Ataxia, la capitale d'un monde chaotique où le pouvoir découle de la richesse et de la terreur.
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Pénible réveil en dehors de ses quartiers

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Jayanti Keo
Medium / psychologue
avatar

Nombre de messages : 62
Age : 29
Société : Diacryon
Formation : Médicale
Citation : Memento mori
Date d'inscription : 18/07/2008

Feuille de personnage
Age: 24
Armes: Poignard
Equipement: Pendule, cartes de tarot

MessageSujet: Re: Pénible réveil en dehors de ses quartiers   Ven 2 Jan - 19:15

Ayant aussi appris à ne jamais porter trop de crédit à ce qu'on lui disait, Jayanti ne broncha même pas lorsqu'il fit allusion à elle. Elle ne se rappelait pas qu'à l'époque ou elle était à l'armée, il y avait eût des rumeurs à son sujet, mais elle ne savait pas tout, et il lui semblait plus ou moins normal qu'il y en ait eût.
Cependant, le docteur Grey semblait tout à fait pacifique envers Calvin, étant donné qu'il venait de dire qu'il avait essayé de l'aider et qu'il se considérait comme une défense.
Jayanti n'avait jamais pensé qu'il y avait quelque chose de spécial dans cette tout particulièrement, elle était en revanche certaines que des personnes faibles se faisaient manipuler par certains esprits qui les poussaient à commettre des crimes et il était en effet possible que cette ville en contienne pas mal, mais cela ne devait sûrement pas s'arrêter à cette ville, cependant, elle n'objecta pas, le laissant établir ces théories.

Lorsqu'il eût terminé, elle réfléchit un long instant pour en arriver à cette déduction :


- Donc, si j'ai bien tout compris, vous n'avez plus été capable de refaire surface, et vous avez pensé que je pouvais être une solution et que j'arriverais à vous maintenir "en vie" comme je suis en train de le faire actuellement, c'est bien cela?

Jayanti n'était pas sûre d'avoir tout compris étant donné que c'était son premier cas de ce genre. Mais même si c'était bien là les plans du docteur Grey, ça poserait sûrement problème, elle ne pouvait tout simplement pas garder Calvin sous hypnose indéfiniment.
Il lui fallait probablement en savoir plus, ne serait-ce même que sur cette "mort" à laquelle ils avaient tous deux fait référence.


- Bien et quelle est la raison de votre "mort"? Cela m'intrigue assez je dois dire.

Décidément le cerveau humain recelaient encore des mystères, même pour les plus grands psychologues, qu'ils croyaient pourtant acquis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Calvin McLean
Membre de la logistique
avatar

Nombre de messages : 38
Age : 34
Société : Diacryon
Formation : Celle de la garde présidentielle
Citation : Quand on veut, on peut... Et puis quoi encore!
Date d'inscription : 27/07/2008

Feuille de personnage
Age: 27 ans
Armes: Un uzzi avec tous les raffinements et extra qu’une telle arme peut avoir
Equipement: Une paire de lunette (déguisement), Un manteau pare-balle et une montre

MessageSujet: Re: Pénible réveil en dehors de ses quartiers   Sam 3 Jan - 5:11

»Ah, la fameuse question de ma mort… Une bien drôle de chose en fait. Comme vous l’avez apprit, Calvin est le successeur légitime du président et j’ai jugé bon pour lui de cacher à sa mémoire son passé pour le moins déstabilisant et traumatisant. Dans le même temps… Et bien comme j’avais été son soutien moral pendant cette même période de temps, il fallait logiquement que je disparaisse moi aussi. J’étais une porte sur son passé, porte que je devais condamner pour permettre à Calvin de mieux avancer. Donc en faisant le nécessaire pour dissimuler cette partie de son passé, je mourrais avec elle, enfermé donc loin dans son subconscient, vague souvenir d’une aide reçu plus tôt dans sa vie. Donc privé d’existence formelle pendant tout ce temps, je suis resté dans sa tête. Je savais que le concours de circonstances vous guiderait, d’une façon ou d’un autre, vers lui. Je vous avouerai que cela m’a permit d’en apprendre beaucoup sur lui. Pour être franc, je l’aurais fait interner. Vous auriez dû le voir à l’époque. Il avait à peine douze ans quand on lui annonçait que légalement il succédait au président. Il a passé sa vie à fuir la mort. D’enfance, il n’en a pas eu et encore moins d’amour ou d’affection. Ses parents étaient des membres du gouvernement et le devoir les appelait constamment. Vous savez docteur Keo… Donnez lui encore… Un bon mois sans soins et vous vous retrouverez avec un psychopathe sur les bras. J’ai parfois accès à son conscient et ce n’est pas moi qui l’ai amené ici. Je l’ai juste empêché de tirer sur des gens de cette organisation en brouillant es sens et en lui suggérant de venir ici. Notre patient est également atteint d’une espèce de somnambulisme qui lui permet de faire des choses sans être éveillé. Je peux même vous donner le nom des personnes en questions. Ceux que dans cet état il aurait abattu. À votre place… Je m’assurerais de bien voir que ce n’est pas l’œuvre d’une entité surnaturelle. Car ce n’est certainement pas moi qui lui ai ordonné d’agir ainsi. »

Expliqua le docteur Grey d’un ton calme et posé. Comme un professionnel du domaine l’aurait fait. Sauf que… C’était comme si c’était Calvin qui tenait ces propos car le corps et l’apparence étaient identiques.

« Ah et docteure Keo… Un vrai psychologue serait tenu au secret professionnel mais étant une construction de son esprit, je ne suis pas tenu à ce genre d’impératifs. Cela le regarde lui et non pas moi mais je crois que notre patient est amoureux de vous. Si vous êtes intéressée par une expérience sur le contrôle humain… Vous avez là un sujet test parfait, il va faire ce que vous lui direz. Comme je vous le disais… Il ne connait pratiquement rien à l’affection ou à l’amour. Et le fait que vous lui ayez accordé de l’attention, même dans un cadre professionnel, l’a beaucoup touché. Et cela va jouer sur son jugement, c’est évident. Vous en avez de la chance, cela fait un certain temps que j’essaie de le contrôler pour purger plus efficacement son esprit… »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jayanti Keo
Medium / psychologue
avatar

Nombre de messages : 62
Age : 29
Société : Diacryon
Formation : Médicale
Citation : Memento mori
Date d'inscription : 18/07/2008

Feuille de personnage
Age: 24
Armes: Poignard
Equipement: Pendule, cartes de tarot

MessageSujet: Re: Pénible réveil en dehors de ses quartiers   Sam 3 Jan - 15:25

Vu la description qu'il en faisait, Calvin était un vrai danger public. Mais pouvait-on vraiment le blâmer? Bien sur, rien n'excusait le fait de ne serait-ce que penser à tuer quelqu'un, mais c'était le cas de bien des gens et tant que ça ne restait qu'une pensée, ce n'était pas encore trop grave.
Jayanti comprenait mieux désormais, enfin on pouvait dire ça comme ça.
Si le docteur Grey disait vrai, ce n'était pas lui qui le poussait à faire ça, et bien que la jeune femme ne croyait pas tout ce qu'on lui disait, elle pensait tout du moins qu'elle pouvait lui faire confiance à ce sujet. La réponse se trouvait donc autre part, il faudrait qu'elle s'en assure afin d'éviter que quelque chose de regrettable n'arrive.

Puis les révélations du docteur Grey la surprirent au plus haut point. Il lui était tout simplement impossible d'envisager que quelqu'un qui était au courant, même d'une infime partie de l'étendue de ses soit disant dons puisse avoir des sentiments à son égard. Il fallait vraiment avoir l'esprit torturé pour en arriver là. Soit, elle considéra ce que le docteur venait de lui dire. Il serait en effet très intéressant de faire ce genre d'expérience, mais cela lui en coûterait de jouer avec les sentiments de quelqu'un. Une fois encore, Jayanti ne pensait qu'à elle en fait, et se dit que les remords qu'elle éprouverait serait probablement une compensation suffisante pour pouvoir établir cette expérience, qui plus est, elle ferait de son mieux pour savoir ce qu'il en est exactement de cette entité s'il y en avait bien une et au final, son karma n'en serait pas salit.
Elle hocha la tête à nouveau.

Anticipant le retour de Calvin, elle réfléchit au fait qu'elle ne pourrait sûrement pas lui parler de sa conversation avec le docteur Grey, puisque celui-ci s'était évertué à lui faire croire à sa mort, ça serait idiot de ruiner tous ses efforts. Cependant, Calvin poserait des questions, des questions auxquelles Jayanti n'aurait pas de réponses bien sur, à moins qu'il ne remarque pas qu'il était resté inconscient autant de temps.


- Savez-vous comment cela va se passer quand Calvin reviendra à lui, docteur Grey? Se souviendra-t-il de ce qu'il a partiellement vu avant votre arrivée?

Si ce n'était pas le cas, Jayanti trouverait bien quelque chose à lui raconter qui ferait illusion.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Calvin McLean
Membre de la logistique
avatar

Nombre de messages : 38
Age : 34
Société : Diacryon
Formation : Celle de la garde présidentielle
Citation : Quand on veut, on peut... Et puis quoi encore!
Date d'inscription : 27/07/2008

Feuille de personnage
Age: 27 ans
Armes: Un uzzi avec tous les raffinements et extra qu’une telle arme peut avoir
Equipement: Une paire de lunette (déguisement), Un manteau pare-balle et une montre

MessageSujet: Re: Pénible réveil en dehors de ses quartiers   Sam 3 Jan - 18:44

« Ce qui est fait est fait. Je ne peux, en si peu de temps, refaire ce que j’ai fait pour rendre invisible, si on peut dire, certaines parties de son passé. Il va se souvenir de tout moins la partie me concernant, quand il m’a vu dans le miroir. Moi, d’une certaine manière, je resterai invisible à son esprit. Ce qui jouera en votre faveur. Car si vous avez vraiment l’intention de le manipuler, je serai en mesure d’aider depuis le fin fond de son esprit. Je vous envie docteur Keo. Vous n’aurez même pas à l’aimer réellement pour en faire votre propre pion. En quelques jours, vous aurez fait plus que moi sur des années… De mon côté, je vais continuer à essayer de comprendre ce qui a fait de notre vertueux Calvin quelqu’un de si dangereux. Vous l’auriez connu il y a de cela quelques années… Cet homme là a donné tout ce qu’il avait, il a risqué sa vie pour essayer de restaurer Ataxia. Un échec retentissant mais une belle tentative quand même il va sans dire. Oh, une dernière chose, docteur Keo, vous devrez… »

Le docteur Grey ne termina pas sa phrase car c’est sur ce moment que Calvin reprit contact avec le monde, sonné et désorienté mais avec des réponses à plus d’une question. La première image que capta son regard fut le visage du docteur Keo et il se surprit à rougir légèrement. Tentant de se redonner contenance et de chasser la gêne, il se força don à prendre la parole d’un ton légèrement hésitant par contre.

« Merci du fond du cœur docteur, je vais enfin pouvoir dormir sans être hanté par toutes ces questions qui ont enfin trouvé réponse. Je ne me sens plus étranger à ma propre personne. Je suis heureux que je… Je… »

Cédant à une impulsion soudaine, le membre de la logistique enlaça la femme médecin, d’une tendre étreinte pleine de gratitude, ce qui contrastait nettement avec ce qu’on connaissait du jeune homme par réputation. La voix déformée par l’émotion, il reprit la parole mais cette fois le ton ne vacillait pas.

« Je vous dois tant docteur Keo… Comment pourrais-je un jour vous remercier? Vous êtes pour moi bien plus qu’une simple professionnelle vous … Vous m’avez sauvé, empêché de sombrer dans la folie… Je… Docteur Keo… Je crois bien que je vous suis plus que reconnaissant. En fait je suis sûr et certain de… Je suis amoureux de vous, Jayanti Keo. Vous êtes la première personne à vraiment s’occuper de moi et je souhaite très sincèrement vous rendre la pareille. C’est bien peu à offrir mais je vous l’offre en toute sincérité et de bon cœur… »

[i]À cet égard le docteur Grey n’avait pas mentit dans ses affirmations. Le docteur Jayanti Keo venait de recevoir la base d’une jolie expérience sur la manipulation et le contrôle d’un être humain…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jayanti Keo
Medium / psychologue
avatar

Nombre de messages : 62
Age : 29
Société : Diacryon
Formation : Médicale
Citation : Memento mori
Date d'inscription : 18/07/2008

Feuille de personnage
Age: 24
Armes: Poignard
Equipement: Pendule, cartes de tarot

MessageSujet: Re: Pénible réveil en dehors de ses quartiers   Sam 3 Jan - 21:45

Vous devrez? Elle devrait quoi? Qu'avait-il voulut dire exactement? Jayanti aurait payé cher pour le savoir, mais c'était désormais impossible. Calvin avait repris conscience, et comme l'avait dit le docteur Grey, ne se souvenait que de ce qui avait précédé sa vision dans le miroir. Ce n'était pas plus mal, Jayanti n'aurait même pas besoin d'inventer une raison à cette inconscience prolongée.

Calvin paraissait heureux de cette séance, tellement heureux même que cédant à une pulsion, il l'enlaça tout en ne cessant de la remercier. Jayanti se raidit, et tellement peu habituée à ce genre de choses, resta plantée comme une potiche, ne sachant pas quoi faire. A l'instant même, elle ne se sentait pas si chanceuse que ça, mais plutôt dans le pétrin, ce n'était pas comme ça qu'elle arriverait à ses fins, c'était certain, mais elle ne se faisait pas trop de soucis, comme à tout, elle s'y ferait.

Mais vint la déclaration qui la déstabilisa quelque peu, enfin c'était peu dire, si elle avait agît normalement, elle lui aurait répondu quelque chose comme " oh dis arrêtes de délirer, tu veux ", mais elle s'abstint de le faire, et se félicita une nouvelle fois de savoir aussi bien cacher ses propres émotions.
Jayanti hésita sur la façon dont elle devait agir, agir comme quelqu'un à qui on venait de se déclarer juste quelques heures après s'être rencontré, ou carrément mettre les pieds dans le plat, et entrer dans son jeu.
Elle se décida à opter pour un mélange des deux, mais d'abord, se dégagea légèrement de son étreinte, afin de pouvoir plonger son regard dans le sien, et pour paraître plus convaincante, se força à sourire.


- Je dois bien avouer que je vous apprécie beaucoup, mais vous comprenez, c'est si soudain...Je ne faisais pas ça pour avoir quelque chose en retour, et là...

Embarras feint et honteux mensonges, Jayanti aurait dû se sentir coupable, mais bizarrement, il n'en était rien, elle avait commencé doucement, lui laissant sous- entendre qu'elle lui portait un intérêt autre que scientifique, sans pour autant trop en faire. Et sa réaction en dirait long sur la façon dont elle devrait jouer par après.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Calvin McLean
Membre de la logistique
avatar

Nombre de messages : 38
Age : 34
Société : Diacryon
Formation : Celle de la garde présidentielle
Citation : Quand on veut, on peut... Et puis quoi encore!
Date d'inscription : 27/07/2008

Feuille de personnage
Age: 27 ans
Armes: Un uzzi avec tous les raffinements et extra qu’une telle arme peut avoir
Equipement: Une paire de lunette (déguisement), Un manteau pare-balle et une montre

MessageSujet: Re: Pénible réveil en dehors de ses quartiers   Dim 4 Jan - 3:22

« Évidemment, qui pourrait vous prêter de mauvaises intentions? Mais bon, le hasard fait parfois bien les choses et je dois avouer que c’est tout en votre faveur, si je ne m’abuse… Je peux comprendre que cela semble soudain mais… Comment dire… On dirait que ce ne sont pas toutes les choses qui prennent du temps à se décider. Mais… Si vous avez une certaine réserve je… Je comprendrais, évidemment… Je ne voudrais pas brusquer des choses ni vous indisposer… »

Répondit Calvin, mal à l’aise. Il n’avait jamais été très doué pour dissimuler ses sentiments et plus d’un membre de la Diacryon pouvait témoigner de la chose. Regards assassins, reniflements dédaigneux, soupirs ennuyés… Avec Calvin, c’était chose courante et il ne se gênait pas pour le faire savoir. Mais en matière d’amour, car c’est bien là ce qu’il ressentait… Il ne savait pas vraiment comment garder la finesse et la subtilité de la chose. Ce qui n’allait pas forcément l’aider.

Quelque part au fond de son esprit, le docteur Grey observait les réactions du jeune homme, un large sourire aux lèvres. Enfin… Pour autant qu’une construction psychique puisse avoir de visage. Il avait offert à Jayanti Keo un cobaye sur un plateau d’argent et il lui tardait de voir les résultats. Et elle l’avait cru quand il lui avait dit que c’était quelque chose d’autre qui influençait Calvin. La pauvre sotte… Tout ce qu’il avait fait c’était précipiter son retour dans le conscient de Calvin. Il n’avait pas prévu que sa tentative pour faire de lui la personnalité dominante du corps de Calvin se solderait par son emprisonnement forcé dans un coin de son esprit… Et il adorerait superviser la progression du docteur Keo avec Calvin… Pour ensuite la trahir et rendre Calvin vulnérable, facilitant ainsi son emprise sur le corps…


¤J’espère simplement que vous ne tomberez pas réellement amoureuse de lui docteur Keo car ce ne sont pas vos esprits malins qui le feront reculer… Vous seriez alors une menace à mes projets… Et ce serait dommage de devoir se débarrasse de vous… Et de perdre cette excellente couverture qu’est la Diacryon. Dans l’intervalle, voyons ce que je peux exercer comme emprise sur le corps de mon… Hôte…¤

Calvin ne comprit pas trop ce qui avait poussé son corps à faire ce qu’il fit : sans en donner la commande, ses lèvres firent contact avec celle du médecin, à sa plus grande stupeur. Lui était toujours en train de se demander quoi dire et quoi faire et ce moment de confusion avait été suffisant pour permettre à ce parasite qu’était le docteur Grey (de façon métaphorique évidemment) de prendre un contrôle partiel sur le corps du membre de la logistique…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jayanti Keo
Medium / psychologue
avatar

Nombre de messages : 62
Age : 29
Société : Diacryon
Formation : Médicale
Citation : Memento mori
Date d'inscription : 18/07/2008

Feuille de personnage
Age: 24
Armes: Poignard
Equipement: Pendule, cartes de tarot

MessageSujet: Re: Pénible réveil en dehors de ses quartiers   Dim 4 Jan - 15:55

Visiblement, Jayanti s'était trompée de méthode, car même si il essayait de ne pas rendre tout cela évident, elle voyait bien qu'elle avait mis Calvin mal à l'aise, et ce n'était pas vraiment le but. Bon, et bien elle rectifierait le tir plus tard.
Et alors qu'elle s'apprêtait à faire ses excuses et à affirmer qu'elle avait effectivement une certaine réserve et qu'il lui fallait un peu de temps, il l'embrassa. L'effet de surprise l'empêcha de ou même de réfléchir. Mais une fois celui-ci passé, elle décida de réagir, et n'étant vraiment pas une experte en la matière, répondit maladroitement à ce baiser.
Encore heureux qu'elle n'était pas du genre à se formaliser que son premier baiser lui soit donné par quelqu'un pour qui elle n'éprouvait absolument rien, mais elle n'avait jamais imaginé que quelque chose comme ça pourrait arriver, car avant tout, la personne sur qui elle avait un parfait contrôle, c'était elle, et cela faisait bien longtemps qu'elle s'était interdit de tomber de amoureuse de qui que ce soit.

Cependant, Jayanti trouvait ça bizarre que Calvin venait juste de dire qu'il attendrait, ce qui était bien l'effet escompté de sa manoeuvre, mais qu'il ne le fit pas. Elle se rappela alors ce qu'avait dis le docteur Grey un peu plus tôt, qu'il serait en mesure de l'aider...était-il derrière tout ça? C'était fort probable, cette pensée la déstabilisant de nouveau, elle mit fin au baiser, sans pour autant être trop brutale.
Il faudrait impérativement qu'elle relise tout ce qu'elle pourrait trouver sur les cas de personnalités multiples, car même si elle avait crût à ce qu'il lui avait dit, elle n'était quand même pas la dernière des idiotes et savait très bien qu'il ne fallait peut-être pas trop s'y fier.

Bien qu'elle soit absorbée par toutes ses réflexions, il ne fallait pas pour autant qu'elle en oublie Calvin, qui lui n'était au courant de rien. Elle fit mine de reprendre son souffle, et ressortit sa bonne vieille excuse de la claustrophobie pour pouvoir s'échapper de l'angle mort, car si le docteur Grey était vraiment capable de le pousser à l'embrasser, il était aussi certainement capable de le pousser à faire pire.


- Je suis désolée, ce n'est pas que ce n'était pas agréable, mais si vous voulez continuer, j'aimerais autant que ça se fasse autre part, le confinement, l'obscurité...tout ça me rend anxieuse.

Pensant ne pas s'en être trop mal sortie cette fois-ci, elle regagna l'espace de la salle d'entraînement avec son idée apaisante d'être de nouveau surveillée en ayant prit soin de regrouper tout son matériel, afin de ne rien oublier, et se pressa de rallumer la lumière.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Calvin McLean
Membre de la logistique
avatar

Nombre de messages : 38
Age : 34
Société : Diacryon
Formation : Celle de la garde présidentielle
Citation : Quand on veut, on peut... Et puis quoi encore!
Date d'inscription : 27/07/2008

Feuille de personnage
Age: 27 ans
Armes: Un uzzi avec tous les raffinements et extra qu’une telle arme peut avoir
Equipement: Une paire de lunette (déguisement), Un manteau pare-balle et une montre

MessageSujet: Re: Pénible réveil en dehors de ses quartiers   Lun 5 Jan - 21:51

« Oh… Je comprends… Pas de problème, si vous voulez retourner dans la salle à proprement parler, je n’y vois aucune objection. Tant que cela vous fait plaisir… »

Fit savoir le membre de la logistique avec un grand sourire plein de sincérité. Lui n’avait aucune idée de ce qui se tramait dans son dos, tant du côté de sa collègue de la Diacryon que dans sa propre tête. Tout ce qu’il voyait c’était une nouvelle chance de mener un semblant de vie tranquille. Avec tout ce poids qui le quittait subitement, il était on ne peut plus soulagé et détendu.

Dans les tréfonds de son esprit, un homme rageait. Le docteur Grey en l’occurrence. Comment se faisait-il que d’une part son pion s’en tire à si bon compte, lui qui ne connaissait pratiquement aux bons sentiments? Lui qui avait toujours été amoureux de son travail, en sortant difficilement lorsque la situation exigeait? Et comment se faisait-il que Jayanti Keo soit si calme et posée devant les étranges agissements de son pion? Il fallait absolument qu’il trouve le moyen de la garder préoccupée sur autre chose que son cas… Plus Calvin serait sur un terrain qu’il ne maîtrisait pas, plus il serait vulnérable… Et cette aire surveillée n’aiderait certainement pas… Il faudrait qu’il force Calvin à faire un peu de sabotage côté caméras… Et ainsi avoir champ libre pour ses propres expérimentations, ses propres projets.


¤Profitez de l’avantage que vous avez pour le moment, docteure Keo… Car je vous percerai à jour… Et une fois que ce sera fait, vous serez un excellent sujet d’étude vous-même. Et qui sait, peut-être réussirais-je à m’allier aux soi disant forces qui vous assaille… Et ainsi bénéficier d’une infinité de possibilités… J’en viens à me demander si je ne suis pas une sorte d’esprit moi-même… Pour ainsi œuvre dans les pensées d’autrui en toute impunité…¤

Chose certaine, si le docteur Keo se donnait la peine de bien observer le visage de Calvin, elle aurait bien peu de mal à voir une sorte de petite étincelle au fond de son regard, signe que le docteur Grey pensait ou agissait depuis le fin fond de l’esprit de Calvin. Un signe qui lui serait très utile si elle venait à se douter de la vraie nature de l’entité et qu’elle voulait conserver une longueur d’avance…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jayanti Keo
Medium / psychologue
avatar

Nombre de messages : 62
Age : 29
Société : Diacryon
Formation : Médicale
Citation : Memento mori
Date d'inscription : 18/07/2008

Feuille de personnage
Age: 24
Armes: Poignard
Equipement: Pendule, cartes de tarot

MessageSujet: Re: Pénible réveil en dehors de ses quartiers   Mar 6 Jan - 3:03

Bien sur que cela lui faisait plaisir, c'était dit d'une telle façon que Jayanti eût des frissons dans le dos. Il faudrait qu'elle s'y fasse pourtant. Mais le sourire que Calvin affichait lui rendit le sien. Il était donc si facile de berner un homme amoureux? Elle reprit courage, se disant que ça ne lui serait peut-être pas si difficile que ça finalement.

Quand à ce que le docteur Grey pensait, si elle avait été en mesure de tout savoir, il était clair qu'elle en jubilerait, mais pour l'instant, elle n'en savait rien, mais si tout allait aussi bien, à son sens, avec Calvin, elle ne tarderait sûrement pas à découvrir que c'était bel et bien le docteur Grey qui était aux commandes de tout ça.

En attendant, Jayanti avait décidé de ne pas se presser, sa première mission était donc de laisser croire à son cobaye qu'elle l'appréciait bien pour qu'il fasse ce qu'elle veuille, car il était évident que si elle n'y mettait pas un peu du siens, il n'en ferait rien, il n'était quand même pas bête, mais elle n'était quand même pas prête à aller trop loin, et un plan avait germé dans son esprit, juste au cas ou. Cela dit, elle ne s'en servirait que si elle y était forcée.

Revenant sur ce que Calvin avait dit, elle se demandait ce qu'il pourrait bien vouloir faire dans la salle d'entraînement avec elle, maintenant qu'elle lui avait administré tous les soins dont il avait besoin et qu'ils étaient de nouveau sous surveillance. Jayanti jeta machinalement un coup d'oeil à sa montre, peut-être vaudrait-il mieux qu'elle regagne son appartement, même si elle savait bien qu'elle ne trouverait pas le sommeil ou qu'il serait encore perturbé par ses innombrables rêves et cauchemars, au moins, elle pourrait consulter à nouveau ses livres de psychologie.


- Humm la salle, ce n'était pas vraiment ce à quoi je faisais allusion...soit, la soirée à été riche en émotions, autant pour vous que pour moi, peut-être vaut-il mieux que nous nous séparions ici, du moins pour ce soir.

Jouant son rôle à fond, Jayanti avait dit ça telle une collègienne qui redoutait de devoir quitter celui qu'elle aimait ne serait-ce même que pour quelques minutes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Calvin McLean
Membre de la logistique
avatar

Nombre de messages : 38
Age : 34
Société : Diacryon
Formation : Celle de la garde présidentielle
Citation : Quand on veut, on peut... Et puis quoi encore!
Date d'inscription : 27/07/2008

Feuille de personnage
Age: 27 ans
Armes: Un uzzi avec tous les raffinements et extra qu’une telle arme peut avoir
Equipement: Une paire de lunette (déguisement), Un manteau pare-balle et une montre

MessageSujet: Re: Pénible réveil en dehors de ses quartiers   Ven 9 Jan - 3:33

« Et bien euh… Oui, oui c’est logique en effet. Mais si vous le permettez… J’aimerais reprendre mon haut d’uniforme… Vous comprenez, si je dois reprendre mon poste et tout… Vous connaissez la chanson : le travail avant tout et tout le blabla qui vient avec… Je vais aller faire un tour sur mon lieu de travail, vérifier ma console de travail, sait-on jamais… Il y a toujours à faire dans ce métier, même quand ce n’est pas forcément notre quart de travail… Vous en tant que médecin vous devez le savoir… »

Répondit prudemment le membre de la logistique après quelques instants de réflexion. Il ne pouvait pas retourner à ses quartiers sans son haut d’uniforme et encore moins à sa station de travail… Mais d’un autre côté, il ne pouvait pas non plus laisser la médecin avec des vêtements déchirés… Que faire ou plutôt quoi faire?! Une part de lui lui disait qu’il ne pouvait pas laisser cette ravissante jeune femme ainsi. Une autre part de lui…Moins noble, elle, n’était pas contre le fait de revoir un peu de chair. Et une troisième partie, toujours contrôlée à distance par le docteur Grey lui soufflait autre chose : L’inviter, par exemple, à sa chambre. Auquel cas le sens éthique de Calvin ne voulu rien entendre. Pourquoi d’ailleurs avait-il ce genre de pensées? Était-ce dû à quelque chose dans l’expérience qu’il venait de vivre, un effet secondaire indésirable? Allez savoir… Ça il n’aurait su le dire.

Le docteur Grey continuait de fulminer et de pester. Rien n’allait comme prévu. Enfin… Pas selon ses pronostics. Et tenter d’entrer en contact avec l’esprit du docteur Keo était, pour le moment, trop risqué. Elle risquait alors de découvrir sa vraie nature… Ce qu’il tentait à tout prix d’éviter. Et pour l’heure, il ne voyait aucun moyen immédiat de communiquer avec les êtres paranormaux qui tourmentait le docteur Keo. Ce qui le surprenait : Techniquement ils auraient dû le remarquer… Eut-il eu une bouche et des cordes vocales qu’il en aurait hurlé de rage. Au moins, il gardait un certain contrôle sur les actions de Calvin… Bien moins que prévu mais il devrait faire avec. Le docteur Keo s’était-elle méfiée de lui ou alors le problème venait-il de Calvin? Ça il l’ignorait et cela l’irritait au plus haut point.


¤Elle est en train de tout saboter, elle est en train de tout défaire ce que j’avais prévu…Maudite soit mon imprudence que d’avoir tenté de l’utiliser si tôt… Cette vipère est en train de garder le contrôle de cette petite expérience alors que c’est moi qui devrait l’avoir! Allez, esprits qui êtes son ennemi, manifestez-vous à moi, assistez moi dans ma glorieuse entreprise… Ah et voilà que j’en suis à invoquer des forces que je vois ni ne comprends, la belle affaire…¤
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jayanti Keo
Medium / psychologue
avatar

Nombre de messages : 62
Age : 29
Société : Diacryon
Formation : Médicale
Citation : Memento mori
Date d'inscription : 18/07/2008

Feuille de personnage
Age: 24
Armes: Poignard
Equipement: Pendule, cartes de tarot

MessageSujet: Re: Pénible réveil en dehors de ses quartiers   Ven 9 Jan - 23:58

Pour peu, Jayanti se serait presque attendue à ce qu'il l'invite jusqu'à sa chambre, elle fut cependant soulagée qu'il ne le fasse pas, c'en était assez comme ça.
Et bien sur, il fallait qu'il récupère son haut d'uniforme. Cela dit, la jeune femme ne voyait plus du tout son patient de la même façon, dorénavant elle ne le voyait plus que comme une expérience, et beaucoup moins comme un être humain, aussi retira-t-elle le vêtement sans presque plus aucune gêne. Elle le lui tendit sans même se soucier de sa quasi nudité, ni même du fait qu'ayant porté le haut d'uniforme un certain temps, il sente désormais la cannelle et la vanille, ce qui était probablement assez ennuyeux, enfin soit, elle s'en fichait un peu.

Elle se rapprocha un peu, et caressa sa joue de ses lèvres avant d'y appliquer un léger baiser, et dit :


- Bon, et bien bon courage alors.

Avant de se diriger d'un pas souple vers la porte qu'elle déverrouilla, et sortit.
Une fois à l'extérieur, alors qu'elle regagnait son bureau, un sourire quelque peu étrange se dessina sur ses lèvres; même si le docteur Grey était bien la "personne" malveillante qu'elle pouvait imaginer, elle conservait une longueur d'avance sur lui, car même si il était au courant de ses dons concernant l'occulte, il n'était pas au courant de toute l'étendue de ses dons, et elle se garderait bien d'en parler, même et surtout pas à Calvin, cela va de soit.
Jayanti n'était pas l'ennemie de ces esprits, même si ça paraissait évident, elle était plutôt leur défouloir. Elle n'avait donc pas trop de craintes à ce sujet.
Et si le docteur Grey n'était pas le moins du monde mal intentionné, et bien, ce serait plus facile que prévu. Dans les deux cas, Jayanti en sortirait victorieuse, une fois de plus. Ce n'était pas pour qu'elle avait choisit ce prénom une fois qu'elle avait été en âge d'en changer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Pénible réveil en dehors de ses quartiers   

Revenir en haut Aller en bas
 
Pénible réveil en dehors de ses quartiers
Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Un réveil difficile - Terminé
» Le réveil du chat
» [RP] Toutes voiles dehors ! Souquez les artimuses !
» Honor's Veil : les phoenix !
» Trop froid pour être dehors. [Autumn ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ataxia : nouvelle génération :: Ataxia :: Zone industrielle :: QG Diacryon :: Sous-sols :: Salle d'entraînement-
Sauter vers: