Ataxia, la capitale d'un monde chaotique où le pouvoir découle de la richesse et de la terreur.
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 William Swancott

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
William Swancott
Agent de terrain
avatar

Nombre de messages : 7
Age : 31
Société : Diacryon
Formation : Militaire/Special Force
Citation : Je sens qu'on va devoir s'expliquer clairement toi et moi...
Date d'inscription : 22/12/2008

Feuille de personnage
Age: 33
Armes: M4A3 avec lance grenade; S&W M4505, Couteau de survie.
Equipement: Lunettes IR/IL, Moyen de communication, Pilule de cyanure

MessageSujet: William Swancott   Lun 22 Déc - 18:32

Prénom : William
Nom : Swancott
Age : 33ans

Société : Diacryon
Rang : Agent de terrain
Formation : Militaire

Armes :
Fusil d'assaut Colt M4A3 équipé d'un lance-grenade et d'une lunette de visée; Pistolet Smith & Wesson M4505 muni d'un pointeur laser; Couteau de survie.

Equipement :
Lunettes de vision nocturne/infrarouge; Système de communication personnel; Pillule de cyanure.

Physique :
William est quelqu'un d'assez athlétique en apparence, cela il le doit à de nombreuses années d'activités militaires lui ayant permit de se forger un physique endurant pouvant résister à bon nombre de choses tel le froid, la douleur, la fatigue, etc etc...
Avoisinant les 1m86 pour environs 75kg, toujours habillé de manière classique (chemise-cravate-veste de costume) il pourrait sembler froid d'apparence.
Ses cheveux sont en général toujours bien coiffés et il se rase de près, une bonne hygiène, il n'y a rien de plus important pour se sentir bien et paraître impeccable.
Durant ses "missions", William délaisse son costume trois-pièces pour une tenue plus pratique, il est alors méconnaissable et c'est dans ce genre de situation que l'on peu juger de ses aptitudes physiques.

Caractère :
William est du genre à apprécier les personnes qu'il rencontre d'ordinaire, peu enclin à s'isoler tout seul dans son coin, il préfère la compagnie des autres plutôt que d'éviter le contact humain...Enfin, ça c'était le William d'avant...Depuis la mort de ses beaux-parents, et surtout de son fils, il n'est plus le même, il s'énerve plus vite que d'ordinaire, peu focaliser son attention sur ce qui est important pour lui et non pour la Diacryon, mais il reste néanmoins un bon élément de l'organisation malgré ce petit soucis.
Mais pour une seule et unique personne il reste le même, ne s'énerve pas, reste doux et calme, pour Gabrielle, son épouse. Il ferait n'importe quoi pour elle, il donnerai sa vie pour ne pas la perdre, elle est la seule raison qui le tienne encore en vie actuellement.


Dernière édition par William Swancott le Lun 22 Déc - 19:49, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
William Swancott
Agent de terrain
avatar

Nombre de messages : 7
Age : 31
Société : Diacryon
Formation : Militaire/Special Force
Citation : Je sens qu'on va devoir s'expliquer clairement toi et moi...
Date d'inscription : 22/12/2008

Feuille de personnage
Age: 33
Armes: M4A3 avec lance grenade; S&W M4505, Couteau de survie.
Equipement: Lunettes IR/IL, Moyen de communication, Pilule de cyanure

MessageSujet: Re: William Swancott   Lun 22 Déc - 19:39

Histoire :

William Swancott, né à Ataxia, vit le jour dans une famille humble. Il fut élevé avec tout l'amour que sa mère put lui donner, son père quant à lui se tuait au travail pour permettre à sa famille de vivre convenablement dans cette société pourrie et corrompue.
Sa jeunesse et sa scolarité se passèrent sans encombres, William n'était pas ce qu'on pourrait appeler une grosse tête mais il réussissait néanmoins ses cours en travaillant pour y arriver bien évidemment.
Tout allait bien pour le moment, mais c'est lorsqu'il atteint l'âge de 17ans que son père mouru, ce dernier avait subit dépression sur dépression depuis un certain temps et malheureusement sa santé s'en était trouvée fortement altérée et arriva ce qui devait arriver...
C'est ainsi que William se retrouva seul avec sa mère. Devant l'urgence, il quitta les études à quelques mois de l'obtention de son diplôme et se mit en quête de travail afin de pouvoir subvenir à ses besoins et à ceux de sa mère.

Par miracle, il obtint un emploi, enfin, pour faire simple il s'engagea à l'armée, place sûre et bien payée. Il incorpora donc les forces armées d'Ataxia et suivit son instruction comme tout le monde, montrant néanmoins une force de caractère exeptionnelle et une envie de réussir qui était assez rare, il faut dire qu'il n'avait pas le choix, c'était soit se donner à fond, soit crever de faim lui et sa mère, il ne pouvait se permettre d'abandonner. Dans le peloton où il se trouvait, il y avait des gens de tout âge et d'horizons différents, même la fille d'un général! Au début William se dit qu'elle aurait sans doute droit à un traitement de faveur, mais il réalisa bien vite qu'au contraire, on lui en demandait plus qu'a quiconque, ce qui évidemment n'était pas très juste. Il aurait aimé lui venir en aide, mais cela aurait aussitôt été considéré comme une façon de se faire bien voir par le général et donc avoir des avantages, c'est pour cela que William ne fit rien, à contre coeur.

Un jour, sur le stand de tir, en plein exercice. Will venait de vider son deuxième chargeur, 28balles dans le mille sur 30, c'est bien mais pas excellent, le voilà qui sort son troisème chargeur de son gilet d'assaut, prêt à réarmer son fusil d'assaut quand une détonation se fit entendre, rien d'exeptionnel sur un stand de tir evidemment, mais la douleur qui suivit ensuite elle n'était pas normale, un bref regard à sa jambe et il comprit, il venait de se prendre une balle, il releva les yeux et vit alors Gabrielle O'Farell, apparemment paniquée, il en déduit bien vite que c'est elle qui venait de lui loger une balle, sûrement par accident. Il fut aussitôt évacué du stand et conduit vers l'infirmerie du camp et soigné.
C'est avec un bandage à la jambe et une béquille que William pu regagner le quartier après avoir reçu ses soins, il fit l'impasse sur le dîner et se dirigea vers les douches, ça ne lui ferait pas de mal de se détendre après une journée si riche en émotions!
Il arriva dans la salle et apparemment, quelqu'un était déjà là, mais la personne en question pleurait..

Habituellement William n'était pas du genre à se mêler des affaires des autres par respect, mais bon, une fois n'est pas coutume, il s'approcha de la cabine occupée et frappa alors doucement à la porte.
- Y'a quelqu'un ? Est-ce que ça va ?
Aucune réponse ne lui vint, il était pourtant sûr et certain d'avoir entendu quelqu'un, il se recula alors d'un petit mètre et vit les pieds de la personne sous la porte, il sourit alors et reprit la parole.
- Je sais qu'il y a quelqu'un. Non seulement j'ai entendu le bruit de la douche, mais en plus, je vois tes pieds...
Toujours pas de réponse, peut-être la personne se méfiait-elle de lui? Allez savoir.
- Je... Je passais par là et j'ai... j'ai entendu des pleurs alors...
Finalement il entendit un soupir, suivit d'une réponse , il y avait effectivement quelqu'un
- Deux s'condes...Marmonna la personne derrière la porte à l'attention de William

Il attendit bien patiemment, s'adossant contre un mur en attendant que son interlocutrice, oui car il avait clairement reconnu une voix féminine, ne sorte de la douche. Quelle ne fut sa surprise, au moment où la porte s'ouvrit, de tomber nez à nez avec Gabrielle O'Farrell, la jeune femme qui, quelques heures plus tôt, lui avait logé une balle dans la jambe, en tout cas elle avait l'air génée de cette rencontre.
- Je... Je suis navrée, vraiment, je ne voulais pas...
- Hé, mais je le sais très bien. Répondit-il aussitôt sur un ton rassurant, il ne lui en voulait pas, les accidents ça arrivait et bon, manque de bol c'était tombé sur lui.
- C'était un accident, on l'a tous compris, alors oublie-ça, veux-tu ?
Malgré le fait qu'il ne lui en veuille pas, William avait l'impression que Gabrielle avait été fortement touchée par cette accident, elle essuya rapidement une larme qui venait de faire son apparition.
- Putain... Je suis désolée, j'suis trop conne. Fais pas attention à moi, j'me casse de toutes façons. J'ai rien à faire ici, je suis qu'une moins que rien.
Et elle prit la direction de la porte..Ni une ni deux William lui saisit le bras et la retint, il était hors de question qu'elle s'en aille, d'autant qu'elle avait autant sa place ici que n'importe qui d'autre!
- Qu'est-ce que tu débites comme conneries ma parole.
Il fit une courte pause avant de continuer à parler.
- Ça se voit à mille lieux que t'en as, mais n'importe qui serait mis HS par la pression que t'as à subir. Je sais qui t'es, on le sait tous. Ça n'empêche... Faut pas que t'y penses, je suis certain que t'as les capacités de réussir, sinon, tu te serais déjà barrée depuis longtemps!
Apparemment le petit discours de William fit son effet, miss O'Farrell sembla se remettre en question, elle tritura même ses doigts de manière nerveuse, c'était assez amusant et mignon à voir.
- Allez, fais pas ta timide. T'as pas la grosse tête, c'est clair. Reprend confiance en toi.
Il sourit gentiment à l'attention de la jeune femme, il ne lui en voulait pas pour cette blessure, les rôles auraient pu êtres inversés, c'est le hasard qui en avait décidé ainsi voilà tout. Ah? Apparemment elle semblait revenir à de meilleures dispositions, elle lui offrit même un sourire.
- Merci, lui dit-elle d'une voix clairement émue. Swancott, c'est ça ?
Il hocha la tête.
- Ouais, Swancott. William Swancott. Et si jamais t'as besoin d'aide, je suis à ton service, miss O'Farrell ! déclara-t-il avec un salut et un clin d'œil, démystifiant son ton faussement solennel. Ce qui la fit rire, William était content d'avoir réussi à lui rendre le sourire et à éviter qu'elle ne quitte l'armée.
- Appelle-moi Gabrielle, ça suffira ! lui dit-elle toujours souriante.
Ils se dirigèrent ensemble vers la sortie, puis rejoignirent chacun leur dortoir.

Le reste de leur intruction se passa pour le mieux, Gabrielle fit de réels progrès et eu droit à des félicitations venant de la part de son père, William quant à lui dut attendre d'être totalement rétablit pour reprendre les entraînements, mais il ne ratait pas une occasion de se rendre aux entraînements en tant que spectateur afin d'encourager Gabrielle, une réelle et profonde amitié s'était créer entre nos deux amis.
Lors du choix de la spécialisation, William opta pour le terrain, il était du genre à bouger de manière permanente, c'est ainsi qu'il incorpora l'unité des SF, Special Force, unité discrète mais redoutablement efficace en cas de conflit.
Sa mère fut très fière de lui, et lors de la remise des brevets elle fondit en larmes de voir son fils, son tout petit, devenir un homme devant elle.
Elle fondit une nouvelle fois en larmes quelques temps plus tard lorsque William lui présenta Gabrielle, sa future-femme. Ils se marièrent et eurent un fils, Raphael, c'était le bonheur assuré pour la famille Swancott/O'Farrell.

Mais c'était sans compter ce malheureux incident...Alors qu'ils étaient tout deux partis en mission, ils furent rappelés d'urgence à Ataxia, pour une morbide et simple raison: l'hotel dans lequel résidaient les parent de Gabrielle venait d'être la cible d'un attentat criminel, aucun survivant, ni le général, ni sa femme, ni le petit Raphael qui leur avait été confié..
Les funérailles passées, William fit un début de dépression, fort heureusement que Gabrielle était là pour le soutenir, il se jura de trouver le responsable de cette atrocité et de lui faire payer au centuple.
Par le biais de l'oncle de Gabrielle, que l'on pensait mort, les Swancott incorporèrent la Diacryon, une organisation secrète combattant le crime dans l'ombre, c'était là pour William un bon moyen de pouvoir retrouver l'assassin de son fils et de se venger, la seule condition était qu'ils devaient faire croire à leur mort...

C'est ainsi que Anabelle Swancott, veuve de feu Roger Swancott et mère de William Swancott appris par une lettre le décès de son fils à l'étranger lors d'une mission, elle est morte de chagrin peu après la réception de ce courrier.

2065, sept ans plus tard, Gabrielle et William n'ont toujours pas pu identifier les meurtriers de leur famille. Les seules informations qu'ils ont pu obtenir leur ont fait savoir qu'ils appartenaient à la Synnefo, dont les fichiers sont quasi inaccessibles depuis la montée au pouvoir du fameux Olivier Maxter, expert en informatique. Les Swancott n'ont pas abandonné leur quête pour autant, bien que celle-ci soit passée au second plan de leur nouvelle mission, étant donné qu'ils sont désormais entièrement dévoués à la Diacryon, et à la lutte contre la criminalité en général.

S'ils arrivent à faire un jour la lumière sur les évènements qui se sont déroulés en cette nuit tragique de l'an 2056, alors peut-être découvriront-ils que, ce jour-là, alors que trois personnes devaient mourir, seules deux ont rencontré leur fin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lily Roverandom
Tueuse à gages
avatar

Nombre de messages : 237
Age : 29
Société : Schya
Formation : Garde du corps
Citation : Win or die
Date d'inscription : 19/11/2007

Feuille de personnage
Age: 26 ans
Armes: Sig-Sauer Pro SP 2022, wakizashi, sniper
Equipement: Silencieux, poisons, téléphone portable multifonction

MessageSujet: Re: William Swancott   Lun 22 Déc - 19:50

Fiche validée, what else? ;)


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: William Swancott   

Revenir en haut Aller en bas
 
William Swancott
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Arrestation du chef de gang William Baptiste alias "Ti
» William Delacroix [ Voleur ]
» William Sanders
» Nouvelle Garde [William]
» William Saule [validée]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ataxia : nouvelle génération :: Hors RP :: Diacryon-
Sauter vers: