Ataxia, la capitale d'un monde chaotique où le pouvoir découle de la richesse et de la terreur.
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Visite chez Carter [PV Carter]

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant
AuteurMessage
Martin Carter
Médecin en chef
avatar

Nombre de messages : 300
Age : 34
Date d'inscription : 28/01/2008

Feuille de personnage
Age: 25 ans
Armes: injecteur et ses projectiles
Equipement: synthétiseur de drogues, scanner et trousse de soin standard

MessageSujet: Re: Visite chez Carter [PV Carter]   Sam 10 Mai - 2:36

"En toute sincérité je me moque bien des autres personnes dans cette organisation. Exception faite de quelques personnes dont notre patron et une amie proche, Lily. Oh rassure toi, elle ne prendra jamais ta place dans mon coeur. Je la considère comme une soeur et ce serait pour moi une forme d'inceste que de la désirer. Et comme tu le sais, même si je suis un criminel, ma droiture morale n,est pas à remettre en cause..."

Dit Carter en modifiant son toucher sur les nouveaux points de tension indiqués par elizabeth. Il y alla plus en profondeur pour aller chercher la tension à la source et la ramener en surface pour l'évacuer. Il passa plus de temps sur cette zone précise y allant avec plus d'application: on est perfectionniste ou on ne l'est pas!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elizabeth Levy
Espionne
avatar

Nombre de messages : 359
Age : 27
Société : Schya
Formation : Technique policière et criminologue
Citation : «L'art d'être tantôt très audacieux et tantôt très prudent est l'art de réussir»
Date d'inscription : 26/11/2007

Feuille de personnage
Age: 24 ans
Armes: Desert Eagle noir et un petit couteau
Equipement:

MessageSujet: Re: Visite chez Carter [PV Carter]   Sam 10 Mai - 4:14

"Je ne remetterai jamais en cause ta fidélité, Martin. La preuve: tu es si têtu et près de tes principes qu'il n'y a que moi pour te faire changer d'avis, pas vrai?"

Répliqua Elizabeth.

Bien évidemment, le doigté mythique de Carter en étonnerait plus d'un. Toutefois, le tout resterait secret. Tous deux étant capables de garder un secret, aussi gros soit-il, ils tâcheraient de ne rien dévoiler de leur relation à quiconque... si ce n'est qu'à de proches amis et encore. Il suffit parfois d'une telle révélation pour que l'amitié se transforme rapidement en une amitié ennemie nourrie par la haine et la méfiance. D'autant plus que cette personne les dénonçerait au patron de l'organisation sans tarder. D'ailleurs, pas question de le raconter au boss. Histoire de renvoyer l'un ou l'autre et carrément les deux. Toutefois, ils se retrouveraient et viveraient pleinement leur histoire d'amour sans craindre d'être découvert. Cependant, la pire chose serait de n'en renvoyer qu'un et de l'exiler très loin. Là, plus moyen de se revoir... à moins de changer d'identité pour pouvoir revenir ici pour assouvir sa soif de baisers auprès de son amant. Et des plans encore pour être découvert et risquer la colère du boss de la Schya... Ah! Suffit de penser au pire!

L'espionne secoua vivement la tête, chassant ses pensées obscurs. Elle se reconcentra sur le massage qui lui prodiguait Martin. Par conséquent, ses pensées revinrent la hanter. Allaient-ils la laisser tranquille? Elle n'avait jamais demandé à être aussi inquiète. On est dimanche! C'est bien la dernière chose dont elle voudrait soupçonner en cette journée. Cela ne faisait à peine 24 heures qu'ils se partageaient leurs émotions communes et voilà qu'elle songeait déjà à leur futur et au fait de ne rien dévoiler à personne. Oui, pensa-t-elle, ce sera plus sage et plus sûr de ne rien dire à personne à leur sujet. Si on se mettait à les questionner, tous les deux mettraient en place une histoire inventée ensemble pour éviter de contredire l'autre dans ses propos. Toutefois, combien de temps tiendraient-ils à se cacher? Si elle l'invitait à venir à son appartement un jour, les locataires des alentours se poseraient-ils des questions ou hausseraient simplement les épaules en se disant qu'ils passaient une soirée tous deux... où alors, ils s'étonneraient de voir Martin Carter, le médecin casanier errer dans les couloirs de l'immeuble, chose peu coutume dont ils se feraient plaisir de faire un «X» sur le calendrier et de ne pas oublier de le mentionner au patron... ARRÊTE!! se dit l'espionne qui secoua à nouveau sa tête. Par ailleurs, elle n'écarta pas l'idée que le médecin se poserait des questions sur son comportement d'hochements de tête.

"J'évacue mon stress accumulé de cette semaine... Dure semaine!"

S'exclama la jeune femme qui prit une profonde respiration pour se changer les idées et se concentrer jovialement sur les mains de Carter qui s'activait sur sa poitrine.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Martin Carter
Médecin en chef
avatar

Nombre de messages : 300
Age : 34
Date d'inscription : 28/01/2008

Feuille de personnage
Age: 25 ans
Armes: injecteur et ses projectiles
Equipement: synthétiseur de drogues, scanner et trousse de soin standard

MessageSujet: Re: Visite chez Carter [PV Carter]   Sam 10 Mai - 4:31

"Sais-tu ce que j'aime de notre mond emoderne, aussi corrompu et chaotique soit-il? L'ignorance des gens. Je suis un médecin et un bon qui plus est alors on me fait naturellement confiance. cependant, je pourrais te diagnostiquer une maldie de mon hoix, qui te forcerait à revenir ici fréquemment et personne ne pourrait suspecter que nous vivons une liaison."

Dit pensivement Carter. sans savoir que ses pensées recoupaient celles d'Elizabeth, il avait pensé au problème de leur relation et était tout naturellement venu avec la solution miracle.

"Je pourrais par exemple créer un truc très complexe qui ressemble à un quelque chose de préoccupant mais non mortel qui serait en fait inoffensif pour rendre le tout crédible. Westfield gobera ce que je lui dirai mais ça limite nos possibilités de se voir: infirmerie et labo deviendront alors notre nid d'amour. Après tout, on ne manque de rien ici. Ce n'est pas l'intimité qui manque..."

Ajouta t'il en souriant. Pour illustrer ses paroles, son massage se fit plus coquin et moins thérapeutique pour lui montrer que dans son laboratoire, il était dieu et maître.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elizabeth Levy
Espionne
avatar

Nombre de messages : 359
Age : 27
Société : Schya
Formation : Technique policière et criminologue
Citation : «L'art d'être tantôt très audacieux et tantôt très prudent est l'art de réussir»
Date d'inscription : 26/11/2007

Feuille de personnage
Age: 24 ans
Armes: Desert Eagle noir et un petit couteau
Equipement:

MessageSujet: Re: Visite chez Carter [PV Carter]   Sam 10 Mai - 4:49

Elizabeth se mit à réfléchir sur ses propos. Certes, elle ne remettait pas en cause l'expertise du médecin. Au contraire, elle le savait capable de faire une telle chose. Qui plus est, faire gober une telle histoire au patron serait-il une chose facile... et faisable? Hélas, la jeune femme pressentait un doute à ce sujet. S'il était aussi intelligent et réfléchi qu'Olivier Maxter, le chef de la Synnefo, alors il faudrait être extrêmement vigilant. Toutefois, pour l'avoir rencontré un peu plus tôt, elle ne voyait pas une telle qualité chez lui. Peut-être l'avait-elle mal jugé, mais néanmoins, il était quand même assez opposé à Senora. En bien? En mal? Cela dépendait de la perception des gens à son égard et de leurs valeurs. Mais poru la jeune femme, il s'agissait d'un patron comme un autre auquel il fallait vouer du respect et démontrer et faire valoir son savoir-faire en tout temps. Et puis, du reste, il est vrai que ce monde devenu chaotique et corrompu possédait le thème de l'ignorance. Cependant, cette carte se répandait-elle jusqu'aux criminels?

Secouant pour une troisième sa tête lourde de pensées imposantes et écrasantes, les sensations que lui procuraient Carter vinrent trancher le tout. À sa grande surprise à ce changement, le tout devenant moins thérapeutique, elle lâcha un gémissement étonné. L'exécution se faisait plus sentir, mais la sensation n'était pas moins agréable. Elizabeth renversa sa tête vers l'arrière, la déposant sur Carter auquelle elle se collait pour qu'il ne soit pas à bout de bras dans sa pratique.

"Tu as toujours de très bonnes idées. Je suis sûre que ça fonctionnerait. Les gens de la Schya te font si aveuglément confiance dans ce genre de choses pour ne pas te contrarier et avoir à affronter ton tempérament imprévisible."

Répliqua l'espionne.

"Et puis, c'est ton domaine ici après tout. Tu as le droit de faire ce que tu veux ici puisque tu y passes le plus clair de ton temps. Et va pour notre nid d'amour. Un jour, néanmoins, je t'inviterai chez moi, dans mon appartement. Tu y verras l'habitat de ton espionne fétiche!"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Martin Carter
Médecin en chef
avatar

Nombre de messages : 300
Age : 34
Date d'inscription : 28/01/2008

Feuille de personnage
Age: 25 ans
Armes: injecteur et ses projectiles
Equipement: synthétiseur de drogues, scanner et trousse de soin standard

MessageSujet: Re: Visite chez Carter [PV Carter]   Sam 10 Mai - 5:01

"Oh il est aisé de jsutifier une visite dite à domicile. Les cuases sont aussi nombreuses que variables. sauf que ton appartement va poser problème je le crains: contrairement à mon domaine, le tien ne sera certainement pas insonorisé e tje dirais que nous avons été un rien bruyant hier soir... Alors autant prendre des précautions à ce niveau là. La prudence sera notre meilleure défense dans cette affaire et je suis persuadé que tout se déroulera comme moi je l'ai prévu: mes collègues les plus brillants se laisseraient berner par mon subterfuge. Et ce sont des gens à l'intellect redoutable, je peux te le garantir. Des professionnels qui ont pour la plupart un prix nobel en médecine..."

Dit Carter avec un sourire malin et espiègle. après tout, Carter qui avait l'air si isolé, si explosif cachait en son sein un esprit froid et calculateur qui pouvait très bien servirr ses intérêts et non pas ceux de la société...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elizabeth Levy
Espionne
avatar

Nombre de messages : 359
Age : 27
Société : Schya
Formation : Technique policière et criminologue
Citation : «L'art d'être tantôt très audacieux et tantôt très prudent est l'art de réussir»
Date d'inscription : 26/11/2007

Feuille de personnage
Age: 24 ans
Armes: Desert Eagle noir et un petit couteau
Equipement:

MessageSujet: Re: Visite chez Carter [PV Carter]   Sam 10 Mai - 5:21

Elizabeth s'esclaffa de rire. C'est vrai qu'il faudrait que le tout soit insonorisé après les bruits qu'ils avaient fait hier soir. Elle en vint même à se faire revivre ce moment. Bon, elle l'inviterait chez elle un jour, mais s'il voulait jouer au jeu, il faudrait qu'ils se rendent ici, dans le laboratoire de Carter pour pouvoir y jouer sans craindre que les murs ne parlent de leur aventure. Par conséquent, l'espionne ne tourna brusquement, obligeant le médecin de cesser son massage. Elle entoura le cou de celui-ci de ses bras, lui faisant ainsi face.

"C'est vrai! Tu as raison. J'avoue qu'on a mené beaucoup de bruits après un peu de recul sur la situation."

Énonça l'espionne en allant déposer ses lèvres sur les siennes pour les lui caresser langoureusement.

"Enfin bref, ça en a valu la peine je suppose!"

S'exclama la jeune femme avant de s'emparer énergiquement de sa bouche, sensation qu'elle retrouva après des heures de sommeil et qui lui avait tant manqué.

"Allez, Martin, suivons le plan que tu m'as concocté hier sur notre journée en ce dimanche. Je me demande bien ce qu'on mon amant fait de ses journées enfermé ici!"

Dit-elle avant d'aller quérir un autre baiser fougueux avec une pointe de tendresse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Martin Carter
Médecin en chef
avatar

Nombre de messages : 300
Age : 34
Date d'inscription : 28/01/2008

Feuille de personnage
Age: 25 ans
Armes: injecteur et ses projectiles
Equipement: synthétiseur de drogues, scanner et trousse de soin standard

MessageSujet: Re: Visite chez Carter [PV Carter]   Sam 10 Mai - 5:30

"De façon générale, je me lève le matin et j'avale en vitesse un café et deux nutribarres avant de me mettre au travail."

Dit Carter en sortant du lit et en s'habillant prestement. Il se rendit ensuite dans le coin bureau de son laboratoire, attendant qu'Elizabeth le rejoigne pour commener les explications.

"Le registre automatisé m'informe des demandes, des retards éventuels et de l'avance que j'ai pu prendre dans mes travaux. Comme tu peux le voir, le rapport préliminaire pour aujourd'hui indique que je suis à jour: rien de prévu avant mardi de la semaine en cours. Je vais donc aller ouvrir la base de données "projets" et voir ce que j'ai qui pourrait prendre un peu d'avance."

Dit Carter en allant ouvrir le fichier. Une courte liste de trois items s'afficha sur l'écran: deux en rouge et un en vert.

"Donc si je veux prendre de l'avance, il faudrait que je sélectionn ele projet le plus avancé, le vert donc Un projet que je concocte pour la division espionnage de la Schya: un parfum qui prend l'odeur préféré des personnes qui côtoient l'espion ou l'espionne. essaie d'expliquer à ton patron que tu t'es fais soutirer des informations par une personne qui sent, admettons, la tarte au sucre de ta grand-mère? Le focus olfactif faait que la mémoire se concentre sur l'odeur et donc en oublie plus facilement le visage ou l'apparence."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elizabeth Levy
Espionne
avatar

Nombre de messages : 359
Age : 27
Société : Schya
Formation : Technique policière et criminologue
Citation : «L'art d'être tantôt très audacieux et tantôt très prudent est l'art de réussir»
Date d'inscription : 26/11/2007

Feuille de personnage
Age: 24 ans
Armes: Desert Eagle noir et un petit couteau
Equipement:

MessageSujet: Re: Visite chez Carter [PV Carter]   Dim 11 Mai - 18:41

Elizabeth se leva et s'habilla à son tour. D'un geste de ses deux mains, elle replaça sa chevelure ébène dans son dos. L'écoutant, elle s'approcha de lui et le regarda faire, d'abord, par-delà son épaule et, ensuite, elle vint s'installer à côté de lui. Avec son système, elle en déduit qu'il était une personne très organisée, pour ne pas dire maniaque du temps, à voir ses projets classés dans un ordinateur.

"Ah! Ça l'air intéressant! Ce sera sans doute un projet qui nous sera grandement utile, à nous les espions de la Schya."

Constata l'espionne.

Puis, elle le considéra et fixa ses pupilles. Elle finit par esquisser un sourire et alla quérir un baiser langoureux.

"Je suis fière de mon homme!"

Énonça Elizabeth.

"Faut se l'avouer: tu es indispensable au sein de l'organisation. Tu nous inventes des trucs qui nous serons utiles et ton génie est indiscutable."

Dit-elle alors qu'elle jeta un coup d'oeil sur l'écran de l'ordinateur avant de balayer la pièce du regard. Elle s'y aventura, laissant Carter à son écran. Il y avait de tout, absolument tout. Du lit au frigidaire, en passant par ses produits, ses projets, bref, tout! Il y passait une bonne partie de sa vie et consacrait temps et tant d'énergie que la jeune femme finit par s'incliner devant tant de détermination. Elle reconcentra son regard sur Carter et l'écran.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Martin Carter
Médecin en chef
avatar

Nombre de messages : 300
Age : 34
Date d'inscription : 28/01/2008

Feuille de personnage
Age: 25 ans
Armes: injecteur et ses projectiles
Equipement: synthétiseur de drogues, scanner et trousse de soin standard

MessageSujet: Re: Visite chez Carter [PV Carter]   Dim 11 Mai - 20:38

"Les deux projets en attente demandent plus de concetration et de temps. Et ce serait un crime que de te délaisser pour quelque chose qui peut attendre longtemps. Très longtemps ajouterais-je car cela fait des années que je travaille d'arrache pied sur ces projets. L'un deux est une sorte de poison que je destine à tout ces pervers libidineux qui hantent les bars et les rues."

Dit Carter avant de faire apparaître un schéma tri dimensionnel sur son écran qui présentait sous forme molléculaire son projet en attente.

"Vois-tu, c'est une idée que j'ai eux en lisant le journal. Une affaire de viol. Je me suis dit que ce genre de fous furieux méritaient une correction. J'ai donc contacté un collègue qui est spécialisé en psychologie/psychiatrie pour corroborer une théorie que j'avais. Au final, je suis en train de développer l'arme anti-violeur, pervers, déviants et compagnie. Tu veux savoir comment ça marche?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elizabeth Levy
Espionne
avatar

Nombre de messages : 359
Age : 27
Société : Schya
Formation : Technique policière et criminologue
Citation : «L'art d'être tantôt très audacieux et tantôt très prudent est l'art de réussir»
Date d'inscription : 26/11/2007

Feuille de personnage
Age: 24 ans
Armes: Desert Eagle noir et un petit couteau
Equipement:

MessageSujet: Re: Visite chez Carter [PV Carter]   Sam 17 Mai - 21:57

Elizabeth écouta Martin avec un intérêt marqué. En fait, ce genre de truc l'avait toujours intrigué au plus profond d'elle-même. Comment pouvait-on mettre au point quelque chose dont on ne sait rien et dont il faut inventer le protocole après maintes essai-erreur? C'était une question à laquelle la patience aurait tôt de se dissiper chez elle. En effet, étant patiente jusqu'à un certain point, elle n'en possédait pas assez pour s'être dirigée vers ce genre de carrière. Elle préfère l'immédiat, la spontanélité... Toutefois, c'était bien un point qu'elle admirait chez lui, chez ce médecin casanier.

Comme s'il s'agissait d'un collègue qui lui montrait ses travaux, elle avait cette attitude quasi professionnel, mais avec ce petit air espiègle qui trahissait ses véritables sentiments; celui d'être amoureuse de ce comparse.

"Hum... pourquoi pas? Te voir à l'oeuvre peut paraître si excitant parfois!"

Renchérit l'espionne après un bref moment de réflexion sur le sujet et dont la réponse se voulait quelque peu insinuative alors qu'elle esquissa un sourire coquin sur ses lèvres. Néanmoins, elle tâcha de reprendre un peu de professionnalisme [avancé] afin de ne pas tomber dans l'impulsivité qu'elle pouvait montrer lorsqu'une poussée d'énergie se prenait d'elle. Elle tourna sa tête vers lui en délaissant son sourire malin pour un plus normal... enfin, un ne s'aventurant pas dans le chemin de la sensualité; et elle le regarda dans les yeux avec cette lueur amoureuse qui reluisait dans ses pupilles azur. Cependant, cette lueur se camouflait légèrement, mais habilement tout de même, derrière un aspect plus posé et en contrôle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Martin Carter
Médecin en chef
avatar

Nombre de messages : 300
Age : 34
Date d'inscription : 28/01/2008

Feuille de personnage
Age: 25 ans
Armes: injecteur et ses projectiles
Equipement: synthétiseur de drogues, scanner et trousse de soin standard

MessageSujet: Re: Visite chez Carter [PV Carter]   Sam 17 Mai - 22:35

"Nous nous sommes rendus compte qu'il y avait une différence marquée entre avoir une pensée déviante et avoir un désir fort déviant au niveau des manifestations chimiques et ou électriques du corps. Pour te donner un exemple concret, au début du 21ème siècle, l'homosexualité était perçu comme une déviance donc les spécialistes qui ont travaillé sur la question ont trouvé chez certains individus des signes différents des individus que nous dirons sains dans leur désir. Au fil du temps, ces signes réellement déviants ont été recensés chez des cas de réelle déviance et par après, un demi siècle plus tard environ, le cas revient sur la table mais du côté des spécialistes dans mon genre."

Expliqua Carter en lui montrant successivement une trentaine d'articles et de rapports médicaux et de revenir sur son projet.

"Je suis en train de créer un produit qui rendra stérile les déviants et qui éliminera de leur système toute combinaison chimique pouvant se rattacher au plaisir. Les violeurs ne seront plus une menace car la pulsion, dès qu'elle se manifestera ne serait-ce qu'une fois sera aussitôt supprimée et le reste avec pour faire bonne figure..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elizabeth Levy
Espionne
avatar

Nombre de messages : 359
Age : 27
Société : Schya
Formation : Technique policière et criminologue
Citation : «L'art d'être tantôt très audacieux et tantôt très prudent est l'art de réussir»
Date d'inscription : 26/11/2007

Feuille de personnage
Age: 24 ans
Armes: Desert Eagle noir et un petit couteau
Equipement:

MessageSujet: Re: Visite chez Carter [PV Carter]   Sam 17 Mai - 22:43

Pendant son explication, l'espionne garda un air sévère en fronçant les sourcils et en hochant la tête à presque toutes les phrases comme pour marquer les points. Elle s'appuya sur le comptoir d'une seule main et l'autre se posa sur sa hanche. Il ne manquait plus que le tailleur, le chignon et les lunettes et la voilà qu'elle deviendrait une véritable professionnel du genre, une enquêteuse qui vient le voir pour avoir des informations supplémentaires sur le sujet. Alors qu'elle était pour parler, elle se ravisa, trouvant incroyable qu'elle allait à nouveau le vouvoyer comme lorsqu'elle était arrivée. En fait, avec ce qui c'était produit plus tôt dans la nuit, le vouvoiement aurait été farfelu. Son air grave se dissipa aussitôt et elle reporta son regard sur Carter en reprenant son sourire.

"C'est un projet assez intéressant. J'espère que tu viendras à bout de le mettre au point... enfin, je sais tu vas y arriver. Je n'en doute pas. Si tu veux le tester un jour, fais-moi signe!"

Lui lança Elizabeth avec un clin d'oeil.

"Toutefois, ne t'avises pas de l'utiliser si jamais on se refait une nuit torride... Tu n'aurais plus aucun plaisir!"

Dit-elle en effectuant à nouveau un clin d'oeil espiègle. Enfin, elle reprit du sérieux, gardant cet air malin pour plus, se jurant qu'elle ne devait l'utiliser dans ce genre de situation.

"Sinon, t'es rendu où dans ton processus?"

Le questionna la jeune femme en reprenant l'intérêt qu'elle portait à l'expérience du médecin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Martin Carter
Médecin en chef
avatar

Nombre de messages : 300
Age : 34
Date d'inscription : 28/01/2008

Feuille de personnage
Age: 25 ans
Armes: injecteur et ses projectiles
Equipement: synthétiseur de drogues, scanner et trousse de soin standard

MessageSujet: Re: Visite chez Carter [PV Carter]   Sam 17 Mai - 23:14

"Mais je ne suis ni violeur ni déviant moi! Notre relation est, pour autant que je sache, parfaitement saine ajouterais-je!"

Protesta Carter avant de comprendre la blague et d'éclater de rire. Il considéra longuement l'espionne avant de reprendre son air professionnel et d'imprimer une copie de son travail qu'il tendit à la jeune femme.

"Comme tu peux le voir, il y a des progrès mais c'est encore très. Il y a eu des complications et malheureusement, mon collègue dans ce projet a été a tué dans un accident de voiture récemment donc je dois continuer sans expert en psychologie/psychiatrie. Mais je gardes espoir, je sais que je finirai par réussir."

Ajouta le médecin d'un ton plein d'espoir, la détermination se lisant dans son regard. carter n'était pas du genre à abandonner et il mènerait à terme LA TOTALITÉ de ses projets, même si cela devait lui demander des sacrifices.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elizabeth Levy
Espionne
avatar

Nombre de messages : 359
Age : 27
Société : Schya
Formation : Technique policière et criminologue
Citation : «L'art d'être tantôt très audacieux et tantôt très prudent est l'art de réussir»
Date d'inscription : 26/11/2007

Feuille de personnage
Age: 24 ans
Armes: Desert Eagle noir et un petit couteau
Equipement:

MessageSujet: Re: Visite chez Carter [PV Carter]   Dim 18 Mai - 20:33

Elizabeth le suivit aussitôt dans cet éclat de rire et dans un synchronisme parfait, ils cessèrent en même temps. Elle regarda les papiers encore chauds que Carter venait de faire imprimer afin de les lui montrer. Elle les feuilleta tout en prêtant l'oreille pour rester dans la conversation. Lorsqu'il fit mention de son défunt collègue, l'espionne releva la tête et considéra le visage du médecin. Elle finit par sourire, compatissante et à déposer sa main sur son épaule comme pour le rassurer. Il n'était pas rare de voir ce genre de choses; des gens perdant leur vie pour la science. Il ne faut pas dire qu'il s'agit d'une chose relativement commune, mais ce sont les risques du métier.

"Je suis navrée pour ton collègue. C'est toujours difficile de perdre un comparse..."

Sur ce, elle resongea au passé. Elle entra dans une sorte de transe, détournant gravement son regard vers un point imprécis sur le comptoir. Renonçant à vouloir en parler et résignée à accorder cette journée au bonheur, elle reprit son sourire comme si rien ne s'était passé et releva fièrement la tête pour observer Carter.

"Te connaissant, je suis persuadée que tu le mèneras à terme. C'est bien l'une de tes qualités que de ne jamais abandonner!"

Énonça-t-elle en effectuant un troisième clin d'oeil. Puis, elle se rapprocha de lui et entoura son cou de ses mains. Elle lui sourit espièglement avant d'aller quérir un baiser langoureux.

"Et cette détermination se lit dans ton visage..."

Encore une fois, elle s'acharna sur ses lèvres. Ce n'est pas que le tout devenait inintéressant, au contraire. Quand même, ils n'allaient tout de même pas garder une certaine distance professionnelle pendant ses explications alors qu'ils pouvaient mieux faire; expérimenter d'autres expériences par exemple. Toutefois, étonnemment, la jeune femme ne désirait pas refaire le même jeu auquel ils avaient joué pendant la nuit. Elle ne désirait qu'exprimer son amour envers le médecin sans que le tout devienne une union charnelle. Et puis, Martin avait prévu autre chose alors...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Martin Carter
Médecin en chef
avatar

Nombre de messages : 300
Age : 34
Date d'inscription : 28/01/2008

Feuille de personnage
Age: 25 ans
Armes: injecteur et ses projectiles
Equipement: synthétiseur de drogues, scanner et trousse de soin standard

MessageSujet: Re: Visite chez Carter [PV Carter]   Dim 18 Mai - 23:58

"JE finirai par réussir, il le faut. Autrement je serais un bien piètre scientifique. Ceux qui sont incapables d'achever leur oeuvre dans une vie ont simplement été trop imbus d'eux même d'où leur échec. Mais bon... Pour en revenir au projet sur lequel je travaille, il me reste encore à faire une stabilisation des composés olfactifs. J'ai eu certains inconvénients lors des derniers tests: je n'ai pas été capable de sentir autre chose que mon sorbet aux fruits des champs pendant trois jours de temps. La permanece des effets est un inconvénient certain sur le loong terme... J'Ajouterais que cela a constitué un arrêt de travail définitif sur le projet et les contretemps sont choses que je tolère très mal. Quand ils sont justifiés je veux bien les accepter. Quand il s'Agit de mes propres erreurs, c'Est une toute autre chose..."

Dit Carter avant de répondre favorablement au baiser de sa belle. Après tout, alterner entre professionnalisme et humanité était chose plus que saine pour l'esprit. La froideur avait sur le moyen terme des effets dévastateurs... Et Martin le savait pour avoir déjà fréquenté des cas de ce genre...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elizabeth Levy
Espionne
avatar

Nombre de messages : 359
Age : 27
Société : Schya
Formation : Technique policière et criminologue
Citation : «L'art d'être tantôt très audacieux et tantôt très prudent est l'art de réussir»
Date d'inscription : 26/11/2007

Feuille de personnage
Age: 24 ans
Armes: Desert Eagle noir et un petit couteau
Equipement:

MessageSujet: Re: Visite chez Carter [PV Carter]   Lun 19 Mai - 3:20

Elizabeth l'écouta toujours avec autant d'attention. Elle joua avec ses cheveux, entremêlant ses doigts dans ses mèches dites rebelles. Elle n'avait pas été si heureuse depuis un long moment, depuis quelques années même à vrai dire. Et tout cela, pendant un instant, lui paraît être impossible. En fait, se retrouver avec un médecin excentrique aux allures casanières n'avait jamais été l'idéal de l'espionne qui avait eu de nombreuses conquêtes. Ils étaient si opposés et pourtant, ils s'agençaient parfaitement. L'un plus raisonné et l'autre plus impulsif. On peut dire qu'ils se complètent bien, non? L'un écoute ses pulsions et les exécute avec une énergie sauvage, presque féline alors que l'autre se remet sur ses principes et agit selon sa raison. Le plus et le moins s'attirent dans les aimants... alors pourquoi pas eux?

En ruminant ses pensées de la sorte, elle finit par sourire radieusement avant de s'attaquer à nouveau ses lèvres en lui nettoyant littéralement l'intérieur de la bouche pendant plusieurs minutes. Elle retira ses lèvres et une respiration haletante, presque sifflante possédait une température relativement chaude.

"Hier soir... Si tu aurais laissé tes principes de côtés, qu'aurais-tu fait? Je veux dire, avoir su qu'il te restait par exemple que quelques heures à vivre et que la seule chose que tu désirais le plus était d'embrasser une fille le plus fougueusement possible pour ne jamais l'oublier, même mort, aurais-tu pris la chance avec moi? Aurais-tu tenté ta chance pour pouvoir goûter au moins une fois dans ta vie à une femme d'une telle façon?"

Demanda l'espionne dans un sérieux presque inquiétant alors qu'elle observait fixement ses pupilles qui avait légèrement dissipé son sourire pour qu'il réponde et sache que la question était sérieuse.

"Qu'aurais-tu fait, Martin?"

Questionna ultimement la jeune femme qui avait reposé ses mains sur ses épaules, laissant ses cheveux dans leur désordre habituel.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Martin Carter
Médecin en chef
avatar

Nombre de messages : 300
Age : 34
Date d'inscription : 28/01/2008

Feuille de personnage
Age: 25 ans
Armes: injecteur et ses projectiles
Equipement: synthétiseur de drogues, scanner et trousse de soin standard

MessageSujet: Re: Visite chez Carter [PV Carter]   Lun 19 Mai - 5:31

"La question en soi est biaisé, Elizabeth. Tu n'es pas nimporte quelle femme, tu es celle que j'aime et ce de façon invariable donc il est évident que je t'aurais quand même embrassé pour ne jamais t'oublier. Dans le cas où c'eut été une autre femme, je serais mort sans avoir connu ces émotions et ces sentiments. Je suis de ceux qui ne sont fidèles qu'à une compagne de coeur et qui ont une sainte horreur des relations d'un soir. Il aurait été bien sûr plus simple dans une telle situation de me dire que comme c'est la fin je n'ai plus rien à perdre mais j'ai quand même un sens moral qui va au delà de mes principes seuls. Non, j'ai la certitude absolue que c'eut été avec toi ou alors avec personne sans marge entre les deux ni variante possible."

Répondit le médecin sans la moindre hésitation. Il savait ce qu'il voulait, il savait où se situait son allégence et sa morale et il savait pertinement comment il fonctionnait même face à la mort qu'il avait "vu" à quelques reprises.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elizabeth Levy
Espionne
avatar

Nombre de messages : 359
Age : 27
Société : Schya
Formation : Technique policière et criminologue
Citation : «L'art d'être tantôt très audacieux et tantôt très prudent est l'art de réussir»
Date d'inscription : 26/11/2007

Feuille de personnage
Age: 24 ans
Armes: Desert Eagle noir et un petit couteau
Equipement:

MessageSujet: Re: Visite chez Carter [PV Carter]   Lun 19 Mai - 18:03

Elizabeth sourit et caressant délicatement les joues du médecin. Elle le considéra longuement avant d'aller quérir un baiser fougueux. Sa réponse lui avait suffit. De toute façon, de manière générale, Carter avait toujours été aussi sincère et n'y allait pas par quatre chemins. Il n'était peut-être pas aussi impulsif qu'elle, mais qu'importe, elle se plaisait à se retrouver à être le centre de son univers dans un sens. Certes, l'espionne avait déjà savouré l'idée d'être aimée d'une telle façon. Toutefois, les espoirs l'avaient peu à peu abandonné quant à revivre cette joie immense qui vous consume le coeur. Cependant, voilà qu'hier soir, le philtre d'amour que le médecin lui avait donné par erreur avait tôt fait de faire surgir des émotions qu'elle avait gardé au fond d'elle-même de peur de refaire un deuil amoureux. Et une réplique de sa part avait suffit pour la convaincre d'affronter cette peur pour courir le risque d'être aimée à nouveau. Cette chance, elle ne la regrettait pour rien au monde. La preuve, elle tenait auprès d'elle un homme qui lui serait fidèle et qui ne tâcherait pas de lui briser le coeur. Cela faisait raviver le côté plus sage et adorable de cette femme naturellement spontanée de manière assez énergique merci.

Néanmoins, une question trottait depuis assez longtemps dans l'esprit de la jeune femme. Sur ce, elle s'arrêtait de se déchaîner sur les lèvres de Carter l'observa fixement dans les yeux pendant un long moment avant de prendre la parole.

"Tu dis que tu n'aurais jamais hésité étant donné que c'était moi. Et tu as dis que j'étais la femme que tu aimais invariablement..."

Énonça-t-elle pour résumer la chose afin d'aborder plus clairement sa question; les prochaines paroles en fait qui allaient sortir de sa bouche.

"Sois honnête Martin, tu m'aimes depuis combien de temps pour avoir répondu une telle réponse?"

Décidément, la curiosité d'Elizabeth pouvait prendre le dessus sur n'importe quoi. Même jeune fille, elle arrêtait de passionnantes discussions où elle souriait joyeusement pour questionner ses parents avec des questions qui demandaient un sérieux impeccable. D'abord surpris d'un tel changement assez radical, ils s'interrogeaient du regard afin de répondre sur un pied d'égalité. Ils répondaient le plus humainement et honnêtement possible pour assouvir la curiosité de leur unique enfant. Cependant, ce tel comportement avait toujours été une partie intégrante de la jeune femme et c'est ce qui faisait d'elle une personne impulsive et imprévisible à la fois. Et puis quoi, ça charmait bien Carter...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Martin Carter
Médecin en chef
avatar

Nombre de messages : 300
Age : 34
Date d'inscription : 28/01/2008

Feuille de personnage
Age: 25 ans
Armes: injecteur et ses projectiles
Equipement: synthétiseur de drogues, scanner et trousse de soin standard

MessageSujet: Re: Visite chez Carter [PV Carter]   Lun 19 Mai - 18:32

"Cela fait trois ans que tu es à la Schya donc si on essaie de trouver une datation exacte... 21 juin 2062 à très précisément 13h00, 27 secondes, 7 dixièmes selon la datation standard en Ataxia. Tu es passée devant l'infirmerie pour rejoindre tes quartiers et je t'ai vu sur la caméra de surveillance. C'est le plus précis que je puisse te fournir. Bien sûr, avec des équations de physiques, qui ne sont pas du tout mon domaine et dont j'ai une sainte horreur, on pourrait avoir plus précis. Je peux demander à mes collègues versés dans ce champ si tu veux quelque chose d'encore plus exact. au niveau quantique peut-être, qu'en sais-je..."

Répondit Carter sans une seconde d'hésitation. Le souvenir était encore très vif à sa mémoire d'ailleurs: si leur première rencontre officielle avait été une visite médicale, il l'avait vu bien avant...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elizabeth Levy
Espionne
avatar

Nombre de messages : 359
Age : 27
Société : Schya
Formation : Technique policière et criminologue
Citation : «L'art d'être tantôt très audacieux et tantôt très prudent est l'art de réussir»
Date d'inscription : 26/11/2007

Feuille de personnage
Age: 24 ans
Armes: Desert Eagle noir et un petit couteau
Equipement:

MessageSujet: Re: Visite chez Carter [PV Carter]   Lun 19 Mai - 19:10

"Tr... trois ans?!"

Répéta Elizabeth, les yeux exorbités. Voilà que cela faisait trois ans qu'il l'aimait et qu'il n'avait jamais eu l'audace de lui dire. D'autant qu'il y a trois ans, elle commençait ses services au sein de l'organisation criminelle. La bouche entreouverte, elle n'en revenait toujours pas. Cela faisait trois ans qu'ils se cotôyaient sans se voir tous les jours et, qu'inconsciemment, le coeur du médecin battait la chamade chaque fois qu'il la croisait ou qu'elle venait à l'infirmerie pour se faire soigner d'une récente blessure ou pour le fameux examen médical annuel. En un sens, un sentiment d'égoisme vint prendre possession de la jeune femme. Elle se retira de l'étreinte de Martin et fit volte-face, honteuse de ne pas avoir répondu à son amour plus tôt. Elle abaissa la tête, confuse, et croisa ses bras. Pour elle, elle n'avait jamais eu à attendre si longtemps pour vivre de l'amour de l'autre. Une semaine tout au plus, se souvient-elle. Elle s'était prise en main et avait eu l'audace d'aller dire à cette personne ce qu'elle ressentait et cela se retrouvait à être réciproque. Toutefois, ses conquêtes amoureuses n'avaient toujours été fructueuses. Tandis que l'un n'avait été qu'un désir, l'autre s'était rapidement résolu et désisté et cela avait été d'un parfait accord dont ils s'étaient rendus à l'évidence que ça ne fonctionnerait pas. Avec Andreas, son premier amour à Ataxia, cela avait pris quelques jours... Sur ce, elle secoua vivement la tête, ne voulant pas refouler le passé qu'elle avait enterré contre son gré. Elle sècha rapidement des larmes qui s'étaient écoulées sur ses joues et, se retourna vers Carter dans une lenteur incroyable pour toutes les personnes qui la connaissent. Elle ne releva pas son menton immédiatement pour regarder le médecin.

"Je me sens... gênée de ne pas avoir remarqué cela avant..."

C'est à ce moment-là qu'elle réalisa à quel point elle pouvait être naïve. Non, elle n'avait jamais nié le fait qu'elle faisait de l'effet chez de nombreux hommes. Elle le savait pas en avoir fait sa couverture en dehors des murs de la Schya. Cependant, elle n'avait jamais ouvert les yeux sur les gens qu'elle cotôient quotidiennement. Certes, elle entretenait une relation strictement professionelle, mais ne restait-elle pas sur le qui-vive peu importe où elle se trouvait? Prenant enfin son courage entre ses mains, elle releva la tête, découvrant des yeux vitreux et quelque peu humides. Elle s'avança à pas de tortue chez Martin en le fixant droit dans les pupilles.

"Pardonne-moi!"

Souffla Elizabeth.

"Toutefois, pourquoi ne pas avoir tenté ta chance plus tôt?"

Demanda-t-elle, toujours curieuse de la réponse qui pouvait surgir de la bouche du médecin dont le coeur avait enfin trouver la joie d'être aimé de la personne dont il s'était épris dès les premiers jours de son entrée dans l'organisation. S'arrêtant à sa hauteur, elle ne le quitta pas des yeux. Pour la première fois de sa vie, voilà qu'elle ne comprenait pas pourquoi il n'avait pas réagi plus tôt. Peut-être aurait-elle ouvertement répondu à sa déclaration sans avoir eu recours à un super philtre d'amour pour se dévoiler au grand jour. Alors qu'ils étaient dans les révélations, l'espionne décida d'y mettre son grain de sel.

"Pour ma part, 31 décembre 2064... ou plutôt, le premier janvier de cette année. Au party du jour de l'an de la Schya, champagne à la main, on s'était souhaité bonne année du regard étant donné la distance qui nous séparait. J'ai vu une lueur inhabituelle dans tes yeux... J'aurais voulu aller te rejoindre, mais hélas! les gens dansaient et m'empêchaient d'aller te souhaiter mes voeux de bonne année de vive voix. Je t'ai toujours considéré comme étant un ami, mais c'est réellement là où quelque chose a surgi en moi... Pour être honnête, je n'ai jamais réagi avant non plus par peur... (elle s'arrêta pour expirer) par peur... Depuis ce temps, on dirait que je refusais de voir la réalité en face et j'ai tout fait pour tenter d'oublier. J'ai passé des soirées enfermée dans mon appartement à me dire que je n'étais pas digne de toi, nous étions trop différents pour que ça fonctionne... En quelques mois, j'ai sorti avec plusieurs hommes pour tenter d'oublier ce qui s'était passé ce soir-là. Toutefois, aucun ne semblait posséder cette étincelle dans les yeux que j'avais vu reluire dans les tiens. J'ai fini par abandonner et le dernier était celui qui m'a pourchassé l'autre jour et que je suis entrée ici par erreur en voulant le fuir. Pour être honnête, c'est presqu'à contre coeur que je suis venue ici hier pour me faire soigner. Je ne voulais pas éprouver de la déception pour encore me morfondre dans un pot de crème glacée, car crois-moi, j'en ai mangé au début, mais j'ai fini par m'écoeurer..."

Sur ce, elle échappa un petit rire, se souvenant très bien en avoir fait presque une indigestion. Puis, elle reprit du sérieux en replongeant profondément dans son regard.

"Enfin... et je dois t'avouer que je regrette qu'il aille fallu que j'ingurgite un philtre d'amour pour pouvoir te montrer le fond de mes sentiments longtemps cachés. Et il serait encore plus idiot de ma part de demander et de souhaiter remonter le temps pour que les choses se passent autrement... Il faut dire que de me montrer aussi charmeuse et d'une espièglerie dont tu n'as jamais vécu a du te déconcerter, te troubler même. Je m'excuse amèrement de t'avoir exposé à ce genre de sensualité que j'utilise que très rarement. Je respecte assez les gens pour ne pas les obliger à retirer leurs vêtements."

Lui confia Elizabeth dans une sincérité qui lui échappait. Elle n'avait été impulsive sur ce coup-là et elle se demandait toujours comment avait-elle pu tenir tout ce temps sans démontrer une seule partielle de ce qu'elle éprouvait pour lui avant. Toutefois, sa dernière phrase ne fut pas exempte d'une lueur maline dans ses yeux.

"Pour être honnête, je me souviens assez de ces dernières minutes-là pour te confirmer à quel point je t'ai trouvé irrésistible... pour ne pas dire sexy vêtu de la sorte et en sueur..."

L'espionne reprit son sourire radieux, ses yeux reprenant de leur rayonnement habituel lorsqu'un bonheur l'envahissait. Néanmoins, elle n'oubliait pas tout ce qu'elle lui avait dévoilé plus tôt.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Martin Carter
Médecin en chef
avatar

Nombre de messages : 300
Age : 34
Date d'inscription : 28/01/2008

Feuille de personnage
Age: 25 ans
Armes: injecteur et ses projectiles
Equipement: synthétiseur de drogues, scanner et trousse de soin standard

MessageSujet: Re: Visite chez Carter [PV Carter]   Lun 19 Mai - 21:20

"Je ne me suis pas prononcé plus tôt sur le sujet car je me suis dit qu'il y avait certainement mieux que moi pour te servir de compagnon. Franchement, Elizabeth, t'es tu déjà regardée attentivement dans un miroir? Tu pourrais facilement charmer la population masculine d’Ataxia en entier, tu tenterais même ceux qui sont homosexuels tant tu es belle, séduisante, attirante voire sexy pour reprendre ton mot… Tu pourrais à toi seule faire changer de préférence sexuelle la gent féminine d’Ataxia si tu le désirais, tu séduirais n’importe qui! Et tu as une aisance avec la vie, le plaisir, les actes… Ton impulsivité te permet d’accomplir des exploits, presque des miracles! Tu pourrais damner Dieu le père et le paradis au complet! Et regarde moi, qu’est-ce que je suis? Un génie, un hyperspécialiste névropathe qui tend sur l’agoraphobie, toujours dans ses expériences, dans ses dossiers, seul, redoutablement efficace, mortellement efficace, qui ne jure que par sa logique… Un physique plutôt banal, rien d’exceptionnel… Comment aurais-je pu imaginer une seule seconde que tu puisses vouloir de moi? Un insecte aux pieds d’une déesse! Et je ne suis pas aveugle ni idiot, j’ai bien sûr eu vent de tes nombreuses conquêtes temporaires, aie lu certains communiqués privés échangés entre les dites conquête. Je fais un peu de piratage informatique pour protéger mes fichier, autant s’en servir… Ils te dépeignaient tous de façon très libidineuse et fort peu convenable mais l’opinion qu’ils avaient de toi ne faisait que creuser davantage le fossé nous séparant : rien de ce que je possédais ne pouvait égaler ton expertise ou ton style. Alors je me suis enfermé davantage dans mon travail et si tu savais le nombre de fois où j’ai tout voulu te dire… Mais j’avais si peur que tu me rejettes que j’étais même dans l’incapacité de rêver à toi, de te dédier mes plus belles pensées. J’ai même volontairement fait usage sur ma de drogues d’effaçage de mémoire tant la douleur était vive de savoir ou plutôt de penser ne jamais pouvoir t’atteindre… sans succès. Le souvenir revenait sans cesse, chaque fois plus vif, plus fort…"

Le médecin regarda la jeune espionne dans les yeux, comme pour atteindre son âme, plus sérieux encore qu’il ne l’avait jamais été.

"La dernière fois que je me suis effacé la mémoire, j’ai failli me suicider au retour du souvenir tant la douleur fut vive. C’était trop insupportable, trop… trop gros à garder en moi, trop douloureux pour continuer à souffrir de la sorte. La seule chose qui aie arrêté ma main, c’est le souvenir de cette fois où je quittais la fête du nouvel an et que tu entrais, tu revenais de la salle de bain. Nous sommes passés en même temps sous le gui et tu m’as embrassé… C’est la seule chose qui m’aie empêcher de mettre fin à mon existence jusque là si misérable. Une lueur d’espoir de vivre jusqu’au prochain nouvel an pour pouvoir peut-être répéter l’expérience. Et ce respect pour toi… Combien de fois, lorsque tu es venue à l’infirmerie aurais-je pu vilement abuser de toi? N’importe qui d’autre, quelqu’un de normal l’aurait fait plutôt que de souffrir pour assouvir même temporairement un instinct, une envie… Mais pas moi. J’en étais incapable et je ne le voulais pas. Pas comme ça. Surtout pas comme ça. Mais hier… Hier… Bon sang Elizabeth, je me suis senti renaître, ta fougue et ton impulsivité, surtout la passe du filtre d’amour mais encore davantage après… Je n’ai pas eu peur, j’ai été davantage séduit. Et quant à ce que tu as fais sous l’effet du philtre… J’en aurais fait encore davantage si nécessaire. Et quad tu as prit le fortifiant, c’était encore plus… Magique? Parfait? Je voyais enfin une Elizabeth libre, vraie, qui parlait et agissait avec son cœur, ses sentiments et son instinct… Et c’est ce qui te rend si désirable, si adorable, si parfaite pour moi. Je dois avouer que te voir en tenue légère n'était pas non plus désagréable, tu as un corps vraiment parfait!"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elizabeth Levy
Espionne
avatar

Nombre de messages : 359
Age : 27
Société : Schya
Formation : Technique policière et criminologue
Citation : «L'art d'être tantôt très audacieux et tantôt très prudent est l'art de réussir»
Date d'inscription : 26/11/2007

Feuille de personnage
Age: 24 ans
Armes: Desert Eagle noir et un petit couteau
Equipement:

MessageSujet: Re: Visite chez Carter [PV Carter]   Lun 19 Mai - 22:34

Pourquoi se trouvait-elle à être si émue, si troublée par ses paroles? Ô si souvent elle avait entendu ce genre de discours; «Ah, Elizabeth, tu es si irrésistible, si parfaite... tu es une déesse, le fruit damné du jardin d'Éden dont je prendrais une seule bouchée pour assouvir ma curiosité que de te goûter...» Toutefois, cela avait quelque chose de différent. Bien qu'il y ait une pincée de poésie, cela n'était pas le thème principale de tant d'honnêté. Il y avait plus, un je-ne-sais-quoi de plus que les autres déclarations entendues auparavant. Et cette lueur dans son regard qui lui transperce l'âme en ce moment au point de s'évanouir d'extase et de tomber dans ses bras comme si les rôles avaient été inversés pendant un moment. Lui, l'ultime tombeur et elle, la fille qui tombe sous son charme en entendant qu'un simple «Bonjour!» de sa part. Ses yeux s'illuminèrent soudainement, comprenant enfin pour elle avait été si profondément touchée par ses dires. Le fait qu'ils venaient du fond de son coeur et non de son cerveau qui ne faisait que répéter les mêmes choses à chaque femme. Et ça, c'était tout nouveau... Elle en vint même à se sentir indigne. La jeune femme qui n'y était jamais allée autant en profondeur, avait également ouvert son coeur pour le lui montrer ouvertement. Et la partie sur le miroir lui revint en tête. À ce moment-là, elle en chercha du regard dans la pièce et en trouva un assez grand pour encadrer que le visage suspendu dans une armoire ouverte. Elle s'y dirigea d'une démarche plus que normale, les bras toujours croisés. Lorsqu'elle y vit son reflet, elle aperçut Carter dans le coin gauche. Osant finalement contempler ses propres pupilles azurs, elle se regarda dans un sérieux absolu.

"Demander à une femme de se regarder attentivement dans le miroir... Et une femme te répondera qu'elle y voit que ses défauts. Je ne suis pas immunisée contre ce syndrôme. J'y vois que mes défauts, Martin. Tu auras beau te battre contre moi pour me faire dire le contraire, je n'y arriverai jamais. Un jour peut-être, tu me dissuaderas du contraire, mais je resterai avec l'image de moi en tête avec mes complexes..."

Elizabeth resta quelques moments silencieuse à se regarder dans le miroir. Au bout d'un instant, elle soupira et fit volte-face à Carter.

"Parfois, ça me dégoûte de savoir que les hommes me veulent pour ce dont j'ai l'air et non ce que je suis. Et toi, tu as vu plus qu'un simple physique. Tu sais, j'en ai marre qu'on m'étiquette au stéréotype de la femme fatale et irrésistible aux yeux de la gent masculine. Je ne suis pas une poupée quand même... et encore moins une qui satisfera leurs moindres pulsions libidineuses. Tu as lu mes courriels? L'un me dit: «tu viens au resto, Elie? Ensuite, on ira prendre le café dans mon appartement et on aurait peut-être envie de prendre un second dessert...» alors qu'un autre c'est: «j'ai du champagne dans ma suite, tu veux venir prendre un verre?». Certes, ces derniers mois, j'y ai répondu favorablement et je ne te cacherai pas de la suite des choses... Disons simplement qu'ils ont comblé ce dont ils voulaient. Pour être honnête avec toi, j'ai été stupide de m'être laissée faire. Ça me faisait également plus mal que si j'étais uniquement restée chez moi enlovée dans un pyjama et une couverture avec un pot de crème glacée et une cuillère dans les mains... Bon sang! J'ai vraiment été bête..."

S'exclama-t-elle en se retournant, tellement honteuse de ses actes des derniers mois auxquels elle n'avait agi que sur un coup de tête et non cela sa propre volonté. Elle n'avait été tentée que par l'oubli. Et le fait qu'il reparle du baiser sous le gui du nouvel an du 31 décembre 2063, cela lui suffit amplement pour retrouver la mémoire jusqu'à cet événement. Sur le coup, elle l'avait croisé et levé la tête pour lui désigner le gui. Ils s'étaient embrassés comme si cela n'avait été qu'une aventure d'un soir qui s'était arrêté là. L'espionne était retournée s'amusée sans y repenser. Le party de l'année suivante, elle l'avait même oublié, ne soupçonnant aucunement que le médecin aurait voulu répéter l'expérience. Toutefois, le mot «uicide» lui fit comprendre l'ampleur de son mal et elle se sentit encore plus égoïste. Elizabeth Levy aurait été la cause de la mort de Martin Carter... qui l'aurait su!

"Je suis ravie que ce baiser ait suffit pour te garder une année entière encore en vie. Néanmoins, je suis navrée de ne pas avoir exhausé ton souhait de ce nouvel an. Mais mieux vaut tard que jamais..."

Sur ce, elle alla précipitemment rejoindre le médecin et lui sauta carrément dans les bras, saisissant sa tête entre ses mains pour pouvoir l'embrasser avec toute la fougue qui l'animait. Elle entoura ses jambes autour de sa taille et lui donna le baiser le plus amoureux et langoureux que l'on peut recevoir dans sa vie. Un baiser tendre et délicat à la fois énergique et ardent au point de perdre la respiration tant la bouche était occupée à autre chose.

"Merci mille fois, Martin... d'avoir été respectueux avec moi et mon corps. Aujourd'hui, tes espoirs et ce respect te sont récompensés. Et crois-moi, tu veux plus que mes autres conquêtes. Tu n'es pas un insecte à côté d'une déesse. Tu es le crapaud que j'ai embrassé et qui s'est transformé en prince..."

Lui dit-elle alors qu'elle venait à manquer d'air. Sa respiration chaude et haletante repoussait ces mèches rebelles qui encadraient le visage au point de lui cacher les yeux. D'un geste de la tête, elle les ramena à l'arrière.

*Enfin, je suis libre de cette prison... me voilà enfin libérée de cette souffrance mentale et physique...*

Elle lui dégagea à son tour ses quelques mèches rebelles et redéposa sauvagement ses lèvres sur les siennes pour les lui caresser avec la même énergie délicate qu'elle lui avait partagée quelques secondes plus tôt. Fini la crème glacée, fini les films d'amour dont elle enviait l'histoire, fini de se contenir comme une bête... voilà que celle-ci pouvait agir en toute liberté.

"Promets-moi... de ne plus... jamais... utiliser de drogues... pour t'effacer... la mémoire..."

Réussit à articuler Elizabeth qui se faisait continuellement interrompre par sa respiration saccadée et sifflante. Sans même attendre une réponse, elle saisit à nouveau sa bouche, éprise de cette drogue dont elle était à jamais dépendante...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Martin Carter
Médecin en chef
avatar

Nombre de messages : 300
Age : 34
Date d'inscription : 28/01/2008

Feuille de personnage
Age: 25 ans
Armes: injecteur et ses projectiles
Equipement: synthétiseur de drogues, scanner et trousse de soin standard

MessageSujet: Re: Visite chez Carter [PV Carter]   Lun 19 Mai - 23:27

"Aucun problème de ce côté, tu peux en être bien certain: je ne souffre plus désormais puisque je t’ai là, à mes côtés et je sais avec certitude que je t’aime, tu m’aimes, que nous nous aimons… La douleur est belle et bien partie et je recommence à vivre avec toi… Avec moi, tu n’es soumise à aucune retenue et tu peux être telle que tu es. Pourquoi exigerais-je du professionnalisme de ta part quand nous sommes entre nous? Pouvons-nous exiger d’un oiseau qu’il renonce à sa liberté pour une cage? Moi je ne pourrais m’y résoudre…"

Dit carter qui faisait montre d’une endurance et d’une force que sa tenue de travail habituelle ne laissait en rien présager. Il tenait la jeune femme dans ses bras sans trop d’effort, la gardant contre lui dans une douce et chaude étreinte, répondant avec une fougue et une passion toute nouvelle chez lui pour rester en rythme avec l’espionne, comme pour mieux accorder leurs êtres, comme pour transcender une réalité qui les séparait trop au goût du médecin. Pourquoi avoir besoin de respirer, cela gâche les longs baisers… Pourquoi avoir besoin de dormir, cela tue les moments romantiques, pourquoi manger, boire, travailler… Carter songea un bon moment à prendre une des dizaines de semaines de vacances qu’il n’avait jamais prit pour être avec Elizabeth. Pourquoi ne pas aller dans le sud, sur une plage de sable blanc, loin de toute cette folie pour passer du bon temps? Cela lui sembla plus sage que de jouer à cache cache avec les impression du monde de la Shcya et d’Ataxia en général…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elizabeth Levy
Espionne
avatar

Nombre de messages : 359
Age : 27
Société : Schya
Formation : Technique policière et criminologue
Citation : «L'art d'être tantôt très audacieux et tantôt très prudent est l'art de réussir»
Date d'inscription : 26/11/2007

Feuille de personnage
Age: 24 ans
Armes: Desert Eagle noir et un petit couteau
Equipement:

MessageSujet: Re: Visite chez Carter [PV Carter]   Mar 20 Mai - 0:11

Manifestement, ils s'étaient tous les deux faits du mal pour rien. Elizabeth regrettait de ne pas avoir fait avancer les choses avant, mais elle avait un blocus intérieur qui le lui empêchait. Combien de fois elle avait ouvert la porte de son appartement, déterminée à aller dans l'infirmerie, hurler le nom de Carter en refermant la porte de son lieu de travail et de lui sauter dessus pour lui montrer ce qu'elle ressentait comme une lionne enragée en carence de nourriture. Trop de fois elle s'était désistée; elle avait sagement refermée la porte, avait ouvert celle du congélateur pour prendre la crème glacée au chocolat et ouvert le tiroir pour trouver une cuillère qui allait lui servir une panoplie de bouchée de cette nourriture. Et elle pleurait à chaudes larmes dans le noir en contemplant à l'extérieur cette pluie maudite qui ne faisait que nourrir sa peine mortelle. D'autres soirs, une invitation la conduisait dans un appartement d'un collègue qui ne voulait qu'abuser d'elle et de sa beauté... chose qu'elle lui rendait sans se plaindre, comme une prostituée. Mais un jour, c'en était trop et elle s'était enfermée pendant une semaine complète à ne voir, entendre personne ni sans sortir. Seule... dans le noir... dans les ténèbres...

Cependant, voilà qu'elle avait enfin vu de la lumière au bout du tunnel. Puis, une main qui a pris la sienne pour la tirer de ce gouffre. Il se tenait là, sur son cheval, les cheveux dans les vent avec sa cape. Son habit princier et son épée à sa taille. C'était Martin... ce Martin qui avait horreur qu'on sabote son travail, qui avait horreur des visites surprises, qui préférait son travail à une vie sociale... Soudain, la jeune femme comprit la nature de ce type que l'on qualifiait de casanier et en hibernation permanente. Elle retira brusquement ses lèvres des siennes, le fixant intensément dans les yeux sans sourire.

"Toutes ces habitudes de rester ici, enfermé... c'est à cause de moi?"

Demanda l'espionne qui vint à se maudire d'avoir cessé cet instant de passion qu'il vivait. Comme si elle lui avait indiqué qu'elle ne désirait aucune réponse, elle se remit à embrasser ses lèvres si goûteuses, trouvant parfois le courage de les délaisser quelques instants pour reprendre son souffle. Elle n'en pouvait plus de se contenir. Il fallait qu'elle extériorise tout ce qu'elle avait gardé pour elle pendant tous ces mois d'une profonde déchéance mentale dont jamais elle pensait remonter la pente. Elle en vint même à être émue aux larmes tellement elle le remercie profondément de l'avoir sauvé de ce trou noir, d'avoir pu libérer la tigresse qui était captive dans une cage dont les barreaux semblaient être indescructibles. En même temps, une jubilation extrême l'empêchait de l'exprimer autrement tant par la beauté de la chose. Ses larmes coulèrent sur ses joues d'abord pour se retrouver ensuite sur le visage de Carter. Dans ses gestes vifs et sauvages, on pouvait comprendre à quel point elle était heureuse.

Mais les règles du travail la rattrapèrent vite. Elle savait pertinemment que de telles relations ne pouvaient avoir lieu entre les membres de l'organisation. S'il y avait eu une caméra de surveillance, elle aurait volontier fait le doigt d'honneur. Le garde de la surveillance aurait prévenu le boss qui aurait visionné la séquence et il aurait tôt fait de convocté les deux jeunes fautifs dans son bureau pour n'en renvoyer qu'un seul pour faire encore plus de peine aux deux. Le renvoyé aurait été exilé loin et l'autre aurait reçu l'ordre de ne jamais démissionné pour aller le rejoindre sous peine de mort... Enfin, c'est ce que Senora aurait fait. Le nouveau boss, il semble plus «smooth», plus permissif...

Loin... loin... mot simple composé de quatre dont Elizabeth aurait voulu qu'il soit véridique. Eh non! Il fallait qu'ils jouent à cache-cache pour vivre pleinement de leur amour. Pourtant, l'idée d'une plage germa dans l'esprit de la jeune femme. Couché de soleil à l'horizon, main dans la main prenant de l'air frais comme un couple en lune de miel. Soudain, une idée folle surgirait dans leur esprit. Ils se coucheraient sur la plage et, en ayant fait sûr qu'il n'y ait personne autour, aurait joué à une partie de l'union charnelle. Enfin, l'espionne avait l'audace de le faire et sans doute Carter la suiverait dans cette idée assez farfelue.

"Je nous trouve assez enfantin d'avoir joué à ce petit jeu... «Oh, je crois qu'il ne m'aime pas, je ne suis pas digne d'elle...» Et voilà ce que ça donne maintenant!"

Fit remarquer la jeune femme.

"Qu'importe, je t'aime Martin. Et au prochain nouvel an, je te promet de t'embrasser sous le gui avec la fougue que tu me connais. Les gens sauront bien trop occupés à se souhaiter bonne année pour faire attention à notre manière de nous le souhaiter!"

Et Elizabeth retomba dans la baiser ardent qu'elle échangeait depuis tout à l'heure avec Carter.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Martin Carter
Médecin en chef
avatar

Nombre de messages : 300
Age : 34
Date d'inscription : 28/01/2008

Feuille de personnage
Age: 25 ans
Armes: injecteur et ses projectiles
Equipement: synthétiseur de drogues, scanner et trousse de soin standard

MessageSujet: Re: Visite chez Carter [PV Carter]   Mar 20 Mai - 0:45

"Oh tu sais, je ne suis pas resté enfermé dans cette infirmerie à cause de toi, non. J’ai juste un gros problème vis-à-vis les autres. Je ne me sens pas bien avec les gens, ils ne sont pas comme moi, ils pensent différemment et par conséquent, je ne suis pas comme eux et je pense également différemment. C’est ce malaise qui fait que je préfère la solitude. Oh il est vrai que tu as une part de responsabilité dans mon isolement prolongé si on peut dire mais sans plus… Cela dit, la vie avec toi promet d’être bien plus belle et je me fais déjà une joie de finir mes jours avec toi…"

Répondit Carter quand il en eu la chance, quand Elizabeth fit une pause pour reprendre son souffle. Il la considéra longuement du regard, ne comprenant pas où elle pouvait se voir des défauts : elle était parfaite, divine… Et maintenant elle était sienne comme il lui appartenait. Prenant l’espionne de vitesse, ce fut autour de Carter de déchaîner sa passion dans un baiser aussi torride qu’enflammé qui avait de quoi rivaliser voire surpasser les derniers assauts buccaux de sa belle. Une chance qu’Elizabeth se tenait fermement après Martin avec les jambes car les mains du médecin étaient bien trop occupées à caresser le corps de rêve d’Elizabeth en autant de mouvements vifs et ardents, énergiques mais un peu plus délicats et moins sauvages que ceux de l’espionne. Son touché de médecin scientifique par contre faisait des merveilles allant chercher et exploiter sans merci les points sensibles des parties qu’il pouvaient atteindre de la jeune femme dans cet échange entre deux amoureux qui profitaient d’un long moment de libération pour se remercier mutuellement et continuer à s’aimer… L’air venait à manquer à Carter mais il refusait de séparer ses lèvres de celles d’Elizabeth, prolongeant le baiser en gardant sa respiration, faisant durer le baiser encore et encore sans jamais faiblir… Il se refusait à être celui qui briserait le contact. Lui aussi pouvait se montrer impulsif et passionné et quand il s’y mettait, cela pouvait tenir de l’épreuve physique où volonté, force, doigté et résistance était au rendez-vous. Il était complètement addict à Elizabeth et ne voulait plus s’en séparer. Pas maintenant, pas au milieu de ces échanges passionnés, pas quand enfin les effets de la grande libération se manifestaient…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Visite chez Carter [PV Carter]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Visite chez Carter [PV Carter]
Revenir en haut 
Page 6 sur 8Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant
 Sujets similaires
-
» visite chez le gynéco
» Visite chez l'artisan
» Une visite chez le mécano[Avorté]
» Invention Tarriennes et internement forcé.
» Visite chez le mécano(intro)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ataxia : nouvelle génération :: Ataxia :: Schya :: Gratte-ciel Schya :: Étages :: Infirmerie-
Sauter vers: