Ataxia, la capitale d'un monde chaotique où le pouvoir découle de la richesse et de la terreur.
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Stanley O'Malley

Aller en bas 
AuteurMessage
Stanley O'Malley
Tueur à gages
avatar

Nombre de messages : 26
Age : 32
Société : Synnefo
Formation : Tueur à gages
Citation : La vie ne tient qu'à une chose... Que tu ne possèdes plus...
Date d'inscription : 25/01/2008

Feuille de personnage
Age: 22 ans
Armes: 1 desert eagle / 1 G-3 / 1 tanto
Equipement: Lunettes infrarouge / Lunettes de vision nocturne / 1 paire de plantronics cs 70

MessageSujet: Stanley O'Malley   Ven 25 Jan - 11:42

Prénom :
Stanley

Nom :
O'Malley

Age :
22 ans


Société :
Synnefo

Rang :
Tueur à gages

Formation :
Garde du corps

Armes :
- 1 desert eagle
- 1 G-3
- 1 tanto

Equipement :
lunette infra-rouge, lunette vision nocturne, 1 paire de plantronics cs 70 (oreillettes)


Physique :
Une chevelure noire de taille moyenne, un regard à la fois mystérieux et innocent, un visage angélique qui cache ses airs de démons. Et oui, cela ne peut être que ce cher Stanley O'Malley.
Ce jeune homme d'une vingtaine d'années fait partie de ce genre de jeune adulte à la fois beau gosse et rebelle dans son attitude et son style vestimentaire. Excentrique? Oui, en quelque sorte.
Notre jeune ami adore se pavaner vêtu d'un futal noir assez classe avec une paire de bottines digne des plus coordonniers. Allié à cela, sa traditionnel chemise blanche au col ouvert qui est décoré par une cravate aussi sombre que la nuit et qui est quelque peu trop désserée.
Ses manches remontées, il laisse apparaître une srote de relique du chapelet de la sainte vierge sur son poignet gauche. Mais, ce qui est le plus marquant, ce qui pourrait choquer, si l'on peut dire, c'est la présence de ses tatouages qu'il laisse ainsi pleinement entrevoir. Symbole d'une vie que l'on qualifiera de rock'n roll et pas toujours très simple pour ce jeune tueur en devenir.
Enfin, malgré un air non-chalant qui lui va si bien, il arrive toutefois de le voir très bien habillé, comme s'il se rendait à une soirée. Néanmoins, lorsque cela arrive, c'est qu'il n'y a qu'une seule bonne raison... Que la cible à éliminée soit un personnage illustre, de marque...

Caractère :
Stanley a ce petit grain de folie qui caractérise tellement Moïra. Toutefois, lorsqu'on le croise au coin d'une rue, il donne plutôt l'air d'un jeune homme seul, renfermé et très solitaire. Et pour cause, de manière général, Stanley a adopté un certain stoïcisme lorsqu'il n'est pas dans son boulot ou avec sa meilleure amie. Et cela, du, en grande partie, à sa vie d'assassin. Car, même s'il peut donner l'impression d'être simplement un adolescent rebelle, Stanley a plus de maturité qu'on ne le croit et sait au moins une chose très importante : on ne peut faire confiance à personne avec un tel métier !!!
De ce fait, il peut se montrer souriant, amical ou plaisantin au détour d'une simple rencontre mais ne croyez pas que vous aurez réussi à gagner son affection. Une seule personne en a le privilège... Et oui, sa petite Moïra qu'il fréquente depuis tellement d'années. Elle est à la fois comme une soeur et comme une éventuelle petite amie pour lui. Ce qui donne parfois lieu à des séances de jeu du chat et de la souris entre ces deux inséparables.
Mais, il y a un moment pour tout. Bien qu'il puisse se montrer aussi joyeux qu'un clown ou aussi original que l'un de ses anciens artistes rêveurs que l'on trouvait encore en ce bas monde par le passé, lorsqu'il a un contrat a effectué, plus rien d'autre ne compte. Le travail, c'est le travail et rien ne peut le détourner de cela. Et, paradoxalement, lorsqu'il est en présence de son amie d'enfance, la seule personne avec qui il peut lui arriver de travailler, Stan arrive à se dérider un peu pour partir en fou rire avec elle lorsqu'elle en est pris d'un.
Et oui, ainsi, son caractère reflète la même image que son physique, à savoir, celle d'un garçon qui n'a pas l'air d'être le personnage qu'il est réellement au fond de lui-même, a savoir, un assassin jovial et solitaire.

Histoire :
Ah les familles et leurs traditions…
La moindre des choses que l’on puisse dire c’est que cela amène souvent des problèmes et des désaccords. Cela pourrait résumer en quelques mots la jeunesse et l’enfance de ce cher Stanley. Effectivement, la famille O’Malley s’est toujours distingué dans le domaine de la sécurité en tant que garde du corps ou autres agent de sécurité dans des agences de surveillance. Ainsi, les parents du jeune homme destinaient leur progéniture à suivre la même voie sans même lui demander son avis.
Néanmoins, dés son plus jeune âge, le petit Stan développa rapidement un fort caractère. Il était assez aisé de remarquer que, ne fut ce qu’en ce qui concernait ses jouets ou ses petits passe-temps, le jeune homme savait clairement ce qu’il voulait et que cela se passe de la manière dont il le souhaitait sous peine de le faire entrer dans une certaine rage noire. C’est là l’un des principaux traits de tout enfant unique d’ailleurs. Un peu égoiste et ne voulant en faire qu’à sa tête. Ses parents, eux, ne s’inquiétaient pas trop, et pour cause, il allait apprendre véritablement ce qu’était la discipline dans l’établissement scolaire que ses géniteurs avaient choisis.

On peut dire que cela fut de la plaisanterie, ou un véritable échec. Ne fut ce que par révolte et égocentrisme, Stanley se comportait mal et ignorait toute marque de discipline qu’on lui inculquait à l’école. Ainsi donc, dés sa première année, il connut ses premiers renvois. Un genre d’attitude qui entâchait gravement le nom de la famille O’Malley dans ce monde qui devenait de plus en plus chaotique.
Stan ne voulait pas de la discipline, ni de ce foutu métier de garde du corps. Cela était d'un ennui à ses yeux. Il voulait agir, protéger, servir et enlever les vies de toute personne méritant un tel châtiment. Le tout, bien sûr, en gardant un total sentiment de liberté, de folie et de créativité. Artiste? Moyennement on va dire. Il lui arrivait d'écrire ou alors de prendre un harmonica et de siffloter quelques notes pour le plaisir des oreilles. Autrement dit, l'on comprenait aisément que son comportement juvénile ne s'était mis en place que pour faire littéralement perdre patience à ses parents. Et c'est dans cette lancée que, excédé, ses parents suspendèrent sa scolarité durant une année entière pour le placer dans un centre de correction.

L'année qu'il passa là-bas fut assez paradoxal. Les responsables du centre qui l'avait pris en charge se demandaient effectivement pourquoi on l'avait envoyé ici. Certes, il avait des moments où il semblait ailleurs ou agissait comme un perturbé mais absolument rien d'inquiétant, bien loin de là. Ce n'était qu'un jeune individu comme tant d'autres. Raison pour laquelle ils comprirent le comportement exécrable de Stanley par rapport à sa famille et décidèrent de le garder toute l'année afin qu'il puisse au moins avoir quelques moments sereins de sa jeune existence. Mais toutes les bonnes choses ont une fin comme on nous le rabbache si bien. Et, cette année qui devait normalement paraître si longue pour cet enfant passa à une vitesse éclair qu'il regretta bien rapidement. Mais, était-ce de la chance ou pas, Stan quitta un rayon de soleil pour venir en rencontrer un autre. Une personne délicate et délicieuse qui aurait une certaine influence sur son existence et son bien être mental... Moïra Roverandom.

La jeune fille avait été placée dans la même école de formation que Stanley. Ce dernier ayant été absent durant une année entière, ils se rencontrèrent alors qu'ils étaient tous deux dans la même classe. L'on peut dés lors dire que ce n'était plus seulement la patience de leurs parents qui était mise à rude épreuve mais bien celle de l'école. Ils firent ce qu'on appellent les quatre cent coups. Où l'on voyait Moira, on voyait Stan et inversemment, ils ne se quittaient jamais. Certaines mauvaises langues s'amusaient même à leur créer une relation amoureuse et soit disant contre nature. Ce qui n'était pas fondé et qui n'avait aucune raison d'être, ce n'était que de la pure amitié, ce que tant de personnes ne vivent jamais. Pourtant, ce lien si fort et si puissant qui les unissait allaient être brisé par le destin et par leurs délits scolaires. Et oui, au cours d'une risque, notre tandem amocha quelques individus, ce qui fit enfin réagir vivement leur établissement. Moïra réussit à s'en sortir grâce à l'influence de ses parents mais, la famille O'Malley n'étant pas aussi reconnu ni puissante, Stanley, lui, fut envoyé dans une autre école quelque peu plus malfammée.

Notre jeune ami écrivait sans cesse à Moïra afin d'avoir de ses nouvelles et lui dire à plusieurs reprises combien sa meilleure amie lui manquait. Il déclarait aussi sur ses lettres de papiers qu'il avait parfois la sensation d'en être amoureux. Mais, comme si le destin avait voulu que cela soit secret, la demoiselle ne reçu jamais ses lettres et, de son côté, Stan avait la sensation que Moïra l'avait oublié. il se trouvait honteux de penser celà par moment mais, comme on dit, les faits étaient là.
Bref, sa nouvelle scolarité ne s'améliorait pas, si ce n'est que les professeurs de Stanley devenait fou. Le jeune homme était un véritable fouteur de bordel mais il était le meilleur, le number one de l'école. De ce fait, il était pratiquement intouchable. Son niveau remontait celui de tous les autres élèves. Un nouveau surdoué avait vu le jour en quelque sorte.

Les années qui suivirent marquèrent le début de la vie active pour le jeune Stanley. Sorti premier de sa promotion, il n'eut véritablement aucun mal à trouver un emploi dans le monde des gardes du corps. Il n'était pas spécialement le plus grand ou le plus baraqué d'entre tous mais il restait toutefois un très bon élément pour ses engageurs. Mais, dans un travail, cela ne suffit pas pour s'épanouir. Bien qu'il avait toutes les grâces dont il pouvait rêver, Stan n'avait pas de temps à lui, il y avait trop de discipline et, qui plus est, ce job était d'un ennui mortel pour lui. De ce fait, il décida de tout plaquer et de voyager afin de prendre un nouveau départ. Il avait entendu parler d'une ville par là-bas, un monde chaotique où il fallait tuer les autres si l'on voulait s'assurer un quelconque avenir. Et, même si cela semble assez contraire, malgré le fait d'avoir la mort aux trousses, l'on était pleinement libre. Voilà comment un nouveau tueur à gages était né... Voilà comment mister O'Malley en vint à se faire connaître à Ataxia et à la Synnefo. Oui, la Synnefo, c'était l'une des trois organisations présentes qui lui correspondait le plus. Des actions fortes, hors pair, le tout en étant quelque peu fantasque et autrement rêveur.

Depuis ce jour, tout a réussi à ce jeune homme. Il a su se faire une petite place respectable dans l'organisation. Il a retrouvé Moïra, sa meilleure amie d'enfance, avec qui il partage un appartement depuis un an et, également quelques contrats de temps à autres. Qui plus est, Stan a coupé tous les ponts volontairement avec sa famille afin de ne plus avoir des signes de remontrances ou de déception. A vingt deux ans, ce jeune homme avait enfin réussi à avoir ce qu'il désirait le plus au monde. Une existence libre, dangereuse et qui lui appartient pleinement.
Reste à voir pour combien de temps elle sera sienne...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lily Roverandom
Tueuse à gages
avatar

Nombre de messages : 237
Age : 30
Société : Schya
Formation : Garde du corps
Citation : Win or die
Date d'inscription : 19/11/2007

Feuille de personnage
Age: 26 ans
Armes: Sig-Sauer Pro SP 2022, wakizashi, sniper
Equipement: Silencieux, poisons, téléphone portable multifonction

MessageSujet: Re: Stanley O'Malley   Ven 25 Jan - 14:15

yay !!
impeccable RAS si ce n'est que j'adooore ! ^^ excellente fiche qui convient admirablement à Stan !

r'garde voir je suis tellement motivée à l'idée que ma Moira ait trouvé son Stan que j'attends même pas d'être rentrée du boulot pour te valider :D vive la pause déjeûner hihihi oui je sais on s'en fiche de ma vie <_<
enfin en bref :

fiche validée, bon jeu !

PS : je serais en ligne dans la soirée, tu peux ouvrir un topic si tu veux et je te répondrai avec Moira quand je rentrerai ^^


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Stanley O'Malley
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» STANLEY LUCAS, POUR QUI SE PREND IL?
» STANLEY LUCAS CONTRE-ATTAQUE
» a LA NEG EGRI,SE STANLEY LUCAS
» Quiz "Who lost the stanley cup ?" 23
» Stanley Lucas enrage contre ses allies.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ataxia : nouvelle génération :: Hors RP :: Synnefo-
Sauter vers: