Ataxia, la capitale d'un monde chaotique où le pouvoir découle de la richesse et de la terreur.
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 James MacCarthy

Aller en bas 
AuteurMessage
James MacCarthy
Médecin
avatar

Nombre de messages : 35
Date d'inscription : 01/06/2008

Feuille de personnage
Age: 27 ans
Armes: Poignard, drogues de sa propre composition
Equipement: Trousse de médecine

MessageSujet: James MacCarthy   Dim 1 Juin - 23:11

Prénom : James
Nom : MacCarthy
Age : 27 ans

________________


Société : Schya
Rang : Médecin
Formation : Etudes de médecine,
trafic et composition de stupéfiants

________________



Armes : Poignard, drogues de sa propre composition
Equipement : Trousse de médecine

________________



Caractère : Deux mots : Don Juan. Voilà ce qui caractérise le mieux James, et il ne s’en cache pas. Il sait être libertin et n’en a aucunement honte. Monsieur aime jouer au docteur – ça tombe bien c'est son métier - et quoi que l’on puisse en dire cela ne le fera pas changer. Sa personnalité est assez complexe car il peut tout aussi bien se montrer fier, hautain, orgueilleux et méprisant, traits de caractères particuliers à la noblesse, mais parfois tourner complètement en dérision cette dernière et ne fait aucunement preuve de la distinction qui sied à son rang. Il n’a que faire des convenances et vit sa vie à sa manière, ne se souciant pas tellement des autres du moment que lui-même se sent bien. C’est également un habile intrigant et il se sert souvent de l’art de l’empoisonnement pour arriver à ses fins.

________________



Physique : James n'a pas un physique de tombeur, paradoxalement à son caractère de Don Juan. Il est assez petit pour un homme (pas plus d'un mètre soixante-dix-sept), à peine musclé, sans pour autant avoir l'apparence d'une mauviette. Son visage est plutôt banal, peu de gens le qualifient de beau, mais il n'est pas laid non plus. Il complexe énormément sur son nez, doté d'une bosse sur l'arrête. Il le considère comme proéminent et s'y réfère régulièrement comme à un quart de brie. Ses cheveux châtain clair ondulent de façon rebelle et sont difficiles à coiffer. Il tire partie de cela, s'en donne un style, et se passe souvent la main dedans pour leur donner un air encore plus désordonné. Son point fort : ses yeux bleus. Côté vêtements, il est fréquent de le voir habillé d'une blouse blanche, puisqu'il est médecin. Mais lorsqu'il n'est pas en service, il s'habille de façon plutôt décontractée : chemise, parfois ouverte sur un t-shirt à manches courtes, et jean, le tout plutôt ample afin de lui donner l'air d'être un peu moins chétif. Heureusement qu'il a une haute estime de lui, sinon il n'aurait jamais pu être un tombeur. Tout est dans l'attitude.

________________



Histoire :
Lorsque James, petit dernier de sept enfants, naquit dans la famille MacCarthy, cette dernière ne possédait plus rien des privilèges de la noblesse dont elle avait joui par le passé. Ils faisaient désormais partie de la noblesse déchue, et le manoir familial tombait en ruines depuis déjà quelques décennies. Dès sa petite enfance, les parents de James lui avait fait comprendre qu'il pouvait déjà renoncer à poursuivre ses études après le lycée, voire même le collège. Au début, l'idée ne dérangeait pas tellement James, bien au contraire, car il détestait l'école. Tout y était si ennuyeux, et il devait côtoyer tant de loqueteux... Car, si la plupart des membres de sa famille avaient oublié ce qui faisait autrefois d'eux des nobles, James, lui, s'accrochait à son héritage, tout du moins son héritage de valeurs, puisque matériellement parlant, à part quelques tableaux d'ancêtres et un manoir qui tombait en miette, son héritage avoisinait le zéro absolu.
James devint donc un arrogant petit branleur. Il se tenait à l'écart de ceux qu'il appelait les bouseux, mais faisait tout de même l'admiration de ces derniers par l'attitude irrévérencieuse qu'il adoptait envers les professeurs. Malgré tout, il arrivait tout de même à obtenir les résultats nécessaires pour passer d'une classe à l'autre. Il redoubla tout de même sa première année de collège.
Ce fut d'ailleurs lors de l'année de repiquage qu'advint l'événement qui allait provoquer un tournant dans sa vie. Il se rendait à pied de chez lui jusqu'en cours lorsqu'il fut renversé par une voiture fonçant à vive allure. James décolla dans les airs, puis atterrit lourdement sur le capot. Tout devint noir. Lorsqu'il se réveilla, tout était blanc. Il se cru au paradis, d'autant plus qu'il avait devant les yeux un ange : une jeune femme magnifique, penchée sur lui. Il plongea son regard dans le sien, puis dans son décolleté, et, comprenant qu'il était dans un hôpital et non au paradis et que cette femme était une infirmière et non un ange, il décida de devenir médecin.
Mais, pour cela, il avait besoin d'avoir de bons résultats, et, surtout, d'avoir de l'argent. Il se mit donc à travailler d'arrache pied, et passa d'élève médiocre et indiscipliné à premier de la classe. La première étape était atteinte. Désormais, il devait s'atteler à la seconde. Comment se faire de l'argent facile dans une école ? La réponse lui vint lorsqu'il se fit aborder à la sortie des cours pour se faire proposer un petit sachet de poudre blanche. James se mit à dealer, mais ne devint pas un consommateur de drogues régulier. En revanche, il se pencha avec grand intérêt sur l'étude des différentes drogues et de leurs effets sur l'organisme et le comportement humain, voyant à travers elle un excellent moyen d'arriver a ses différentes fins, et pas seulement ses fines professionnelles. En effet, non content d'être un arrogant délinquant premier de la classe, James, alors que ses hormones commençaient à le travailler, était également devenu un Dom Juan. Il courait après tout ce qui bougeait, mâle ou femelle, peu lui importait, du moment qu'il pouvait s'amuser, changeant de partenaire comme de chemise, comme s'il cherchait quelque chose qu'il ne pouvait obtenir... Ce qui était en fait exactement le cas. Beaucoup étaient persuadés que James était dénué de sentiments et ne pensait qu'à sa propre personne. Ils n'étaient pas loin de la vérité. Pourtant, James entretenaient de forts sentiments pour quelqu'un : Leelah. Sa soeur, aînée de trois ans. Elle avait toujours été la plus proche de lui, la plus douce, la plus attentionnée, alors que les autres membres de leur famille, autant leurs frères et soeurs, plus âgés, que leurs parents, étant tous préoccupés par leurs problèmes d'argent, n'avaient pas de temps a consacrer aux deux petits derniers. Ils s'étaient donc soutenus tous les deux et avaient développe un lien spécial qui, dans le cas de James, avait atteint un paroxysme indécent, puisqu'il était tombé amoureux de sa propre soeur, et cet amour le désespérait et le consumait. Il avait bien conscience que c'était contre nature, et, pourtant, il voulait absolument concrétiser cet amour. Plus le temps passait, plus il devenait sombre. Il finit par tomber dans son propre piège et se mit à consommer différentes drogues, de plus en plus dures. Et un jour qu'il était sous l'emprise du poison, il se rendit dans la chambre de Leelah alors qu'elle dormait. Il se mit à la caresser doucement, sans la réveiller. Ce fut alors que leur mère, se rendant aux toilettes, vit la scène qui se déroulait, car James n'avait pas fermé la porte derrière lui. Elle se mit à hurler et se jeta sur James alors que Leelah se réveillait. Le vacarme tira toute la famille de son sommeil, et James fut jeté dehors en moins de temps qu'il ne faut pour le dire par ses cinq frères et soeurs et ses parents. Seule Leelah ne participa pas à son éviction.
James ne chercha même pas à résister. Il fit docilement ses bagages et quitta le manoir sans se retourner. Il avait 17 ans. Mais il avait accumulé suffisamment d'argent pour se débrouiller tout seul, et même beaucoup, beaucoup d'argent. Mais il ne comptait pas tout dépenser d'un coup, voulant toujours économiser pour ses études. Il loua donc une chambre d'étudiant dans la ville afin de terminer le lycée, prenant toutes les précautions possibles pour éviter de croiser sa famille. Puis, lorsqu'il eut obtenu son diplôme, il quitta définitivement la ville et se rendit à Ataxia pour intégrer la meilleure faculté de médecine au monde. Sur place, il n'eut aucun problème pour continuer son petit trafic, qui de petit devint d'ailleurs peu a peu imposant. Il exportait désormais sa came en dehors de la ville et même du pays. Son affaire, qu'il tenait en parallèle de ses études, marchait d'autant mieux qu'il se mit à confectionner ses propres substances, selon les besoins et les attentes de sa clientèle. Quant à ses études, il s'en sortait plutôt bien. Il n'était pas le meilleur, mais était tout de même loin d'être le dernier. Il se spécialisa dans la neurologie (et non pas dans la gynécologie comme beaucoup s'y attendaient) et termina bon troisième de sa promotion à l'âge de 25 ans. Il fut engagé à la clinique d'Ataxia, mais fut renvoyé pour cause de harcèlement sexuel - sur une infirmière, bien entendu. Grâce à son argent, il put s'en tirer facilement, mais ne put récupérer son job. Ce fut alors qu'il comprit que rentrer dans les rails ne serait jamais quelque chose fait pour lui. Et, depuis le temps qu'il était à Ataxia, il avait bien sûr entendu parler des différentes organisations criminelles. Ses compétences en neurologie mais également ses connaissances en matière de drogues, ainsi que son caractère fonceur et ses origines nobles (car il n'avait cessé de revendiquer sa noblesse) jouèrent en sa faveur, il fut accepté à la Schya. Fier de son succès et d'avoir su reformer un nouveau patrimoine, il ne chercha pourtant jamais à contacter sa famille. Il ne l'avait pas reniée pour autant, mais il estimait ne plus rien avoir à faire avec eux, eux qui avaient échoué là ou il avait réussi. Et après la façon dont ils l'avaient traité, il n'était absolument pas disposé à leur venir en aide. En revanche, il chérissait toujours le souvenir de sa soeur, et continuait à espérer qu'un jour il pourrait la revoir, qu'elle lui pardonnerait et que tout pourrait redevenir comme avant entre eux... même s'il savait bien que c'était impossible, et que s'ils se rencontraient à nouveau, il ne pourrait jamais la voir comme une simple soeur.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eloane Helies
Boss de la Mavros
avatar

Nombre de messages : 162
Age : 26
Société : Mavros
Formation : Reçue par la société Mavros
Citation : "Si vous voulez connaître la valeur de l’argent, essayez donc de m’en emprunter."
Date d'inscription : 19/11/2007

Feuille de personnage
Age: 25 ans
Armes: Un sniper, un sabre et un bête pistolet
Equipement: Un paralysant très puissant, une trousse de médecine et un couteau

MessageSujet: Re: James MacCarthy   Dim 1 Juin - 23:18

Bienvenue, fiche validée, bon jeu


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
James MacCarthy
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Morrell James ( Haiti Democracy Project) 202-588-8700
» Davy James' Fiche technique
» With Aristide's return comes hope (Selma James, widow of C.L. R. James)
» All i wanted was you [PV James Stanford]
» Présentation de James-Potter

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ataxia : nouvelle génération :: Hors RP :: Schya-
Sauter vers: