombre de messages : 16
Age : 29
Date d'inscription : 25/04/2009

Feuille de personnage
Age: 20
Armes: /
Equipement: /

MessageSujet: Re: Requiem pour un solitaire [PV]   Dim 10 Mai - 0:11

Le soleil était de sortie, et Kim aussi; cela dit, elle se fichait pas mal qu'il fasse beau, il aurait pu pleuvoir à verse que cela n'aurait rien changer pour elle. D'ailleurs, si cela ne tenait qu'à elle, elle s'enfermerait dans son appartement pour ne plus en sortir. Mais personne ne lui faisait ses courses, il fallait donc bien qu'elles se débrouille et sorte de temps en temps.
Kim frissonna alors qu'elle passait devant le cimetière de la ville chargée de ses sacs. Bien qu'elle ait un léger côté macabre, la jeune fille détestait les cimetières qui l'effrayaient un peu. Ce jour là, c'était différent, bizarrement, une mélodie provenait de cet endroit. Curieuse, Kim décida de surmonter sa crainte et de pousser les lourdes grilles du cimetières pour savoir de qui émanait cette jolie mélodie.
La jeune femme marcha entre les rangées de tombes un petit moment, jusqu'à ce qu'elle arrive à la source de cette mélodie.
Elle savait que c'était tout près, mais elle ne voyait personnes dans les alentours.

Kim se surprit à rêvasser à propos de la personne qui jouait, pour sortir un aussi joli son, ça ne pouvait être que quelqu'un de bien, elle l'imaginait grand et élégant, peut-être blond, portant de jolis vêtements. Elle avait souvent vu à la télévision, dans les séries qu'elle regardait, que les personnes jouant du violon avaient un regard mélancolique et un air grave, aussi s'imaginait-elle l'inconnu de cette façon.

Cherchant toujours autour d'elle cet inconnu, elle eu finalement l'idée de regarder en l'air, et c'est là qu'elle le vit, assis un peu au dessus de la porte d'un mausolée quelque peu sinistre. Il ne ressemblait pas à l'idée qu'elle s'en était faite, mais il y avait quelque chose qui attirait la jeune fille, peut-être quelque chose qui la fascinait? Elle ne savait pas très bien.

Ne sachant pas comment il pourrait réagir si il savait qu'elle l'observait, elle tâcha de ne pas se faire remarquer, trouva une tombe d'où elle pouvait le voir et bien sûr l'entendre sans pourtant être trop visible, s'y assit sagement et écouta paisiblement l'inconnu jouer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Artus Monaghan
Espion
avatar

Nombre de messages : 67
Société : Synnefo
Formation : cryptologie & empoisonnement
Citation : Va t'faire foutre un oeuf
Date d'inscription : 08/12/2007

Feuille de personnage
Age: 20 ans
Armes: couteau à lame rétractable, Sig-Sauer P245, set de poisons
Equipement: ordinateur portable

MessageSujet: Re: Requiem pour un solitaire [PV]   Dim 10 Mai - 18:04

Les doigts d'Artus courraient sur le manche du violon tandis que l'archet caressait les cordes de l'instrument. Artus, les yeux fermés, était dans son monde musical, le seul où il se sentait parfaitement en harmonie avec son environnement et, le plus important, avec lui-même. Mais alors qu'il lui semblait être sur le point de s'envoler et de quitter cette vie grisâtre et beaucoup trop agitée à son goût, il sentit comme un parasite dans ses ondes de bien être. Ses muscles se crispèrent, mais il garda les yeux fermés en continuant à jouer. Il lui fallait finir son morceau, quoiqu'il arrive. Il ne pouvait laisser une mélodie inachevée. Son radar à personne s'était enclenché. C'était comme un sixième sens : les présences humaines l'oppressaient. Même les yeux fermés, il savait quand quelqu'un s'approchait de lui. Et en foule, il avait constamment l'impression de se sentir compressé par une matière invisible. Ainsi, il savait exactement où se trouvait la personne qui venait d'envahir son espace.

Lorsque la dernière note vibra dans l'air, Artus, l'étirant dans un léger vibrato et la laissant s'éteindre dans un decrescendo, souleva finalement ses paupières et posa directement ses yeux verrons sur la tête de la jeune fille qui dépassait de la stèle qui se trouvait juste devant la tombe sur laquelle elle était assise. Le violon s'était tut, mais Artus le gardait calé sous son menton, l'archet en suspend sur les cordes. La lueur qui éclairait plus tôt son visage s'était éteinte, et son faciès avait reprit cet air nonchalant et presque vide d'expression qu'il portait toujours. Il aurait très bien pu être un mort sortit de sa tombe pour prendre l'air, ce n'aurait pas été surprenant.

Finalement, Artus se redressa, gardant un équilibre parfait sur le petit rebord où il avait prit appui, étirant ses grandes jambes comme une sauterelle. Il grimpa sur le toit de pierre du petit mausolée, tournant le dos à la jeune fille, et sauta sur une stèle, puis de sépulture en sépulture pour trouver un endroit assez éloigné pour qu'il ne puisse plus sentir les ondes de la personne. Mais bizarrement, elles semblaient le suivre, coller à sa peau, et cela commençait à lui déplaire. Artus avait un excellent fond, et n'était pas agressif dans l'âme. Mais s'il y avait bien une chose qui le mît en pétard, c'était qu'on le dérange pendant qu'il jouait de la musique. Dans ces instants là, il devenait plutôt imprévisible. Et en l'occurrence...

Artus, agacé, stoppa soudain et se baissa pour ramasser quelque chose sur le sol. Puis, il se retourna vivement et lança la pierre qu'il avait prise dans sa main en direction de la jeune fille. Il espérait juste lui faire peur, pas vraiment la frapper. Mais il n'avait jamais été bon viseur, et elle avait une chance sur deux de se prendre la pierre en pleine tête.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kim Choi
Serveuse - Barmaid
avatar

Nombre de messages : 16
Age : 29
Date d'inscription : 25/04/2009

Feuille de personnage
Age: 20
Armes: /
Equipement: /

MessageSujet: Re: Requiem pour un solitaire [PV]   Dim 10 Mai - 19:41

Le morceau s'était arrêté trop vite au goût de Kim, et voilà déjà que l'inconnu détalait. La jeune fille se mit à le suivre avec quelque difficultés, il était très grand et donc marchait très vite. Pour ne pas se faire distancer, elle entreprit d'escalader les pierres tombales, ce qui n'était pas des plus évident.

Complètement à bout de souffle, elle soulagée en le voyant s'arrêter. Elle le regarda ramasser une pierre et la jeter dans sa direction, celle-ci ne la toucha pas d'un millimètre, et retomba bien loin même faisant s'envoler quelques oiseaux se trouvant un peu plus loin.

Etant à des kilomètres de s'imaginer qu'il avait fait ça pour se débarrasser d'elle, ben oui, Kim n'attirait jamais l'attention de personne, elle pensait donc très improbable qu'on veuille se débarrasser d'elle, elle reprit son chemin jusqu'au jeune homme, à qui elle demanda, toujours essoufflée :


- Vous essayez de faire fuir les corbeaux?

Elle ne savait pas très bien à quoi cela servait, mais elle n'aimait pas non plus beaucoup les corbeaux, alors elle comprenait mieux que l'on veuille se débarrasser d'eux que d'elle.
Puis elle reprit :


- Vous jouez très bien, je vous ai entendu depuis la rue, c'est pour ça que je me suis aventurée jusqu'ici.

Son ton était un peu plus gai qu'à l'accoutumée sans pour autant qu'un sourire ne vienne éclairer son visage. Puis elle se rappela comme sa journée avait mal commencé, enfin mal commencé est un bien grand mot, il n'était pas pire que les autres à bien y réfléchir.
Et elle finit par dire, cette fois dans son ton habituel, celui emplis de mélancolie.


- Ma journée n'aura pas été complètement inutile grâce à vous.

Kim ne savait pas vraiment pourquoi elle racontait sa vie à cet étranger, étant donné qu'elle ne le faisait pas en général, mais bizarrement, là elle se sentait en confiance et la parole lui était plus facile.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Artus Monaghan
Espion
avatar

Nombre de messages : 67
Société : Synnefo
Formation : cryptologie & empoisonnement
Citation : Va t'faire foutre un oeuf
Date d'inscription : 08/12/2007

Feuille de personnage
Age: 20 ans
Armes: couteau à lame rétractable, Sig-Sauer P245, set de poisons
Equipement: ordinateur portable

MessageSujet: Re: Requiem pour un solitaire [PV]   Dim 10 Mai - 21:03

- Uh ? fut la seule réaction d'Artus lorsque la jeune fille lui demanda s'il essayait de faire fuir les corbeaux.

Son visage prit une expression vacante. La réflexion de la jeune fille ne lui semblait même pas ironique. Il s'apprêtait à lui répondre qu'il ne cherchait pas à faire fuir les oiseaux, mais plutôt elle, lorsqu'elle reprit en le complimentant sur sa musique. Ceci eut pour effet non seulement de lui fermer le clapet avant même qu'il ne puisse l'ouvrir, mais provoqua une étrange sensation qui, si elle lui était déjà arrivée, devait remonter à bien longtemps, si longtemps qu'il ne pouvait se souvenir s'il l'avait jamais éprouvée ou pas. C'était une étrange chaleur, au niveau des joues. Et un embarras plus que gênant. Il fut interloqué par le changement de ton de la jeune fille lorsqu'elle reprit. Il y avait quelque chose de familier en elle, il pouvait le sentir. Une sorte de nonchalance, de mélancolie. De solitude ? Peut-être.

Artus se gratta la tête, levant un long bras au-dessus de son front, comme une araignée décolorée faisant un étirement. Que pouvait-il bien répondre à cela ? Il ne voulait pas être trop impoli, pour une fois que quelqu'un s'adressait à lui pour une autre raison que pour se moquer de lui. Mais maintenant que cela lui arrivait enfin, il trouvait que cela le mettait plus mal à l'aise qu'autre chose. Il était tellement habitué à être fuit ou ignoré qu'il s'était habitué à la solitude et préférait éviter tout contact avec l'espèce humaine tant qu'il le pouvait. Certaines personnes trouvaient grâce à ses yeux, inexplicablement, comme cette jeune fille de la Schya qui l'obsédait tant sans qu'il ne comprenne pourquoi. Mais en l'occurrence, il avait vraiment envie de se retrouver seul.

- Bah... merci... et... de rien... répondit-il d'une voix monocorde et très grave, qui faisant un énorme contraste avec son apparence : on ne s'attendait pas à entendre une voix aussi profonde sortir d'un corps aussi frêle.

Il tourna à nouveau le dos à la jeune femme et s'éloigna d'elle, sautant de sépulture en sépulture avec une agilité assez surprenante. Ayant mis quelques mètres entre elle et lui, il s'immobilisant soudainement, comme s'il avait été pétrifié. Puis il se retourna à nouveau en direction de la jeune femme tout en dégainant son Sig-Sauer qu'il dirigea dans sa direction. Il tira. La balle passa à deux centimètres de la joue de la jeune fille. Quelques secondes plus tard, un corps émergea d'un buisson et s'écroula sur le sol, une balle logée au milieu du front, et serrant encore une arme dans son poing.

Artus devint encore plus blanc qu'il ne l'était, ce qui était particulièrement impressionnant. Il serait devenu transparent que cela n'aurait pas été surprenant. Il n'aimait pas prendre des vies, mais il avait sentit la menace dans son dos, et l'instinct de survie avait été le plus fort.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kim Choi
Serveuse - Barmaid
avatar

Nombre de messages : 16
Age : 29
Date d'inscription : 25/04/2009

Feuille de personnage
Age: 20
Armes: /
Equipement: /

MessageSujet: Re: Requiem pour un solitaire [PV]   Dim 10 Mai - 22:21

Après l'avoir remerciée, le jeune homme fit demi-tour et reprit son chemin; maintenant qu'elle avait dit ce qu'elle avait à dire, elle ne pensait pas lui courir après, même si elle en avait un peu envie, elle ne s'abaisserait jamais à une chose pareille, puis surtout, elle ne tenait pas à ce qu'on dise qu'elle était du genre collante, ce qui n'était d'ailleurs presque jamais le cas.

La jeune fille s'apprêtait donc à rebrousser chemin et à rentrer, quand, s'étant éloigner d'à peine quelque mètres, le jeune homme stoppa net. Kim se demanda si il avait changer d'avis, et si il avait finalement trouvé quelque chose à lui dire. Mais bien entendu, elle se faisait des illusions.

Elle le vit alors sortir une arme et tirer dans sa direction, la détonation la fit sursauter et la balle ne fit que la frôler pour aller se loger dans le crâne de quelqu'un qui se trouvait derrière elle. Les genoux de Kim se mirent à trembler, non pas à cause de la peur, mais plus à cause du fait qu'elle ait raté une autre occasion de mettre fin à ses jours si elle n'avait pas été légèrement surprise par cette maudite détonation.

Elle se demanda aussi qui pouvait bien être cette personne, était-elle là pour ce jeune homme ou pour elle? Non c'était idiot, pourquoi aurait-elle été là pour elle? Peut-être était-elle là seulement pour s'amuser aussi, il n'était pas rare que cela se passe ainsi à Ataxia.

Kim préféra s'en assurer, on ne sait jamais, si elle était traquée pour ses petits trafics d'informations, aussi bien avec la police qu'avec les malfrats de la ville, elle préférait le savoir, de cette façon, elle s'arrangerait pour les laisser gagner; de cette façon, elle n'aurait plus de problèmes pour trouver un bon moyen de mettre fin à ses jours.

Aussi, demanda-t-elle :


- Vous connaissiez cette...personne?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Artus Monaghan
Espion
avatar

Nombre de messages : 67
Société : Synnefo
Formation : cryptologie & empoisonnement
Citation : Va t'faire foutre un oeuf
Date d'inscription : 08/12/2007

Feuille de personnage
Age: 20 ans
Armes: couteau à lame rétractable, Sig-Sauer P245, set de poisons
Equipement: ordinateur portable

MessageSujet: Re: Requiem pour un solitaire [PV]   Lun 11 Mai - 0:37

Artus resta figé, plus blanc que blanc, le bras levé tenant son arme, fixant le corps écroulé au sol et autour duquel se formait une flaque de sang foncé, pendant une bonne minute, le temps qu'il fallut à la jeune fille pour prendre la parole. Il sursauta, manquant de perdre l'équilibre de la tombe sur laquelle il se tenait, comme s'il aurait été endormi, somnambule, et qu'il avait été réveillé en sursaut. Il se rattrapa à une branche basse d'un arbre qui poussait à côté de la stèle. Il rangea son arme d'un geste rapide et embarrassé, comme s'il en aurait eu honte.

A nouveau, il se gratta la tête. Mais son expression n'était plus vacante comme auparavant. Au contraire, il semblait préoccupé. Il se posait des questions : qui était ce type, et pourquoi lui en voulait-il ? Ce ne serait pas très difficile de découvrir pourquoi. Artus prit une grande inspiration pour reprendre ses esprits et sauta encore une fois de stèle en stèle pour se rapprocher de la jeune fille. Mais arrivé à sa hauteur, il la dépassa et atterrit aux pieds du corps auprès duquel il se pencha. Il entreprit de le fouiller, du bout des doigts et un air dégoûté affiché sur le visage. Il trouva rapidement ce qu'il cherchait : un portefeuille. Une carte. Schya. Bien sûr. Encore un envoyé sur le compte de ses parents, pour retrouver la trace de la tare de la famille et l'éliminer. Jusqu'ici, Artus avait réussi à brouiller les pistes, surtout depuis qu'il était sous la protection de la Synnefo. Mais apparemment, l'étau se resserrait.

Il se redressa et se tourna vers la jeune fille pour lui délivrer sa réponse à retardement :

- Non.

Clair et concis, à la Artus.

- Et toi ? ajouta-t-il, sourcils légèrement froncés.

C'est vrai ça, peut-être le connaissait-elle, et dans ce cas, ce n'était pas bon pour lui... Ni pour elle, même si cela lui crèverait le coeur, aussi insignifiante soit-elle à ses yeux, de lui faire du mal.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kim Choi
Serveuse - Barmaid
avatar

Nombre de messages : 16
Age : 29
Date d'inscription : 25/04/2009

Feuille de personnage
Age: 20
Armes: /
Equipement: /

MessageSujet: Re: Requiem pour un solitaire [PV]   Lun 11 Mai - 1:01

Le jeune homme se rapprocha pour ne toutefois pas s'arrêter devant elle mais plutôt continuer en direction de ce qui se trouvait être désormais un cadavre. Sa réponse se fit longue, mais non il ne le connaissait pas. Cela ne voulait pourtant rien dire, peut-être qu'il était lui aussi un criminel, qui sait, il venait bien de le tuer de sang-froid, même si il avait eût l'air quelque peu retourné par la situation, peut-être bien que cette balle lui était bel et bien destinée finalement, d'ailleurs en y réfléchissant, elle avait été idiote de ne serait-ce que croire qu'il se pourrait qu'elle soit pour elle, c'est à peine si on était au courant de son existence.

La question du jeune homme la surprit, et la réponse se fut rapide :


- Ben non, pourquoi je le connaîtrais?

Cela étant dit, le doute s'installa, peut-être qu'elle le connaissait finalement, elle croisait tellement de monde au club que ça aurait pu être possible.
Elle se rapprocha du corps, et une fois à ses pieds, se couvrit la bouche et le nez de sa main, non pas qu'elle soit dégoutée, dieu merci, elle ne voyait pas l'arrière de tête et essayait de pas prêter attention aux petits bouts de cervelle répandus un peu partout, pas non plus à cause de l'odeur, à part une vive odeur de sang, il n'y avait encore rien de bien grave, mais tout simplement par réflexe.

Elle dévisagea l'homme au sol, puis secoua la tête. Bien évidemment, elle ne l'avait pas reconnu puisque de toutes façon, à part les quelques habitués du club, elle ne prêtait pas attention aux autres, même ceux avec qui elle marchandait; elle serait bien incapable de dire ce qu'elle a dit à qui, ça ne lui servait à rien de le retenir puisqu'il payait à l'avance et qu'elle ne préférait même pas savoir pour qui ils travaillaient.


- Non non, je le connais pas, affirma-t-elle.

Et sans même s'en rendre compte, elle continua à voix haute alors que ça n'aurait pas du l'être :


- Et c'est bien dommage...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Artus Monaghan
Espion
avatar

Nombre de messages : 67
Société : Synnefo
Formation : cryptologie & empoisonnement
Citation : Va t'faire foutre un oeuf
Date d'inscription : 08/12/2007

Feuille de personnage
Age: 20 ans
Armes: couteau à lame rétractable, Sig-Sauer P245, set de poisons
Equipement: ordinateur portable

MessageSujet: Re: Requiem pour un solitaire [PV]   Lun 11 Mai - 15:52

Décidément, il y avait quelque chose d'étrangement familier chez cette jeune fille. Mais Artus n'avait pas l'analyse innée, et c'était sans trop s'en rendre compte qu'il avait ce sentiment de se reconnaître en elle. Cette nonchalance, ce mal de vivre latent, ce je-m'en-foutisme... Une étrange sympathie envers elle commençait à se développer en lui, contre toute attente. Tout du moins jusqu'à ce qu'elle annonce que ce fût dommage qu'elle ne connût pas le macchabée. A ces mots, Artus se raidit. Il se redressa subitement, devenant droit comme un i, ce qui le faisait avoir l'air encore plus grand que d'habitude, puisque d'ordinaire il se tenait voûté comme s'il aurait porté le poids du monde sur ses épaules.

Le logiciel méfiance avait été lancé. Artus aurait préféré éviter toute confrontation, mais ces paroles avaient réussi à semer le doute en lui, et comme il se savait traqué en Ataxia, il ne pouvait se permettre de se mettre ainsi en danger. Peut-être y avait-il un malentendu, mais pour être sûr, il devait d'abord le dissiper.

Il passa sa main dans sa veste, saisissant son arme et, l'air sombre, demanda :

- Dommage ?

Il n'allait pas déjà menacer la jeune fille, et espérait ne pas en avoir à arriver seulement là. Mais il comptait bien lui faire comprendre que, si les choses devaient s'envenimer, il allait vendre chèrement sa peau, tout sac d'os qu'il était.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kim Choi
Serveuse - Barmaid
avatar

Nombre de messages : 16
Age : 29
Date d'inscription : 25/04/2009

Feuille de personnage
Age: 20
Armes: /
Equipement: /

MessageSujet: Re: Requiem pour un solitaire [PV]   Lun 11 Mai - 16:34

Ne s'étant même pas rendue compte qu'elle s'était exprimée à voix haute, Kim ne comprit pas tout de suite de quoi il parlait. Puis elle fit le rapprochement. Evidemment, cela devait prêter à confusion, si cette balle lui était en effet destinée, cette réflexion n'était pas la bienvenue.
Il fallait qu'elle essaye de dissiper ce malentendu. Pourtant elle ne pouvait pas lui faire part de ses pensées, les personnes légèrement suicidaires qui se livraient de la sorte n'étaient généralement pas prise au sérieux.

Elle haussa les épaules.


- Hum enfin non peut-être pas.

Cela restait évasif, mais elle ne trouvait rien pour le moment, pourtant il l'aurait fallut, le jeune homme lui était armé alors qu'elle ne l'était pas.
Elle réfléchit afin de trouver quelque chose de plus recherché à dire, mais rien ne lui vint à l'esprit, et elle finit par s'entendre dire :


- Je veux dire, pour quelqu'un qui n'a pas une vie passionnante, ça peut être intéressant de côtoyer ce genre de personnes...ou pas, enfin soit.

Bien sûr, elle ne trouvait pas ça vraiment bien de côtoyer ce genre de personne, elle ne le faisait que parce que c'était dans le cadre de son travail, jamais pour des raisons personnelles, et ne comptait pas commencer.

- Vous en fréquentez souvent vous? demanda-t-elle juste pour avoir quelque chose à dire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Artus Monaghan
Espion
avatar

Nombre de messages : 67
Société : Synnefo
Formation : cryptologie & empoisonnement
Citation : Va t'faire foutre un oeuf
Date d'inscription : 08/12/2007

Feuille de personnage
Age: 20 ans
Armes: couteau à lame rétractable, Sig-Sauer P245, set de poisons
Equipement: ordinateur portable

MessageSujet: Re: Requiem pour un solitaire [PV]   Mer 13 Mai - 19:04

L’air un peu confus et la réponse évasive de la jeune fille n’auraient certainement pas été suffisants pour quelqu’un d’autre. Mais Artus avait le don de capter les gens. Et ce qu’il captait, en l’occurrence, était que certes elle n’était pas sincère, mais que quoiqu’il en soit elle n’était qu’une pauvre fille arrivée au mauvais endroit au mauvais moment et qu’elle ne représentait aucun danger pour lui… Si ce n’était le danger de l’embarrasser à parler, parler et toujours parler. Oui, pour lui, elle parlait déjà trop. Enfin, elle aurait très bien pu parler seule dans son coin, cela ne l’aurait pas dérangé outre mesure. Mais en l’occurrence, elle lui faisait la conversation. Et Artus détestait converser. Par la parole, tout du moins. Mais quelque chose lui disait que ces paroles qu’elles lui tenaient ne venaient pas si naturellement. Il y avait une étrange retenue en elle. Encore quelque chose de familier.

Il resta de très longues minutes silencieux après qu’elle lui ait posé une question, la dévisageant de ses yeux verrons. C’était un regard vide, et déstabilisant. Ces deux yeux, l’un rouge, l’autre bleu et strié par une énorme cicatrice qui commençait au-dessus du sourcil et descendait jusqu’à la moitié de la joue, ces deux yeux plantés au milieu d’un visage émacié et blanc comme la mort la fixaient comme s’ils cherchaient à la scanner. Et c’était plus ou moins ce qu’Artus était en train de faire. Pour sûr. Lorsque l’on a bannit la communication par la parole, l’on apprend à ‘sentir’ les gens, plutôt que de leur poser des questions. Mais il faut dire qu’Artus ne s’en donnait pas souvent la peine, tout simplement parce que, soit cela ne marchait pas à chaque fois (certaines personnes, surtout ceux qui avaient tout intérêt à dissimuler la vérité qui les entourait – et ils étaient nombreux à Ataxia – savaient tout à fait se fermer à tout ‘scannage’), ou bien parce qu’il n’avait aucun intérêt à scanner la plupart des gens qu’il rencontrer.

Mais en l’occurrence, il était interpelé par ce sentiment de familiarité qui se dégageait de cette jeune fille. Et, après l’avoir fixée pendant cinq bonnes minutes environs, il hocha la tête. L’espace d’une fraction de seconde, le coin droit de sa bouche fut très légèrement, de façon à peine perceptible, déformé, comme dans une tentative de sourire…

- Yup, marmonna-t-il finalement en guise de réponse.

Autant être sincère. Il n’allait pas lui dire qu’il ne fréquentait pas de criminels, puisque techniquement il en était un lui-même. Ce qui ne voulait pas forcément dire qu’il allait se mettre à tirer sur tout ce qui bougeait. Bon, c’était plus ou moins ce qu’il venait de faire, mais il avait une bonne raison. Ça, bien sûr, elle ne pouvait pas le savoir. Mais il n’avait pas envie de se lancer dans de grandes explications alors…

Il s’assit sur la stèle la plus proche, se hissant de ses longs bras squelettiques qui pourtant le portaient sans effort, et coinça à nouveau son violon sous son menton. Il ne fallut pas longtemps pour que l’archet vienne chatouiller les cordes, et une mélodie s’éleva dans les airs tandis que le visage d’Artus s’illuminait. Il cherchait à communiquer avec cette jeune fille, peut-être allait-elle comprendre, peut-être pas. Si elle comprenait, si elle savait ressentir le message de la musique, elle verrait que ce n'était pas un personnage très catholique, pas facile à vivre et très fermé, mais qui avait un bon fond et un sens de l'humour et de l'art assez particulier, et qui savait s'ouvrir, de façon particulière certes, lorsqu'il en avait envie. Si, en revanche, elle ne comprenait pas, alors tant pis. Il passerait son chemin et lui dirait adieu.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kim Choi
Serveuse - Barmaid
avatar

Nombre de messages : 16
Age : 29
Date d'inscription : 25/04/2009

Feuille de personnage
Age: 20
Armes: /
Equipement: /

MessageSujet: Re: Requiem pour un solitaire [PV]   Sam 12 Sep - 2:31

Le jeune homme mit un temps fous, mais il finit par répondre. Ainsi, ça lui arrivait fréquemment de fréquenter des criminels. Kim aurait crût que ça lui ferait un tout autre effet de converser seule à seul avec quelqu'un qui était plutôt proche de toutes ces personnes qui faisaient le quotidien d'Ataxia, mais ce qui en résultat ne fût qu'une légère angoisse. Il lui arrivait de parler avec des personnes venant de la Schya, de la Mavros ou encore de la Synnefo, quand ceux-ci avaient besoin d'un quelconque renseignement qu'elle était en mesure de leur fournir, mais cela se passait toujours durant ses heures de travail, dans un bar bondé; quand y pensait, il était peut-être même plus aisé d'éliminer quelqu'un dans ce genre d'endroit, à cause du bruit et tout ça, mais un cimetière, cela l'effrayait plus.
Kim se disait souvent que sa vie serait peut-être un peu plus excitante si elle aussi elle se mettait a côtoyer ses gens là, mais ce n'était plus du tout ce qu'elle pensait à cet instant précis, une petite voix dans son esprit lui murmurait de partir de là; il fallait se rendre à l'évidence, elle se trouvait dans un cimetière en compagnie d'un parfait inconnu qui venait de refroidir quelqu'un sous ses yeux, et elle n'avait pas bronché.
Car en effet une autre petite voix lui disait qu'elle ne craignait rien, elle préféra écouter celle-ci, car elle se plaignait tellement souvent de sa vie sans aucun intérêt, pour une fois qu'il se passait quelque chose sortant un peu de l'ordinaire, elle ne comptait pas s'en aller comme ça.

Quand le jeune homme se remit à jouer du violon, sans un autre mot, là où beaucoup de gens auraient pensé que ce garçon devait avoir un sérieux problème, Kim, elle pensa qu'elle était tombée sur quelqu'un de tout à fait singulier, et ça la changeait de sa routine journalière, aussi préféra-t-elle se contenter d'écouter la mélodie sans rien dire, afin de ne pas l'interrompre, puisque de toutes façons, il ne semblait pas beaucoup aimer parler.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Artus Monaghan
Espion
avatar

Nombre de messages : 67
Société : Synnefo
Formation : cryptologie & empoisonnement
Citation : Va t'faire foutre un oeuf
Date d'inscription : 08/12/2007

Feuille de personnage
Age: 20 ans
Armes: couteau à lame rétractable, Sig-Sauer P245, set de poisons
Equipement: ordinateur portable

MessageSujet: Re: Requiem pour un solitaire [PV]   Sam 12 Sep - 3:15

La jeune fille était restée, en silence, écoutant presque religieusement la mélodie d'Artus. Il n'en était pas parfaitement sûr, mais il lui semblait qu'elle ressentait plus ou moins ce qu'il avait essayé de lui communiquer. Il allait entamer les mesures finales dans un crescendo dramatique, lorsque des bruits parasites le firent stopper comme un chat à l'affût. Il garda pourtant la même position, le violon calé sous le menton, l'archet en suspend sur les cordes, mais ses yeux s'agitaient dans ses orbites, et on pouvait voir à cinq kilomètres que chacun de ses muscles étaient tendus, prêts à s'élancer pour prendre la fuite. En effet, un danger manifeste approchait. Peu loin, on pouvait entendre plusieurs fois à l'accent typique lancer dans les airs :

- Ouooooh ! C'quoi c'te musique de tapette !!
- Mec ! On va l'chopper et lui butter la gueule !
- Ouaich mec, merde, putain, chopper butter putain gueule, merde !!!


Ils étaient proches. Peut être cinq, voire six. Artus ne ferait pas le poids face à eux, et ce ne serait pas la jeune inconnue qui allait faire la différence. Aussi, l'albinos ne fit ni une ni deux : il déguerpit, sautant de la stèle sur laquelle il était assis quelques secondes auparavant. Sa spectatrice pouvait lui suivre si elle le voulait, mais il n'allait pas l'y inviter. Elle devrait prendre cette initiative elle-même. Au détour d'une sépulture, il constata qu'en effet elle le suivait, de son mieux, se frayant un chemin entre les tombes. Il pouvait également entendre les loubards courir à leur poursuite. Il les apercevait même parfois, entre deux recoins de vieille pierre. Ils allaient bientôt les rattraper. C'est qu'ils étaient sacrément rapides ces animaux. Et sacrément barraqués.

Artus aperçu une porte entr'ouverte. Le sort en était jeté. Il ne se posa pas la question et disparu à l'intérieur, suivi de près par la jeune fille. Il repoussa la porte derrière eux et descendit un escalier à peine éclairer par la lueur filtrant à travers un vitrail sur la porte. Dehors, il pouvait entendre les brutes clamer :

- Mec ! Ils ont disparu !
- D'la merde ouais, je les ai vu entrer là-d'dans !


Artus se mordit la lèvre. Ils étaient faits comme des rats s'ils avaient été repérés.

- Là... d'dans ?
- Mec, c'est une putain d'tombe... Moi j'descends pas là d'dans...
- Putain... quelqu'un ?


Grand silence. Artus eut un petit sourire. Dans leur malchance, ils avaient de la chance...

- Bah on va attendre qu'ils sortent !

... ou pas.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kim Choi
Serveuse - Barmaid
avatar

Nombre de messages : 16
Age : 29
Date d'inscription : 25/04/2009

Feuille de personnage
Age: 20
Armes: /
Equipement: /

MessageSujet: Re: Requiem pour un solitaire [PV]   Sam 12 Sep - 4:44

La jeune fille ne vit pas le temps passer, captivée par la musique; et ce n'est que quand une bande d'idiots vint dans leur direction en se faisant autant de bruit qu'une bande de vieilles perruches qu'elle se rendit compte que le jeune home s'était arrêté de jouer.
Kim n'avait même pas fait attention à ce qu'ils avaient dit, mais elle vit le jeune homme déguerpir. Elle jeta un coup d'oeil dans la direction des gêneurs, et elle comprit pourquoi il s'était enfui, ils étaient un grand nombre et maintenant elle était seule.
Elle préféra cesser de réfléchir et se mit à courir à la suite du garçon.

Kim le suivit et pénétra dans un bâtiment sombre. Il lui fallut un petit moment pour s'apercevoir qu'elle était dans une tombe; bon dans un cimetière, c'est vrai que ce n'est pas étonnant, mais la jeune fille se pensait plus forte que cela; au final se retrouver dans une tombe l'impressionnait quelque peu, alors qu'au fond, ce n'était jamais que des pierres recouvrant des os.
Elle prêta vaguement attention à ce qui se disait au dehors, visiblement, ils avaient décidé de les attendre, manque de bol. Kim ne savait toujours pas pourquoi cela dit, mais elle ne posa pas la question.

Bon, puisqu'ils étaient là pour un moment, autant se distraire un peu. Elle sortit de sa poche un vieux briquet, Kim ne fumait pas, mais elle trouvait l'objet pratique dans certaines occasions, comme là, en l'occurrence. Elle leva la flamme un peu au dessus de sa tête, ce qui fit grésiller les toiles d'araignées qui se trouvaient là, puis elle entreprit de faire le tour du monument funéraire, époussetant certaine plaque pour pouvoir lire diverses noms.

Quand tout à coup, la jeune fille trébucha contre une pierre qui se trouvait au sol, et se retint au mur qui se trouvait devint. C'est alors qu'elle eût la surprise de voir le mur pivoter sur lui-même, délivrant une porte menant sur un long corridor. Kim y jeta un coup d'oeil, ça sentait le renfermé, et même avec le briquet, il n'était pas possible d'en voir le bout, mais elle perçut un faible bruissement d'ailes, et il y avait un courant d'air, signe qu'il devait y avait une sortie.

Bien que peu rassurée sur ce qu'elle allait pouvoir trouver dans ce tunnel, et se doutant qu'elle ne pourrait pas compter sur l'aide de son compagnon de mésaventure, et elle se força à murmurer :


- Par là.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Artus Monaghan
Espion
avatar

Nombre de messages : 67
Société : Synnefo
Formation : cryptologie & empoisonnement
Citation : Va t'faire foutre un oeuf
Date d'inscription : 08/12/2007

Feuille de personnage
Age: 20 ans
Armes: couteau à lame rétractable, Sig-Sauer P245, set de poisons
Equipement: ordinateur portable

MessageSujet: Re: Requiem pour un solitaire [PV]   Mer 30 Sep - 0:11

Artus, peu résigné à sortir rencontrer son destin, et encore moins à moisir dans cette tombe en attendant que les loubards perdent patience, avait déjà sorti son ami de toujours, le seul compagnon sur lequel il pouvait compter dans les situations de crise : son ordinateur. Il s'assit par terre, en tailleur, l'ordinateur en équilibre sur les genoux et les cuisses. La mine concentrée, mais non crispée, ses doigts couraient déjà sur les touches du clavier.
;
Un grésillement et une odeur de souffre lui chatouillèrent désagréablement les oreilles et les narines. Il releva le nez pour voir la jeune fille qui l'accompagnait dans cette retraite forcée portant une torche à la main et examinant la pièce où ils se trouvaient. Il reporta son attention sur son écran, mais en peu de temps, un étrange bruit de coulissement vint à nouveau déranger ses réflexions. Il se redressa et découvrit le passage qu'avait dégagé sa compagne d'infortune. Artus resta comme un con durant quelques secondes. Il était vrai qu'il avait été éduqué selon l'adage : pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué ? Et il avait quelque peu oublié que parfois il ne fallait pas chercher plus loin que le bout de ses doigts pour trouver une bonne et simple solution... Et même si celle-ci était quelque peu inattendue et originale, elle n'en restait pas relativement simple.

Il haussa les épaules, ferma son ordinateur, le remit dans sa besace et suivit sa camarade. Il s'engagèrent dans un couloir sombre, on y voyait à peine, et même la lumière de la torche n'arrangeait grand chose. Il fallut donc plusieurs bonnes minutes pour que les yeux d'Artus s'habituent à l'obscurité. Et encore, c'était beaucoup dire, étant donné que l'albinos était habitué à éviter la lumière du soleil et préférait la pénombre. De plus, le sol était humide, même inondé par endroit de flaques qui s'étendaient sur plusieurs mètres et rendaient la marche extrêmement désagréable.

Désormais, Artus pouvait distinguer quelques formes dans l'espace. D'étranges formes, surtout sur et contre les murs. Curieux, il s'approcha pour regarder de plus près, et ce qu'il découvrit lui fit faire un bond en arrière qui l'envoya les deux pieds dans une espèce de marre stagnante, formée par un ancien escalier qui s'enfonçait encore plus profondément dans le caveau. Le mur s'y était en partie effondré, créant un mini bassin dans lequel Artus s'enfonçait jusqu'aux genoux.

- Euuuhaaaaahhh !
gémit-il en proie au dégoût, autant à cause de ce qu'il venait de voir, qu'à cause de la sensation sur ses jambes.

L'eau stagnante était d'une épaisse viscosité et il pouvait déjà sentir ce qui devait être des algues vieilles comme Mathusalem s'accrocher à son pantalon et aux poils de ses jambes. Quand à ce qui l'avait fait bondir en premier lieu, il ne s'agissait de rien d'autre que de cadavres, certains déjà réduit à l'état d'ossements, d'autres passablement bien conservés, la peau, les cheveux et les vêtements tenant encore sur les corps décharnés.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kim Choi
Serveuse - Barmaid
avatar

Nombre de messages : 16
Age : 29
Date d'inscription : 25/04/2009

Feuille de personnage
Age: 20
Armes: /
Equipement: /

MessageSujet: Re: Requiem pour un solitaire [PV]   Dim 4 Oct - 18:12

Bien que ce soit elle qui possède la seule source de lumière dans ce caveau, elle laissa le jeune homme la précéder, car elle n'était que trop incertaine de ce qu'elle allait trouver dans ce tunnel, de plus, le léger courant d'air qui s'y engouffrait, faisait vaciller dangereusement la flamme, créant tout un tas d'ombres bizarres, voire effrayantes sur les parois de pierre, et bien qu'elle ne soit pas vraiment peureuse de nature, ce n'était pas pour la rassurer, aussi préférait-elle se contenter de suivre.

Sans aucune surprise, elle remarqua que le sol du tunnel était inondé, et même très inondé par endroit. Ses baskets étaient maintenant complètement trempées et lui donnaient l'impression de peser une tonne, mais ce n'était pas comme si elle pouvait l'éviter, la seule chose qu'elle pouvait faire, c'était se plaindre en silence, et cela, elle ne s'en priva pas.

Comme cela faisait un certain temps qu'elle songeait à mettre fin à ses jours, elle se surprit à se demander si sa dernière demeure serait quelque chose de ce genre...Kim pouffa à cette idée, c'était tout bonnement ridicule, même en voyant l'état déplorable de cette tombe, les monuments funéraires de cette envergure étaient réservés aux riches ou aux grandes familles ayant jadis eût un certain impact sur la société, or c'était loin d'être le cas de la jeune femme qui n'était jamais qu'une pauvre serveuse solitaire.

Une espèce de cri la sortit de ses macabres pensées, et au loin de regarder ses chaussures, elle releva un peu la tête et s'arrêta net, pour savoir d'où cela pouvait provenir et remarqua que le jeune homme avait considérablement rétrécis devant elle...quelque chose clochait, comment cela était-il possible? Elle y regarda de plus près, et finit par se rendre compte que son compagnon d'infortune était tombé dans une fosse remplie d'eau et d'autre chose...des cadavres? Elle jeta un coup d'oeil autour d'elle, chose qu'elle n'avait pas encore fait depuis qu'elle s'était engouffrée dans ce tunnel, il y avait des ossements un peu partout, certes, cela ne la dérangeait pas, ce n'était jamais que des os, en revanche, dans la cavité où se trouvait actuellement le jeune homme, il y avait des réels cadavres...putréfiés et quelque peu terrifiants, la première idée qu'elle eût, c'est que quand elle mourrait, elle ferait peut-être partie de ces gens et cela lui fit froid dans le dos.

Contournant l'espèce de marre, elle passa devant le jeune homme et lui tendit la main afin de l'aider à sortir de là.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Artus Monaghan
Espion
avatar

Nombre de messages : 67
Société : Synnefo
Formation : cryptologie & empoisonnement
Citation : Va t'faire foutre un oeuf
Date d'inscription : 08/12/2007

Feuille de personnage
Age: 20 ans
Armes: couteau à lame rétractable, Sig-Sauer P245, set de poisons
Equipement: ordinateur portable

MessageSujet: Re: Requiem pour un solitaire [PV]   Ven 9 Oct - 0:55

Les yeux d'Artus, qui s'étaient peu à peu habitués à l'obscurité, pouvaient maintenant discerner ce qui baignait dans la marre artificielle. Il retint une nausée, se mettant à tousser alors que ses yeux s'embuaient et qu'un goût acide se répandait dans sa bouche. Il saisit la main de sa compagne, acceptant son aide, et se hissa sur ses pieds. Il ruisselait d'eau fétide, d'algues visqueuses, et d'autres particules dont il préférait ignorer l'origine. S'il y avait eu un peu plus de lumière, on aurait pu voir qu'Artus était encore plus pâle que d'habitude, et ce n'étais pas peu dire étant donné qu'il était albinos... Peut-être que le terme exacte aurait été fantômatique. Cela tombait bien, vu l'ambiance.

Artus titubait, la tête comme un compteur. Il s'accrochait désespérément, et sans même en avoir conscience, à la main de la jeune fille, comme s'il risquait de s'effondrer au moindre courant d'air. Il toussa à nouveau, sentant la bile remonter dans sa gorge. Il fit ce qu'il put pour se retenir... Mais n'y parvint pas, et déposa une magnifique galette en plein sur sa camarade. Ah, il se sentait mieux ! Il secoua la tête, puis prit conscience de ce qu'il venait de faire. Il se gratta la tête, gêné. Il avait beau être associable, il n'en était pas moins dépourvu d'un minimum de manières.

- Euh... Désolé... marmonna-t-il.

C'était déjà énorme, venant de sa part, il faut le savoir. Il fouilla dans sa poche et en tira un mouchoir qu'il tendit à la jeune fille.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kim Choi
Serveuse - Barmaid
avatar

Nombre de messages : 16
Age : 29
Date d'inscription : 25/04/2009

Feuille de personnage
Age: 20
Armes: /
Equipement: /

MessageSujet: Re: Requiem pour un solitaire [PV]   Ven 9 Oct - 21:02

Le jeune homme avait l'air pour le moins déboussolé, ce qui bien sûr, était compréhensible, mais Kim ne s'attendait pas à ce qui allait se passer, et s'en serait bien passer. Un peu après être sortit de la petite marre morbide, la jeune fille avait bien remarqué qu'il n'avait pas l'air de son assiette, mais elle n'avait pas prévu qu'il lui vomirait dessus. Quand on était barmaid, ou même serveuse, on voyait de tout, aussi, ce n'était pas vraiment la première fois que cela lui arrivait, cela, elle ne pût réprimer un haut-le-coeur, c'était loin d'être agréable, mais elle préféra ne pas s'en offusquer et accepta le mouchoir qu'il lui tendait sans répondre quoi que ce soit.
Après quoi elle entreprit soigneusement de retirer ce qu'elle pouvait de son t-shirt.

Sans rien dire d'autre, elle alluma de nouveau son briquet et prit la tête de leur petite troupe.
Il fallait bien l'avouer, en dépit de ce qui venait de se passer, Kim était fascinée par cette petite excursion; elle passait le plus clair de son temps à scruter le plafond et ses marques qui devaient sans doute avoir du sens pour quelqu'un que pour regarder là où elle marchait, si bien qu'elle ne fit pas attention à la dalle très lisse et mouillée sur laquelle elle marcha d'un pas vif et chu. Sa chute l'entraîna malgré elle à travers une petite trappe, auparavant cachée sous les toiles d'araignées.
Kim croyait qu'une fois avoir passé la trappe dans le mur, tout cela s'arrêterait, mais ce ne fût pas le cas, et elle eût droit à une longue glissade où elle ne cessa de crier et d'essayer de se cramponner à quelque chose pour arrêter cet enfer. Rien y fit et la jeune femme atterri lourdement sur le dos.
Elle eût alors la douloureuse impression que tous ses os s'entrechoquaient, et se demanda même si elle ne s'était cassé quelque chose; elle espérait que non, il n'aurait plus manqué que ça.
Avec d'infinies précautions, elle se releva, jetant un coup d'oeil autour d'elle. Désormais, elle était seule, manifestement, elle ne pouvait pas remonter la pente par laquelle elle était arrivée, elle doutait que le jeune homme ne la suive, même si elle l'aurait bien voulu, elle le savait, il n'était probablement pas aussi solidaire.
Kim prêta alors plus d'attention au lieu où elle se trouvait, afin de trouver une sortie. Elle avança avec difficulté, elle avait certainement dû se fouler la cheville ou quelque chose de ce genre, ce qui la ralentissait considérablement. Au final, la seule chose positive de cette chute était qu'elle était à présent couverte de terre, et d'une espèce de boue, ce qui atténuait l'odeur de vomis.
Continuant à avancer, Kim déboucha sur une salle gigantesque, à sa grande surprise. Elle fût alors éblouie par un rayon de soleil, dont elle ne pouvait voir d'où il provenait. Maintenant qu'elle y voyait mieux, elle se rendit compte qu'elle avait pris pour une grande salle était en fait une grande crypte, si grande, qu'on n'en voyait pas le plafond, qui devait se trouver encore en dessous des tombes du cimetière de la ville; mais dans ce cas, d'où pouvait bien venir se rayon de soleil, c'est ce qu'elle en train de chercher quand elle entendit bruit sourd, exactement là où elle avait atterri.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Artus Monaghan
Espion
avatar

Nombre de messages : 67
Société : Synnefo
Formation : cryptologie & empoisonnement
Citation : Va t'faire foutre un oeuf
Date d'inscription : 08/12/2007

Feuille de personnage
Age: 20 ans
Armes: couteau à lame rétractable, Sig-Sauer P245, set de poisons
Equipement: ordinateur portable

MessageSujet: Re: Requiem pour un solitaire [PV]   Dim 11 Oct - 23:25

Artus s'attendait à ce que la jeune fille dise quelque chose, s'énerve, pousse un petit cri de dégoût ou même vomisse à son tour. Mais il n'en fut rien. Elle se contenta de s'essuyer avec le mouchoir d'Artus, et reprit sa route. Etrange spécimen... Très étrange, même. Artus n'avait jamais eu beaucoup de contacts avec la gente humaine, et sa dernière expérience avec une jeune asiatique, espionne à la Schya, et dont il était étrangement épris, l'avait habitué à bien autre chose. Après tout, tant mieux. Cela lui éviterait d'avoir à déblatérer d'interminables excuses. Il se remit donc en marche, suivant sa compagne d'infortune qui ouvrait la voie et éclairait le chemin grâce à son briquet. Il se fit la réflexion qu'il ne connaissait même pas son prénom. Il n'était pas forcément intéressé par son identité, mais c'était tout de même plus pratique en matière de dialogue... En même temps, vu le genre de dialogue qu'Artus était capable de tenir...

Il était ainsi, à se demander si il devrait faire l'effort de lui poser la question, car elle non plus ne semblait pas si disposée à la la lui poser. Après tout, elle s'était ouverte à sa musique comme pour ainsi dire personne auparavant. Il pouvait peut-être faire un effort, pour une fois... Ou peut-être que non.

Sa réflexion fut coupée par des picotements qui lui montèrent au nez. Il prit une, deux, trois grandes inspirations, et poussa un puissant éternuement qui résonna dans le tunnel.

Artus releva le nez... pour se retrouver dans le noir.

- Euh... ?
appela-t-il.

La jeune fille avait disparu, et le briquet avec elle. Damned. Que pouvait-il bien faire maintenant ? Son ordinateur, bien sûr. Il le sortit, l'ouvrit et l'alluma. Ses qualités de génie informatique n'allaient bien sûr lui être d'aucun secours... Mais au moins, il pouvait se servir de la lumière produite par l'écran pour y voir un peu plus clair. C'est ainsi qu'il pu repérer la trappe par laquelle, déduit-il, sa compagne d'infortune avait dû passer.

- Euh... ? appela-t-il encore une fois.

Que faire ? Continuer son chemin seul et essayer de sortir de là ? Après tout, qui était cette fille à part quelqu'un qui s'était retrouvé au mauvais endroit au mauvais moment. Il ne connaissait pas son prénom, ne savait pas ce qu'elle faisait dans sa vie, ni même s'il ne s'agissait pas d'une espionne...

Artus contourna la trappe et la dépassa. Un, deux, trois pas, et il s'arrêta, se retourna, et contempla le trou plus noir encore que les ténèbres qui l'entouraient. Il poussa un soupir.

*C'est pas vrai...*
songea-t-il.

Il se rapprocha et essaya d'éclairer l'intérieur du tunnel. Il semblait y avoir une sorte de toboggan très raide. Il entendit un peu de bruit provenir de loin, plus bas. Elle devait encore être en vie, la chute n'avait pas été dangereuse, ou au moins, pas mortelle. Il poussa un autre soupir. Il se rendait compte qu'il ne pouvait tout simplement pas continuer son chemin en la laissant ainsi. Il se glissa donc par la trappe et commença sa chute, serrant son ordinateur contre lui pour le protéger des coups, mais de façon à toujours avoir un peu de lumière. Il espérait que l'atterrissage ne serait pas trop brutal...

Il le fut. Le choc le fit lâcher son ordinateur qui alla s'écraser en miettes sur le sol. Artus poussa un petit couinement de désespoir. C'était une si bonne bécane ! Heureusement, la Synnefo allait pouvoir lui en donner un autre, et en bon informaticien, il sauvegardait régulièrement ses données sur des périphériques externes, et en plusieurs exemplaires !

- Euh ? appela-t-il à nouveau.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kim Choi
Serveuse - Barmaid
avatar

Nombre de messages : 16
Age : 29
Date d'inscription : 25/04/2009

Feuille de personnage
Age: 20
Armes: /
Equipement: /

MessageSujet: Re: Requiem pour un solitaire [PV]   Lun 12 Oct - 1:06

En entendant le bruit sourd qui avait retentit à l'endroit où elle avait atterri un peu plus tôt, elle s'y précipita, se disant qu'il serait étrange qu'une seconde personne tombe par hasard par cette trappe, et qu'elle ne s'était pas attendue le moins du monde à ce que le jeune homme la suive. Mais peut-être qu'elle se faisait des idées, et qu'au final, il avait glissé, tout comme elle.

Quand elle arriva de nouveau dans la petite pièce, elle remarqua que l'ordinateur du jeune homme était brisé en mille morceaux. Elle se sentit un peu coupable, aussi entreprit-elle de ramasser les pièces cassées éparpillées un peu partout. Mais elle se rendit bien vite compte que c'était inutile que la machine était à présent irréparable.


- Je suis désolée pour votre ordinateur, dit-elle un peu gênée, sans trop savoir pourquoi, elle ne tenait pas à ce qu'il lui en veuille.

- Vous ne vous êtes pas fait mal? ajouta-t-elle en l'aidant à se relever.

La glissade lui avait laissé à lui aussi quelque marque, comme des écorchures et le fait d'être recouvert de ce mélange de terre et de boue, mais à part ça, il semblait en assez bon état, elle espérait que c'était le cas et qu'il ne s'était pas fait comme elle, une entorse, foulure ou dieu sait quoi encore.


- Je ne suis pas sûre qu'il y ait une sortie par ici, et on ne sait pas remonter ce...tunnel, mais de ce côté là, y a un truc intéressant, un genre de crypte je crois, peut-être qu'il y a une sortie, sinon à quoi est-ce qu'elle servirait?

Sans attendre de voir s'il allait la suivre ou pas, il n'avait pas beaucoup le choix de toutes façons, elle retourna dans la crypte, en boitant toujours un peu.

Puis elle se mit en quête d'une sortie, une porte, un soupirail, une fente, n'importe quoi qui leur permette de refaire surface. Elle en fit méticuleusement le tour, en prenant garde à ne pas trébucher contre les petits cailloux qui juchaient le sol.
Rien, aucune ouverture ne permettant de s'en aller. En revanche, une idée lui vint à l'esprit, la façon dont elle avait trouvé la porte menant au tunnel principal, la trappe pour laquelle ils étaient descendus; et si finalement tout cela était fait exprès et qu'en appuyant sur une certain pierre constituant les murs de la crypte, elle trouvait miraculeusement la sortie? Au point où ils en étaient, cela valait le coup d'essayer. Aussi refit-elle le tour, cette fois en appuyant sur toutes les pierres qu'elle pouvait atteindre, ce qui lui prit un temps considérable.
Puis, l'une d'elles finit par bouger, presque imperceptiblement, mais elle bougea ! Un bruit de mécanisme se fit entendre, Kim s'y élança tant bien que mal, cherchant à savoir d'où provenait ce son.
Puis elle le trouva, mais ce n'était pas ce à quoi elle s'était attendue, point de portes, point d'issues d'aucune sorte, en revanche, une petite boîte en bois tomba le sol; la jeune fille s'en empara et tenta de l'ouvrir. Il ne lui fallut pas longtemps car la chose qui était censée la maintenir fermée était tellement vieille et rouillée qu'elle céda d'un seul coup.
A l'intérieur, que des papiers, Kim s'apprêtait à abandonner la boîte ainsi que les papiers là où ils étaient et retourner chercher une autre pierre sur laquelle appuyer pour sortir d'ici, quand elle se dit que la réponse se trouvait peut-être inscrite sur l'un de ses papiers justement.
Malheureusement, elle avait perdu son briquet dans la chute, mais le rayon de soleil éclairait suffisamment la crypte pour qu'elle puisse lire.

Ce qu'elle découvrit la laissa pantoise, mais elle appela tout de même son compagnon : :

- Hé venez voir, j'ai trouvé un...truc là.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Requiem pour un solitaire [PV]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Requiem pour un solitaire [PV]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» ?REQUIEM POUR UN CON. (tristanisback)
» Requiem pour un cirque [Jake Walker & Rebekha Lawson]
» Requiem pour une terre meurtrie.
» [Quête] Requiem pour une autre vie (Terminée)
» [Fe] Requiem pour un Poulpe - Evénement #36

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ataxia : nouvelle génération :: Ataxia :: Quartier des affaires :: Cimetière d'Ataxia-
Sauter vers: