Ataxia, la capitale d'un monde chaotique où le pouvoir découle de la richesse et de la terreur.
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Le hasard fait bien les choses [PV Ryan Slattery]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ethan Slattery
Tueur à gages
avatar

Nombre de messages : 13
Age : 27
Société : Schya
Formation : Ancien membre des S.A.S
Date d'inscription : 28/12/2007

Feuille de personnage
Age: 22 ans
Armes: HK MG36 / Para Ordnance P14-45 / Fusil de précision Walther 2000
Equipement: Silencieux Para Ordnance / Téléphone portable - PDA / Mallette pour fusil de précision

MessageSujet: Le hasard fait bien les choses [PV Ryan Slattery]   Mar 30 Déc - 2:39

Perdu dans ses pensées, Ethan déambulait dans les ruelles les plus sombres et les plus mal fréquentées de la ville. Sans savoir où ses pas le guidaient, il se rendait inconsciemment vers le bar le plus douteux des quartiers contrôlé par la Schya.
Cela faisait quelques jours qu’il passait son temps à noyer ses problèmes dans l’alcool, fuyant la réalité dont la finalité lui échappait. Rongé par la dépression, ses journées défilaient au rythme de ses vices alcooliques.
Le souvenir de ses péchés le hantait quotidiennement. Les bribes de son enfance volée ne cessaient de le tarauder. Seuls les attributs de la boisson lui permettaient d’endurer son existence fade et insipide. En dépit de ses débauches, ses activités professionnelles demeuraient saines. Son acharnement à la tâche rendait le bilan de son entreprise indiscutable. En véritable spécialiste, il ne laissait pas son problème d’alcool entraver son travail.

Ses états de conscience avaient fortement dissolu ses rapports avec son entourage, si bien qu’il se retrouvait désormais seul face à l’adversité. Cigarette en bouche, il ne rêvait actuellement que d’un bon verre de whisky. Ethan n’était pas sans savoir qu’il se détruisait à petit feu, mais que pouvait-il faire d’autre ? La perspective d’errer dans la vie sans but précis nuisait gravement à sa santé mentale. Rien ne le raccrochait à la vie, si bien qu’il avait maintes fois songé à se donner la mort. Par manque de courage, sans doute, il n’avait pu se soumettre à cette idée. La flamme étincelante de son regard s’était éteinte depuis bien longtemps.

Malgré l’indécence de l’établissement, Ethan voyait en ce dernier une sorte de refuge. L’atmosphère glauque qui y régnait semblait envouter le jeune homme.
Lorsqu’il y pénétra , des regards sinistres se braquèrent sur lui. La clientèle n’inspirait décidément pas confiance. Une épaisse brume due à la fumée de cigarette stagnait dans la vaste salle. Des strip-teaseuses se déhanchaient autour de barres fixes, entourées d’un halo de lumière pourpre sordide, dans l’espoir de combler les fantasmes lubriques d’allumés en tous genres et, accessoirement, d’amasser un peu d’argent.
Le gérant accorda un bref signe de tête à Ethan ; il semblait d’ores et déjà occupé à lorgner l’une de ses « gagneuses » en train de prodiguer un soin particulier à l’un des clients.

Hormis la musique grinçante qui résonnait dans l’ensemble de la salle, aucun bruit n’émergeait d’aucune table. Tous les regards étaient rivés sur les danseuses qui exécutaient leur show avec une grâce déconcertante. Ethan se trouva une place dans un box inoccupé, à l’écart de la scène qui accueillait désormais un duo de sublimes créatures exotiques. Il eut à peine le temps de s’installer qu’une serveuse finement vêtue vint l’aborder.


" Ethan ! Quel plaisir de te revoir ! "

Le jeune homme esquissa un mince sourire.

" Nancy. " dit-il, sans conviction.

" Je vais penser que tu as un faible pour moi si tu continues à te pointer aussi régulièrement. "

Son sourire s’effaça.

" Un whisky, sec, s’il te plait. "

" Je vois que tu es toujours aussi bavard et courtois… ! Va pour un whisky ! "

La jeune femme s’en alla chercher la commande. Sa mini jupe révélait les formes avantageuses de ses fesses. Sensible aux atouts de ces dernières, Ethan ne s’interdit pas un bref coup d’œil.

La soirée s’annonçait bien monotone.
Qui aurait pu penser que le sort en avait décidé autrement…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ryan Slattery
Espion
avatar

Nombre de messages : 3
Age : 27
Société : Schya
Formation : Ancien Négociateur du SWAT
Citation : "Au bout d'un certain temps, l'espérance de vie tombe pour tout le monde à zéro ..."
Date d'inscription : 28/12/2007

Feuille de personnage
Age: 23 ans
Armes: Grenades - Couteau papillon - Desert Eagle chromé or
Equipement: Bible - Etui à cigares - Jeu de cartes

MessageSujet: Re: Le hasard fait bien les choses [PV Ryan Slattery]   Mer 31 Déc - 1:41

Ryan progressait à l’allure d’un automate au travers de ces ruelles terriblement sinistres. Les murs de briques qui l’entouraient de part et d’autre semblaient s’étirer sans fin, gagnant en obscurité.
Une métaphore de sa vie en quelque sorte. Une existence qui s’engouffre fatalement dans l’obscurité de ses pensées le menant à l’autodestruction. Cette vie stérile - dans laquelle il se complaisait – ne demeurait que l’ombre d’elle-même.
Son mode de vie atypique l’immergeait dans un monde parallèle exclue de la société. La nuit était le seul moment où il s’autorisait à sortir, lorsque la population s’endort. Il préférait évoluer dans cette sphère où vivent des individus qui ont le même état d’esprit que lui, les mêmes souffrances.
Les échappatoires que sont les divers paradis artificiels tels que l’alcool, les cigarettes et autres drogues étaient devenus légion et rythmaient sa vie. Ryan ne vivait plus au présent mais dans le passé et n’envisageait aucun futur. Seule la vengeance l’amenait à demeurer en vie, une motivation plus forte encore que le bonheur.
Peut importait le temps qu’il mettrait ni quels moyens seraient mis en œuvre, retrouver l’assassin de son père lui permettrait de mettre un terme à un deuil qui le rongeait depuis trop longtemps. Cet homme était l’instigateur de sa perte, celui qui avait suscité la rupture des deux frères jusqu'alors inséparables.


Au fur et à mesure de son cheminement dans la ruelle, Ryan fixait les reflets de son visage meurtri dans les flaques d’eau qui envahissaient les pavés. En avançant tête baissée, il ne se souciait guère de la destination qu’il prenait.
Dès qu’il s’abandonnait à composer le visage de son frère au travers des flaques, des gouttes de pluie le faisaient disparaître. Tout comme les souvenirs de Ryan qui s’estompaient tels les vapeurs de whisky qu’il ingurgitait chaque soir en des quantités démesurées. C’est d’ailleurs l’unique raison qui le sollicitait à déambuler parmi ces ruelles.
La morosité engendrée par l’obscurité des lieux était entrecoupée de temps à autres par des faisceaux de lumières provenant d’enseignes aux mauvais goûts prononcés. Les bars, plus malfamés les uns que les autres, s’enchainait le long de la ruelle qu’empruntait Ryan.
D’une geste fluide et assuré, il jetait sa cigarette au loin comme pour désigner au sort le bar qui lui servirait de thérapie. Les bars procurent de l’alcool, cela aide à retirer le voile de l’anonymat, à échanger et s’épancher sur ses tourments. Chaque client devient donc le psychologue de l’autre.
Depuis longtemps, les bons et loyaux services – voire sévices - de l’alcool avaient fait de Ryan un disciple très impliqué à la tâche pour ce qui est d’écumer les bars.


Celui-ci n’était pas encore connut de Ryan mais la pénurie de cigarettes ainsi que l’enivrante odeur d’alcool le poussaient à entrer.

Contre toute attente, le bar était doublé d’un salon de strip-tease mais on ne pouvait pas dire que cette surprise n’était pas au goût de Ryan …
Il se forçait avec difficulté à aiguiser sa vision afin de déceler une place de libre à travers l’épais nuage de fumée que contenait la pièce. Ryan s’attendait, comme à l’accoutumé, à devoir osciller dangereusement entre les clients pour parvenir à se rapprocher d’une place libre. Dans ce bar, non. Personnes ne faisait même attention à lui, bien trop occupé à reluquer les « danseuses » en tenues légères.
Il trouvait tout de même moyen de bousculer une personne assise en raison de ses regards quelque peu fuyants envers ces jeunes demoiselles.
Avant de prendre place, il fit un rapide détour au distributeur de cigarettes histoire d’accroître à son tour le nuage de fumée déjà envahissant. Une fois installé, il alluma une cigarette avant de s’amuser frénétiquement avec son Zippo ©.


« Salut toi, je t’ai vu entrer avant quand j’étais sur scène et … » commença, avec entrain, l’une des danseuses.

Ryan coupa court, ce qu’il voulait c’était boire. Rien de plus, rien de moins.

« Un double whisky ! Avec glaçons … »

« Mais … je ne suis pas serveuse … Je suis venu pour discuter avec toi parce que ... »
affirma avec hésitation la danseuse.

« Il est où mon whisky ? » lança Ryan, énervé.

Ryan se ralluma une deuxième cigarette puis s’accouda au comptoir tandis que la jeune femme s’éloignait lentement. Il n’avait ni la force ni l’envie de se lever ou d’appeler une serveuse et décida d’attendre jusqu’à ce que l'une d'elles arrive.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ethan Slattery
Tueur à gages
avatar

Nombre de messages : 13
Age : 27
Société : Schya
Formation : Ancien membre des S.A.S
Date d'inscription : 28/12/2007

Feuille de personnage
Age: 22 ans
Armes: HK MG36 / Para Ordnance P14-45 / Fusil de précision Walther 2000
Equipement: Silencieux Para Ordnance / Téléphone portable - PDA / Mallette pour fusil de précision

MessageSujet: Re: Le hasard fait bien les choses [PV Ryan Slattery]   Jeu 1 Jan - 23:31

L’existence d’Ethan était au point mort. Pour l’heure, sa principale aspiration se trouvait ordinairement dans un verre. Trépignant d’impatience, il blâmait intérieurement la lenteur du service. Jugeant qu’il avait été sobre depuis bien trop longtemps, il s’impatienta.
Tout en portant une cigarette à sa bouche, Ethan remarqua l’arrivée d’un nouveau client. Il ne s’agissait pas d’un habitué. Le jeune homme ne lui accorda pas un très grand intérêt et détourna rapidement le regard.

Curieusement, il pensa à son frère. De temps à autre, il s’interrogeait sur la vie que devait désormais mener Ryan. Qu’était-il devenu ? Pensait-il encore à lui ? Etait-il seulement encore en vie ? Toutes ces questions sans réponses torturaient l’esprit d’Ethan. Au fond de lui, il se sentait responsable de leur séparation. Durant leur enfance, Ryan avait toujours été là pour le soutenir, le pousser à aller de l’avant et à ne pas faiblir face à l’adversité. Aujourd’hui, ce n’était plus le cas. C’était comme si une partie de lui-même s’était envolée.


" Et voilà pour toi ! "

Pris par surprise, sa cigarette lui échappa des doigts. D’une grâce naturelle, Nancy se pencha pour la ramasser et la tendit au jeune homme.
La fatigue accumulée sur son visage et son teint grisonnant lui conférait une mine tristement pathétique. Sa barbe de quelques jours, sa coiffure négligée et ses vêtements froissés supposaient une hygiène de vie déplorable. Ses mains tremblaient et rendaient leurs prises incertaines.


" Franchement, tu devrais penser à prendre soin de toi. Tu fais peur à voir… "

La remarque de la jeune femme titilla la fierté d’Ethan. Il ronchonna en faisant tourner son verre dans la paume de sa main.Lui qui avait toujours été respectable, d’un grand standing et doté d’un charisme séduisant, il n’était désormais plus que l’ombre de lui-même. Tout ce qui lui restait n’était plus qu'une simple once d’amour-propre, rien de plus.

" Merci, Nancy. J’en prends rigoureusement note. " répondit-il sur un ton narquois.

Il avala une gorgée de whisky, lui arrachant une grimace au passage. L’alcool lui brûlait l’œsophage. Nancy ne semblait pas vouloir s’éclipser et fixait Ethan comme s’il s’agissait d’un animal blessé dont on avait pitié.

" Quoi ? Tu n’as jamais vu de dépressif ? "

Il ne fréquentait pas cet établissement depuis bien longtemps. Cependant, Nancy avait eu le temps de s’attacher au jeune homme. Au fond de lui-même, Ethan se disait qu’elle avait le béguin pour lui, ce qui n’était pas totalement faux. Tous deux avaient le même âge. Issue d’un cadre relativement pauvre, elle avait débuté sa carrière professionnelle en tant que prostituée. Métissée et affriolante, elle dégageait énormément de grâce et d’élégance malgré le milieu sordide d’où elle provenait. En d’autres circonstances, Ethan serait certainement tombé sous le charme.

" En tout cas, je peux te dire que tu n’es pas le seul ce soir. "

Ethan lui accorda un regard interrogateur.
D’un hochement de tête, elle lui désigna l’homme qui venait d’entrer dans le bar. En y regardant de plus près, sa mine paraissait aussi lamentable que la sienne. Sans vraiment comprendre pourquoi, un sourire vint orner ses lèvres.


" Eh bien… Va transmettre mes amitiés à cette personne en mettant sa commande sur mon compte. "

Nancy soupira. De toutes les fantaisies douteuses d’Ethan, celle-ci était sans aucun doute la plus tordue. Elle acquiesça pourtant d’un signe de tête et partit en direction du fameux client. Ethan, quant à lui, détourna le regard et replongea dans son verre de whisky.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ryan Slattery
Espion
avatar

Nombre de messages : 3
Age : 27
Société : Schya
Formation : Ancien Négociateur du SWAT
Citation : "Au bout d'un certain temps, l'espérance de vie tombe pour tout le monde à zéro ..."
Date d'inscription : 28/12/2007

Feuille de personnage
Age: 23 ans
Armes: Grenades - Couteau papillon - Desert Eagle chromé or
Equipement: Bible - Etui à cigares - Jeu de cartes

MessageSujet: Re: Le hasard fait bien les choses [PV Ryan Slattery]   Sam 3 Jan - 2:17

L’éclairage oppressant de la pièce déclinait en rythme avec les battements de cils de Ryan. Les vagues de fumée et les vapeurs d’alcool omniprésentes le plongeaient malgré lui dans un demi-sommeil. Cela faisait une semaine que la fatigue s’accumulait de nuit blanche en nuit blanche. La musique des goutes de pluies qui rebondissaient d’un tempo rythmé sur le toit du bar berçait Ryan.

Si la vie était un long fleuve tranquille pourquoi avait-il faillit se noyer si jeune et pourquoi ne faisait-il que boire la tasse depuis ? Il glissa d’une lenteur impressionnante mais d’un geste assuré sa main dans la poche intérieure de son veston. Le Desert Eagle glissa légèrement contre la main moite et tremblante de Ryan. Son geste, il le savait, aurait une finalité des plus irréversibles. Cependant, une certaine pudeur l’interdisait d’agir en ces lieux. Avec une difficulté déconcertante il tenta de se lever afin de se rendre dans la ruelle.

Curieusement, c’était l’instant qu’avait choisi Ryan pour repenser à Ethan. La fatigue ou peut-être une certaine lâcheté le fit faire violemment demi-tour sous les regards incompris de l’assistance. Il ne pouvait choisir cette solution bien trop facile avant de n’avoir plus aucun espoir. Mettre fin à sa vie sans être persuadé de la mort de son frère serait une faute irréparable.

Sans ne rien comprendre le demi-tour avait mis Ryan à terre en compagnie d’une jeune femme totalement mouillée. Il se posa de multiples questions avant de réaliser qu’il avait bousculé la serveuse qui apportait un whisky à un client.

« Par … pardon. » dit-il avec hésitation.

« Non ce n’est pas grave, il était pour toi ce whisky … »
répondit la serveuse.

« C’est l’homme là-bas qui te l’offre … » annonça-t-elle en désignant un individu tapis dans l’ombre au fin fond du bar.

Sans trop réfléchir et motivé par la curiosité Ryan se dirigea calmement vers la table afin de le rejoindre.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le hasard fait bien les choses [PV Ryan Slattery]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le hasard fait bien les choses [PV Ryan Slattery]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La nature fait bien les choses ?PV Dentô Shinji ?
» Le hasard fait bien les choses...| Conrad
» [RP] Le hasard fait bien les choses...
» Le hasard fait bien les choses ! [Ludmila Parker]
» Le hasard fait bien les choses,. ( PV Shord , Mission de rang B)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ataxia : nouvelle génération :: Ataxia :: Schya :: Le quartier :: Rues sombre-
Sauter vers: