Ataxia, la capitale d'un monde chaotique où le pouvoir découle de la richesse et de la terreur.
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Briefing

Aller en bas 
AuteurMessage
Eloane Helies
Boss de la Mavros
avatar

Nombre de messages : 162
Age : 26
Société : Mavros
Formation : Reçue par la société Mavros
Citation : "Si vous voulez connaître la valeur de l’argent, essayez donc de m’en emprunter."
Date d'inscription : 19/11/2007

Feuille de personnage
Age: 25 ans
Armes: Un sniper, un sabre et un bête pistolet
Equipement: Un paralysant très puissant, une trousse de médecine et un couteau

MessageSujet: Briefing   Mer 11 Juin - 19:57

La jeune femme tourna légèrement la tête en arrière pour jeter un coup d’œil à Vincent, ne comprenant pas pourquoi il lui faisait cette recommandation. Il n’avait pas à s’en faire pour ses chaussures… Elle était tellement habituée à porter des talons, qu’elle aurait pu aller jongler avec des assiettes en équilibre sur la rambarde de la tour Effel, le tout en talons aiguille. Mais à la réflexion… Gravir les escaliers de la Mavros pouvait parfois s’avérer plus dangereux que ce genre d’activité. Il ne fallait pas prendre l risque de s’appuyer à la rampe, de peur que celle-ci ne s’effondre, et on ne savait jamais sur quoi on pouvait tomber… Il lui était déjà arrivé de se retrouver nez à nez avec un cadavre en état de décomposition déjà bien avancé. Ce qui l’avait d’ailleurs choqué, parce qu’elle était à l’époque encore une jeune apprentie.

Cette fois ci, mise à part d’innombrables piles de vieux cartons trainant ici et là, il n’y eu aucune surprise. Et ils atteignirent sans encombre le soixante et unième étage. L’endroit était différent du reste de l’immeuble. Les couloirs ressemblaient à n’importe quel autre couloir de n’importe quel autre immeuble. La tapisserie ne partait pas en lambeau, le sol était propre, et on ne voyait aucun trou dans les murs. Si l’immeuble Mavros était à ce point délabré, c’était en grande partie à cause des Mavros eux même, qui prenaient toujours un malin plaisir à détériorer tout ce qui leur tombait sous la main. Ce n’était ne l’oublions pas ni plus ni moins qu’une bande d’adolescents surexcités… Mais aucun n’irait jusqu’ risquer d’aller tout abimer sous le nez de leur boss. Aussi, plus on se rapprochait de l’étage 61, plus l’endroit était accueillant.

Elle poussa une porte qui menait à un couloir qui lui était dans un parfait état. Il était digne des grands hôtels de luxe : moquette rouge bordeaux, et murs unis noirs. Des imitations de chandeliers anciens sur les murs servaient de lampes, et au bout du couloir, sur la gauche, il y avait la porte de son bureau. Elle sortit les clés de sa poche, elles étaient toujours raccrochées à sa ceinture par une chainette, et ouvrit, entrant la première, et faisant ensuite signe à Vincent de refermer derrière lui.

Les lumières s’allumèrent automatiquement dans la pièce. On pu aussi se rendre compte qu’elle avait oublié d’arrêter sa chaine hifi, puisque la 7e de Beethov tournait toujours. Elle se rendit à son bureau, et attrapa sa télécommande pour pouvoir éteindre le son. Elle se mit ensuite à fouiller dans les tiroirs de son bureau, pour en sortir un épais dossier relié. C’était le minimum de recherche qu’on avait à faire quand on voulait qu’une mission soit parfaite. Elle le lança doucement de l’autre côté du bureau, en direction du tueur, et lui fit signe de le prendre. Elle l’avait maintenant assez étudié pour ne plus en avoir besoin. Elle s’assit ensuite dans son fauteuil, indiquant l’un de ceux qui se trouvait en face d’elle à Vincent.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vincent Crow
Tueur à gages
avatar

Nombre de messages : 76
Age : 32
Société : Mavros
Formation : Obtenue par la Mavros
Citation : I think it's time for blood to sing
Date d'inscription : 26/01/2008

Feuille de personnage
Age: 26
Armes: Katana, Racing Bull 6, Sniper Dragunov
Equipement: Clopes + briquet, munitions et pointeur laser pour le revolver

MessageSujet: Re: Briefing   Lun 22 Déc - 16:45

Vincent suivait le boss depuis qu'ils avaient quitté le petit salon, dame Helies avait préféré emprunter les escaliers plutôt que l'ascenceur, drôle d'idée mais bon, on ne discute pas une décision du patron, en aucun cas.
Le moins que l'on puisse dire, c'est que les Mavros avaient un sens particulier de la décoration, tout était pratiquement semblable à un immeuble à l'abandon, ce qui état fort dommage mais bon, ce n'était pas de son ressort.

Il remarqua néanmoins que, plus on approchait du 61e étage, moins les dégradations étaient présentes, ce qui le fit sourire, il se doutait qu'aucun Mavros, même le plus cinglé ou le plus camé, n'oserait ne serait-ce que cracher dans le couloir de dame Helies, Vincent était rassuré de voir qu'il existait toujours une certaine forme de respect envers la hiérarchie de la société, cela le rassurait.

Pour la première fois depuis bien longtemps, Vincent entra dans le bureau du boss, d'aussi loin qu'il puisse s'en souvenirs, la décoration avait changé, mais la dernière fois qu'il était venu ici, cela remontait à son incorporation dans la société, il était donc encore très jeune. Mais il était certain que le boss avait un goût pour la décoration, rien à redire, la pièce était joliment agencée et très propre.

Il referma la porte après être entré, comme le lui fit comprendre dame Helies, pendant que cette dernière fouillait dans les tiroirs de son bureau. Venant se mettre debout face à son patron, Vincent attendait patiemment qu'elle trouve le dossier en question, et il ne fallut pas attendre longtemps pour que ce dernier n'atterisse près de lui, sur le bureau.
Il se saisit du document et le feuilleta, déclinant l'invitation de dame Helies à s'assoir, il préférait rester debout..
Tournant les pages assez rapidement, Vincent ne s'attardait pas sur ce qu'il appelait 'les détails sans grande importance', il se focalisait plutôt sur la photo de la cible, son lieu de résidence, de travail, ses petites habitudes, etc etc..

Après quelques longues minutes, il reposa solenellement le dossier sur le bureau de Dame Helies et se permit alors de s'assoir comme elle le lui avait proposé quelques instants plus tôt. Sortant son paquet de clopes de sa veste, il le tendit au boss pour qu'elle prenne une cigarette, après quoi il en prendrait une pour lui.

"La cible n'a rien de bien extraordinaire...Par contre son lieu de travail ne me semble pas trop facile d'accès, je me trompe?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eloane Helies
Boss de la Mavros
avatar

Nombre de messages : 162
Age : 26
Société : Mavros
Formation : Reçue par la société Mavros
Citation : "Si vous voulez connaître la valeur de l’argent, essayez donc de m’en emprunter."
Date d'inscription : 19/11/2007

Feuille de personnage
Age: 25 ans
Armes: Un sniper, un sabre et un bête pistolet
Equipement: Un paralysant très puissant, une trousse de médecine et un couteau

MessageSujet: Re: Briefing   Ven 26 Déc - 1:40

Elle se pencha pour récupérer la cigarette que l’homme lui tendait. Elle prit l’un des innombrables briquets qui trainait sur son bureau, et l’alluma, laissant le temps à l’autre de parcourir le dossier qu’elle lui avait donné. La difficulté de ce contrat résidait principalement dans le fait qu’ils n’avaient pas le droit à l’erreur. La cible devait être tuée discrètement, personne ne devait jamais savoir qu’il n’était pas mort de mort naturelle. A peine était il abattu que son corps devait avoir disparu, sans bruit, sans rien. Comme si la scène n’avait jamais existé. La raison était simple. C’était un financier de la Mavros qui était visé. Il avait menacé de trahir des secrets qu’il avait sur la société, le problème se devait d’être tué dans l’œuf.

-C’est vrai que ça ne sera pas une partie de plaisir. Déjà parce qu’il n’y a que quelques endroits pour se poster, qui ne sont pas abrité de la pluie qui se promet d’être plus que présente demain et aussi parce qu’il y a pas mal de flics dans ce quartier. On n’est jamais tranquilles, il faut remballer le matériel et le remettre tout le temps. On ne peut vraiment pas craindre de se faire repérer.

Elle s’accouda et le regarda avec un air tout à coup plus sérieux, plus sévère aussi.

-Si j’exécute moi-même cette mission c’est pour ne pas qu’elle s’ébruite. Vous vous rendez donc bien sur compte que s’il y a une fuite… Vous serez ma prochaine cible du genre. Je me suis faite comprendre ?

Elle tira une nouvelle bouffée de sa cigarette, puis elle l’écrasa dans le cendrier déjà bien rempli. Elle n’avait pas l’intention de tout révéler à l’homme, notamment le secret qui faisait que leur cible allait se faire zigouillée, mais le simple fait qu’il sache que la Mavros y était pour quelque chose dans sa disparition était une chose qu’il n’avait pas intérêt à divulguer. Après sa mort, Eloane savait où irait la fortune de la victime, son héritier et collègue était au courant des activités que son supérieur entretenait avec les criminels, il était partant pour continuer son travail, mais il changerait certainement d’avis s’il venait à apprendre la vérité.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vincent Crow
Tueur à gages
avatar

Nombre de messages : 76
Age : 32
Société : Mavros
Formation : Obtenue par la Mavros
Citation : I think it's time for blood to sing
Date d'inscription : 26/01/2008

Feuille de personnage
Age: 26
Armes: Katana, Racing Bull 6, Sniper Dragunov
Equipement: Clopes + briquet, munitions et pointeur laser pour le revolver

MessageSujet: Re: Briefing   Ven 26 Déc - 1:55

Tout en écoutant le boss lui répondre, Vincent alluma sa cigarette d'un geste machinal, il avait en mémoire tout les détails importants de ce contrat, il fallait être rapide, précis et discret...Le genre de boulot qu'il affectionnait particulièrement..La rapidité n'était pas un problème, il savait monter et démonter son fusil de sniper en un temps reccord, la précision était un de ses points forts donc rien à craindre de ce coté là, quand à la discrétion, eh bien cela ne devrait pas trop poser de problèmes, la pluie serait même un allié à ce niveau là car peu de gens mettent leur nez dehors un jour d'averse...

Il écouta Eloane plus attentivement lorsqu'elle lui parla de ne pas ébruiter l'affaire, là ça devenait tout de suite plus sérieux, elle le prévenait, à sa manière, qu'en cas de fuite, il serait le prochain sur la liste de la patronne; Vincent hocha la tête tout en sortant son revolver, déposant ce dernier sur le bureau du boss en la fixant droit dans les yeux..

"Si vous estimez que je ne suis pas digne de confiance pour cette mission, autant me loger une balle directement entre les deux yeux...Vous avez ma parole que j'emporterai ce secret dans ma tombe boss, rien de ce que je ferai ne vous portera préjudice."

Etait-ce une blague? L'arme était-elle chargée à blanc? Que nenni! Le barillet était remplit, prêt à tuer, et avec ce genre de calibre, on pouvait abattre un éléphant à deux cent mètres sans craindre de ne pas le tuer du premier coup. La menace qu'il venait de recevoir..Elle le fit légèrement trembler, il savait pertinemment qu'à partir de cet instant, sa vie était entre les mains d'Eloane Helies, si, par caprice, elle voulait mettre fin à la vie de notre tueur, eh bien elle le ferait sans aucun état d'âme, le plus simplement du monde; c'est cette manière d'être qui provoquait chez Vincent une admiration et un respect sans faille envers Helies.

Restant assis dans le fauteuil, il n'avait pas reçu l'ordre de se lever, il attendit une réaction, n'importe laquelle, du boss, que ce soit un éclat de rire, une colère monstrueuse ou que sais-je encore, il attendait, il se sentait si vulnérable face à elle, comme une proie devant un tigre près à bondir...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eloane Helies
Boss de la Mavros
avatar

Nombre de messages : 162
Age : 26
Société : Mavros
Formation : Reçue par la société Mavros
Citation : "Si vous voulez connaître la valeur de l’argent, essayez donc de m’en emprunter."
Date d'inscription : 19/11/2007

Feuille de personnage
Age: 25 ans
Armes: Un sniper, un sabre et un bête pistolet
Equipement: Un paralysant très puissant, une trousse de médecine et un couteau

MessageSujet: Re: Briefing   Ven 26 Déc - 2:16

En effet, si elle ne le jugeait pas digne de confiance, pourquoi lui avait-elle parlé de cette mission ? Et bien ce n’était pas qu’elle n’avait pas confiance en lui, elle avait entendu parler de Vincent comme d’un bon sniper, elle avait besoin de ses services, et comme pour tout Mavros, elle partait du principe qu’il obéirait aveuglément à n’importe quel ordre. Mais on n’était jamais sur de rien, il fallait mieux prévenir que guérir. S’il savait quel châtiment l’attendait, il éviterait de faire des faux pas, et il n’y aurait aucun problème pour personne. Les personnes à être au courant de cette mission étaient au nombre de 5 : Eloane, son second, les deux espions chargés de faire disparaitre le corps sitôt celui-ci à terre, et Vincent. Et comme ce dernier était celui que la jeune femme connaissait le moins, s’il y avait le moindre problème elle risquait de ne pas poser de question, et ce serait pour sa pomme.

Elle eut un petit rire et prit l’arme sur le bureau, pour commencer à jouer avec innocemment, après avoir vérifié que le cran de sureté était bien enclenché. Une belle pièce, puissante, précise, ils étaient nombreux à l’utiliser. Elle avait opté pour un modèle plus petit, plus silencieux, en somme plus discret. Mais elle ne le maniait pas très bien de toute façon, et ne s’en servait que quand cela était nécessaire. Elle préférait de loin le sabre pour les combats rapprochés, même si le risque de blessure était plus grand.


-Vous tuer ? Ici ? Et maintenant ? Mai regardez autour de vous ! Je n’ai pas envie de salir mon bureau. Pour tout vous dire, je pars du principe que je peux faire confiance à tous les Mavros, nous avons tous vécu la même chose, et nous avons comprit pour la plupart quel était le droit chemin. Les autres… Ils sont inutiles, pas la peine de les garder. Ils sont rares, mais ils existent… D’où l’utilité des… Menaces de tout à l’heure.

Car un Mavros est avant tout un être humain. Eloane elle-même avait proposé de vendre des informations à la Schya, lors de son petit séjour dans le gratte ciel. Elle avait voulu monnayer des infos contre sa libération, mais aussi de l’argent. Bien sûr cela n’avait rien donné, et elle avait du s’en aller par ses propres moyens. Toujours est-il que personne n’était au courant de cette petite mésaventure, et qu’elle ne tolérait pas le moindre écart de la part de ses enfants. Le moindre petit semblant de trahison entrainait une exécution quasi-immédiate. Pour le moment, elle n’avait rien à reprocher à ce tueur, aussi, elle reposa l’arme devant lui.

-On ne sait pas trop quand notre homme sortira de son bureau. On sait qu’il travail tard, il sera probablement seul. Sinon, il faudra abattre tous les témoins. C’est en partie pourquoi j’ai besoin de votre présence. Nous ne seront pas trop de deux. Il devrait sortir entre 22 et 23 heures. Rendez-vous là vas à 20h, on n’est jamais trop prudent. Le point de reliment est indiqué sur la carte. Des questions ?


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vincent Crow
Tueur à gages
avatar

Nombre de messages : 76
Age : 32
Société : Mavros
Formation : Obtenue par la Mavros
Citation : I think it's time for blood to sing
Date d'inscription : 26/01/2008

Feuille de personnage
Age: 26
Armes: Katana, Racing Bull 6, Sniper Dragunov
Equipement: Clopes + briquet, munitions et pointeur laser pour le revolver

MessageSujet: Re: Briefing   Mar 30 Déc - 3:00

Vincent regarda Eloane 'jouer' avec le revolver, et comme son nom l'indique, cette arme ne possédait aucun cran de sureté, dangereux certes, mais avec une arme tellement efficace, ce n'était qu'un détail sans grande importance.
Il ne se ferait pas tuer ici, c'était déjà ça de prit! Il ne tenait qu'a lui de tenir sa langue sur cette fameuse mission, mais étant comme il était, jamais il ne transgresserai un ordre de dame Helies, jamais, il garderait cette mission tel un secret qu'il emporterait dans la tombe, et il ferait de son mieux pour atteindre les attentes du boss.

Reprenant son arme une fois que celle-ci fut redéposée sur la table, il rangea son jouet sous sa veste dans le holster prévu à cet effet. Il écouta les dernières directives du boss sans sourciller. 20h? Il serait là à 19H30 histoire de pouvoir étudier un peu plus le terrain, il prendrait bien évidemment tout son matériel, on ne sais jamais ce qu'il peu arriver en de telles situations.

Allumant une ènième cigarette, Vincent regarda Eloane droit dans les yeux durant quelques secondes avant de baisser très légèrement le visage, avait-il des questions? Il savait à quelle heure il devait être là, comment agir, que faire, ce qu'il ne devait pas faire, tout avait été des plus clairs, il avait gravé les objectifs de ce contrat dans son esprit, il ne lui fallait plus qu'une nuit de repos et il serait fin prêt pour passer à l'action.

"Je n'ai aucune question boss...Puis-je me retirer?"

Attendant une réponse de son boss, Vincent se contenta de fumer tranquillement sa cigarette, les mains posées sur les accoudoirs de son siège..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Briefing   

Revenir en haut Aller en bas
 
Briefing
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Briefing d’avant match [EQUIPE SERDY]
» Débriefing Grabuge
» Débriefing El Tournoué 2011
» Débriefing Mesnil en 3000
» Débriefing Orkatitude Day IV

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ataxia : nouvelle génération :: Ataxia :: Mavros :: Gratte-ciel Mavros :: Étages :: Bureau du boss-
Sauter vers: