Ataxia, la capitale d'un monde chaotique où le pouvoir découle de la richesse et de la terreur.
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Au coin d'une rue mal famée...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Amy Leveles
Tueuse à gages
avatar

Nombre de messages : 11
Age : 30
Société : Synnefo
Formation : Aucune
Citation : Le passé est passé, mais les cicatrices sont présentes...
Date d'inscription : 30/01/2008

Feuille de personnage
Age: 23 ans
Armes: Duo de pistolets, arbalète
Equipement: Poignard long au manche légèrement courbé, portable

MessageSujet: Au coin d'une rue mal famée...   Mer 30 Jan - 2:55

Cela faisait quelque temps déjà, peut-être plusieurs jours à bien y réfléchir... Cela devenait tellement insupportable...

Amy était là, postée à une allée, contre un vieux mur, les yeux rivés dans le ciel noir de la nuit et les bras pendant aux côtés de son corps. Elle regardait un tapis bien ténébreux. Pourtant cela lui plaisait de voir autant d'obscurité. C'était comme si elle fixait le vide sans fin, sans penser à rien. Cela la calmait. Néanmoins, tout ceci finit par la fatiguer et l'ennuyer d'une grande part. Elle n'avait rien à faire, elle ne pouvait le supporter. Elle devait bouger, se remuer, faire quelque chose, n'importe quoi ! Mais quoi ? Elle n'avait rien pour cible. Qu'est-ce qu'elle allait bien faire dans un tel coin pourri ? Encore tirer sur des boîtes de conserve ou sur la première ombre qui passe ? C'était marant un temps mais là, Amy préférait de la véritable action à ses choses pathétiques et ridicules.

Quittant vivement le mur, elle se mit à chopper dedans volontairement, tapant pleinement de la plante des pieds pour calmer ses ardeurs, ses envies de meurtres. Un geste impulsif qui se trouvait plus actif que de coutume chez elle, bien qu'elle avait un tempérament plus calme qu'agressif. C'est alors qu'après le bruit de son coup, elle en entendit un autre tout près. Ses yeux roulèrent vers le bout de la ruelle, en même temps que le geste instinctif de sa tête. Il n'y avait rien, plus aucun bruit. Rien que l'obscurité et le silence. Du moins, pour le moment...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Warren Hycks
Tueur à gages
avatar

Nombre de messages : 47
Age : 37
Date d'inscription : 30/01/2008

Feuille de personnage
Age: 24 ans
Armes: KS-23 modifié et baïonnette
Equipement: Téléphone portable multifonction

MessageSujet: Re: Au coin d'une rue mal famée...   Mar 21 Oct - 17:41

Que venait faire Warren au milieu du territoire de l’ennemi? Allez savoir. Il y avait tant de choses incohérentes au regard de l’homme chien qui servait exclusivement la chef de la Mavros. Il s’était probablement mit à errer tel un fantôme, comme à chaque fois où il se retrouvait sans ordre et ses pas l’avaient aléatoirement mené ici. Évidemment, il était toujours équipé et armé, ayant été dressé dans le but d’être toujours efficace et prêt à l’action. Un employé conventionnel de la Mavros y aurait pensé deux fois avant de se pointer dans un secteur rival avec ses armes bien en vue. Dans le cas de Warren, le peu d’espace libre dans son esprit pour les réflexions personnelles n’aurait jamais été en mesure d’envisager voire de comprendre le danger d’une telle entreprise. Il était là, il vivait, si tel était le cas d’un être exempt pratiquement de volonté propre et il ne réalisait rien du danger environnant. Il ne fallait toutefois pas le penser inconscient, loin de là. La machine à tuer d’Eloane Helies avait une forte tendance pour la survie et ce même dans les situations les plus critiques. Et puis du reste, il avait des instructions strictes quant à son identité si jamais il rencontrait une personne du camp ennemi. Si Warren ne recevait pas l’ordre de tuer, il avait ordre de ne rien révéler sur lui. D’ailleurs, on l’avait doté de plusieurs identités pour brouiller les pistes éventuelles. De plus, vêtu de son long manteau noir et d’un chapeau qui lui cachait le haut du visage, sans compter le foulard qu’il se mettait toujours pour cacher la partie inférieure de son visage, ne laissant voir que ses yeux au regard vide, comme s’il était hors du monde, il y avait peu de chance pour qu’on puisse en dépeindre un portrait fidèle voire révélateur. Qui plus est, l’avantage d’être le fruit d’un projet secret c’est de ne pas être connu des gens… Tout spécialement des « outsiders » de la Mavros.

Sa promenade se serait poursuivie encore longtemps si un bruit n’avait pas attiré son attention. Il y avait des sons provenant du coin d’une rue et donc poussé par un impératif qu’on lui avait mit en tête, celui de ramasser des informations, il s’approcha à pas de loup. Peut-être que ce qu’il verrait serait utile à sa maîtresse bien aimée. Il en fut déçu : ce n’était qu’une jeune femme qui tapait sur un mur. Il lâcha un reniflement d’exaspération et apparemment la jeune femme l’avait entendu. Disparaissant dans l’ombre, il chercha dans les recoins de son esprit l’attitude à adopter. Sortant de sa poche un paquet de cigarettes qu’y s’y trouvait en tant qu’accessoire et un briquet sans essence (pour lui donner un alibi), il s’approcha de la jeune femme avant de finir, qui sait, avec quelques balles dans le corps. S’ensuivit alors un laborieux dialogue pour l’homme chien qui parlait toujours de lui à la troisième personne et qui devait avoir l’air… Normal…


"Scusez pour le dérangement… Z’auriez du feu? Ce briquet est mort et ces cigarettes ne vont pas s’allumer toutes seules… Sinon… savez pas y il y aurait un endroit pour acheter des allumettes ou un nouveau briquet?"

Les paroles était hésitantes mais plus que crédibles, les paroles d’un type timide aux allures inoffensives… Si on excluait le fusil à pompe qu’il avait sur le dos et le curieux étui à sa jambe droite. Mais bon, avec un ton aussi… Comment les autres de la Mavros disait… Attardé, il ne risquait probablement pas grand-chose.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amy Leveles
Tueuse à gages
avatar

Nombre de messages : 11
Age : 30
Société : Synnefo
Formation : Aucune
Citation : Le passé est passé, mais les cicatrices sont présentes...
Date d'inscription : 30/01/2008

Feuille de personnage
Age: 23 ans
Armes: Duo de pistolets, arbalète
Equipement: Poignard long au manche légèrement courbé, portable

MessageSujet: Re: Au coin d'une rue mal famée...   Mer 22 Oct - 16:40

Les yeux d'Amy roulaient d'un endroit à l'autre. Ce bruit, elle ne l'avait pas rêvé. Sur ce, une main glissa sur un de ses pistolets et le sortit en douceur de son étui. Chargé depuis un moment, le doigt se posa sur la gachette sans y faire pression. Son autre bras restait à l'affut au cas où quelqu'un chercherait à la prendre par surprise, elle saurait contourner l'embuscade à son avantage. D'un pas discret, elle marcha lentement, un pied devant l'autre, la semelle de ses bottes en cuir se posant avec légèreté sur le sol humide de cette ruelle mal famée. Finalement, une silhouette apparut devant elle, ce qui arrêta sa marche et doubla sa vigilance. Un homme. Un idiot ? ou un aveugle. Car il s'approcha d'elle sans remarquer cependant qu'elle était armée. S'il savait combien le tir la démangeait...

"Scusez pour le dérangement… Z’auriez du feu? Ce briquet est mort et ces cigarettes ne vont pas s’allumer toutes seules… Sinon… savez pas y il y aurait un endroit pour acheter des allumettes ou un nouveau briquet?"

Un innocent, un être égaré. Ou bien un foutu joueur de comédie ? Le pistolet frola la hanche de la demoiselle qui ne le lâcha pas pour l'occasion. Son jouet de feu pouvait toujours servir. Juste au cas où.

"Je n'aie rien sur moi. Et je ne connais pas les lieux. Désolée."

Sur ce, elle augmenta le pas brusquement et passa à côté de lui jusqu'à être à deux doigts de le bousculer. Là, on pouvait entendre le bruit de ses semelles. Presque ientiquement à une véritable femme du monde pressée si elle portait des chaussures à talons comme le devait la genre féminine. Et soudain, elle s'arrêta.

Sa tête pivota, le regarda. Bien qu'en réalité, c'était les cigarettes qu'elle regardait. Une idée venait de lui frôlait l'esprit. Elle n'avait pas de briquet, certes. Mais du feu, si. D'une certaine manière.

Elle revint vers l'individu et lui tendit la main.

"Donnez-moi ça, je vais vous les allumer vos cigarettes."

En même temps, son pistolet s'était élevé, bien mis en évidence. Cet acte démontrait parfaitement ce qu'elle comptait faire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Warren Hycks
Tueur à gages
avatar

Nombre de messages : 47
Age : 37
Date d'inscription : 30/01/2008

Feuille de personnage
Age: 24 ans
Armes: KS-23 modifié et baïonnette
Equipement: Téléphone portable multifonction

MessageSujet: Re: Au coin d'une rue mal famée...   Mer 22 Oct - 16:58

Un homme normal aurait prit peur. Une personne intelligente se serait méfiée. Warren lui, savait que l’arme pouvait être dangereuse pour avoir subit plusieurs blessures par balles mais cela ne semblait pas lui faire le moindre effet. Quoi qu’à bien le regarder, il avait l’air d’un de ces soldats revenu d’une guerre quelconque avec l’esprit en morceaux. L’arme qu’il avait d’attaché dans le dos venant renforcer cette impression. Il tendit donc son paquet à la jeune femme, l’invitant au passage à en prendre une (et ce n’était pas ces minables cigarettes de contrebande qui vous tuaient les poumons mais de ces cigarettes que les employés des grandes firmes fumaient (beaucoup moins nocives pour la santé avec au minimum dix fois moins de toxiques qu’une cigarette ordinaire, il fallait que les meilleurs éléments dépendants de la nicotine vivent vieux)) et attendant qu’elle l’allume par quelque moyen soit-il. Pour un œil de profane, il avait l’air complètement déconnecté de la réalité. Pour un œil exercé, il était clair qu’il y avait plus à cet étrange personnage qu’une allure de débile léger. Beaucoup plus. Mais après tout, pourquoi blâmer ces yeux là : ils auraient eu parfaitement raison : Warren était plus que ce dont il avait l’air…

"Elles sont bonnes. Vous devriez en essayer une. Une de moins dans un paquet, c’est pas la mort. Et faut plus qu’une cigarette pour tuer de toute façon."

Ah, les trésors d’imagination dont l’esprit de Warren faisaient pour ne jamais s’inclure dans ce qu’il disait. Trop peu habitué à l’emploi du pronom personnel je, il avait donc décidé de ne pas faire partie du dialogue. Trouver des moyens détournés était donc tout à son avantage. Et puis du reste… Dans une conversation, il n’était pas nécessaire de parler de soi après tout… Et puis que pourrait-il dire sinon réciter ce qu’on lui avait appris à dire pour cacher son identité? Pas grand-chose de plus à dire vrai…

"Z'allez faire comment pour allumer une cigarette sans feu? Avec une arme? C'pas possible ça? Ça tire des balles, pas du feu..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amy Leveles
Tueuse à gages
avatar

Nombre de messages : 11
Age : 30
Société : Synnefo
Formation : Aucune
Citation : Le passé est passé, mais les cicatrices sont présentes...
Date d'inscription : 30/01/2008

Feuille de personnage
Age: 23 ans
Armes: Duo de pistolets, arbalète
Equipement: Poignard long au manche légèrement courbé, portable

MessageSujet: Re: Au coin d'une rue mal famée...   Mer 22 Oct - 17:27

Un air malicieux venait d'apparaître sur le visage de la demoiselle, un peu comme un élève qui s'approchait de la réponse après que le professeur ait tenté de la détourné de la vérité. Amy n'avait pas vraiment fait l'école. Rester assise derrière un banc ne convenait pas à son image. Et puis, elle aurait été plus souvent chez le proviseur que devant ses enseignants. Pas par agacement, papotage, rebellion ou autre. Mais par manque d'attention, par ennui, par le fait qu'elle gesticulerait dans tous les sens.

Amy saisit le paquet de cigarette et en prit deux. Elle avait déjà dans l'idée de s'en prendre une, l'invitation de l'individu l'avait davantage motivée.

"Il y a toute sorte de manière de faire du feu..."

Sa phrase... Elle l'avait prononcé dans une voix lente et pourtant ponctuée. Un ton bien étrange pour une femme, un ton plus approprié pour un donneur de leçon.

Tendant les cigarettes devant elle, le bout vers le ciel, elle pointa son arme et la détente ne se fit pas attendre. La détonation fut forte et précise. La balle s'était certainement perdue dans le fond de la ruelle, sur une personne vagabonde ou un mur. Mais qu'importe. Chaque bout était légèrement amoché et aucune étincelle ne jaillissait. Mais l'allumage ne se trouvait nullement finis. Soufflant longtemps, on voyait des luminences prendre vie presque. Une scout qui allait allumer un feu de camp. Et bientôt, la fumée apparut. Amy tira une bouffée de sa cigarette avant de tendre l'autre à l'individu. Elle recracha la fumée par les narines, une vrai dragonne par métaphore.

"Elles ont un goût particulier... Mais loin de moi le désir de prononcer un verdict négatif."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Warren Hycks
Tueur à gages
avatar

Nombre de messages : 47
Age : 37
Date d'inscription : 30/01/2008

Feuille de personnage
Age: 24 ans
Armes: KS-23 modifié et baïonnette
Equipement: Téléphone portable multifonction

MessageSujet: Re: Au coin d'une rue mal famée...   Mer 22 Oct - 17:45

"Le patron dit toujours que si on doit fumer les clous de son cercueil, autant rendre la chose agréable. Il aime faire de l’humour le patron. Mais pas toujours par contre. Quand il y a des affaires à faire et de l’argent à gagner, des farces, il n’en fait plus. Ça veut dire presque tout le temps au fond… Mais bon… On est à Ataxia comme il dit… La ville des affaires et de la débauche. Ils ont dit ça à la télé l’autre jour…"

Avoir l’air normal. Avoir l’air d’une personne ordinaire dans un monde ordinaire. Surtout, ne pas parler de soi. C’était les trois consignes qui passaient en boucle dans la tête de Warren. Il tira sur sa cigarette, comme un habitué le ferait et afficha un sourire appréciateur. Jouer un rôle n’était pas hors de ses compétences limitées d’initiatives mais cela le rendait nerveux. Et cette nervosité, il la camouflait dans son jeu. S’il réussissait à passer au travers de cette rencontre sans faire de gaffe, ce serait bien un miracle… Mais des miracles, il en avait fait des tas pour Eloane Helies, en éliminant des cibles dites inaccessibles, en survivant à des blessures qui auraient dû être mortelles, en faisant plus que les autres Mavros. Alors au final, peut-être qu’il s’en sortirait sans trop de mal.

"Mais bon… Merci pour l’allumage de cigarettes. Euh… C’est con à dire mais c’est quoi ton nom? C’est plus simple de dire merci en mettant un nom à la fin. Enfin… C’est ce qu’on dit non?"

Pour poser des questions et faire des réflexions à deux balles, Warren était passé maître dans cet art. Comment lui en vouloir après tout? Il avait été dressé pour tuer. Pas entraîné, dressé. Ce qui laisse encore moins de place pour la pensée individuelle… Alors tout ce qu’il pouvait faire pour avoir l’air normal, il le faisait. Maladroitement parfois mais c’était toujours ça de fait.

"Et pis c’est quoi cette tenue toute en cuir? C’est le truc de la mante religieuse, d’attirer les riches gogos pour ensuite leur faire les poches ou les liquider? Parce que c’est pas le genre de tenue que portent normalement les gens de cette ville. Ou alors c’est un genre peut-être? Parce que ça sort de l’ordinaire."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amy Leveles
Tueuse à gages
avatar

Nombre de messages : 11
Age : 30
Société : Synnefo
Formation : Aucune
Citation : Le passé est passé, mais les cicatrices sont présentes...
Date d'inscription : 30/01/2008

Feuille de personnage
Age: 23 ans
Armes: Duo de pistolets, arbalète
Equipement: Poignard long au manche légèrement courbé, portable

MessageSujet: Re: Au coin d'une rue mal famée...   Mer 22 Oct - 18:29

Amy se concentra plus sur les effets que lui procurer la nicotine que sur ce qui l'entourait dans le moment. Elle ne fumait pas en général mais il fallait bien, parfois et même souvent, changer ses habitudes. De quoi rompre la routine de tout être qui vit au jour le jour sans savoir ce que son lendemain est fait.

Elle laissa l'individu parler, poser ses questions et ses réflexions. Amy gardait son silence, son apparence indifférente. Bien que son mutisme restait de froid, ses yeux parlait à sa place. Son regard se posait sur l'homme pendant son discours. Elle l'inspectait, l'analyser. Et sur le coup, le pensant frêle, elle se demandait la raison de sa venue ici. Pour une fille au caractère trempé, c'était presque logique de la voir déhambuller dans des endroits visqueux. Mais pour un être étrange, tentant de se montrer plus instructif qu'à son apparence, quelle pouvait en être la raison de son vagabondage dans des lieux si sombres ?

"A voir son humour, ton patron doit aimer collaborer avec la morgue."

Elle tira un faible coup de sa cigarette.

"Quand à ma tenue de cuir..."

La fumée s'échappa de ses lèvres.

"Elle ne regarde que moi...
Alors trèves de blablas à ce sujet."

Après ces brèves phrases, elle vint sur la question d'identité.

"Avant de demander le nom de quelqu'un, on se présente.
C'est l'usage, non ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eloane Helies
Boss de la Mavros
avatar

Nombre de messages : 162
Age : 25
Société : Mavros
Formation : Reçue par la société Mavros
Citation : "Si vous voulez connaître la valeur de l’argent, essayez donc de m’en emprunter."
Date d'inscription : 19/11/2007

Feuille de personnage
Age: 25 ans
Armes: Un sniper, un sabre et un bête pistolet
Equipement: Un paralysant très puissant, une trousse de médecine et un couteau

MessageSujet: Re: Au coin d'une rue mal famée...   Mer 22 Oct - 20:22

Attention Amy, c'est 15 lignes de RP complètes


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Warren Hycks
Tueur à gages
avatar

Nombre de messages : 47
Age : 37
Date d'inscription : 30/01/2008

Feuille de personnage
Age: 24 ans
Armes: KS-23 modifié et baïonnette
Equipement: Téléphone portable multifonction

MessageSujet: Re: Au coin d'une rue mal famée...   Jeu 23 Oct - 6:40

"Ben c’est lui qui dirige la morgue alors c’est normal, dans un sens. En plus, quand on y pense, c’est même curieux qu’il est un sens de l’humour. C’est pas le job le plus jojo qui soit… Faut dire que c’est pas tout le monde qui meurt d’une belle manière tu comprends? Puis c’te question de se présenter… Ben le nom c’est White, James White. Ça te va? C’est à toi de te présenter maintenant. Franc et direct comme dit le patron, le flafla c’est inutile. C’est quand même un marrant le patron, quand on y pense…"

Et le jeu de « continue à trouver des moyens de ne pas employer de pronoms personnels pour parler de toi » continuait de plus belle et un mince filet de sueur coula dans le dos de Warren qui commençait à trouver très stressante cette situation. Qu’à cela ne tienne, on lui avait donné d’autres outils (à part son arme) pour s’en sortir. En l’occurrence, une de ces flasques d’alcool en métal remplie justement d’un alcool fort mais pas désagréable. Cette combinaison d’articles lui donnait l’air d’un employé ordinaire bien qu’excentrique, le tout renforcé par sa position à la morgue (faut être barjo pour bosser là-bas, disait-on…) et surtout, assez désinvolte pour se permettre de converser avec les gens sans trop se gêner ou se sentir gêné. Parlant de cette fameuse flasque… Joignant un vice à l’autre, il proposa d’un geste poli à la jeune femme en face de lui de se servir en premier. Mieux il était en mesure de jauger son interlocutrice, moins il serait potentiellement en danger. Et peut-être même qu’il trouverait en cette inconnue quelqu’un à qui parler quand il se mettait à errer sans but dans la ville… Mais bien sûr, méfiance et obéissance oblige, il se renseignerait d’abord auprès de sa maîtresse. Toutes les décisions dans la vie de Warren passaient par Eloane Helies. Toutes ou presque mais dans la grande majorité, celles qui importait, oui.

"Si t'en veux faut pas te gêner, à petite dose c'est pas ce qui va te tuer le foie. Ou te tuer tout court. sauf si tu fais une intolérance à l'alcool, bien sûr...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amy Leveles
Tueuse à gages
avatar

Nombre de messages : 11
Age : 30
Société : Synnefo
Formation : Aucune
Citation : Le passé est passé, mais les cicatrices sont présentes...
Date d'inscription : 30/01/2008

Feuille de personnage
Age: 23 ans
Armes: Duo de pistolets, arbalète
Equipement: Poignard long au manche légèrement courbé, portable

MessageSujet: Re: Au coin d'une rue mal famée...   Mer 12 Nov - 19:00

[milles excuses du gros retard :-S]


Le dos blottit contre le mur de pierres froides et semblant sans vie de chaleur à donner, Amy ne tenait pas vraiment à se présenter. Elle était plutôt du genre discrète et à le rester autant qu'elle le pouvait. La raison pour laquelle elle se trouvait toujours et sans cesse seule à vagabonder dans les villes et les rues sans âmes "bénéfiques" qui la suivent.

"Appelle-moi Amy."

Une présentation, un ordre presque. C'était court et suffisant pour elle.

"Je ne bois jamais, ce n'est pas mon genre de me souler la tête par une nuit d'insomnolence.
J'ai bien assez à penser ainsi, mais cependant pas assez à agir malheureusement..."

Sa cigarette finie, elle la lâcha sur le sol et l'écrasa sans lui demander son reste.

"Dis-moi, ton patron, il aime recevoir énormément de gens à sa morgue ?"

Il fallait rappeler qu'Amy était tueuse à gage et que le meurtre était, pour elle, sa façon de vivre et de passer le temps. Les contrats, dernièrement, elle n'en avait pas reçu. Décevant. Mais peut-être, avec un peu de chance, ce type pouvait l'aider à refleurir ses soirées d'ennuis à perpétuité.

"Les cimetières sont de moins en moins remplis ces derniers temps, ce qui est dommage.
C'est tellement mignon ces pierres dressées sur ces champs de tombes, un peu comme des arbres dans un jardin.
Il faudrait en planter un peu plus, réduire ces fourmillements le jour.
Si tu vois ce que je veux dire..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Warren Hycks
Tueur à gages
avatar

Nombre de messages : 47
Age : 37
Date d'inscription : 30/01/2008

Feuille de personnage
Age: 24 ans
Armes: KS-23 modifié et baïonnette
Equipement: Téléphone portable multifonction

MessageSujet: Re: Au coin d'une rue mal famée...   Jeu 13 Nov - 2:32

HJ: Pas grave^^

« Ben… Le patron il est pas du genre à rechigner sur ce genre de choses. Faut pas non plus que ça lui donne une surcharge de travail sinon il râle et c’est mauvais pour nous. Alors Ouais, ça pourrait être bien mais en quantité modérée. Il est bizarre des fois le patron, il aime pas les gens vivants mais il veut pas trop de gens morts dans sa morgue. Il dit que trop c’est comme pas assez et que tant qu’à lui, il jetterait tout le bazar dans l’incinérateur. Mais après ça il dit toujours que ça s’rait contraire au règlement… C’est pas bien grave de toute façon : faire son travail, surveiller son petit écran, c’est bien parfait comme emploi. Pourquoi se casser la tête à penser à des trucs aussi moches, les répéter c’est bien suffisant. Mais pourquoi tu veux savoir ça, tu tues des gens toi? Sinon où s’rait le but de poser une question comme ça? T’es dure à suivre Amy, tu sais? »

Demanda Warren qui se doutait bien qu’il n’avait pas une civile sous les yeux. Son premier choix serait une tueuse de la Synnefo, ce qui serait loin d’être bête vu l’endroit mais ce pouvait aussi bien être une indépendante, une mercenaire… Ou quelqu’un carrément d’une autre société. À moins bien sûr que ce soit juste une femme bizarre mais le petit cerveau de Warren était conçu pour identifier toute personne comme un ennemi potentiel alors rien de moins surprenant au fait qu’il raisonne de la sorte… Qui plus est, la jeune femme, de par son attitude, n’arrangeait pas les choses. Mais bon, on était en Ataxia, Warren ne s’attendait pas forcément à un grand sourire et de l’amitié… Il était peut-être très limité sur bien des aspects de réflexion mais il savait un minimum à quoi s’attendre quand même! Sa maîtresse avait prit bien soin de le lui apprendre d’elle-même avant de le lâcher sur le terrain. Il n’aurait pas fait long feu, autrement…

Cependant… Quelque chose chez la jeune femme l’intriguait au plus haut point. Peut-être était-ce cette propension qu’elle avait pour se donner un style mais Warren sentait qu’il y avait plus qu’une gâchette facile et un plaisir malsain de tuer dans la personne en face de lui. Il fallait reconnaître qu’il ne rencontrait pas grand monde en dehors des gens de la Mavros et que ces derniers étaient pour la plupart des brutes épaisses avec une soif de tuerie quasi permanente. Il y avait bien sûr quelques exceptions avec qui il avait eu la chance de converser mais c’était à peu près tout. Alors imaginez le choc de voir quelqu’un avec un mode de pensée différent, un danger potentiel avec un cerveau et pas que des pulsions. Et en quelque part, cela le mettait mal à l’aise. Ce qui ne devait pas être le cas de la personne en face qui semblait plus du style « ce monde ne me concerne plus » qu’autre chose. Mais Warren avait apprit de son dresseur et de sa maîtresse que… Les apparences sont toujours trompeuses à Ataxia. Une même personne pouvait avoir des dizaines de visages, une centaine d’identité et bien sûr autant sinon plus de petits problèmes, d’émotions, de sentiments ou autres trucs du genre. Et donc il observait avec attention. Et il ferait son rapport à Eloane Helies même s’il s’avérait que ce n’était qu’une civile. Que voulez-vous, ainsi était fait Warren Hycks… Et il le serait probablement toujours le jour où il rendrait l’âme au nom de sa maîtresse et dans l’exercice de ses fonctions…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amy Leveles
Tueuse à gages
avatar

Nombre de messages : 11
Age : 30
Société : Synnefo
Formation : Aucune
Citation : Le passé est passé, mais les cicatrices sont présentes...
Date d'inscription : 30/01/2008

Feuille de personnage
Age: 23 ans
Armes: Duo de pistolets, arbalète
Equipement: Poignard long au manche légèrement courbé, portable

MessageSujet: Re: Au coin d'une rue mal famée...   Ven 14 Nov - 15:47

"Quel en serait le but ? Le plaisir d'en parler, tout simplement.
Une conversation comme une autre, un dialogue parmis tant dans ce pauvre monde"

Détourner la conversation, ce n'était pas vraiment le "top" d'Amy si on devait appeler les choses ainsi. Mais elle utilisait souvent cette échapatoire pour éviter de répondre précisément là où elle voulait garder les questions grandes ouvertes à jamais. Après tout, contrôler le jeu lui plaisait. Alors c'était préférable de le faire durer jusqu'à épuisement des deux et que la bagarre des mots ou des mains intervienne à un moment final. Bien qu'Amy ne se rangeait pas pour la violence gratuite. Taper, ok. Mais pour quelles raisons ? La défense, au minimum. Si aucune ne se trouvait présente, les poings restaient bien à l'abri au coin de ses hanches.

"Ca te plairait, toi, d'occuper une telle place comme celle de ton patron ? Rester devant son "petit écran" comme tu dis...
Tiens au fait, qu'est-ce qu'il regarde de beau à la télévision ces jours-ci ? De bonnes nouvelles pour lui j'espère.
Quoiqu'on y voit plus d'accidents que d'heureux évènements en général."

L'humour noir... Elle devait là jouer sur un terrain remplit de mines du tout autour si l'individu venait à prendre ses propos vraiment mal. Quitte à savoir désormais si elle possédait le détecteur approprié pour éviter de sauter à tout instant. On pourrait croire que non. Mais après tout, même Macgyver arrivait très bien à sortir indemme de tous les pièges dressés sur son chemin avec de la bricole à papa. Alors pourquoi pas elle, au final ?

"La véritable raison de ma question précédente est que je cherche du travail. Mais pas n'importe lequel cependant et pas avec n'importe qui.
J'ai la gachette facile comprends-tu ? Autant dans mon boulot que dans ma vie privée. De quoi ne jamais m'ennuyer.
Alors réponds simplement à ceci : ton patron serait-il intéressé par quelqu'un collectionnant les têtes à très bon prix ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Warren Hycks
Tueur à gages
avatar

Nombre de messages : 47
Age : 37
Date d'inscription : 30/01/2008

Feuille de personnage
Age: 24 ans
Armes: KS-23 modifié et baïonnette
Equipement: Téléphone portable multifonction

MessageSujet: Re: Au coin d'une rue mal famée...   Sam 15 Nov - 4:23

« La place du patron? Oh non, jamais, trop de travail, trop de décisions… Trop de surtemps pour des résultats décevants. Un train de vie médiocre pour une position de chef? Non merci. Surveiller un écran qui permet de voir la température des pièces, la pression et tout ce qui relève de la sécurité contre les intrus ou pour que le bâtiment fonctionne, c’est bien plus amusant. Moins bien payé, plus relaxe mais plus fun tu vois? Pas de stress, un écran, des relevés, pas d’actions, la totale liberté… Ce qu’on voit sur l’écran c’est pas le journal télévisé. Ça se ferait si le système n’était pas en circuit fermé… Mais là y aurait les hackers qui pourraient rentrer dans le système, tu piges? »

Répondit Warren. Toutes ces analogies, lui le chien de garde, sa patronne le grand boss, ce genre de trucs lui donnait mal à la tête… Il voulait parler comme il parlait normalement, arrêter de jouer à ce qu’il n’était pas, simplement discuter, manger un morceau, boire un coup… Parlant de boire, il prit une gorgée de sa flasque, donnant l’impression de l’employé blasé qui fait son job pour avoir des sous en se moquant bien de ce qu’il fait, du moment qu’il touche rétribution. Le genre de type pleins de petits vices, qui laissait presque penser qu’une… spécialiste des plaisirs de la chair allait se pointer pour compléter ce tableau de petits vices si fréquents en Ataxia chez les simples employés de toutes formations et emplois. Si on oubliait l’arme qu’il portait attaché dans le dos, Warren aurait eu l’air d’un autre type sortit de la masse. De quoi soulever des questions par contre, surtout au nouveau de son étrange style de paroles qui faisaient tout sauf parfaitement net. Mais pourquoi s’en étonner, c’était la ville du vice après tout…

« Mon patron n’aurait pas besoin de tes services mais p’t’être que les collègues… Enfin, les employés d’autres jobs auraient de l’intérêt. Quoi que… Certains d’entre eux voudraient plus profiter de toi dans un lit que pour tuer des gens. Mais des références, c’est pas c’qui manque dans ce que tu pourrais dégoter d’ma part. Ça te dit? Y a bien quoi… Une douzaine de noms de clients potentiels pour toi. »

Évidemment, Warren avait plus dans l’idée de livrer cette femme à sa patronne qu’il commençait à trouver dangereuse plutôt que de la présenter à ses collègues de la Mavros mais qui sait. Si l’autre se montrait suffisamment habile, elle parviendrait peut-être à faire l’opération inverse et amener Warren à parler davantage. À commencer par contre à ce qu’elle suspecte que Warren travaille pour une société rivale, ce qui était peu probable. Sans listes fixes ni uniformes, on pouvait bien être de n’importe quel groupe sans jamais se rendre compte que son interlocuteur appartenait à une société rivale. Et Warren lui ignorait tout de la femme en face de lui. Une tueuse, manifestement, peut-être une ex de l’armée simplement en quête de travail, faisant presque du porte à porte pour un emploi, de société en société… Ou pire, une policière infiltrée. Warren d’habitude avait du flair pour les débusquer mais malheureusement, même les sens finissent par s’émousser quand ils n’ont plus servis depuis un certain temps… Et son talent pour découvrir les forces ennemies n’avaient plus servit depuis qu’il avait débusqué un agent infiltré quelques années auparavant. Et comme lorsqu’il sortait sur le terrain c’était pour un unique contrat… Cette situation .tait vraiment l’exception à la règle…

« Remarque que, faite comme t’es, y a plus d’une façon de te faire de l’argent. Faut pas mal le prendre, évidemment, c’est ça la vie à Ataxia. Y a plus de traditions et de petites règles de morale, c’est carrément la jungle… »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amy Leveles
Tueuse à gages
avatar

Nombre de messages : 11
Age : 30
Société : Synnefo
Formation : Aucune
Citation : Le passé est passé, mais les cicatrices sont présentes...
Date d'inscription : 30/01/2008

Feuille de personnage
Age: 23 ans
Armes: Duo de pistolets, arbalète
Equipement: Poignard long au manche légèrement courbé, portable

MessageSujet: Re: Au coin d'une rue mal famée...   Lun 17 Nov - 15:53

"Les hackers ?"

Warren lui répondit calmement, précisément sans vraiment mal le prendre comme elle l'aurait pensé. Il évoqua un nom : hacker. Ou bien était-elle inculte sur ce sujet, ou bien c'était un groupe nullement évoqué jusqu'à maintenant. De quoi y tirer des informations supplémentaires ou simplement discuter là-dessus. Quoique la discussion commençait à se faire longue pour Amy alors que ça ne faisait même pas une heure qu'elle se trouvait là, la cigarette écrasée sous son pied. La nuit était avancée. Il devait être 2h ou 3h du mat' ? Peut-être 4h en avançant les montres. Dans un paquet d'heures, elle retournerait chez elle pour ne rien faire de la journée. Se reposer ? Légèrement, si elle ne s'était pas dépensée la nuit. Si elle avait des crocs, elle se serait bien nommée vampire elle-même.

Warren répondit à sa dernière question et la manière dont il évoqua une certaine "façon" de gagner de l'argent en tant que femme lui afficha un air meurtrier sur le visage. Il ne l'avait pas insulté, mais c'était tout comme. Sa main gauche prit la forme d'une arme.

"Pourquoi pas. J'établirais un compte à rebours avant même qu'ils n'aient pu poser la main sur moi..."

Elle imita une légère détonnation de la voixen remuant le pouce de sa main.

"On verra qui aurait été le plus rapide à déguerpir avant de rejoindre les cieux. Cela peut-être un jeu amusant, une vraie chasse à la souris."

Amy rit du nez en pensant à la scène. Se jouer la petite sexy pour attirer l'appât masculin. De ce côté là, les hommes se faisaient attrapper comme des mûles avec une bête carottes. Pour les femmes, en revanche, cela devait être plus difficile. Mais Amy avait moins de ranceur envers les femmes. Ces anciens contrats ne stipulaient que trahisson d'amour, espionnage de gang ou meutrière d'enfants. Chez les hommes, la liste descandait jusque dans la cave.

Il y avait différente manière de tuer. Et dans une chambre, c'était autre chose qu'en pleine rue : jeter le corps par la fenêtre du 20e étage, étouffer la personne dans ses oreilles, la noyer dans la baignoire, l'enfermer dans le placard à balai avec la détente sur la tampe... Finalement, cela pouvait VRAIMENT être amusant quand on savait comment s'amuser.

"Une douzaine dis-tu... Balance s'en moi toujours quelques noms et je testerais par moi-même. S'ils valent la peine, je viendrais prendre le reste de la liste."

Elle haussa subitement un sourcil après un court silence.

"Et si pas, je choissirais une autre souris..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Warren Hycks
Tueur à gages
avatar

Nombre de messages : 47
Age : 37
Date d'inscription : 30/01/2008

Feuille de personnage
Age: 24 ans
Armes: KS-23 modifié et baïonnette
Equipement: Téléphone portable multifonction

MessageSujet: Re: Au coin d'une rue mal famée...   Mer 19 Nov - 23:47

« Hé là faut pas charrier quand même… Tu vois, ces douze types là te connaissent pas, ils t’ont jamais vu, si tu débarques devant eux, paf, comme ça, tu vas les rebuter c’est clair. Le mieux ce serait que de faire d’abord les présentions, qu’on aille les rencontrer. Individuellement ou tout le lot c’est plus comme tu l’vois mais pour parler franchement, t’as pas un look très sympathique et c’est pas les types les plus braves en ville. Ils vont penser que tu viens les butter, si tu vois c’que j’veux dire. À moins que tu te mettes un gentil sourire sur la figure, moi j’peux te garantir qu’ils vont détaler plus vite que des lapins. Faut que tu penses un peu comme eux pour les comprendre. De l’argent pour payer, ils en ont pas de problème. Des gens à faire disparaître, y en a tout un paquet. Mais ce sont des gars discrets, le genre qui jappe plus qu’il ne mort et pour qui la mort de ces gens c’est plus une sorte de gros fantasme que quelque chose qu’ils voient comme une éventualité… C’est pas tout le monde qui a les couilles de faire appel à un tueur professionnel, tu saisis? »

Expliqua Warren du mieux qu’il le put. Sa banque de réponses apprises par cœur commençait à s’amenuiser, son esprit d’initiative limitée était presque arrivé à saturation et il ne faudrait pas grand temps avant que finalement le masque ne tombe et qu’il ne redevienne Warren Hycks. Évidemment, il ne révèlerait rien de sa nature complexe si cela venait à arriver. Sans doute se contenterait-il de parler. De faire connaissance. De toute façon, en mission, il ne parlait jamais. En mission, ceux qui le voyaient finissaient mort en général. Et la Mavros avait su garder son existence secrète même aux yeux de ses membres qui voyaient l’homme chien comme un assassin un peu attardé mais inoffensif pour ses collègues. Et il paraîtrait comme un attardé pas trop dangereux aux yeux de cette jeune femme également. Sauf qu’il risquait de poser des questions et souvent, c’était mail vu. Il chercherait à comprendre, et ça on le lui interdisait. Il chercherait à connaître… Et cela risquait de s’avérer très dangereux pour lui.

¤Warren s’ennuie, il ne comprend pas bien ce qu’il raconte. Pourquoi personne n’est là pour aider Warren à comprendre? Il doit trouver un moyen de se sortir de ce pétrin sinon la femme au pistolet risque de lui tirer dessus et Warren va devoir riposter et la Synnefo qui n’est pas loin va vouloir tuer Warren et ça ne va pas plaire à dame Helies. Et puis dame Helies va être furieuse parce que Warren a encore erré quelque part sans s’en rendre compte. Warren veut rentrer à la maison, retourner dans son panier et dormir… La conversation l’épuise et le fatigue, il n’a pas été dressé pour ça…¤

« Ouais bon, c’est pas que je m’ennuie moi mais si tu te branches pas, j’préfère autant reprendre ma marche, rentrer chez moi et finir cette bouteille avant d’aller m’coucher. Faut bien dormir un peu et demain j’vais encre me taper un quart de travail de fou si tu vois c’que j’veux dire. On a tous du boulot à faire si on veut être payé et avec la situation économique ici, j’préfère autant avoir un peu d’argent de côté quand ça va devenir encore plus merdique dans cette ville. L’argent tombe pas du ciel, chaque dollar se gagne à la sueur de son front et plus on travaille plus on en a. Je sais pas combien d’heures semaines tu fais mais moi c’est au moins cinquante-six heures. Et au salaire atuel, j’suis encore heureux d’arriver à tout payer. C’est la misère et la pauvreté partout ces derniers temps, c’est vraiment naze, c’était pas comme ça avant. Enfin ça c’est ce qu’on dit, moi je me souviens pas que ça ait été différent à un moment ou un autre, me semble que ça a toujours été pareil… »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amy Leveles
Tueuse à gages
avatar

Nombre de messages : 11
Age : 30
Société : Synnefo
Formation : Aucune
Citation : Le passé est passé, mais les cicatrices sont présentes...
Date d'inscription : 30/01/2008

Feuille de personnage
Age: 23 ans
Armes: Duo de pistolets, arbalète
Equipement: Poignard long au manche légèrement courbé, portable

MessageSujet: Re: Au coin d'une rue mal famée...   Jeu 20 Nov - 17:51

Amy chercha à rétorquer. Pas agressivement mais de façon à garder l'appât en main. Cet individu en face d'elle pouvait lui fournir plus d'une tête à trancher. Certes, elle paraissait extrèmement dangeureuse avec son franc direct et ses manières meurtrières. Elle risquerait de faire peur à ses petites souris. Cependant, elle était comme ça. Depuis qu'elle avat vu le sang, elle en était ennivrée. Une sorte de dépendance par les yeux. Elle avait tué une fois. Cela lui avait fais peur mais, y repensant jour après jour, elle l'avait délecté. Puis, une arme de nouveau en main, elle revêtait la peau d'une justicière qu'elle voyait comme unique, normale, juste. Si les autres la voyaient comme une meurtrière avide de sang, elle ne se regardait que comme une personne identique aux autres. Ce n'était pas nouveau que l'homme s'entretue, après tout.

"Une approche plus cachée à une approche direct en résumé, c'est cela ?
Je n'ai pas l'habitude de ce genre de furtivité...
Mais bon, je suppose que pour une fois, je peux changer mes tactiques."

Amy vut Warren s'ennuyer et écouta son discours. Apparement, elle avait échoué. Ce type allait s'en aller, gardant sa liste en main. Pourtant, elle avait une chance là de bouger un peu et d'éviter de faire encore les toits sans trouver une cible raisonnable à viser. Elle ne pensait qu'à ça, c'était son gagne-pain et sa manière de vivre. Dans ses pensées, depuis ce premier meurtre, elle savait que la fin de ses jours serait signé par un acte de sang comme elle les signait de ses propres mains. C'était son travail, chaque nuit qui s'écoulait de sa vie. Elle n'avait jamais chercher à faire autre chose. Tout simplement parce qu'elle n'avait jamais ressentit ce besoin.

"C'est l'évolution qui a créé la misère et la pauvreté. Et en effet, ce n'était pas comme ça avant.
Il vallait mieux garder nos instincts de chasseur au lieu de se servir sans cesse chez le voisin. Enfin."

Elle quitta son muret et pris une position plus décontractée, moins stressée. Un instant de silence pour une entrée courte en stase de méditation profonde. Elle chercha à calmer ses instincts animaliers pour la soirée et tenta de devenir une femme simple pour le jour. Elle opérait chaque aube de cette manière pour éviter d'être une bête en furie le jour. A croire qu'elle était scizophrène.

"Y a-t-il moyen de nous revoir ? Juste pour mettre tout ceci à profil.
Si cela peut vous rassurer, je vous promets de ne pas dégainer sans que vous me le demandiez.
Cela est-il à votre convenance ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Warren Hycks
Tueur à gages
avatar

Nombre de messages : 47
Age : 37
Date d'inscription : 30/01/2008

Feuille de personnage
Age: 24 ans
Armes: KS-23 modifié et baïonnette
Equipement: Téléphone portable multifonction

MessageSujet: Re: Au coin d'une rue mal famée...   Lun 24 Nov - 4:45

HJ : Désolé pour le délais, travail -_-

« Ah ouais, ça se fait, c’est sûr, faut juste se fixer une date et une heure. Parce que si tu te pointes à la morgue et que mon patron te vois, va falloir que tu le descendes pour l’empêcher d’appeler les flics et moi j’aurai plus d’emploi. JE préfère autant éviter, tu peux comprendre ça, j’suis sûr. Mais tu peux m’envoyer un email, si t’as un ordinateur. Tu m’excuses mais j’te connais à peine donc te refiler mon numéro de portable, j’peux pas vraiment… C’est mon adresse perso alors tu vas pouvoir me rejoindre facilement. »

Hors de question de lui donner l’adresse de la morgue d’Ataxia : quiconque là bas dirait à Amy que Warren n’y travaillait pas et alors il aurait à se justifier et ça finirait à coup sûr en fusillade… Ce qu’il tenait absolument à éviter. Si Eloane Helies apprenait que Warren avait fait usage de force en dehors du cadre de ses missions, elle serait de très mauvaise humeur et même Warren, qui avait peu de jugeote, savait qu’il fallait à tout prix éviter cela. On ne déplaisait pas à la boss de la Mavros si on tenait à vivre. Warren, bien que bénéficiant d’une position plus sûre, n’y faisait pas exception… Et il détestait de toute façon déplaire à sa boss. On lui avait appris à obéir et à ne jamais commettre de fautes et il ne tenait pas à commencer une série de bévues! Et plus il regardait cette étrange femme, plus il savait que la lutte serait ardue et les réprimandes affreusement longues et pénibles. Même s’il ne pouvait le prouver, il était sûr et certain que la femme était une tueuse à gage et qu’elle n’hésiterait pas à remplir Warren de plomb si elle découvrait le mensonge. Elle n’avait pas l’air très très douce… Et Warren devenait très nerveux dans ce genre de cas. On lui avait toujours dit de se méfier de ce genre de personnes… Et Waren s’en méfierait donc. Conditionnement oblige.

Cependant… Une question lui échappa. Quelque chose qu’il avait commencé à voir un jour avec une infirmière de la Mavros, la partie humaine de son être, une brèche dans son conditionnement qui jamais ne s’était refermée… Et qui avait le don de le pousser à dire ou faire des choses qui aurait fait que sa boss lui aurait hurlé dessus si elle l’avait su.


« Dit, question un peu bête, t’es pas obligée de répondre… T’as pas l’air d’être un monstre. Le genre de personnes qui tuent pour le plaisir de la chose.. T’as de quelqu’un de principes alors… Pourquoi t’es toute seule? C’est la solitude qui détruit les gens, t’as pas peur de devenir les démons qui tu tues par contrat? »

La question en fait aiderait Warren à se comprendre plus que de faire une réelle indiscrétion. Car si poser des questions à sa maîtresse était impossible et encore plus compliqué de le faire dans la Mavros, il pouvait au moins, sous une fausse identité, tenter le diable avec des gens de l’extérieur… Des gens différents de lui certes mais qui auraient des réponses aussi courtes soient-elles. Peut-être après tout que les errances de Warren servaient à l’amener au bon endroit au bon moment pour comprendre les gens et le monde, pour en savoir plus sur les radicaux libres, ces éléments solitaires et un peu abandonnés, comme lui… Il avait peut-être peu de volonté qui soit à lui mais au moins, il savait s’en servir quand il le fallait. Et cette Amy pourrait sans doute l’aider. Ou tout du moins, c’est ce qu’il espérait. Même un refus de réponse serait plus que ce qu’il avait sous la main pour l’aider à comprendre. C’était dire à quel point le pauvre homme chien était perdu, toujours à jouer un rôle, à faire des choses sans jamais être lui-même…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Au coin d'une rue mal famée...   

Revenir en haut Aller en bas
 
Au coin d'une rue mal famée...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le bon coin
» Colline de coin de table
» MC : nombre de "coin" selon le nombre de joueur
» [RP][Petit Coin des Artisans] Les charpentiers.
» Soirée au coin du feu {PV Cassy} [Autres pouffy en PNJ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ataxia : nouvelle génération :: Ataxia :: Synnefo :: Le quartier :: Rues Sombres-
Sauter vers: