Ataxia, la capitale d'un monde chaotique où le pouvoir découle de la richesse et de la terreur.
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Laetha Lyman [ a completer ]

Aller en bas 
AuteurMessage
Laetha Lyman
Néophyte
avatar

Nombre de messages : 2
Age : 28
Date d'inscription : 23/12/2007

MessageSujet: Laetha Lyman [ a completer ]   Dim 23 Déc - 6:59

Prénom : Laetha
Nom : Lyman
Age : 21 ans

Société : Synnefo

Rang : Tueur à Gages ou assassin, selon votre désir!

Formation : Eh bien... Je crois avoir appris par-ci, par-là quelques trucs et astuces. Autrement, on apprend avec l'expérience.
J'ai également suivit des cours d'acrobaties dans ma tendre jeunesse :D!


Armes :
Equipement : (3 objets au maximum) (peut être modifié au cours du jeu)

Physique : (5 lignes minimum)
Caractère : (5 lignes minimum)
Histoire :


Laetha, tatonna les draps de son lit autour d'elle. La manette devait s'y trouver perdue, à quelque part, dans cette immensité où elle prenait son repos.
Ce n'était pourtant pas bien complexe... elle ne dormait pas dans un lit queen, mais dans un simple (et peu confortable) lit à une place, recouverte de vieux draps datant de l'époque où elle était encore une enfant rêveuse et obstinée...

Elle avait but... beaucoup trop but, plus qu'à l'habitude. Le patron avait invité ses employers à festoyer en grand dans une salle qu'il avait fait loué, dans un restaurant italien de bonne réputation. Tout avait été à la charge du patron. Le bar était ouvert à qui le souhaitait et tout le monde pouvait boire autant que son corps pouvait le leur permettre...
Daïkiri aux bananes puis aux fraises, Sex on the Beach, Rhum Ananas, Vin, Café Irlandais, Bailey's puis Porto et une quantité incroyable de cigares fumés à l'interrieur même des murs, malgré les interdictions! Tout cela, consommé plusieurs fois dans une même soirée l'avait complètement déstalbilisé.
Elle ne se souvenait même plus comment elle avait fait pour se rendre jusqu'à son appartement. L'avait-on reconduit ou avait-elle prit le métro? Ou peut-être avait-elle prit le taxi...
Mais elle n'avait pas d'argent comptant sur elle... Elle n'en gardait que très rarement, d'ailleurs.

Laetha ferma les yeux. Mieux vallait dormir. Demain était un autre jour... une journée qu'elle passerait à ingurgiter une multitude de verre d'eau et de ces petites pillules blanches qui devaient remettre les gens sur pied en quelques heures! (C'était faux! Elles fonctionnaient... mais uniquement les premiers mois! Après une consommation réguilière de ces petites merveilles pendant plus de 90 jours, elle n'avait plus AUCUN effet... Allez savoir pourquoi elle continuait à en prendre! Peut-être esperait-elle un résultat! Mais cet espoir était vain... et il était stupide d'encore espérer quoi que ce soit.)

Tout tournait... Elle allait être malade.
À chaque fois qu'elle buvait un peu trop, elle n'arrivait pas à s'enformir avant que les effets de l'alcool ne se soit dissipé.

La meurtrière se leva donc, en prenant soin de ne pas se brusquer. Mieux vallait y aller lentement...

Et dire qu'on disait que l'alcool pouvait aider à se relaxer! Elle nuisait d'avantages à la clarté de son esprit et à l'excécution de ses tâches quotidiennes qu'à se détendre...

La jeune femme alluma son portable. Un peu de musique ne faisait jamais de tord... et elle pourrait se concentrer sur autre chose que sur son mal être.

Manquant de s'asseoir à côté de sa chaise, Laetha se rattrapa de justesse. Elle appuya sa tête sur sa paume et ferma les yeux en attendant que son ordinateur fut complètement démarré.

Que voulait-elle faire déjà? Ah oui... Mettre de la musique.

Elle ouvrit les yeux et observa le stade où en était rendu sa prodigieuse et précieuse petite machine...

Windows s'ouvrait... Quelle merveille! Elle était persuadée qu'il lui demanderait son mot de passe... Menfin... Ce n'est pas comme si elle travaillait de bonne heure demain matin... Rectification, ce matin.






Son regard se porta sur un petit mirroir de forme ovale, posé sur son bureau. Les deux pairs d'yeux se rencontrèrent et pour une raison obscure, un long frisson parcourut l'échine de l'assassin.
Elle aurait tant aimé être cette personne de l'autre côté du mirroir. Comme dans Alice de l'autre côté du mirroir, elle se serait plût à explorer un monde étrange, magique et contraire à celui dans lequel elle évoluait. Peut-être y retrouvait-elle son innocence... La joie des petits bonheurs tout simples... Un univers sans laideur où la paix serait maître.
Plus d'entreprise qui se font la guerre...
Plus ces milliers de publicités qui se trouvaient partout où l'on pose ses yeux...
Plus cette peur au ventre, d'être prise d'un instant à l'autre, par son ombre meurtrière. Car, eh oui, dans ce monde, même les ombres portaient des armes et se complaisaient à tuer leur maître. Eux aussi, aspiraient à la Liberté.
Mais quelle liberté?

« Regarde ce que tu es devenu, pauvre fille. T'as grossit depuis l'hiver dernier. Tu bois comme un trou, tu fais la fête sans cesse pour oublier ce que tu es devenu...
... T'aurait pu devenir riche et célèbre en poursuivant tes études dans l'art du cirque! Tu aurais appris à faire tes acrobaties correctement et tu aurais joué dans les plus grands spectacles.
Tu aurais été payé des millions que pour faire des pirouettes au dessus d'une foule de gens dont les bouches sont remplient de maïs éclatés...»

Trop long... L'ordinateur avait-il bugé? Ah non... Il lui demandait son mot de passe.

«Abdivaticus». Du latin... Traduit, on pourrait résumé ce mot à ''Négatif''. C'était le nom de son feu hamster. Celui qui avait appartenu à sa soeur. Une autre Lyman. Mais elles n'avaient pas empruntés le même chemin...

Elle attendit patiemment que toutes les applications s'ouvrent. Qu'allait-elle mettre comme musique? Elle ne savait même plus ce que lui commandait ses désirs...
Laissons donc faire le hasard.

Laetha Lyman laissa son curseur voyagé sur la liste interminable de chansons du programme spéciale qu'elle possédait.

L'immortel Requiem Aeternam de Mozart prenait possession de l'esprit de sa proie. Laetha s'échoua sur son lit, chaques atomes de son corps et de son esprit étaient submergés par la beauté de ces chants religieux, qui appartenaient à une époque révolue depuis plusieurs siècles.

Comment était-ce arrivé, déjà? Il lui semblait que cette époque était si lointaine, comme si celle-ci avait fait partie d'une autre vie.
Son autre vie... Celle où elle était encore insouciante et innocente.

«Allons, un petit effort... tu peux bien te rappeler...!»

Malhia Lyman, celle qui fut considérée autrefois comme son unique modèle. Elle, si droite et si juste! Elle, si belle et si bonne! Ses parents l'admiraient tant! Malhia était parfaite! Elle ne pouvait jamais faire la moindre chose qui put déplaire à quelqu'un.
Laetha avait eu beau se confondre avec son ombre, elle n'avait jamais été plus visible qu'elle. Parents ingrats! Ils n'avaient jamais su perçevoir ces efforts... Selon eux, elle était une moins que rien et ne changerait jamais!
Du moins, c'est le discours qu'elle aimait ce répéter lorsqu'elle était adolescente, à l'âge où les enfants se rebellent et désire couper le cordon qui les rattachent encore à ceux qui ont pleine autorité sur leur personne.
C'est à partir de cette époque qu'elle avait commencé à se vêtir en noir, à couvrir son visage de trois pouce et ¾ de maquillage noir et blanc, à poser des piques de métal sur ses vêtements, ses sacs, à dessiner des scènes obscènes sur ses bureaux d'école, etc.
Elle avait commencé à fréquenter une nouvelle bande de jeunes... qui n'avaient pas eu une influence positive sur sa personne.

Malhia se vit perdre plusieurs de ses bijoux, vêtements, parfums et d'autres petits objets de valeurs. Elle n'était pas sans savoir que c'était sa soeur cadette qui les lui dérobait, sans sa permission, et en faisait usage.

C'est ainsi qu'elle avait commencé à voler... Puis plus tard, elle se servait librement dans le porte-monnaire de ses parents. Elle n'avait pas encore l'âge pour travailler... qui d'autres auraient pu payer ses cigarettes?

Le temps passa (car il ne peut faire autrement), et l'ambiance s'alourdit d'avantage. Ses parents, qui l'avaient jusqu'ici protégés contre les accusations de sa soeur, n'avaient pas tardés à découvrir que leur dernière enfant n'était pas aussi blanche qu'ils l'avaient estimés. Ils s'éveillèrent enfin lorsqu'ils comprirent qu'elle n'avait fait que mentir jusqu'ici:
Elle n'avait révélé que ses bons résultats scolaires, avaient dissimulés les examens et les tests qu'elle avait échoué (ou omis de faire en n'allait pas à ses cours) puis avaient mentit délibérement à ses parents lorsqu'ils lui demandaient des nouvelles de ses progrès.
Ils apprirent également que leur enfant chérie se servait à volonté sur les tablettes des magasins lorsqu'ils ouvrèrent enfin leurs yeux. En fait, la vérité leur avait sauté aux yeux lorsque la police appela chez eux pour les informer que leur fille était au poste, non pas pour une visite agréable... mais parce qu'elle avait été prise en plein délit (à partir de ce moment, il est difficile de nier la vérité, n'est-ce pas?). Leur petite fille, qu'ils avaient crut jusqu'ici dans une simple crise d'adolescence qui passerait rapidement, furent... décontenancés.
À la suite de cette facheuse découverte, plusieurs petites (et parfois grandes) bêtises qu'avaient commient Laetha furent découvertes. Ses géniteurs sévirent.

Laetha se retourna dans son lit. Ses parents n'avaient pas été doux avec elle... Son père s'était même permis de lever la main sur elle, si fort qu'elle en avait eu des bleus sur tout le corps pendant plus d'une semaine... Il l'avait prise la main dans le sac (dans tout les sens du terme, elle tentait de leur soustraire encore de l'argent).
Eux qui étaient des gens réputés pour leur performence en leur domaine s'était retrouvé doublé par leur propre enfant!

Une clope... Vite. Où avait-elle ranger son paquet? Dans les poches de son manteau? Son sac? Ah... Toutes ces choses étaient beaucoup trop loin! Tant pis... Il était temps de laisser Morphée prendre possession de son corps. Lui seul savait comment réparer une âme...

Elle avait fuit (avec le hamster de sa soeur. Elle avait toujours rêvé d'en avoir un! Mais ses parents ne l'avaient jamais trouvés assez responsable pour ça.). Elle avait alors seize ans... Personne ne possèdait le droit de la frapper!

... et où une gamine de seize ans peut-elle aller lorsqu'elle quitte le foyer familiale? Surement pas chez des ami(e)s, ni même de la famille. Ils l'auraient retrouvés bien trop facilement!

Elle n'avait même pas prévenu ses premiers alliés qu'elle avait pris la décision de prendre la fuite.

À force de fréquenter des bars, de festoyer, de boire (elle se faisait souvent payer des verres... ou parvenait à gagner un peu d'argent en vendant ses faveurs) et de fumer, elle se tissa un véritable réseau de connaissances. Au bout de quelques mois, elle ne dormait plus dans des hôtels dont elle forçait la serrure, mais chez des gens de son nouveau cercle d'amis. Il était d'avantages sombre que le précédent... Il fallait dire qu'elle avait changé de société. Elle était désormais chez les ''vrais''.

On lui proposa quelques travaux ici et là... La plupart du temps, elle devait cambrioler des endroits spécifiques. À mesure qu'elle montait dans l'estime des gens, on lui proposait diverses tâches plus haute en importance.

Laetha s'était enfin endormie.

Une fois son verre de champagne terminé, la jeune femme alla s'allonger près du corps encore chaud de l'homme obèse. Elle ne portait rien d'autre qu'un chemiser noir, à demi détaché, qui laissait voir la naissance d'une poitrine à la peau légèrement bazané, ainsi qu'un soutien-gorge rouge sang, recouvert d'une dentelle fleurit de la même couleur.
Elle laissa son index toucher délicatement ses lèvres charnues, qu'elle avait embrassé avec fougue et mordue avec verve.
Elle avait parfaitement joué le rôle de la petite chatte affamée... Mais elle avait frappée avant que quoi que ce soit ne ce soit véritablement déroulé. Il était hors de question que ce porc pose ses sales mains sur son corps de déesse!
Le plus offrant obtenait toujours ce qu'il désirait. Synnefo lui donnait plus que qu'est-ce qu'elle n'aurait jamais espéré. Un peu d'argent, un travail stable et plaisant et des festivités à toutes heures de la journée... Lui n'avait rien d'autres à lui offrir que de gros billets et la honte. Quel avantages avait-on à vendre son corps? Le métier de faucheuse était bien plus amusant! Aucune honte ne subsistait (à dire vrai, Laetha adorait voir du sang... Regarder ses victimes agonisés lentement... Tranquillement... En souffrant... Ou bien encore, à se débattre dans le vide, contre un poison qui doucement, rongeait leur corps.)

À suivre (je vais au dodo!)


Dernière édition par le Lun 24 Déc - 7:20, édité 8 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eloane Helies
Boss de la Mavros
avatar

Nombre de messages : 162
Age : 25
Société : Mavros
Formation : Reçue par la société Mavros
Citation : "Si vous voulez connaître la valeur de l’argent, essayez donc de m’en emprunter."
Date d'inscription : 19/11/2007

Feuille de personnage
Age: 25 ans
Armes: Un sniper, un sabre et un bête pistolet
Equipement: Un paralysant très puissant, une trousse de médecine et un couteau

MessageSujet: Re: Laetha Lyman [ a completer ]   Dim 23 Déc - 12:46

Pour commencer bienvenue ^^ !

Pour le moment, tout est en règle, continue comme ça

Puis-je juste me permetre d'éditer pour changer la taille de la police? Parce que pour le moment c'est écrit tellement petit que je n'arrive pas à lire lol, merci


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Laetha Lyman
Néophyte
avatar

Nombre de messages : 2
Age : 28
Date d'inscription : 23/12/2007

MessageSujet: Re: Laetha Lyman [ a completer ]   Dim 23 Déc - 15:54

Ailleuh! Bien sûr que je te le permet ^^!

Merci beaucoup :)!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Laetha Lyman [ a completer ]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Laetha Lyman [ a completer ]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Saurez-vous compléter ces paroles de chansons...
» Teal'c [A Completer]
» Poésie... Saurez-vous compléter ces vers...
» Mot a compléter
» [ROSA] Le Pokédex Régional de Hoenn !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ataxia : nouvelle génération :: Hors RP :: Fiches en attente-
Sauter vers: