Ataxia, la capitale d'un monde chaotique où le pouvoir découle de la richesse et de la terreur.
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Travail de nuit

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Jayanti Keo
Medium / psychologue
avatar

Nombre de messages : 62
Age : 29
Société : Diacryon
Formation : Médicale
Citation : Memento mori
Date d'inscription : 18/07/2008

Feuille de personnage
Age: 24
Armes: Poignard
Equipement: Pendule, cartes de tarot

MessageSujet: Travail de nuit   Lun 27 Oct - 17:49

Il était rare que le docteur Keo travaille encore aussi tard, car même si il y avait une mince différence entre le jour et la nuit, en ce qui concernait le cas de jayanti, il y en avait une quand même, en effet, la nuit les voix qui la tourmentaient se faisaient plus pressantes, plus hostiles aussi, voilà pourquoi la jeune femme préférait rentrer aussi vite que possible dans son appartement, et s'assommer à coup de somnifères pour essayer d'échapper à tout ça.

Mais ce soir là, elle devait à tout prix rédiger un rapport sur l'un de ses patients, tâche qu'elle avait négligée depuis trop longtemps, au profit de ses autres séances nocturnes et externes.
Il devait par conséquent être quelque chose comme deux heures du matin, et Jayanti était toujours assise à son bureau.
Oh bien sûr, les voix étaient toujours là, mais elle essayait désespérément de faire abstraction. Bien qu'il fût si tard, la musique résonnait autour d'elle, en effet, c'était le seul moment de la journée ou elle pouvait écouter de la musique de cette façon dans son bureau car généralement tout le monde dormait plutôt loin de là.
Trouvant la musique classique plus que ringarde, Jayanti lui préférait la pop, mais pas n'importe laquelle, celle qui venait de son pays d'origine.

La jeune fille était tranquillement en train d'écrire, quand un frisson l'assaillit. Tout d'abord, elle pensa que c'était peut-être à cause de la température qui régnait dans la pièce, puisqu'elle n'avait pas refermé complètement la porte de son bureau. Mais cela venait d'autre chose. La musique stoppa net. Jayanti posa son crayon et se leva, bien qu'elle sache d'ou cela venait, et c'était tellement rare que ce genre de chose lui arrive ici, au QG même sans qu'elle l'ait provoqué, que ce n'était que par réflexe.

La porte claqua, Jayanti se jeta littéralement dessus et essaya de l'ouvrir de toutes ses forces, mais rien à faire, elle ne bougea pas d'un millimètre. La température se mit à baisser, si bien que de la condensation se forma sur les vitres qui donnaient sur les pièces adjacentes.
Il était rare que ça aille aussi loin, mais cette fois là, Jayanti fût prise de panique.
Bien qu'aucun son ne sorte de sa gorge, elle se mit à frapper contre la porte, espérant qu'au moins quelqu'un l'entendrait, il fallait bien qu'elle sorte de là.

Il ne se passa que dix minutes, mais cela parut être une éternité à Jayanti, cela dit, elle ne renonça pas et continua à frapper de toutes ses forces contre la porte.
Il ne fallut pas longtemps pour que l'esprit qui s'amusait à ses dépends ne s'en prenne physiquement à elle, la marquant une nouvelle fois d'ecchymoses et coupures.
Il fallait qu'elle sorte au plus vite de là, mais elle commençait à manquer de force...
Elle renonça, se laissant glisser au sol, mais ne perdit pas espoir d'avoir avertit quelqu'un.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gerald Dunne
Agent de terrain
avatar

Nombre de messages : 4
Age : 28
Société : Diacryon
Formation : Ex-membre de l'U.S. Marine Corps
Date d'inscription : 26/10/2008

Feuille de personnage
Age: 27 ans
Armes: SIG-Sauer P226 / H&K G36
Equipement: PDA / Ordinateur portable

MessageSujet: Re: Travail de nuit   Mar 28 Oct - 1:09

Perdu dans ses pensées les plus obscures, Geral déambulait des les couloirs du QG sans vraiment savoir où il se dirigeait. Tête baissé, il filait tout droit dans les allées faiblement éclairée sans jamais croiser personne. A cette heure là, il ne devait plus avoir beaucoup d'employés dans les locaux, pensa Gerald.

Cela faisait presque trois jours qu'il n'avait pas fermé l'oeil. L'insomnie le rongeait autant que la dépression. Il était temps pour lui de succomber aux bienfaits des somnifères.
Ces journées étaient rythmées par la prise régulière d'antidrépresseurs, à forte dse, évidemment. L'idée de sombrer dans la dépendance d'un nouveau médicament ne l'enchantait pas plus que cela.

Gerald se trouvait maintenant à quelques mètres de l'infirmerie. Depuis le jour de son arrivée, il n'y était jamais passé et ne comptait pas le faire. Cependant, des bruits étranges attirèrent son attention : on aurait dit que quelqu'un frappait contre quelque chose. Il releva la tête et essaye d'identifier la source de ce mystérieux bruit.
Pas de doute possible, il provenait de l'infirmerie. Quelqu'un frappait contre de la porte. Il s'approcha lentement et porta la main à son veston, là où était rangé son arme.


" Il y a quelqu'un ? "

Il s'avança vers la porte de l'infirmerie et dégaina son pistolet. Lorsqu'il posa sa main sur la poignée, il sentit un vague de froid l'envahir. Surpris, il eut un mouvement de recul.

Gerald songea à défoncer la porte, mais il ôta très vite cette idée de son esprit, pensant que quelqu'un pouvait se trouver derrière celle-ci.

Que se passait-il dans cette pièce ?
Gerald prit son courage à deux mains et ouvrit la porte. Ce qu'il vit dans la pièce lui glaça le sang : une jeune femme gisait sur le sol. Gerald put identifier différentes formes de coupures et ecchymoses sur l'inconnue.


Il se pencha vers la jeune femme, arme à la main.

" Qui vous a fait ça ? Est-il toujours dans la pièce ? "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jayanti Keo
Medium / psychologue
avatar

Nombre de messages : 62
Age : 29
Société : Diacryon
Formation : Médicale
Citation : Memento mori
Date d'inscription : 18/07/2008

Feuille de personnage
Age: 24
Armes: Poignard
Equipement: Pendule, cartes de tarot

MessageSujet: Re: Travail de nuit   Mar 28 Oct - 3:21

Les attaques cessèrent aussi vite qu'elles n'avaient commencé, et peu à peu le froid commença à se dissiper. Bien qu'elle n'eût pas prêté attention au premier appel, Jayanti se doutait bien qu'elle avait réussi à attirer l'attention de quelqu'un, c'était la seule explication à ce brusque changement de situation.
La porte s'ouvrit et la jeune fille qui était appuyée contre celle-ci, tomba à la renverse.
Quelqu'un pénétra dans la pièce, mais il fallut un certain à Jayanti pour savoir à qui elle avait à faire.
Cette personne lui demanda qui lui avait fait ça et si il se trouvait toujours dans la pièce, question qui lui fit vite retrouver ses esprits.
N'ayant tout du moins pas encore la force de faire fonctionner ses méninges à plein régime, elle se contenta de secouer la tête afin de signaler qu'il n'y avait personne dans la pièce.

Maintenant qu'elle était saine et sauve, il fallait qu'elle se dépêche de trouver une explication à tout ça, elle ne pouvait décemment pas dire la vérité, si elle révélait ce qu'elle vivait au quotidien, on la prendrait pour une folle et ce serait l'aller simple pour l'asile le plus proche.
Elle se releva tout en réfléchissant sur ce qu'elle allait dire.


- Je...je suis...claustrophobe et...ma porte s'est bloquée tout à coup et...j'ai paniqué, j'ai probablement dû me faire ça toute seule.

Mensonge qui ne tenait pas debout une seule seconde vu l'état dans lequel elle se trouvait, il était impensable qu'elle soit arrivée à se faire ça toute seule, sans parler de la peur qu'il restait encore dans sa voix, qui n'était pas une preuve en soi, mais c'était bien la première fois que Jayanti manquait d'aplomb, mais c'est tout ce qu'elle avait trouvé. Cette attaque surprise l'avait manifestement déstabilisée.

Pour faire passer la pillule plus facilement, elle se força à sourire.


- J'ai de la chance que vous soyez passé par là, j'aurais pû aggraver les choses.

Elle se dirigea vers son bureau, même si elle voulait rentrer chez elle le plus tôt possible, il fallait qu'elle désinfecte ses plaies au plus vite, sous peine de jamais voir celles-ci se refermer, ouvrit l'un de ses tiroirs et en sortit son paquet de sel. Cela pouvait paraître étrange, mais elle n'avait pas le temps de penser à cela. Elle en appliqua soigneusement sur ses blessures, s'efforçant de ne pas grimacer.

- Comment puis-je vous remercier? Je peux vous offrir un thé, un café...?

A vrai dire, elle ne tenait pas vraiment à rester seule jusqu'à son départ, mais ça, elle n'allait sans doute pas le formuler clairement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gerald Dunne
Agent de terrain
avatar

Nombre de messages : 4
Age : 28
Société : Diacryon
Formation : Ex-membre de l'U.S. Marine Corps
Date d'inscription : 26/10/2008

Feuille de personnage
Age: 27 ans
Armes: SIG-Sauer P226 / H&K G36
Equipement: PDA / Ordinateur portable

MessageSujet: Re: Travail de nuit   Mer 29 Oct - 0:09

" Claustrophobe... ? "

La surprise du jeune homme se lisait sur son visage. Bien évidemment, il n'était pas du tout convaincu par cette explication et ne lâcha pas l'inconnue du regard.
Il décida tout de même de rengainer son arme. Visiblement, il s'agissait d'une employée du complexe, même s'il n'en était pas totalement sûr étant donné son explication plutôt farfelue. Il se redressa, dévisageant toujours Jayanti.

Dérouté, il ne sut quoi répondre.

Lorsque la jeune femme se dirigea vers son bureau et sortit un paquet de sel de son tiroir pour désinfecter ses plaies, Gerald ne put s'empêcher de froncer les sourcils. Cette femme était décidément bien étrange.

Face à une telle situation, il ne trouva rien de mieux à faire que de sortir la petite boîte qui contenait ses antidépresseurs de la poche de son veston. Il s'empressa d'avaler deux cachets sans même prendre un verre d'eau.

Lorsque Jayanti lui proposa de lui offrir une boisson, sa mine méfiante s'effaça. Non pas qu'il faisait subitement confiance à la jeune femme, mais la surprise de cette proposition dans de telle circonstance l'amusa quelque peu.
Un léger sourire s'afficha sur son visage, chose inhabituelle...


" Merci, mais non merci... "

Bien entendu, Gerald ne comptait pas s'éterniser dans ce bureau. l'atmosphère y était très étrange, autant que la personne qui se tenait en face de lui.

" Je... J'ai encore des rapport à transmettre... "

Gerald ne savait pas mentir. Bien entendu, il ne se doutait que la jeune femme en face de lui ne réclamait que sa présence pour échapper à ses démons...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jayanti Keo
Medium / psychologue
avatar

Nombre de messages : 62
Age : 29
Société : Diacryon
Formation : Médicale
Citation : Memento mori
Date d'inscription : 18/07/2008

Feuille de personnage
Age: 24
Armes: Poignard
Equipement: Pendule, cartes de tarot

MessageSujet: Re: Travail de nuit   Mer 29 Oct - 2:27

Bien sûr, son interlocuteur n'était pas dupe, et il avait du mal à gober cette histoire de claustrophobie, mais par chance, il n'était pas vraiment curieux non plus, et ne demanda pas d'explications supplémentaires, ce qui arrangeait bien Jayanti.
Elle avait bien conscience qu'elle devait paraître étrange, bizarre, mais en y réfléchissant, la plupart du temps, elle semblait être une créature froide qui pouvait sonder les esprits des gens et leur sortait des répliques toutes faites, alors peut-être qu'elle préférait paraître simplement bizarre finalement.

Encore un accro aux anti-dépresseurs, voilà ce que se dit Jayanti, quand elle vit le jeune homme s'empresser d'avaler une poignée de médicaments qui lui détruisaient probablement la santé petit à petit. En fait, elle ne pouvait même pas certifier qu'il s'agissait bien d'anti-dépresseurs, elle le supposait juste, avec la vie actuelle, c'était plus que courant, elle ne pouvait donc de se permettre de jouer les donneuses de leçon, surtout si l'on vérifiait sa propre liste de médicaments, bien qu'elle soit plus constituée d'anti-douleur qu'autre chose.

Son attitude le fit sourire, ce qui, après tout, était plutôt encourageant, apparemment il ne la prenait pas encore pour une folle, du moins pas complètement.
Cependant, Jayanti déchanta lorsqu'il déclina son invitation, elle avait ne le connaître ni d'Eve ni d'Adam, elle ne tenait pas à le voir s'en aller, sa présence était apaisante et elle préférait ne pas imaginer la perspective de se retrouver seule à nouveau dans ce bureau.
Le sourire de la jeune fille s'effaça aussitôt.
Elle hocha néanmoins la tête.


- Oh je comprends...

Jayanti n'était pas du genre à parler librement de ce qu'elle ressentait, mais elle était évident qu'elle ne voulait pas rester seule.
Prenant son courage à deux mains, elle fit un tentative quasi désespérée, continuant sur cette histoire de claustrophobie :


- Ca...ne vous ennuie pas si je fais un bout de trajet en votre compagnie? Je ne voudrais pas que la scène de tout à l'heure se reproduise.

Elle s'était empressée de rajouter cela afin de bien lui faire comprendre qu'elle ne ferait pas office de sangsue collée à ses basques, après tout, on ne sait jamais ce qui peut passer par l'esprit des gens.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gerald Dunne
Agent de terrain
avatar

Nombre de messages : 4
Age : 28
Société : Diacryon
Formation : Ex-membre de l'U.S. Marine Corps
Date d'inscription : 26/10/2008

Feuille de personnage
Age: 27 ans
Armes: SIG-Sauer P226 / H&K G36
Equipement: PDA / Ordinateur portable

MessageSujet: Re: Travail de nuit   Mer 29 Oct - 15:36

La demande de la jeune femme fit comprendre à Gerald qu'elle ne souhaitait tout simplement pas rester seule. Il s'était déjà précipité vers la porte du bureau lorsqu'elle lui demanda de faire un bout de chemin avec lui.
Son caractère ne lui permettait pas de la laisser seule. Il se retourna et afficha encore une fois un léger sourire avant d'ajouter :


" Dans ce cas... Je vais tout de même accepter votre invitation à boire quelque chose. "

Bien entendu, il n'avait aucun rapport à transmettre. De plus, il avait toute la nuit devant lui, car lui non plus ne trouvait que très rarement le sommeil.
Contrairement à ce que l'on aurait pu penser, il ne prenait pas de somnifères. Gerald était bien conscient qu'il était déjà dépendant des antidépresseurs , par conséquent, il ne voulait pas devenir accro à un médicament de plus.


" Je dois vous avouez que je n'avais jamais vu de claustrophobe capable de se mutiler pendant l'une de ses crises... " lança-t-il brusquement.

Ce qui ne collait pas avec l'explication de Jayanti, c'était justement cette histoire d'automutilation. Malgré ses connaissances limitées sur le sujet, il doutait fortement qu'un claustrophobe était capable d'un tel acte envers soi-même.


" Enfin... Passons... "

S'en vraiment s'en être rendu compte, Gerald avait jugé la jeune femme sans pour autant la connaître. D'ordinaire, il se permettait pas de poser un jugement sur une personne dès les premiers instants, ce qu'il avait néanmoins fait jusqu'à présent.

" En tout cas, je tiens à m'excuser de vous avoir bousculer en ouvrant la porte de votre bureau. S'il s'agit bien de votre bureau... "

La question était un peu stupide, certes, mais Gerald préférait en être sûr.

Il s'avança vers la jeune femme et lui tendit la main.


" Je m'appelle Gerald Dunne. "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jayanti Keo
Medium / psychologue
avatar

Nombre de messages : 62
Age : 29
Société : Diacryon
Formation : Médicale
Citation : Memento mori
Date d'inscription : 18/07/2008

Feuille de personnage
Age: 24
Armes: Poignard
Equipement: Pendule, cartes de tarot

MessageSujet: Re: Travail de nuit   Jeu 30 Oct - 1:57

A l'instant même ou le jeune homme se ravisa et décida de finalement accepter sa première invitation, Jayanti fût soulagée et son sourire réapparut.
Elle hocha furtivement la tête, ce qui était se façon de dire merci, après quoi, elle entreprit de jouer les hôtesses.


- Alors, que puis-je vous servir?

Il ne devait pas y avoir grand chose, bien que Jayanti soit une accro à la théïne, et qu'elle possédait une petite collection des plus savoureux thé du monde, elle ne l'avait pas sous la main, excepté quelque petits échantillons.
Elle ne touchait jamais au café, mais elle savait qu'il y avait quelque part dans le couloir une machine qui fonctionnait jour et nuit, et réchauffait le même café depuis le matin.
Peut-être qu'avec un peu de chance, elle dénicherait autre chose, laissé à l'abandon par son prédécesseur.

La remarque du jeune homme la sortit de ses pensées. Evidemment, il y avait matière à se poser des questions, mais Jayanti, en connaissant plus que nécessaire sur le fonctionnement du cerveau humain, l'éluda d'une de ses célèbres phrases toutes faites :


- Oh vous savez, la peur vous fait délirer, et quand vous délirez, les conséquences peuvent être surprenantes...

Bien évidemment, dans le cas d'un claustrophobe, il était presque impossible d'n arriver à ce stade, mais cette réponse n'étant pas totalement vide de sens, elle espérait avoir fait illusion.
Elle acquiessa à son "Enfin...Passons...", ne souhaitant pas tellement s'éterniser sur un sujet aussi délicat.

Jayanti fût plutôt surprise lorsqu'il s'excusa de l'avoir bousculée alors qu'il lui avait pratiquement sauvé la vie, mais elle le fût encore plus quand il laissa sous entendre qu'il n'était pas certain que c'était bien son bureau, ce qui la fit rire, son rire cristallin résonnant à travers la pièce.


- Ah oui oui, je vous rassure, c'est bien mon bureau.

Après quoi le jeune homme s'avança vers elle, et lui tendit la main tout en se présentant.
Jayantin éprouvait toujours une certaine réticence à avoir un contact physique avec quelqu'un d'autre, même si il ne s'agissait qu'une simple poignée de main, car même si elle n'avait pas encore de visions après avoir touché une autre personne, cela pouvait encore venir, après tout, même si elle était un véritable aimant à esprits depuis aussi longtemps qu'elle se souvienne, ses visions survenant au contact d'objets ayant été touché au préalable par une toute autre personne, avaient commencé bien plus tard.
Elle serra néanmoins la main de Gerald, et se présenta à son tour :


- Docteur Jayanti Keo.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Travail de nuit   

Revenir en haut Aller en bas
 
Travail de nuit
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» A trop vouloir jouer les héros on finit par se brûler les ailes !
» Fraîcheur de la nuit. Enlacement de la bête. Froid.
» HAITI-JOBS-HAITI-TRAVAIL-HAITI TRABAJO-HAITI EMPLOIE-EMBAUCHAGE
» Plan d'action: ministere des Affaires Sociales et du Travail
» La nuit du renouveau.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ataxia : nouvelle génération :: Ataxia :: Zone industrielle :: QG Diacryon :: Sous-sols :: Infirmerie-
Sauter vers: