Ataxia, la capitale d'un monde chaotique où le pouvoir découle de la richesse et de la terreur.
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Application au domicile des Bartholomew

Aller en bas 
AuteurMessage
Artemis Roverandom
Garde du corps
avatar

Nombre de messages : 3
Age : 32
Formation : Garde du corps
Date d'inscription : 11/02/2009

Feuille de personnage
Age: 22
Armes: 3 pistolets personnalisés
Equipement: Un protable brouillé

MessageSujet: Application au domicile des Bartholomew   Jeu 12 Fév - 1:50

Appuyé contre la portière de sa limousine de location, Artemis regardait les voitures et les passants défiler dans le plus complet anonymat devant lui, sous le soleil du zénith. Tant de destins qui s’entrecroisaient, se heurtant au détour d’un boulevard, d’intérêts antagonistes se percutant à chaque action, sous le regard amusé du Hasard…

Ataxia…là où tout avait commencé à sombrer…Là où il serait catapulté dans les nues…

Il y avait maintenant un mois jour pour jour, heure pour heure, qu’il arpentait chacune de ses allées, qu’il s’imprégnait de chacun de ses quartiers, et qu’il y déployait sa propre destinée. Il avait vu l’appartement de Moira : elle semblait bien s’en sortir. Lily jouissait d’une renommée enviable, et semblait en excellente forme. Elles ne savaient cependant pas encore qu’il était en ville. Mais cela ne saurait tarder, car il n’était pas ici pour passer inaperçu. Bien au contraire, d’ailleurs.

Il avait également profité de ce temps pour prendre la mesure des trois plus fameuses et plus puissantes sociétés criminelles de l’histoire. À la hauteur de leur réputation. Elles maintenaient la ville toute entière sous leur joug, y faisant la pluie et le bon temps et s’assuraient que la « justice » ne vienne pas les empêcher de régleur leurs différents. Nulle part au monde l’on ne trouvait rassemblées autant d’armes, ni de gens ne rêvant que de s’en servir. Là où l’homme se retrouvait face à sa réalité primitive : une vie en danger de mort à chaque seconde, et la satisfaction de tous les désirs de ceux capables de se servir.

Artemis avait bien réfléchit avant de choisir de revenir dans cette jungle de béton. Mais sa course effrénée devait prendre fin. Il ne pouvait fuir ses démons jusqu’à ce qu’ils le rattrapent et le mutilent. Le temps était venu de les affronter. Le temps était venu pour lui de se révéler au grand jour : de montrer à la face du monde ce que valait véritablement Artemis Roverandom.

Ataxia ne l’avait pas complètement oublié, malgré toutes ces années. Dans certains milieux, il arrivait encore que l’on mentionne son nom. Généralement d’une voix moqueuse et méprisante. Il ne leur en voulait pas vraiment. Ils ne pouvaient pas savoir à quel point ils se méprenaient.

Son plan pour faire changer les choses se révélait plutôt simple. Tout d’abord, il avait sondé les contrats les plus intéressants, qu’ils soient disponible ou non. Il devait posséder un principal aussi renommé pour la complexité de sa protection que pour son statut social. Il n’eut pas très longtemps à chercher pour trouver le candidat, ou plutôt, LA candidate, idéale.

Puis, par l’entremise d’un contact, il avait passé un contrat d’un montant ridicule pour la mort de celle-ci auprès de la Mavros. Bien entendu, il n’y avait aucune chance qu’ils acceptent d’envoyer quelqu'un pour le coup : le jeu n’en valait absolument pas la chandelle. Il espérait simplement que la rumeur d’une telle commande se répande et finisse par atteindre les oreilles de ceux qui avaient la protection de sa candidate à cœur.

Deux jours plus tard, il avait fait parvenir une simple missive au père de sa future principale : possiblement l’homme le plus riche d’Ataxia.

Citation :
« Mr. Bartholomew,

La vie de votre fille est en danger. Vous aurez besoin de mes services. Je serai à votre domicile à 11h00. Nous pourrons discuter de mes honoraires.

-A. Roverandom- »

Concis et efficace. Ne serait-ce que par pure curiosité face à une démarche aussi directe, il avait bonne confiance d’obtenir un entretien. Et si tel n’était pas le cas, il n’aurait qu’à aller prendre un verre au café du coin en attendant qu’il ne réalise que le garde du corps « actuel » de la jeune fille manquait à l’appel…

Artemis retira pensivement ses gants de cuir avant de les envoyer valser dans la poubelle attenante et de prendre place sur le siège arrière du véhicule.

« Au domicile des Bartholomew, je vous prie… »

***
À onze heures moins une, il mettait le pied sur l’allée conduisant à la grille finement, mais sobrement ouvragée d’un somptueux manoir d’architecture française, dont la façade, quoique impressionnante, n’était pas trop criarde. Élégance discrète, voilà qui plaisait au garde du corps.

Onze heure tapante, et il activait l’intercom d’entrée.

« Roverandom. J’ai rendez-vous avec Mr. Bartholomew. »

Ne restait plus qu’à voir si son communiqué avait fait son effet.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Application au domicile des Bartholomew
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Charte du Juge d'application des peines
» [Mairie] Mende : arrêtés municipaux en application
» [Mairie] Lodève : arrêtés municipaux en application
» Titou gigolo a domicile.
» Breveter une application

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ataxia : nouvelle génération :: Ataxia :: Quartier des affaires :: Résidences-
Sauter vers: