Ataxia, la capitale d'un monde chaotique où le pouvoir découle de la richesse et de la terreur.
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Après-midi de folie [ pv ]

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Artus Monaghan
Espion
avatar

Nombre de messages : 67
Société : Synnefo
Formation : cryptologie & empoisonnement
Citation : Va t'faire foutre un oeuf
Date d'inscription : 08/12/2007

Feuille de personnage
Age: 20 ans
Armes: couteau à lame rétractable, Sig-Sauer P245, set de poisons
Equipement: ordinateur portable

MessageSujet: Re: Après-midi de folie [ pv ]   Jeu 8 Mai - 22:27

Artus avait mal au ventre à force de rire. C'était une sensation vraiment très étrange pour lui, d'un côté très agréable, de l'autre... un peu moins. Ça faisait chaud au coeur, ça rendait léger, mais ça faisait mal au ventre, et c'était incompréhensible, et, en plus, c'était très, très bruyant. Et cela attirait l'attention sur lui. Il avait horreur de ça... Il voulait s'arrêter, mais il n'y parvenait pas. C'était incontrôlable. Terrifiant !

Et tout à coup... tout stoppa ! Il entendit un sifflement caractéristique à son oreille et un shlak lorsque l'arme se planta dans le mur derrière lui. Il avait bien conscience de ce à quoi il venait d'échapper, autrement dit se retrouver collé au mur de façon encore plus radicale que si on avait utiliser de la colle à tapisserie. Et, du coup, il n'avait plus du tout envie de rire (on le comprend). Pourtant, il gardait un visage impassible : il était revenu à son stade "normal", inexpressif. Ce qui n'empêchait pas que son coeur battait fort et qu'il avait une petite frousse...

Ainsi, Yumi pensait qu'il s'était moqué d'elle ? Se moquer... Hum, oui, il savait ce que cela voulait dire. Cela lui était déjà arrivé de se moquer de quelqu'un. Mais jamais de rire de quelqu'un. Il savait que ces deux notions étaient liées, en théorie. Mais lui, dans la pratique, cela ne lui était jamais arrivé... Et, en l'occurrence, non, il ne pensait pas s'être moqué d'elle. Il n'y avait rien de ridicule au comportement de la jeune fille. Ni d'amusant. Alors quoi ?

Artus fit la moue alors qu'il réfléchissait, fronçant les sourcils et frottant son menton d'un doigt dans une attitude claire de réflection. Pourquoi avait-il rit ? Il réfléchit durant de longues secondes, puis arriva à formuler une hypothèse : il avait rit de sa propre incompréhension. Il n'avait bien sûr rien compris à ce que lui avait débité Yumi. Et, d'une certaine façon, la situation avait quelque chose de comique. De plus, il se sentait bien avec elle, malgré l'attitude assez froide qu'elle adoptait avec lui. Il avait du avoir un moment de relâchement. Situation bien connue où les nerfs se détendent, ce qui entraîne un fou rire.

Il hocha la tête, puis regarda Yumi et prononça, d'une voix plate, sans expression aucune :

- Non.

Non, il ne s'était pas moqué d'elle. Il n'avait rien à se reprocher, et donc rien à craindre. Il se retourna vers le mur, récupéra l'arme de la jeune fille et s'approcha d'elle. Lorsqu'il fut arrivé à sa hauteur, il la lui tendit.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yumi Yoshinagawa
Cambrioleuse
avatar

Nombre de messages : 76
Age : 29
Société : Schya
Formation : Acrobate Pro, Kanfuu, Kendo, Shuriken-jutsu
Citation : Hana yori dango
Date d'inscription : 26/11/2007

Feuille de personnage
Age: 19
Armes: Hira shurikens, sabre
Equipement: lunettes infra-rouges, ordinateur portable

MessageSujet: Re: Après-midi de folie [ pv ]   Lun 12 Mai - 20:57

A en voir la tête qu'Artus faisait, c'était à se demander si il avait eût peur. Pourtant c'est quelque chose de logique que d'avoir peur lorsqu'une jeune asiatique à moitié folle vous lance un shuriken qui manque de vous tuer, non? Mais là, aucune trace de peur sur son visage.
Yumi ne savait pas trop comment elle devait réagir, elle ne comprenait absolument pas ses réactions. Il semblait déterminer à la suivre n'importe ou, mais elle ne savait pas du tout pourquoi, d'ailleurs, lui non plus n'avait pas l'air de savoir pourquoi, au moins, elle pouvait être sûre que ce n'était pas parce qu'il était amoureux d'elle. D'ailleurs c'était idiot de sa part d'avoir pensé à une chose aussi ridicule, on ne tombe pas amoureux de quelqu'un que l'on a rencontré si peu de temps auparavant, ça Yumi n'y croyait pas le moins du monde, mais alors pourquoi? Même si elle s'était résignée à ne pas en savoir plus pour le moment, cette question la tarodait toujours, et ne cesserait sûrement pas avant qu'elle n'en sache la cause.

Maintenant, alors qu'elle venait de le menacer, tout ce qu'il trouvait à répondre, c'était un simple : non? Mais quel genre de personne agissait ainsi? Hum probablement une personne qui n'aurait pas peur d'elle. Rien qu'à cette idée, sa colère refit surface.
Alors qu'elle s'apprêtait à lui répondre quelque chose de cinglant, elle le vit décrocher son shuriken et s'avancer vers elle. Evidemment, ce n'était que pour le lui rendre, mais Yumi n'en avait aucunes idées, après tout, il aurait très bien pût être furieux contre elle, et vouloir lui faire payer ce qu'elle venait de faire, c'était légitime non?
Légèrement effrayée, elle porta la main à son second shuriken et le lança à toutes vitesses vers son assaillant, et le blessa plus gravement qu'elle ne l'avait prévu, après tout ce n'était jamais qu'un geste de défense.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://alohaaa.livejournal.com
Artus Monaghan
Espion
avatar

Nombre de messages : 67
Société : Synnefo
Formation : cryptologie & empoisonnement
Citation : Va t'faire foutre un oeuf
Date d'inscription : 08/12/2007

Feuille de personnage
Age: 20 ans
Armes: couteau à lame rétractable, Sig-Sauer P245, set de poisons
Equipement: ordinateur portable

MessageSujet: Re: Après-midi de folie [ pv ]   Lun 12 Mai - 21:14

Tout se passa si vite qu'Artus n'eut absolument pas le temps de réagir. Le geste que fit la jeune fille lui apparut flou tant il fut exécuté avec rapidité. Il ne prit conscience de ce qu'il lui arrivait que lorsqu'il sentit une douleur lancinante dans son mollet droit. Il poussa un petit cri aigu et lâcha le shuriken qui tomba à terre avec un bruit métallique.

Artus serra les dents alors qu'il s'effondrait sur le sol. Sous le coup de la douleur, ses yeux s'embuèrent de larmes, mais il fit de son mieux pour les contenir. Le shuriken s'était planté profondément dans son fin mollet, entamant même l'os. Il avait certainement quelques tendons sectionnés, car lorsqu'il essaya de se relever, il sentit une douleur si fulgurante qu'il poussa un hurlement plaintif.

Il releva un regard humide et plein d'incertitudes vers Yumi. Mais il n'avait pas du tout l'air agressif. Simplement perdu, et un peu triste. Pourquoi avait-elle fait cela ? Pourquoi ne comprenait-elle pas qu'il n'avait aucune mauvaise intention ? Se conduisait-il si mal envers les autres ? Pourtant, il n'avait absolument pas l'impression de se montrer agressif. Bon, d'accord, il avait un sale caractère, ça, il le savait bien. Mais en l'occurrence, il considérait ne pas s'être montré désagréable.

Ses yeux piquaient sous le sel des larmes. Douleur... mais également tristesse. Tristesse à cause de la réaction de Yumi. Pourquoi tenait-il tellement à elle ? Il n'en savait trop rien, mais le fait était là. Finalement, il ne put retenir une larme qui coula sur sa joue. Il baissa les yeux, honteux, et entreprit de retirer la lame profondément enfoncée dans sa chair. Il grimaça de douleur et une autre larme coula de son oeil à la pupille bleue, faisant briller le sillon de sa cicatrice.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yumi Yoshinagawa
Cambrioleuse
avatar

Nombre de messages : 76
Age : 29
Société : Schya
Formation : Acrobate Pro, Kanfuu, Kendo, Shuriken-jutsu
Citation : Hana yori dango
Date d'inscription : 26/11/2007

Feuille de personnage
Age: 19
Armes: Hira shurikens, sabre
Equipement: lunettes infra-rouges, ordinateur portable

MessageSujet: Re: Après-midi de folie [ pv ]   Lun 12 Mai - 21:39

Yumi ne sût pas du tout comment réagir sur le moment, bon d'accord elle avait voulut le stopper, mais peut-être qu'elle n'aurait pas dût aller jusque là, désormais, elle regrettait bien son geste.
Le regard emplis de tristesse qu'Artus lui lança, lui fendit le coeur, car oui elle en avait bien un.
Lorsqu'elle vit une larme rouler sur sa joue, elle décida qu'il fallait qu'elle fasse quelque chose, elle ne pouvait le laisser comme ça. Elle accourut et se laissa tomber à ses côtés, avant de crier à la foule :


-Appellez une ambulance !

Voyant que personne ne bougeait, elle entreprit elle même de partir à la recherche de son portable au fin fond de son sac. Quand elle le trouva enfin, elle se dépêcha de composer le numéro des urgences et demanda une ambulance.
Une fois que cela fût fait, sans même oser regarder Artus, elle déchira le bas de son t-shirt et banda du mieux qu'elle pût la blessure qu'elle avait elle-même infliger à ce pauvre garçon.
Même si ce n'était pas ce qu'il y avait de plus évident, elle s'en voulait terriblement, bon d'accord il était un peu effrayant, mais il ne lui avait jamais fais de mal, que du contraire. Elle avait été bien stupide de réagir ainsi.
N'osant toujours pas relever la tête, elle pensa qu'il fallait quand même qu'elle s'excuse une nouvelle fois, alors elle dit d'une voix hésitante :


-L'ambulance arrive...je suis désolée d'avoir fait ça...pour être franche, je m'explique même pas à moi-même pourquoi j'ai fais une chose pareil...mais je le regrette, et...j'espère que tu ne m'en tiendras pas rigueur...

Yumi s'étonna par son propre culot, qu'il ne lui en tienne pas rigueur? Mais voyons si elle s'était retrouvée à la place d' Artus, elle traînerait en justice l'imbécile nautoire qui aurait fait ça !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://alohaaa.livejournal.com
Artus Monaghan
Espion
avatar

Nombre de messages : 67
Société : Synnefo
Formation : cryptologie & empoisonnement
Citation : Va t'faire foutre un oeuf
Date d'inscription : 08/12/2007

Feuille de personnage
Age: 20 ans
Armes: couteau à lame rétractable, Sig-Sauer P245, set de poisons
Equipement: ordinateur portable

MessageSujet: Re: Après-midi de folie [ pv ]   Mar 13 Mai - 18:48

Cette fois-ci c'était au tour d'Artus de ne rien comprendre à ce qu'il se passait. Et il fallait tout de même avouer que la situation avait quelque chose de déroutant, autant pour Yumi que pour Artus, d'ailleurs. Yumi qui le fuit, puis qui se montre un chouya plus amicale, qui re-fuit, qui lui détruit la jambes, pour finalement appeler l'ambulance... Bon, il était peut-être temps qu'elle prenne sa décision, non ?

Enfin, il semblait qu'elle s'était plus ou moins décidée, cette fois, et plutôt pour le meilleur, apparemment, et ce au grand soulagement d'Artus. Bon, même si elle l'avait abandonné, malgré le chagrin, il aurait quand même su se tirer d'affaire. Mais cela lui faisait plaisir que tout compte fait elle ait décidé de se préoccuper de lui, même si pour cela il ait fallu qu'il se passe un évènement regrettable.

Lorsqu'elle lui dit qu'elle espérait qu'il ne lui tiendrait pas rigueur de ce qui était arrivé, Artus ne put s'empêcher d'hésiter intérieurement. Une infime partie de lui avait envie d'envoyer se faire voir la jeune fille, après tout ce qu'elle lui avait fait subir alors que lui ne voulait que se montrer sympathique - de sa façon très particulière, avouons-le, mais tout de même. Artus était réputé - parmi les très rares personnes qui le fréquentaient - pour avoir un sale caractère. Mais, avec les personnes envers qui il avait de l'affection, il pouvait se montrer très coulant. Ainsi, son bon côté prit le dessus.

Il essuya d'un mouvement rapide de la main les deux larmes qui avaient coulé sur ses joues, puis secoua la tête en signe de négation, pour lui signifier qu'il ne lui en voulait pas... Ce qui n'empêchait pas qu'il aurait bien aimé savoir ce qui lui était passé par la tête. Mais elle avait dit qu'elle n'en savait rien elle-même, et il n'était pas assez bavard pour insister.

Il resta silencieux jusqu'à ce que l'ambulance arrive. Silencieux, mais pourtant, son visage exprimait la reconnaissance. Bien sûr, il n'était pas très expressif, comme à son habitude, mais il faisait de son mieux pour rassurer Yumi et lui faire comprendre qu'il ne lui en voulait pas. Il se laissait faire alors qu'elle faisait de son mieux pour le soigner, et essayait de ne pas faire la chochotte malgré la douleur lancinante. Son visage était crispé par la douleur, mais il s'efforçait de garder un petit sourire.

L'ambulance s'arrêta dans un crissement de pneus non loin d'eux. Les ambulanciers sortirent du véhicule et s'élancèrent dans leur direction. Lorsqu'ils furent arrivés à leur hauteur, ils repoussèrent brutalement Yumi. Sur ce, Artus leur beugla un "Hé ho !!!" bien sonore, ce qui surprenait venant de lui, pour leur signifier qu'ils n'avaient pas intérêt à refaire ça.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yumi Yoshinagawa
Cambrioleuse
avatar

Nombre de messages : 76
Age : 29
Société : Schya
Formation : Acrobate Pro, Kanfuu, Kendo, Shuriken-jutsu
Citation : Hana yori dango
Date d'inscription : 26/11/2007

Feuille de personnage
Age: 19
Armes: Hira shurikens, sabre
Equipement: lunettes infra-rouges, ordinateur portable

MessageSujet: Re: Après-midi de folie [ pv ]   Mer 14 Mai - 22:12

Ce fût probablement très égoïste de sa part, mais Yumi se sentit tout de suite rassurée, quand elle remarqua qu'Artus ne lui en voulait pas, un peu comme si le fait qu'elle s'occupe un petit peu de lui revenait à faire une bonne action et à effacer le fait que c'était elle qui l'avait blessé comme ça. Elle ne pensat même pas un seul instant à se sentir coupable comme ça aurait dût être le cas normalement.

Il ne fallut pas longtemps pour que l'ambulance arrive, et c'était une bonne chose, car Yumi ne trouva rien à dire en attendant, et étrangement, ça lui faisait bizarre de ne pas parler.
Les ambulanciers se précipitèrent sur eux, et elle se retrouva bien vite mise à l'écar sans ménagements, mais c'est alors que la voix d'Artus résonna, à sa grande surprise, comme à celle de toutes les personnes présentes.
Pensant qu'elle devait probablement avoir un rapport avec la "victime", l'un des ambulanciers lui demanda ce qu'il s'était passé.
Alors le poids de la culpabilité retomba inexorablement sur ses frêles épaules.


-Je...euuuh...c'est...ma...ma faute, bégaya-t-elle en agitant les bras comme si elle frappait des cymbales l'une contre l'autre, ce qui était de toute évidence une sorte de tic nerveux.

Lorsque l'ambulancier lui demanda plus de précision, elle fut prise de l'envie subite de lui coller sa main dans la figure, elle ne tenait vraiment pas à devoir s'expliquer, même si ça pouvait les aider à remettre Artus sur pied.

Elle réfléchit à toutes vitesses, et finit par dire :


-J'ai eu peur, alors je lui ai lancé un couteau, qui est malencontreusement venu se figer dans sa jambe.

D'accord, le fait d'avoir un couteau sur soi n'était pas vraiment moins suspect que celui de posséder des shurikens, mais elle préférait cette version, allez savoir pourquoi. Elle eût de la chance, car aucun des badeaux ne la dénonça.

Vint le moment de monter dans l'ambulance, direction l'hôpital. L'ambulancier lui demanda si elle était de la famille d'Artus, probablement pour savoir si elle tenait à l'accompagner. Elle réfléchit un long instant, se demandant si elle devait y aller ou non, mais elle se dit qu'elle en avait suffisament fait pour la journée, et se contenta de secouer la tête.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://alohaaa.livejournal.com
Artus Monaghan
Espion
avatar

Nombre de messages : 67
Société : Synnefo
Formation : cryptologie & empoisonnement
Citation : Va t'faire foutre un oeuf
Date d'inscription : 08/12/2007

Feuille de personnage
Age: 20 ans
Armes: couteau à lame rétractable, Sig-Sauer P245, set de poisons
Equipement: ordinateur portable

MessageSujet: Re: Après-midi de folie [ pv ]   Jeu 15 Mai - 20:44

Alors qu'un infirmier installait Artus sur le brancard, l'autre interrogeait Yumi. Quelle ne fut pas la surprise du jeune garçon lorsqu'il constata que Yumi n'assumait pas vraiment son acte. Bon, d'un autre côté, il pouvait la comprendre, tout de même... Après tout, elle était - et lui également - une criminelle. Il ne pouvait pas lui en vouloir de chercher à se couvrir, surtout venant de la Schya, il savait bien que la discipline là bas était très, très stricte. Ainsi, il passa outre.

Artus fut transporté à l'intérieur de l'ambulance, et avant que les portes ne se referment sur lui, il entendit un infirmier demander à Yumi si elle était de la famille. Artus se pencha du mieux qu'il le put sur sa civière, afin d'apercevoir la jeune fille... juste au moment où elle secouait la tête en signe de négation. La déception se peint sur le visage du jeune homme. Bien sûr, elle n'avait pas à mentir, mais il aurait espéré qu'au moins elle vienne avec lui. Mais non, elle ne cherchait même pas à l'accompagner.

Il baissa la tête et son visage se ferma. Sa tristesse était telle qu'il ne pensait même plus à la douleur qui lancinait sa jambe. Il s'apprêtait à jeter l'éponge et à laisser les portes de l'ambulance se refermer sur lui... mais non, il ne le pouvait pas. Il ne comprenait toujours pas pourquoi il était tant attaché à cette jeune fille quasi inconnue, mais le fait était là. Il se redressa du mieux qu'il put tout en farfouillant dans son sac. Que cherchait-il donc ? Il n'en savait trop rien... quelque chose qui fasse que Yumi cherche à le revoir. Mais il n'avait pas grand chose. Son ordinateur portable. Son harmonica... et son badge de membre de la Synnefo.

Il n'avait plus beaucoup de temps devant lui. Il ne pouvait plus se permettre d'en perdre à se poser des questions. Il jeta son badge en direction de Yumi. Il s'agissait d'un geste quasi-suicidaire... Il savait qu'il était censé avoir toujours son badge sur lui, et qu'il lui serait extrêmement difficile de retourner au QG sans. De plus, le badge contenant des informations sur lui et permettant l'accès au gratte-ciel Synnefo, il s'agissait d'une aubaine pour une société concurrente... Il pouvait toujours dire qu'il l'avait perdu, pour une raison bidon pour laquelle il allait se crever la cervelle, et demander à en avoir un autre après avoir fait bloquer l'ancien... Il prenait un risque énorme, mais il ne pouvait pas concevoir de partir comme ça, sans rien faire. Il voulait savoir s'il avait réussi ou non à créer un lien humain avec une autre personne. Pour une fois que quelqu'un comptait pour lui...

Il n'eut pas le temps de voir si la jeune fille avait rattrapé son badge. Les infirmiers avaient fermé les portes et s'affairaient autour de lui alors que l'ambulance sur coussins d'air s'était mise en route, direction l'hôpital.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yumi Yoshinagawa
Cambrioleuse
avatar

Nombre de messages : 76
Age : 29
Société : Schya
Formation : Acrobate Pro, Kanfuu, Kendo, Shuriken-jutsu
Citation : Hana yori dango
Date d'inscription : 26/11/2007

Feuille de personnage
Age: 19
Armes: Hira shurikens, sabre
Equipement: lunettes infra-rouges, ordinateur portable

MessageSujet: Re: Après-midi de folie [ pv ]   Ven 16 Mai - 1:54

Après ce que l'on pourrait appeler un incidement, Yumi redevint aussitôt spectatrice de la scène. Elle se dit qu'elle avait eût de la chance que personne ne la dénonce, qui sait peut-être avait-elle réussit à les effrayer, cette simple idée la fit vaguement sourire.

Alors que les portières de l'ambulance allait se refermer, Yumi eût juste le temps de voir passer furtivement un objet non identifié qui atterrit sur le sol, en à peine quelques secondes, elle le ramassa et le fourra dans la poche de son manteau, ne laissant le temps à personne de s'en rendre compte. Pourquoi l'avait-elle ramassé? Bonne question, elle ne pouvait se douter que ça lui était adressé, elle ne pouvait même pas être sûre que ça avait de l'importance, elle l'avait juste fait comme ça parce qu'elle sentait qu'elle devait le faire.

Elle attendit encore un instant, le temps que l'ambulance reprenne son chemin, avant de reprendre le siens vers son appartement, car la journée avait été assez riche en émotions, et Yumi n'aspirait plus qu'à une chose, se relaxer chez elle.
Alors qu'elle marchait tranquillement, ne daignant pas prendre un taxi, elle repensa à la chose qui était tombée de l'ambulance un peu plus tôt, et se mit à la recherche de la chose en question au fond de sa poche.
Elle jeta un coup d'oeil rapide, et fût tout de suite intriguée par les lettres formant le mot Synnefo que portait ce qui s'avéra être un badge.
Ainsi, Artus travaillait pour la Synnefo. Etait-il bien conscient de ce qu'il venait de faire? Car désormais il semblait inconcevable de penser que ce n'était que le fruit du hasard. La jeune Yumi tenait en main son pass d'entrée pour l'une des sociétés rivales de la sienne, il lui serait aisé de s'y infiltrer pour son propre compte ou pour celui de la Schya. Elle fit un rapide calcul et se rendit compte que la fortune était bien plus proche que ce dont elle aurait pût rêver.
Cependant, Yumi n'avait pas vraiment envie de faire cette fleur à la Schya, après tout, personne ne semblait se soucier d'elle là-bas, et elle ne portait pas vraiment les membres de cette société dans son coeur. Il lui restait donc l'option d'agir pour elle même, mais malheureusement, il y avait de gros risques pour elle, si elle tentait vraiment une infiltration, car bien évidemment, toute seule elle n'avait aucune protection. Et finalement, ne serait-ce pas plus intéressant d'y avoir un complice? Probablement ! Elle décida donc de ne rien faire, elle ne chercherait même pas à avoir des informations sur Artus, elle ne tenait pas à fouiner, elle se contenterait du strict minimum pour le retrouver et lui rendre son badge, il lui en serait sûrement reconnaissant, et après un certain temps, elle arriverait peut-être à le manipuler et à le faire marcher dans ses combines. Oui c'est ainsi que Yumi voyait les choses, et c'est le coeur tranquille qu'elle rentra chez elle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://alohaaa.livejournal.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Après-midi de folie [ pv ]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Après-midi de folie [ pv ]
Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ataxia : nouvelle génération :: Ataxia :: Schya :: Le quartier :: Centre culturel et commercial Schya-
Sauter vers: