Ataxia, la capitale d'un monde chaotique où le pouvoir découle de la richesse et de la terreur.
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Mission au sommet [libre]

Aller en bas 
AuteurMessage
Gabrielle Swancott
Espionne
avatar

Nombre de messages : 24
Société : Diacryon
Formation : militaire
Citation : La peur vous retient prisonnier, l'espoir peut vous rendre la liberté
Date d'inscription : 07/07/2008

Feuille de personnage
Age: 31 ans
Armes: Desert Eagle, poignard
Equipement: gilet pare-balle, lunettes/jumelles de précision à vision infrarouge, ultraportable

MessageSujet: Mission au sommet [libre]   Mar 3 Fév - 21:25

La Synnefo. Le coeur criminel qui abritait les assassins de la famille de Gabrielle et William Swancott. Cela faisait sept ans que le couple cherchait les responsable de cette infâmie, dans l'espoir de venger leurs chers disparus. Tout ce qu'ils savaient était qu'il s'agissait d'un coup de la Synnefo, mais ils n'avaient pu obtenir d'informations sur l'identité des criminels, malgré tous les efforts déployés. Les fichiers de la Synnefo étaient impénétrables. Mais Gabrielle et William persévéraient dans leur quête de vengeance. Voilà pourquoi Gabrielle se trouvait ce jour-ci en plein quartier Synnefo, dans l'espoir de glâner quelques informations. Le nom d'O'Farrell, nom de jeune fille de Gabrielle, avait été prononcé plusieurs fois durant les précédents jours au cours de conversations téléphoniques entre membres de la Synnefo, et les dites conversations avaient été interceptées par les satellites espions de la Diacryon aux commandes de l'espionne Swancott. Et, pour une fois, cela n'avait aucun rapport avec Sean O'Farrell, frère cadet de Gabrielle et actuelle idole des foules dans presque le monde entier.

Gabrielle eut un petit sourire triste en arrivant dans l'hyper-marché, son regard croisant celui, imprimé, de son frère sur une immense affiche qui dominait tout le hall d'entrée et vantant la sortie de son dernier album. Il la croyait morte, alors qu'elle pouvait tout savoir de sa vie : son talent, son succès, sa richesse... sa dépression, sa descente, son auto-destruction. Et elle ne pouvait rien faire pour l'aider. Etait-elle destinée à voir tous les membres de sa famille disparaître les uns après les autres ? Qui lui restait-il ? Sean, Charles, son oncle qui l'avait recrutée pour la Diacryon mais qui menait sa vie avec son bagage. Et bien sûr William, son époux, le seul être qui soit restée près d'elle, du début à la fin, et le seul pour qui elle pût faire quoi que ce soit.

Gabrielle se dirigea vers les ascenseurs. Il y avait déjà une bonne queue devant les nombreuses portes d'acier. Elle attendit discrètement parmi la foule qu'un ascenseur soit disponible puis se glissa à l'intérieur du large espace en compagnie d'une bonne dizaine d'autres badauds. On appuya sur les boutons des étages où l'on souhaitait se rendre. Il y en avait une bonne centaine : le building était aussi imposant que celui des grandes sociétés de business, ou de criminalité... Et c'était bien pour cela que Gabrielle était ici. Non, elle n'était pas venue dans le quartier Synnefo pour son plaisir - cela aurait été plus suicidaire qu'autre chose. Elle était là en mission, bien sûr. Quoi d'autre aurait pu lui faire quitter le QG de la Diacryon ? Après tout, elle était censée être morte. C'était d'ailleurs pour cela qu'elle portait une perruque courte, blonde et ébouriffée, qui n'avait rien à voir avec ses habituels longs cheveux châtains, ainsi qu'une bonne couche de maquillage sur les yeux, les joues et les lèvres.

4e étage, deux trois personnes quittèrent l'appareil, d'autres rentrèrent. Ce trafic se répéta tout le long du trajet, jusqu'au dernier étage, où sorti enfin Gabrielle. Elle regarda rapidement autour d'elle, puis repéra ce qu'elle cherchait : la cage d'escalier menant sur le toit du gratte-ciel. Elle gravit les marches. Ce ne fut pas très long : elle arriva rapidement devant une épaisse porte de métal. Elle en approcha son oreille, la collant presque à la paroi, mais pas tout à fait, et écouta durant quelques secondes, cherchant les vrombissement d'un mécanisme ou autre machinerie. Mais rien. La porte n'était pas protégée. Pas étonnant que l'endroit se fasse si régulièrement attaquer.

Gabrielle poussa la porte doucement, tentant de faire le moins de bruit possible. Heureusement les gonds étaient bien huilés. Cette porte devait être utilisée assez régulièrement... Il fallait donc rester prudente. Gabrielle passa la porte et regarda autour d'elle, espérant qu'elle serait seule. Pour l'instant, elle ne voyait rien. Mais elle devait encore faire le tour de la cage d'escalier, fermée bien entendu, afin de s'assurer de sa solitude. Prudemment, elle avança, puis fit le tour. C'est alors qu'elle vit une silhouette, dos à elle, se découpant sur le soleil déclinant lui faisant face. Gabrielle cligna des yeux et mis sa main en visière. Qui pouvait bien se trouver là, sur le toit d'un hyper-marché, à contempler la ville s'étendant à ses pieds, sans bouger ? Qui que ce soit, en tous cas, cette personne était une épine sous son pied.

Eut-elle été une criminelle, elle s'en serait débarrassée sur le champ sans se préoccuper de l'identité de cette personne. Mais les choses en étaient autrement... Gabrielle ne pouvait prendre le risque de tuer un innocent. Mais elle ne pouvait mener à bien sa mission tant qu'il y aurait quelqu'un de présent. Il fallait donc essayer de se débarrasser innocemment de cette personne. Il n'y avait plus qu'à espérer qu'elle ne soit pas hostile...

L'air détaché, Gabrielle entreprit de déambuler sur le toit, regardant distraitement la ville, le ciel, le soleil... Jusqu'à se rapprocher à quelques mètres seulement de la personne.

- Jolie vue, dit-elle distraitement.

Pas très original. Mais mieux valait passer pour une niaise que pour une suspecte.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alex Corvis
Mécanicien / Justicier
avatar

Nombre de messages : 9
Age : 32
Société : Aucune
Formation : Autodidacte
Citation : Je fais partie de ceux qui enlèvent, plus de ceux à qui on enlève
Date d'inscription : 11/01/2009

Feuille de personnage
Age: 26
Armes: Couteau de chasse, Beretta
Equipement: --

MessageSujet: Re: Mission au sommet [libre]   Sam 7 Fév - 18:39

La journée toucherait bientôt à sa fin, les gens allaient chacun quitter leur lieu de travail, passer rapidement faire quelques achats et regagner leurs maison pour passer la soirée en famille, tranquillement, c'est ainsi tout les jours à Ataxia.
Alex lui avait prit une journée de congé aujourd'hui, il en avait profité pour faire la grasse matinée histoire de récupérer de sa nuit; après s'être levé vers 15h, il s'était tout doucement préparé pour la fin de journée et la nuit qui s'annonçaient très...Intéressantes.

Après avoir prit une bonne douche bien revigorante, Alex avait passé son temps à peaufiner son "costume de soirée" comme il adorait l'appeler. Il avait enfilé son pantalon et son t-shirt, noirs tout les deux, avant de chausser ses chaussures type militaire. Quant à son grimage, il avait pris soin de le rendre impeccable, transformant son doux visage sympathique en un faciès de clown sanguinaire et complètement fou; une fois le maquillage terminé, il passa sa longue veste noire, glissant dans les poches de cette dernière son beretta, quelques munitions et son couteau, après quoi il quitta son appartement par le toit, se déplaçant ensuite dans les ruelles pour atteindre le quartier Synnefo qui serait, ce soir, son terrain de jeu pour la nuit.

Il avait marché un peu partout dans ce quartier criminel avant de décider de se rendre au centre commercial, les criminels sont comme les autres personnes, ils ont besoin de se nourrir non? Et puis, un lieu public comme celui-ci devait sns doute être une sorte de point de rassemblement pour des crapules en tout genre.
Faisant le tour du bâtiment, il trouva une échelle extérieure pour l'évacuationen cas d'incendie, pile poil ce qu'il lui fallait! Il grimpa alors jusqu'au toit de l'hyper marché, ce fut long mais le jeu en valait la chandelle car une fois sur le toit, il aperçu deux types à l'air plus que louche en train de s'échanger quelques billets de banque et un paquet semblant important.

Esquissant un petit sourire malsain, il s'approcha des deux hommes lentement, marchant les bras le long du corps et la tête légèrement penchée en avant, évidemment les deux criminels ne tardèrent pas à remarquer la présence d'Alex et leur réaction ne se fit pas attendre..

"Toi là, qu'est-ce que tu fous ici? Dégage!"

"Il a pas l'air de vouloir partir, je pense qu'on va devoir s'occuper de lui"

Et ils s'approchèrent de lui, armes au poing, l'un des deux hommes le saisit au col, c'est à ce moment qu'Alex redressa le visage en souriant à ses deux nouveaux camarades de jeu qui de suite reconnurent, d'après les rumeurs, le malade mental qui passait son temps à tuer les criminels. Avant qu'ils n'aient eu le temps de faire quoi que ce soit, Alex saisit son couteau et, d'un geste rapide, entailla profondément le visage de l'homme le tenant par le col, au niveau des yeux, le rendant aveugle par la même occasion. Voyant son ami hurler de douleur, le second malfrat ne savait plus trop quoi faire, Alex en profita pour lui planter sa lame dans l'épaule tout en le poussant contre un mur..

"Me...Me fait pas de mal putain, je te connais pas!!!"

Alex parla alors à l'oreille de son copain de jeu d'une voix à la fois calme et totalement barrée.

"Victoria non plus ne te connaissais pas, et pourtant elle est morte par ta faute dans la fusillade du supermarché du centre il y a plusieurs années"

"Mais t'es malade! J'y ai pas participé à cette fusillade, j'ai rien à voir là dedans!!"

Alex fit touner le couteau dans la blessure de l'homme, ce qui fit hurler ce dernier..

"Et les innocents qui sont morts, sans distinction, des dommages collatéraux c'est ça? Eux non plus n'avaient rien à voir là-dedans, on ne leur à pas demandé leur avis et pourtant ils sont morts...Alors histoire d'équilibrer un peu tout ça, je fais moi aussi des 'dommages collatéraux" "

Il se mit alors à rire, tranchant la gorge du criminel avant de balancer son corps par dessus le toit, pile dans la ruelle derrière l'hyper marché. Se tournant ensuite vers l'autre qui gémissait toujours en se roulant par terre, il s'en approchait en souriant et il s'accroupit à ses cotés.

"Ca fait mal hein?...Et ça, ça fait mal?"

TAC, Alex planta son couteau dans la main du pauvre bougre qui hurla de plus belle. Se redressant et dégainant son beretta, notre cher justicier vida la moitié de son chargeur dans la tête de sa victime, fort heureusement le bruit de la circulation couvrat celui des détonations.
Un fois son copain de jeu hors service, Alex récupéra son couteau qu'il essuya sur le pantalon de sa victime, rangeant ensuite ses armes pour aller se tenir au bord du toit, observant la ville et le quartier avec un petit sourire.

Ce n'est qu'un quart d'heure plus tard qu'il entendit quelqu'un lui adresser la parole, cette personne se trouvait non loin de lui à ses côtés, lui disant que c'était une jolie vue... Alex soupira alors doucement, prenant soin de cacher son visage à la nouvelle venue...

"Si on veux...J'aurai préféré voir les criminels de la Synnefo en train de brûler vif, mais je pense que je devrais me contenter de ça..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gabrielle Swancott
Espionne
avatar

Nombre de messages : 24
Société : Diacryon
Formation : militaire
Citation : La peur vous retient prisonnier, l'espoir peut vous rendre la liberté
Date d'inscription : 07/07/2008

Feuille de personnage
Age: 31 ans
Armes: Desert Eagle, poignard
Equipement: gilet pare-balle, lunettes/jumelles de précision à vision infrarouge, ultraportable

MessageSujet: Re: Mission au sommet [libre]   Lun 9 Fév - 20:58

Gabrielle se tenait quelque peu en retrait de l’inconnu qui soupira avant de lui répondre en des termes qui intriguèrent l’espionne. La profonde amertume teintée d’une certaine intention violente qui perçait à travers ces paroles la firent frissonner. Pas très rassurante comme première approche. Gabrielle se sentait déjà mal à l’aise. Pas effrayée, elle en avait vu d’autre, et on ne choisissait pas le métier qu’elle faisait si on était une minable crevette. Mais mal à l’aise. Néanmoins, et paradoxalement, elle ressentait également de la sympathie envers cet homme. Comme elle, s’il disait vrai, il avait quelque chose contre la Synnefo. Elle ne savait pas du tout quelle était sa raison, mais cela lui suffisait pour se sentir en sympathie avec lui. On aurait été bien loin de se douter que ces deux êtres, à première vue si différents, partageaient bien plus en commun de par leur passé et leur quête que ce que les yeux laissaient à voir.

Gabrielle se racla un peu la gorge pour se redonner de la contenance. Que pouvait-elle répondre à cela ? Une petite partie d’elle, la partie vengeresse, voulait hurler qu’elle voulait exactement la même chose ça tombe bien sois mon pote et on va brûler la ville ensemble mais avant on pourrait peut-être prendre un petit verre. Mais la plus grande partie d’elle, la partie raisonnable et humaine, voulait juste lui dire :

- Oh… Je vois.

Elle se racla à nouveau la gorge, toujours mal à l’aise. Comment pouvait-elle se débarrasser de lui afin de mener à bien sa mission ? Elle pouvait déjà sentir que ce ne serait pas simple. Elle se rapprocha un peu de la rambarde, essayant de tourner discrètement la tête en direction de l’homme afin d’essayer d’apercevoir son visage. Mais elle n’y parvenait pas. Elle avait d’ailleurs l’étrange sentiment qu’il essayait délibérément de lui cacher son faciès. Curieux personnage. Distraitement, elle regarda un peu autour d’elle, lorsqu’elle eut un petit sursaut. Etait-ce un effet de la lumière déclinante ou pouvait-elle bien voir des traces de sang frais sur le sol ? Elle releva un regard soupçonneux vers l’inconnu et prit discrètement un pas en arrière alors que, dans un geste réflexe, elle passait la main sous son manteau pour saisir son arme… Juste au cas où. Gabrielle n’était pas une violente dans l’âme, au contraire, elle avait dédié sa vie à se battre pour tenter d’éradiquer la violence. Mais il fallait bien savoir se défendre, et ce ne serait pas morte qu’elle pourrait être d’aucune utilité à cette quête.

Mais alors qu’elle passait la main dans son manteau, un tintement typique se fit entendre : Gabrielle baissa la tête pour voir des balles rouler sur le sol, de ses pieds jusqu’à ceux de l’inconnu. Elles étaient tombées de la poche intérieure de son manteau. Pestant contre les vêtements mal pratiques des civils, Gabrielle referma la main sur son arme, mais ne la sortit pas encore. Elle attendait de voir la réaction de l’homme. Elle ne voulait pas paraître agressive, même si le seul fait qu’elle eût eût des balles suffirait certainement à lui faire penser qu’elle avait des intentions agressives. Dans cette alternative, elle se tenait prête à défendre chèrement sa vie.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alex Corvis
Mécanicien / Justicier
avatar

Nombre de messages : 9
Age : 32
Société : Aucune
Formation : Autodidacte
Citation : Je fais partie de ceux qui enlèvent, plus de ceux à qui on enlève
Date d'inscription : 11/01/2009

Feuille de personnage
Age: 26
Armes: Couteau de chasse, Beretta
Equipement: --

MessageSujet: Re: Mission au sommet [libre]   Sam 14 Fév - 19:04

Voilà qui était plus qu'ennuyeux, Alex pensait pouvoir encore profiter du panorama un certain temps avant de se remettre en chasse, mais avec cette femme à coté de lui, il ne pouvait pas se permettre de s'éterniser trop longtemps, mais autre soucis, comment partir sans lui montrer son visage et que cela ne paraisse pas suspect? Y'a des jours comme ça où rien ne va comme on le voudrait, mais bon, soit.
Oh je vois....C'est tout ce qu'elle avait trouvé à répondre? Enfin, il ne demandait pas à ce qu'elle comprenne ce qu'il voulait dire par là, après tout, c'étaient ses affaires et pas celle de cette femme.

Elle venait de bouger...Elle s'était rapprochée, sans doute pour tenter de voir le visage d'Alex qui, aussitôt, tourna la tête pour observer un immeuble au loin, ne laissant ainsi pas l'occasion à la jeune femme de le voir...Tien, voilà qu'elle recule à présent, qu'est-ce que cela voulait donc bien dire? Ohoh...Juste un oubli, le sang, on devait le voir assez facilement, il n'y avait pas pensé, mais bon, avec un peu de bol elle n'y ferai pas attention, elle s'en irai et il ferait de même quelques instants plus tard comme si de rien n'était et pfuit on en parle plus, c'était sympa de vous parler et peut-être à la prochaine.

Un petit tintement métallique attira néanmoins l'attention d'Alex qui baissa alors la tête pour voir quelques balles rouler nonchallement jusqu'a ses pieds, il avisa les munitions silencieusement pendant quelques secondes, comme s'il avait du mal à admettre qu'il avait en face de lui, ou plutôt à ses pieds, des balles. Il comprit bien vite que ces dernière n'étaient pas arrivées là toutes seules par la seule volonté du saint-esprit ou je ne sais quelle autre connerie, non, elles appartenaient à cette femme, ce qui voulait dire qu'elle était armée, donc dangereuse pour lui...
Doucement, il fléchi les jambes pour ramasser les balles, se relevant ensuite avec son "butin" en main, il en étudia brièvement le calibre avant de se tourner vers la jeune femme, relevant son visage et dévoilant ainsi le "clown" qui sème la terreur parmis les criminels.

"Je crois que vous avez fait tomber ceci..."

Dit-il avec un petit sourire aux lèvres, il tenait toujours les balles de Gabrielle dans la main gauche alors que de sa main droite il dégainait déjà son couteau encore légèrement maculé du sang des Synnefo. Le couteau en main et le bras le long du corps, il s'approcha de la jeune femme sans avoir apparemment l'intention de lui faire du mal, du moins pour le moment, il s'arrêta à seulement un mètre d'elle, tendant la main contenant les balles vers elle, souriant toujours. Il pencha la tête sur le coté tout en la fixant droit dans les yeux, comme un enfant malicieux...

"Alors, Synnefo? Mavros ou Schya? A moins que vous ne soyez de la police..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gabrielle Swancott
Espionne
avatar

Nombre de messages : 24
Société : Diacryon
Formation : militaire
Citation : La peur vous retient prisonnier, l'espoir peut vous rendre la liberté
Date d'inscription : 07/07/2008

Feuille de personnage
Age: 31 ans
Armes: Desert Eagle, poignard
Equipement: gilet pare-balle, lunettes/jumelles de précision à vision infrarouge, ultraportable

MessageSujet: Re: Mission au sommet [libre]   Ven 8 Mai - 19:22

Ce calme serein, voire même… malsain ? La réaction de l’inconnu faisait tâche sur le fond de violence de la capitale mondiale. Voilà qui donnait d’autant plus à se méfier. Il n’y avait que les simples d’esprits, et les criminels professionnels confirmés qui restaient de glace face à une agression aussi évidente. Et lorsqu’il révéla finalement son visage à Gabrielle, cette dernière compris qu’il ne s’agissait en rien d’un simple d’esprit. Car ce visage aussi grimé soit-il était hautement connu en Ataxia, et bien sûr des services secrets de la Diacryon puisque l’organisme surveillait la ville vingt quatre heures sur vingt quatre. En toute logique, il ne devrait rien avoir contre elle, puisqu’il ne s’en prenait qu’aux criminels. Mais elle devrait pour cela rapidement lui faire comprendre qu’elle ne faisait pas partie ni des criminels, ni de la police. Et surtout qu’elle ne lui voulait aucun mal, car civile (ou presque) ou non, si elle cherchait à s’en prendre à lui, cela risquait de ne pas passer. Et elle devait trouver une bonne explication pour le flingue.

Mais assez de palabres internes, il était temps de calmer le jeu. Et mieux valait faire court et simple :

- Ni Mavros, ni Schya, ni Synnefo, et encore moins de la police. Je ne vous veux aucun mal, je ne suis qu’une civile qui connait un minimum sa ville et qui se méfie…

Voilà qui était fait. Devait-elle étoffer sa présentation et s’inventer une identité ? Cela était bien sûr tout prévu étant donnée sa mission. Mais Gabrielle préférait n’y avoir qu’un dernier recours, en d’autres termes si son vis-à-vis lui demandait clairement qui elle était. Elle avait retiré sa main de sous son manteau afin de ne pas l’inquiéter plus et d’avoir l’air un minimum innocente – même si elle était déjà légèrement grillée puisqu’il savait qu’elle avait des balles sur elle, elle devait forcément avoir une arme.

Les pensées de Gabrielle revinrent à sa mission. Elle ne pouvait pas, tout simplement pas, la planter comme ça, uniquement parce qu’elle était tombée sur un trouble fête. Mais elle n’avait jamais été douée sur le terrain. Ce n’était pas pour rien qu’elle s’était spécialisée dans l’espionnage à distance. Il avait bien fallu qu’elle ait quelque intérêt personnel pour accepter une mission à l’extérieur. Et bien sûr, comme elle avait beaucoup de chance, pour une fois qu’elle sortait du QG, ce qui arrivait rarement, il fallait que ça tourne mal.

- Ecoutez… euh… je crois qu’il y a eu méprise. Comme je vous l’ai dit, je ne vous veux aucun mal. Alors passons tous les deux notre chemin, et oublions cela, d’accord ?


Elle fit un petit sourire timide en croisant les bras dans le dos, mais ne fit pas un pas. Elle n’avait pas l’intention de passer elle-même son chemin. Elle espérait en revanche que l’étrange justicier d’Ataxia lui, en revanche, passe le sien, pour qu’elle puisse mener à bien la mission qui lui avait été confiée, et passer enfin à ce qui l’intéressait : savoir pourquoi le nom de sa famille avait été prononcé à de nombreuses reprises au cœur de la Synnefo.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alex Corvis
Mécanicien / Justicier
avatar

Nombre de messages : 9
Age : 32
Société : Aucune
Formation : Autodidacte
Citation : Je fais partie de ceux qui enlèvent, plus de ceux à qui on enlève
Date d'inscription : 11/01/2009

Feuille de personnage
Age: 26
Armes: Couteau de chasse, Beretta
Equipement: --

MessageSujet: Re: Mission au sommet [libre]   Dim 10 Mai - 0:50

A la réponse de la jeune femme, Alex pinça légèrement ses lèvres..

"Ni Mavros, ni Schya, ni Synnefo et encore moins de la police..."

Répétat-il doucement tout en plantant son regard dans celui de son interlocutrice, son visage prenant alors une petite expression déçue, voire même boudeuse, comme s'il n'était satisfait de la réponse qui venait de lui être offerte.
Il rabaissa le bras qu'il avait tendu quelques instants plus tôt et poussa un long soupir, comme si tout ses espoirs s'étaient envolés subitement..

"Dommage dommage..."

Dit-il en faisant volte face, reprenant sa contemplation de la ville du haut du toit de l'hyper-marché, serrant dans sa main les balles de l'inconnue et son couteau dans l'autre.
Il pencha à nouveau la tête sur le coté lorsqu'elle lui dit ne pas lui vouloir de mal, cela le fit même sourire et il tourna la tête pour la regarder du coin de l'oeil, souriant toujours comme un enfant espiègle.

"Si vous m'aviez voulu du mal, je pense qu'il y a longtemps que vous auriez tenté votre chance, non?"

Et il se rapprocha à nouveau d'elle, tout sourire, lui prenant la main pour y déposer ses balles, lui adressant même un petit clin d'oeil amical avant de faire un pas en arrière, l'air satisfait de lui. Il fit virevolter son couteau quelques fois avant de le ranger sous sa longue veste, remettant ses mains en poche.

"Passer notre chemin? Maintenant? Alors que nous venons à peine de nous rencontrer? Ce serait dommage non? en plus vous m'avez l'air fort sympathique!"

A défaut de -camarade de jeu-, Alex avait peut-être trouvé quelqu'un avec qui discuter, qui sais...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Mission au sommet [libre]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Mission au sommet [libre]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Une mission au sommet [Luxus Dreyar & Atlas Mizushy]
» A la chasse aux informations [Mission Rang B : Libre Konohajin]
» Le premier ministre Alexis est au Sommet...
» Mission Sangrave [libre] [fini] :
» Obama en chute libre ...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ataxia : nouvelle génération :: Ataxia :: Synnefo :: Le quartier :: Hyper-marché-
Sauter vers: